Un tracteur remplit un camion de chargement de neige
Le déneigement occasionne d’importants coûts pour l’arrondissement. (Photo: François Robert-Durand)

Le printemps est déjà bien entamé, mais les rapports sur le déneigement font encore jaser. Il y a quelques semaines, un rapport du Bureau de l’Inspecteur Général (BIG) de la Ville de Montréal faisait état d’une situation ayant lieu partout dans la métropole : les arrondissements déneigent trop! Est-ce le cas dans Ahuntsic-Cartierville? 

Le Bureau de l’Inspecteur Général a effectué une enquête dans huit arrondissements non-identifiés afin de vérifier comment le déneigement se passe à Montréal. L’enquête a été réalisée en février 2020. Voici une des conclusions principales énoncées par le rapport :

« L’enquête a révélé que certaines rues adjacentes à des artères commerciales ou industrielles sont inondées de neige provenant probablement des stationnements de ces commerces et des entreprises. Dans certaines rues, un témoin nous rapporte que l’impact de l’entassement de la neige provenant de terrains privés aux abords de la voie publique peut même aller jusqu’à tripler le volume de neige à charger dans les camions. »

Évidemment, le tout engendre donc des coûts bien plus élevés pour les arrondissements et la Ville-centre.

Dépenses importantes

Le déneigement sur rue est un enjeu financier important pour Ahuntsic-Cartierville. En 2019, l’enlèvement de la neige a coûté, au total, 5 904 900 $ à l’arrondissement.

Ce n’est pas pour rien qu’un permis de déneigement est maintenant offert, au coût de 50 $, aux résidants d’Ahuntsic-Cartierville. Le BIG mentionne d’ailleurs l’enjeu de la quantité de neige dans son rapport :

« L’évacuation de la neige des rues de Montréal est payée aux entrepreneurs selon le nombre de chargements effectués et en fonction du volume des bennes de camions. Ainsi, un plus grand nombre de transports de neige par les camionneurs entraîne nécessairement une augmentation du coût relié aux opérations de déneigement. »

L’hiver dernier, plus de 2 000 résidants de l’arrondissement se sont prévalus de ce permis. Avant l’hiver, un lecteur du JDV soulignait toutefois que la situation demeure à améliorer.

« Plusieurs déneigeurs n’ont pas de souffleurs alors ils font simplement tirer la neige et s’en vont avec la neige “subtilement” dans la rue. Cela contribue à augmenter la quantité de neige dans les rues, à grossir les bancs de neige de la charrue, ça amène plus de pelletage pour ceux qui n’ont pas les moyens d’engager un déneigeur et surtout plus de neige à ramasser égale plus de taxes! »

Et les entrepreneurs? 

Tel que mentionné, Ahuntsic-Cartierville a pris les grands moyens pour éliminer de ses rues la neige des terrains des particuliers. Cependant, comme le rapporte le BIG, plusieurs rues sont « inondées de neige » provenant de grands espaces de stationnement.

Nous avons demandé à l’arrondissement si tel était le cas dans Ahuntsic-Cartierville.

« La réglementation sur les permis de neige peut avoir un effet positif sur la quantité de neige que les commerces sortent dans la rue par un effet dissuasif associé au coût du permis », soutient Marlène Ouellet, chargée de communication pour l’arrondissement.

Ainsi, il semble que la situation se soit améliorée depuis 2019, l’année de l’instauration des permis.

« Effectivement, nous avons quelques enjeux dans le secteur industriel, mais il nous est impossible de quantifier la quantité de neige supplémentaire à ramasser », mentionne Mme Ouellet.

Quelques enjeux de dépôt de neige illégal, donc, mais le tout ne semble pas être un souci majeur pour l’arrondissement!

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Covid-19: Les brigades de sensibilisation COVID font des petits!

Un mois après avoir commencé à sillonner l’arrondissement de porte-à-porte, les brigades…

Le coin des commerçants – Semaine du 12 février 2021

Ailleurs sur le territoire… «Le Barbu» occupe une portion congrue de l’espace……

Qualité de l’air : de nombreuses écoles dépassent la limite

Selon une analyse des résultats d’échantillonnage de la qualité de l’air réalisés…

Journaldesvoisins.com, média communautaire de l’année 2020 au gala virtuel de l’AMECQ !

À l’occasion du gala virtuel de l’Association des médias écrits communautaires du…