Photo by Arnaud Jaegers on Unsplash

Les électeurs qui n’ont pas encore exercé leur droit de vote à l’élection fédérale 2019 auront la journée du lundi 21 octobre pour le faire entre 9 h 30 et 21 h 30.

Au pays, selon Élections Canada, 4,7 millions de personnes ont déjà voté par anticipation, soit environ 30% de plus par rapport au vote d’avance de l’élection de 2015.

Dans la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville, d’après l’organisme fédéral, un peu plus de 15% des gens, quelque 12 860 personnes sur les 83 176 inscrites, ont voté par anticipation. Pour voter, les électeurs avaient 12 heures par jour, sur quatre jours, soit plus d’heures que par le passé, entre le vendredi 11 et le lundi 14 octobre.

Dans la circonscription de Bourassa, (à l’est de l’avenue Papineau et Montréal-Nord surtout), 69 996 personnes sont sur les listes électorales et 8580 électeurs ont déjà enregistré leur vote (environ 13% des électeurs inscrits).

Les résidants âgés de plus de 18 ans ont déjà reçu la carte d’information de l’électeur pour aller voter. Ceux qui ne l’ont pas peuvent tout de même se prévaloir de leur droit de vote en s’inscrivant à leur bureau de vote le jour de l’élection. Pour le connaître, ils n’ont qu’à entrer leur code postal en ligne ou à téléphoner au 1-800-463-6868.

Lundi soir, 21 h 30 et…

L’élection 2019, déclenchée officiellement le 11 septembre dernier, décidera de la composition de la 43e législature de la Chambre des communes à Ottawa.

Compte tenu de l’heure de la fermeture des bureaux, 21h30, il faudra être patient lundi soir pour connaître le nom de l’élu dans votre circonscription et savoir qui formera le prochain gouvernement.

Théoriquement, le gouvernement sortant peut garder le pouvoir même s’il n’a pas une majorité de députés (170 élus)  mais il devra avoir «la confiance de la Chambre».

Il devra cependant se plier aux demandes d’un ou des groupes parlementaires pour survivre, comme le fut le cas dans les années 2000 avec plusieurs gouvernements minoritaires aux Communes.

Sachant que l’élection se tenait à l’automne 2019, la campagne électorale de cette année s’était mise en branle il y a plusieurs mois.

Dans Ahuntsic-Cartierville, les candidats ont multiplié le porte-à-porte et participé à des débats organisés dans divers lieux pour des clientèles bien ciblées: étudiants du secondaire et du collégial, personnes âgées, environnementalistes, etc.  Mais parfois, des candidats «brillaient» par leur absence.

Au plan national, plusieurs observateurs ont jugé «terne» le début de la campagne, mais le premier débat télévisé sur TVA, entre quatre chefs de parti, a permis de changer la dynamique.

Dans les deux dernières semaines on a vu une montée «importante» du Bloc québécois, à un point tel que ses opposants, dans le dernier droit, se sont «emparés» des slogans nationalistes de la formation créée par Lucien Bouchard.

Au Québec, les observateurs s’attendent à ce que le Bloc québécois et le Parti libéral du Canada luttent pour la première place en termes de sièges et de vote populaire, laissant une dizaine ou quinzaine des 78 circonscriptions aux autres (Parti conservateur, Nouveau parti démocratique, Parti populaire du Canada ou Parti vert).

À l’échelle canadienne, la lutte pourrait être tout aussi serrée entre libéraux et conservateurs. La soirée électorale devrait donc être «excitante».

Mais dans l’île de Montréal, la carte devrait être surtout tapissée de rouge avec des «villages gaulois» dans certains secteurs de l’Est de Montréal.

Pour Ahuntsic-Cartierville, la donne pourrait changer s’il y a vote de ralliement en faveur du candidat de l’opposition le mieux placé pour battre la députée sortante.

Depuis le milieu des années 1990, dans la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville, on élisait à tour de rôle une personne du Bloc québécois ou du Parti libéral. Les luttes ont été serrées, sauf en 2015. Mais la remontée du Bloc pourrait-elle être assez forte pour revenir aux succès d’autrefois?  On le saura tard lundi soir.

 

 

 

Total
46
Shares

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Une foule de dossiers dans Ahuntsic-Cartierville (deuxième de deux articles)

Émilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, a accordé au journaldesvoisins.com une longue…

Encore des consultations, mais pour des projets bonifiés et structurants

Il y a deux ans, Ahuntsic-Cartierville, à l’instar d’autres arrondissements et de…

Jolin-Barrette et l’OQLF ne font pas flèche de tout bois…urbain

Au printemps dernier, Bois Urbain, l’entreprise d’économie sociale et d’insertion professionnelle bien…

Ahuntsic-Cartierville devenue «imprenable» pour l’Opposition comme le West Island?

La question se pose : est-ce que dans l’avenir, la bataille politique…