(Crédit: Nicholas Demetriades, Pixabay, image libre de droits). Illustration de la une: (crédit: Greg Altmann, Pixabay, image libre de droits).

Si le Québec connaît depuis  un mois une période sombre, la lumière au bout du tunnel semble de plus en plus vive. Lors de leur conférence de presse, les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault ont une nouvelle fois fait le point sur la situation, qui, somme toute, semble tendre vers l’optimisme, même si le «combat» lui, n’est pas terminé. 

Au Québec, avec le PM Legault et le docteur Arruda

Le Québec compte aujourd’hui 14 248 cas, soit une augmentation de 691, et 75 décès supplémentaires portant le total de décès à 435.

Le Québec est encore la province avec le plus de cas et de décès au Canada. Le premier ministre à toutefois spécifié que le Québec a une méthodologie différente des autres provinces, ce qui expliquerait que ces nombres soient plus importants sur le territoire québécois.

Si la courbe semble s’aplanir, la province n’est pas pour autant sortie du bois. En effet, comme le soulignait le Dr Arruda, les hospitalisations ainsi que les décès succèdent à l’augmentation du nombre de cas. Ainsi, ce n’est pas parce qu’il y a moins de cas, que le nombre d’hospitalisations s’arrêterait automatiquement.  Les effets de la courbe continueront à se faire sentir bien après le somment du nombre de cas confirmés.

Le premier ministre Legault a donc souligné, à la conférence de presse, que le Québec aura besoin dans les prochains jours, de bras pour assurer les services dans le milieu de la santé. C’est notamment le cas dans les CHSLD ou 1250 employés sont absents. Il s’agit majoritairement de personnels infectées ou craignant de l’être.

Dans la province, il y aurait 6000 travailleurs absents pour différentes raisons, a souligné la ministre de la Santé Danielle McCann. Des absences qui viennent alourdir le travail du personnel toujours en poste.

M. Legault a invité les personnes compétentes à offrir leurs services en CHSLD –notamment le corps professoral en soins infirmiers– pour venir renforcer les rangs du personnel médical dans ces établissements.

Certains proches aidants reconnus comme tels et disposant de l’expérience nécessaire pourront demander d’être près de leurs proches afin d’accomplir des tâches que les préposés ne sont plus en mesure d’accomplir avec l’augmentation de la charge de travail.

Ce seront les directeurs d’établissement qui auront la responsabilité de déterminer qui est qualifié.

Le Dr Arruda a tenu a préciser que si les mesures actuelles sont strictes, il ne fait aucun doute que des vies ont été sauvées par la collaboration de tous au cours des dernières semaines.

Concernant un retour à l’école, le PM Legault note qu’il est encore trop tôt pour spéculer sur un possible retour à l’école dans un avenir proche.

«On n’est pas rendu là», a-t-il insisté tout en précisant que la marche à suivre sera analysée avec les personnes adéquates.

À Ottawa avec le PM Trudeau

Lors de la conférence de presse, le premier ministre resserre une nouvelle fois la vis aux voyageurs. Ainsi, il faudra que ces derniers prouvent leur capacité à se placer en quarantaine, ceux qui ne peuvent pas le prouver devront aller rester à l’Hôtel.

Au chapitre du matériel médical, 1,1 millions de masques seront envoyés aux provinces dans les prochains jours et d’autres commandes seront bientôt complétées

Différentes commandes de matériel médical –principalement des gants– sont aussi arrivées et seront livrées dans un avenir proche. M. Trudeau a aussi annoncé un budget de 130 millions de dollars pour aider les communautés nordiques.

La réouverture de l’économie a aussi été abordée lors de cette conférence de presse. M.  Trudeau a précisé qu’il était en discussion avec les provinces pour voir la marche à suivre et le déroulement futur d’un retour au travail. Il a toutefois spécifié que cette possibilité ne serait pas dans un avenir immédiat

«Ce n’est pas pour tout de suite» a-t-il souligné.

Cette réouverture progressive se fera, selon M. Trudeau, en adéquation avec l’avis des experts.

Le premier ministre du Canada n’a toutefois pas donné davantage de détails sur son voyage à son chalet afin d’être proche de sa famille durant le week-end de Pâques. Il s’était justifié en expliquant qu’il s’agissait là de «sa résidence officielle» et que sa famille y résidait.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Sacré-Cœur : le XXIe siècle au cœur d’un hôpital (presque) centenaire

Dans les prochaines semaines, le nouveau Centre intégré de traumatologie, de l’Unité…

RPA vendues, aînés bousculés

Pour des locataires, c’est difficile de changer de propriétaire. Les risques d’augmentation…
Station crémazie

COVID-19 : la vague s’estomperait

Les Québécois devront garder le masque au moins jusqu’à la mi-mai. Ce…
Spikevax de Moderna, fiole de 10 doses

COVID-19 : une septième vague sous contrôle… pour le moment

La septième vague de COVID-19 voit le nombre de décès et d’hospitalisations…