CHSLD “Laurendeau” (Photo: jdv P. Rachiele)

Les centres hospitaliers et de soins de longue durée (CHSLD), Légaré et Laurendeau, dans Ahuntsic-Cartierville, ont retiré les prénoms des personnes que les autorités de l’époque avaient voulu honorer dans la toponymie de leurs établissements, une décision prise il y a plus de 10 ans, a appris journaldesvoisins.com. L’organisme responsable des bâtiments, le Centre intégré universitaire de santé et services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS), a pourtant modifié par la suite les noms de ces mêmes établissements en 2015, sans ressentir le besoin de remettre les prénoms des personnes commémorées dans la nouvelle toponymie.

À l’origine, le CHSLD Laurendeau (1725, boulevard Gouin Est) avait été nommé en l’honneur du Docteur Edmond Laurendeau, chef médical de l’hôpital Notre-Dame-de-la-Merci de 1948 à 1977, et grand acteur au sein de la Fondation Berthiaume-du-Tremblay.

CHSLD “Légaré” (Photo: CIUSSS-du-Nord-de-l’Île)

Le CHSLD Légaré (1615, rue Émile-Journault), quant à lui, avait été nommé en l’honneur d’Ovila Légaré, chanteur et acteur québécois bien connu, décédé en 1978.

Les noms d’origine qui avaient été donnés à ces centres d’hébergement étaient bien résidences « Ovila-Légaré » et «Edmond-Laurendeau ».

Pourquoi couper les noms ?

Récemment, Lorraine Pagé, une résidante d’Ahuntsic-Cartierville, conseillère de ville du district du Sault-au-Récollet de 2013 à 2017, avait constaté que les noms des deux CHSLD avaient été écourtés.

L’Ahuntsicoise n’en démord pas: elle trouve aberrant de couper les noms de cette façon. Selon elle, il s’agit d’une atteinte à la mémoire des personnes dont le prénom a été retiré, mais aussi, à l’héritage culturel du quartier.

« Il y a lieu de rappeler que la toponymie, c’est aussi du patrimoine », a souligné avec aplomb, celle qui a déjà été professeur d’histoire.

Pourtant, ces changements ne datent pas d’hier.

Après vérification, journaldesvoisins.com recense la dernière preuve des appellations initiales avec noms complets dans un document datant de 2004 du Centre de santé et services sociaux (CSSS) d’Ahuntsic et Montréal-Nord.

Depuis, seuls les noms de famille des deux personnes ont été conservés pour en faire la toponymie actuelle, soit les CHSLD Légaré et Laurendeau.

Ici: mystère…non résolu

Les motifs justifiant ces changements demeurent un mystère.

L’organisme responsable des CHSLD concernés, le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, n’a pas été en mesure  d’expliquer ce changement datant de plusieurs années.

Émilie Jacob, porte-parole du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, précise:

«La décision de retirer les prénoms dans l’appellation de ces lieux remonte à plusieurs années avant la création du CIUSSS, il est donc impossible pour nous de nous prononcer sur les raisons qui ont mené à ce changement. »

Directive ministérielle

Toutefois, une directive ministérielle de 2015, tel que rapporté par le Journal Métro, stipulait d’adopter la position suivante concernant les dénominations des établissements et des installations du réseau de la santé et des services sociaux:

« Les dénominations doivent être constituées d’un générique qui renseigne sur la nature des activités de l’installation (hôpital, CLSC, CHSLD), et d’un spécifique lié à une localisation (rue, quartier), une caractéristique géographique ou encore un nom de personne significatif pour le milieu ».

Le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal reconnaît s’être conformé à cette directive en 2015, notamment en changeant une partie des noms de 11 établissements sous leur direction. En effet, la désignation « centre d’hébergement » a été remplacée par « CHSLD », suivi du nom propre distinctif de chacun des 11 établissements concernés. Ces changements concernaient notamment les Centres d’hébergement Légaré et Laurendeau, devenus les CHSLD Légaré et Laurendeau.

Le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal n’a toutefois pas rétabli, dans la nouvelle désignation, les prénoms des personnes commémorés pour ces deux institutions, soit Edmond Laurendeau et Ovila Légaré.

Rectifications, ailleurs

À titre comparatif, le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal avait procédé à des changements similaires pour se conformer à la même directive en 2016.

Dans ce secteur, il avait été décidé de prendre en compte les noms complets dans les changements.

Pour l’exemple, le centre d’hébergement Biermans, situé dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, avait changé de nom pour devenir le CHSLD Jean-Hubert-Biermans.

Ce fut aussi le cas pour le centre d’hébergement Rousselot, situé dans le même arrondissement, devenu le CHSLD Benjamin-Victor-Rousselot.

S'abonner
me prévenir de
guest
2 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
francine beauvais
francine beauvais
2 Années

C’est triste de voir autant de négligence qui semble rester ignorer non remédier

Robert Laurendeau
Robert Laurendeau
2 Années

JE ME SOUVIENS
Est-ce encore la devise du Québec?
Il semble que de plus en plus on a tendance à oublier au Québec; si nous n’y voyons pas, nous allons devenir un peuple anonyme.
CHSLD Laurendeau qui?
Un neveu du défunt dr Edmond Laurendeau qui a demeuré longtemps et avait son bureau au 1117 boul. St-Joseph, Montréal.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le mois d’août en photos

Le JDV vous présente un survol des actualités du mois d’août dans…

COVID-19 : la situation se stabilise à Ahuntsic-Cartierville

Pour la deuxième semaine consécutive, le nombre de nouveaux cas de COVID-19…

Une résidante et son chien attaqués sévèrement par un chien dangereux sur Fleury

Coin Fleury Est et Laverdure vers 14 h 15, le 21 octobre,…
Complexe sportif Desjardins Andre-Grasset

Un complexe sportif flambant neuf à André-Grasset

C’est en présence de Laurent Duvernay-Tardif, qu’a été inauguré le complexe sportif Desjardins…