Le taux d‘occupation à l’urgence de Sacré-Cœur est de 117% et celui de l’hôpital Fleury frôle le 90 %. (Photo: archives JDV)

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville enregistre cette semaine une nouvelle hausse des cas, mais également une augmentation des hospitalisations.

Selon l’état de situation hebdomadaire de la Direction régionale de la santé publique (DRSP) de Montréal, l’arrondissement se classe parmi ceux qui comptent le plus grand nombre de cas actifs, avec 317 cas dans la période du 10 au 23 novembre. Il s’agit également de l’un des arrondissements où la DRSP a observé une plus grande augmentation du nombre de cas durant la même période.

Plusieurs secteurs chauds dans l’arrondissement

« On a quand même encore quelques quartiers chauds », notait la directrice la santé publique de Montréal, la docteure Mylène Drouin, en conférence de presse mercredi.

Le secteur de Bordeaux-Cartierville, par exemple, figure une fois de plus parmi les voisinages comptant le plus grand nombre de nouveaux cas, avec 167 cas rapportés dans les deux dernières semaines. Avec 71 nouveaux cas pour la semaine du 17 au 23 novembre, le taux d’incidence s’y établissait à 179,97 cas par 100 000 habitants.

Les secteurs d’Ahuntsic-Centre-Nord (27 nouveaux cas, 153,50 cas/100 000), Saint-Sulpice (16 nouveaux cas, 129,29 cas/100 000), Saint-Sulpice-Ouest (12 nouveaux cas, 123,84 cas/100 000) et Ahuntsic-Nord-Ouest (18 nouveaux cas, 118,63 cas/100 000) figurent également sur la liste des 30 secteurs de voisinages affichant les taux d’incidence les plus élévés à Montréal dans la dernière semaine. À titre de comparaison le taux d’incidence dans l’arrondissement était de 121,42 cas/100 000, alors que celui de l’ensemble de Montréal s’établissait à 93,22 cas/100 000.

La principale source de contamination dans la métropole demeure « une transmission communautaire soutenue », indique la docteure Drouin. Elle précise que, selon les enquêtes épidémiologiques menées par la DRSP, 42% des cas sont acquis dans le milieu familial ou après des contacts avec des amis ou des connaissances, alors que moins de 5% des nouveaux cas proviennent des milieux de soins.

La directrice de la santé publique se dit tout de même encouragée de constater que le taux de reproduction du virus est repassé sous la barre du 1, ce qui indique une réduction des contacts dans la population et laisse entrevoir une éventuelle baisse des nouveaux cas.

« Nos taux de positivité baissent de manière générale », soulignait également la directrice de la santé publique qui se réjouit de voir le taux de résultats de dépistage positifs redescendre en bas de 5 %.

Selon des données communiquées au Journaldesvoisins.com par la DRSP, le taux de positivité s’est infléchi légèrement pour s’établir à 4,6 % dans Ahuntsic-Cartierville, comparativement à 5,1% la semaine précédente.

Hausse des hospitalisations

Également présente à la conférence de presse de mercredi, Sonia Bélanger, PDG du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal et représentante du Centre de commandement du réseau de la santé montréalais, a souligné que les hospitalisations en lien avec la COVID sont en hausse à Montréal.

« Depuis le mois de septembre, on a une montée constante », a rappelé Sonia Bélanger qui souligne que les hospitalisations ont franchi cette semaine le cap symbolique des 200 cas.

En date du 25 novembre, 19 personnes étaient hospitalisées à l’hôpital du Sacré-Coeur de Montréal (HSCM), confirme le CIUSSS du Centre-Nord, une hausse de cinq cas par rapport à la semaine dernière.

« La situation est de plus en plus préoccupante dans les hôpitaux, surtout à l’approche du temps des fêtes », s’inquiète Sonia Bélanger qui rappelle qu’il y a habituellement plus d’achalandage dans les hôpitaux à l’approche de la période des fêtes.

Cette pression se fait déjà sentir dans plusieurs hôpitaux d’Ahuntsic-Cartierville où les urgences qui affichaient des taux d‘occupation élevés ou très élevés jeudi, selon le site Index Santé. Selon les dernières données disponibles au relevé quotidien de la situation des urgences tenu par la Santé publique de Montréal, le taux d‘occupation à l’urgence de Sacré-Cœur était de 117% et celui de l’hôpital Fleury frôlait le 90 %.

« La situation est sous contrôle à l’Hôpital Fleury ainsi qu’à Jean-Talon. À l’HSCM, l’urgence est plus occupée à cause de la perte de lits (distanciation oblige) mais l’ouverture graduelle des modulaires devait soulager cette pression », assure la porte-parole du CIUSSS du Nord-de-l’Île, Marie-Hélène Giguère.

Le CIUSSS assure par ailleurs avoir en bonne partie rattrapé le retard en matière de chirurgies non urgentes, et ce « malgré le manque de personnel et de lits ».

« Nous avons plus de salles à Rockland [une clinique privée où sont réalisée des opérations du réseau public], ce qui nous permet de faire plus de chirurgies d’un jour, ce qui est particulièrement utile pour l’ophtalmologie, une spécialité où la liste d’attente avait augmenté pendant la pandémie », indique Marie-Hélène Giguère.

On ne déplore aucun nouveau décès liés à la COVID dans l’arrondissement, mais deux cas actifs étaient recensés au CHSLD Cartierville au 24 novembre, selon l’état de situation quotidien du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Les cas en hausse dans les écoles également

Au 25 novembre, le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) rapportait 35 élèves testés positifs et deux membres du personnel. Un total de 13 classes dans neuf écoles différentes étaient en isolement cette semaine.

Bien qu’il n’y ait toujours aucune éclosion dans les écoles du CSSDM, il s’agit du nombre le plus élevé de cas et de classes en isolement rapporté depuis le début octobre, et d’une augmentation marquée du nombre de cas chez les élèves, soit 13 cas positifs de plus que la semaine passée.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Covid-19: De moins en moins d’hospitalisations dans le nord de Montréal

Alors que le nombre de gens atteints de la COVID-19 ne cesse…

COVID-19: Deux ans de mesures sanitaires au Québec

Cela fait maintenant tout près de deux ans que la COVID-19 a…

Covid-19: fin du couvre-feu, retour en classe maintenu et augmentation du délestage

  Selon le plus récent rapport de la Direction régionale de santé…

Des avions qui dérangent et nuisent à la santé

Dans les dernières semaines, il est fort probable que certains résidants de…