Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Crues des eaux du printemps 2017

Deux séances d’informations pour rassurer les résidants

Publié le 23/03/2018
par Alain Martineau

Les gens qui ont été touchés de près ou de loin par le triste épisode des inondations, le printemps dernier, sont invités à assister à des séances d’information qui se tiendront mardi soir prochain dans l’ouest de l’île et, à moins d’avis contraire, le mardi 3 avril, dans la journée, dans Bordeaux-Cartierville.

Lors du conseil d’arrondissement du lundi 12 mars, les conseillères municipales Nathalie Goulet et Effie Giannou ont donné des précisions sur ces rencontres qui permettront d’en savoir plus sur les mesures préventives à mettre en place et sur les efforts des autorités pour éviter ou limiter d’éventuelles inondations.

Rapellons qu’en mai dernier, des inondations avaient affecté des dizaines de résidants à l’ouest du pont Lachapelle. Plusieurs ont même dû plier bagage le temps de rénover et désinfecter leur maison.

Une première rencontre est prévue mardi prochain, le 20 mars, au Centre culturel de Pierrefonds (13 850 boulevard Gouin Ouest) dans le cadre d’une séance publique itinérante de la Commission de la Sécurité publique de Montréal. Il sera notamment question du Rapport d’événement et de rétroaction sur les inondations de 2017 produit par la Direction de la sécurité civile de Montréal. Les 46 recommandations de ce rapport dévoilé en décembre dernier avaient pour but de bonifier la gestion des mesures d’urgence en cas de répétition d’une situation semblable à celle de l’an dernier.

«Il a fallu demander l’état d’urgence, a rappelé Mme Goulet responsable de la Sécurité publique de la Ville de Montréal. Il est important de laisser la parole à la population afin qu’elle prenne acte du rapport. Toute la population est invitée à cette séance ».

À la suggestion de Mme Goulet, les personnes intéressées sont invitées à téléphoner au numéro 514 872-3000 pour réserver, puisque le nombre de places est de 300 dans le centre. Une page web est aussi consacrée à l’événement auquel participeront des responsables du ministère provincial de la Sécurité publique. Les personnes qui ne pourront pas se présenter à la séance pourront suivre les discussions en ligne.

La conseillère de Bordeaux-Cartierville a indiqué avoir reçu de nombreux appels et courriels de gens qui, ces dernières semaines, se sont montrés visiblement inquiets advenant encore des débordements de la rivière des Prairies. Le phénomène se produit régulièrement, mais il prend rarement l’ampleur du printemps 2017…

Une séance pour Bordeaux-Cartierville

Une autre séance aura également lieu, fort probablement le mardi 3 avril, spécifiquement pour les citoyens de Bordeaux-Cartierville, a indiqué la conseillère du district. Il faudra toutefois attendre confirmation avant d’inscrire le tout à nos agendas.

Effie Giannou a mentionné que la rencontre aura lieu à l’intersection de la rue Cousineau et du boulevard Gouin, dans le giron du secteur d’inondation « à risque ».

« Les pompiers seront sur place entre 9h30 et 15h30, a dit Mme Giannou au conseil; ils donneront des conseils aux gens sur la façon de se préparer, et comment faire face à une telle situation. Ça va soulager plusieurs personnes qui ont des questions, en terme de prévention, et voir ce qui a été fait (par les autorités) depuis l’an passé », a-t-elle ajouté.

Déjà à l’automne, le comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal avait suggéré un train de mesures pour mieux gérer les risques d’inondation au sein de l’agglomération. Des recommandations quant à l’adaptation des outils d’aménagement et des règles applicables en matière de construction et de reconstruction de bâtiments et d’infrastructures en territoire inondable seront également formulées sous peu.

Des mesures adoptées

Pour en savoir plus sur le phénomène d’inondation ou de crue des eaux et sur les risques à Montréal, les résidants peuvent consulter les pages web de l’arrondissement et du Centre de sécurité civile. La direction de l’arrondissement affirme par ailleurs sur son site que l’installation de stations de mesure permet de suivre l’évolution des niveaux d’eau à différents endroits stratégiques, ce qui permet de déceler rapidement une situation à risque.

« Depuis février, un relevé du niveau d’eau de la rivière est effectué aux 3 heures pour surveiller les variations, et ce, jour et nuit, sept jours sur sept. Actuellement (au 12 mars), le niveau est relativement stable (autour de 60 pieds au-dessus du niveau de la mer) », lit-on.

Des actions ont aussi été entreprises pour prévenir d’éventuels dégâts aux infrastructures souterraines municipales.

La voirie s’est assurée de disposer de tout le matériel requis (blocs de béton jersey, sacs de sable et toiles de plastique) pour ériger des barrages au bout des rues qui rejoignent la rivière. Une partie de ce matériel est déjà sur place à certains endroits.

Consultez la liste des rues inondables surveillées dans l’arrondissement en cliquant ICI puis sur « Risques à Montréal » puis sur « Crue des eaux ».