(Photo: François Robert-Durand)

La docteure Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique pour la région de Montréal, s’est adressée aux médias mercredi matin et ses paroles étaient très encourageantes, suivant la baisse des hospitalisations remarquée dans les dernières semaines au Québec. Dans Ahuntsic-Cartierville, la situation a continué de s’améliorer depuis le bilan de la semaine dernière

Il s’agissait d’un premier point de presse depuis environ deux mois pour la Dre Drouin qui, d’entrée de jeu, a souligné les bonnes nouvelles concernant la COVID-19 à Montréal. 

« Depuis cinq semaines, on est sur une pente descendante pour l’ensemble de nos indicateurs, a-t-elle souligné. On est assez confortables avec l’allègement progressif des mesures sanitaires, en gardant évidemment une certaine prudence. »

La directrice régionale de santé publique a poursuivi en mentionnant que le sommet de la vague Omicron est passé, ce qui est assez clair depuis les dernières semaines. Le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 au début du mois de janvier était d’environ 1400 tandis qu’aujourd’hui, il est de moins de 20. 

De plus, un grand nombre de Québécois a été infecté au courant de la vague Omicron. Le docteur Luc Boileau, directeur national de santé publique, mentionnait cette semaine que  trois millions de Québécois auraient été infectés par la COVID-19. Mylène Drouin a quant à elle mis de l’avant le fait que plus d’un million de résidants du Grand Montréal ont attrapé la maladie. 

« On a vu, à travers cette vague d’hospitalisations, que les formes étaient moins sévères que ce qu’on a vu dans d’autres vagues précédentes », a expliqué la Dre Drouin en parlant du variant Omicron. 

La médecin a tout de même insisté sur l’importance de la prudence, car « des milliers de personnes ne sont pas immunisées », et le virus circule encore. De plus, l’arrivée d’autres variants potentiellement plus virulents est toujours possible. 

La baisse se poursuit dans Ahuntsic-Cartierville

Les indicateurs ne mentent pas! Comme l’a illustré Mylène Drouin, la situation ne cesse de s’améliorer à Montréal depuis le sommet de la cinquième vague, au mois de janvier, et les données sont réjouissantes dans notre arrondissement cette semaine. 

Le nombre quotidien de nouveaux cas par 100 000 habitants est tombé en bas de 10 cette semaine – son niveau le plus bas depuis que le JDV compile les données de façon hebdomadaire (septembre 2020). 

Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal ne publie plus d’État de situation depuis le 11 janvier, mais son Rapport hebdomadaire des éclosions actives sur l’île de Montréal permet de constater que le nombre d’éclosions a chuté de 224 à 184 cette semaine. Cette donnée recense toujours principalement les milieux de soins depuis que les milieux éducatifs ne sont plus comptés. 

Le nombre d’hospitalisations sur le territoire du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal est maintenant de 83, dont neuf en soins intensifs. Ces deux chiffres sont les plus bas jusqu’à présent cette année pour le CIUSSS. 

Par ailleurs, 85 % des résidants d’Ahuntsic-Cartierville admissibles à la vaccination sont adéquatement vaccinés (deux doses ou plus). Ce sont 680 personnes domiciliées dans l’arrondissement qui ont reçu une dose de vaccin depuis la semaine dernière.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

La vaccination ralentit, mais la COVID-19 aussi

Plus tôt cette semaine, le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal a pris la décision…

COVID-19: Le nombre de cas s’accélère toujours à Montréal

Malgré les avancées sur le plan de la vaccination au Québec, le…

Covid-19: fin du couvre-feu, retour en classe maintenu et augmentation du délestage

  Selon le plus récent rapport de la Direction régionale de santé…

Vaccination mobile : rehausser la couverture vaccinale « bras par bras »

Alors que la couverture vaccinale demeure inférieure à 75 % chez les…