Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Des élèves de Sophie-Barat s’inquiètent pour la Terre

Publié le 17/03/2019
par Christiane Dupont

(Source: Image Media Design par Pixabay – libre de droit)

Ils étaient des dizaines de milliers à Montréal. Ce fut la plus grosse manifestation étudiante de la planète. Alors que des milliers d’étudiants des cégeps et universités, et plusieurs centaines d’élèves d’écoles secondaires du Québec prenaient d’assaut les rues de Montréal depuis le Mont-Royal pour démontrer leurs inquiétudes quant au réchauffement climatique et ses effets sur la planète, au moins une vingtaine d’élèves de l’école Sophie-Barat et de nombreux étudiants d’Ahuntsic-Cartierville fréquentant cégeps et universités, ainsi que des résidants, ont poussé à la roue et ont participé à la manifestation étudiante pour le climat, vendredi. Si la majorité des participants étaient des élèves et des étudiants, plusieurs parents marchaient avec leurs jeunes et leurs tout-petits. 

Louis Mercier, élève de l’école secondaire Sophie-Barat, et résidant d’Ahuntsic, était du nombre des élèves d’Ahuntsic-Cartierville qui ont participé avec un groupe d’amis de la même école.

Une chaîne humaine formée d’élèves de l’école s’était même formée devant l’établissement le matin. La CSDM a d’ailleurs suspendu les cours dans quelques-unes de ses écoles secondaires compte tenu des élèves qui s’étaient rassemblés autour de certains de ses établissements, dont Sophie-Barat.

D’autres résidants du quartier étaient présents, dont la chroniqueure du jdv, Geneviève Poirier-Ghys, collaboratrice et auteure de la Chronique urbaine de quartier.

De l’imagination à revendre!

En après-midi, les jeunes Montréalais participant à la marche scandaient différents slogans: «À qui le futur? À nous le futur!», «Plus chauds, plus chauds que le climat! »,  et le plus populaire: « Crions plus fort, pour que personne ne nous ignore! ».

En outre, nombreux étaient ceux et celles qui portaient une pancarte avec des inscriptions toutes plus originales les unes que les autres: «Les dinosaures aussi pensaient avoir le temps!», «On veut faire partie de la solution; impliquez-nous!», «Un recul environnemental? Non merci!», «Vous êtes à court d’excuse…et nous, à court de temps!», ou encore « Pas de nature, pas de future pour la progéniture ».

CSDM-cours suspendus

Selon certaines estimations, 150 000 personnes auraient participé à cette manifestation.

De son côté, le porte-paroles de la CSDM, Alain Perron, informait le jdv de ce qui suit:

«Nous avons suspendu les cours ce matin en raison de chaînes humaines qui empêchaient l’accès à six écoles : Joseph-François-Perrault, Georges-Vanier, Sophie-Barat, Académie De Roberval, Père-Marquette et Robert-Gravel. En après-midi, étant donné que les chaînes humaines se poursuivaient à certaines écoles, nous avons suspendu les cours : Joseph-François-Perrault, Georges-Vanier, Sophie-Barat, Académie De Roberval et Robert-Gravel.»

En outre, M. Perron nous a fait parvenir le libellé de la lettre qui a été expédiée aux parents de ces écoles en après-midi:

« Chers parents (…) Comme vous le savez probablement, un mouvement international de grève pour sensibiliser la population aux enjeux climatiques a lieu aujourd’hui, le vendredi 15 mars. Des élèves de l’école ont décidé d’organiser des lignes de piquetage aux entrées de l’école dans le cadre de cet événement. Comme les lignes de piquetage se poursuivent, les cours de l’après-midi sont donc suspendus, car les écoles demeurent inaccessibles pour le personnel et les élèves. Des membres du personnel sont présents aux différentes entrées de l’école pour rediriger les élèves qui se sont présentés ou se présenteront sur les lieux. Les élèves sont invités à retourner à la maison et à communiquer avec leurs parents pour leur faire part de leurs allées et venues pour la suite. Considérant que l’école est inaccessible, il n’est plus nécessaire de motiver l’absence de votre enfant auprès de l’équipe-école pour l’après-midi.»

Pour visionner l’excellent vidéo produit par les Studios Madoc sur la manifestation étudiante  et publié sur la page Facebook du Pacte de transition, cliquez ici.

(Créateur du logo: Gilbert Pilote)

Journaldesvoisins.com fait sa part dans la lutte aux changements climatiques en conviant les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville aux Rendez-vous citoyens 2019, avec une première conférence par l’instigateur du Pacte de transition, Dominic Champagne, auteur et metteur en scène. La conférence era animée par Alain Gravel, animateur de l’émission «Gravel le matin», de Ici Première. Ce premier rendez-vous aura lieu le jeudi 18 avril, à 19 h, à la Maison de la culture Ahuntsic, au 10300, rue Lajeunesse. Jeunes et moins jeunes y sont les bienvenus! L’entrée est libre.