Les plantations de La Ferme de Rue vont bon train au site Saint-Jude! (Photo : Éloi Fournier – JDV)

La Ferme de Rue est là pour vous aider à protéger vos plantations, malgré toutes les embûches qui peuvent se présenter! Et, quant à vous, si vous voulez aider La Ferme de rue par votre vote, c’est par ici.

Le mois de juin est le mois des plus grosses plantations au potager. C’est aussi le mois le plus palpitant pour bien des jardiniers! En juin, c’est le temps de planter des tomates, des aubergines, des poivrons, des courges, des melons, des concombres… tout ce que vous rêvez de mettre dans vos assiettes au cours de l’été, quoi! 

Récemment, la météo nous a laissé de mauvaises surprises. Avant de planter, il faut vérifier les températures durant les prochaines semaines afin de s’assurer que le mercure demeure au-dessus de 10 à 12 degrés la nuit. 

Protégez bien vos plantations

Un aspect très important à planifier est la capacité de prévention des ravageurs dans votre jardin. 

Ce plant de bok choy est bien protégé par un filet compact. (Courtoisie : Étienne Goyer)

Certaines cultures, comme les épinards, le kale, le bok choy ou les rabioles, demandent une protection sous filet pour éviter les ravageurs. C’est encore plus vrai pour les courgettes et les concombres, dont bien des insectes raffolent! Il faut donc les protéger jusqu’à ce que le plant soit assez fort pour résister seul aux invasions.

Plusieurs dispositifs très simples à installer sont disponibles sur le marché pour protéger vos plants, comme les filets ou les clôtures. 

Également, le désherbage doit s’amorcer dès l’apparition des premiers intrus. Vous ne voulez pas vous faire surprendre par une invasion que vous ne serez plus en mesure de contrôler! Par ailleurs, plusieurs mauvaises herbes sont très difficiles à arrêter lorsqu’elles prennent racine. Si vous les arrêtez assez rapidement, votre main suffira. 

L’importance de l’humidité

Assurez-vous de bien connaître les besoins en irrigation des plantes que vous avez mises en terre ainsi que le moment où elles ont besoin d’eau. De plus, observez les différents stades de croissance de vos plantes. Pour les tomates, cette observation vous permettra de comprendre ce dont elles ont besoin. 

Que ce soit avec des semis directs ou en transplantant des plants achetés préalablement, ceux-ci auront besoin de rester humides pendant les jours qui vont suivre leur plantation au potager. 

Dans le cas des transplants, si vous êtes en mesure de les garder humides quatre à cinq jours après leur implantation, ils pourront développer de meilleures racines. L’utilisation d’un substrat mycorhizé peut aussi favoriser la formation de racines. 

Pendant le développement de vos plants, il sera important de bien gérer les arrosages en alternant les conditions sèches et mouillées. Toujours avoir un sol humide pourrait empêcher les plantes de se développer en profondeur. 

Mieux vaut arroser beaucoup, peu souvent… et non peu à tous les jours! 

Bien sûr, il faut aussi adapter l’apport en eau en fonction des stades de développement et en fonction de l’ensoleillement. Une pluie passagère peut être insuffisante pour irriguer votre jardin. 

N’oubliez pas de mettre vos mains dans le sol afin de sentir le taux d’humidité par vous-même… C’est dans le rapport que vous entretenez avec vos plants que vous allez découvrir ce qui fonctionne pour vous, et eux! 

De nouveaux développements pour La Ferme de Rue!

Il est toujours temps d’implanter des cultures qui vont favoriser la biodiversité. Des fleurs comestibles et mellifères égayeront votre potager tout en contribuant à une meilleure résilience de votre potager… et à une savoureuse assiette de salade. 

À La Ferme de Rue, toutes les fleurs que nous avons produites cette année sont comestibles. Un large éventail est d’ailleurs disponible chez RONA Major et la plantation est déjà commencée aux abords du site Saint-Jude (photo en début d’article). 

En terminant, la nomination à titre de finaliste au prix Demain le Québec de la Fondation David Suzuki nous a enchantés! 

Pour nous, il faut créer l’agriculture du futur pour le Québec de demain. Le prix de cette Fondation rejoint grandement les objectifs que nous nous sommes donnés. 

Nous espérons que cette nomination pourra stimuler d’autres Québécois à entreprendre des projets en tant que citoyens. 

S’il y a une seule raison pour laquelle nous vous demandons de voter pour La Ferme de Rue, c’est que nous souhaitons que davantage de citoyens se lèvent pour construire le Québec de demain dont nous avons besoin! 

Soutenez La Ferme de Rue! Le vote se déroule jusqu’au 15 juin prochain.

* Propos recueillis par Éloi Fournier, journaliste

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Photos de la semaine: la rue Chabanel

Surnommée le «quartier de la guenille»  dans les années 60, puis la…

Le coin des commerçants – Semaine du 4 mars 2021

SDC Quartier Fleury Ouest Se sucrer le bec sur FLO! La Cabane…
En fugue

Un grand retour pour Concerts Ahuntsic en Fugue

Clément Canac-Marquis peut enfin pousser un soupir de soulagement. Bien que l’organisation…

Une vente tourne au vinaigre dans Ahuntsic

Une personne a été tabassée sur la rue Legendre, près du Collège…