Les toilettes du parc Nicolas-Viel n’étaient pas encore ouvertes la semaine dernière, au grand dam de plusieurs citoyens qui ont contacté le jdv (photo: archives jdv)

En raison des directives imposées par la santé publique, l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville n’a pu donner accès aux toilettes dans les parcs comme dans les années précédentes. Dans plusieurs parcs, elles ne sont toujours pas accessibles. Journaldesvoisins.com s’est entretenu avec la mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, afin de connaître l’évolution de ce dossier. 

Plusieurs personnes veulent profiter de l’été en fréquentant les nombreux parcs d’Ahuntsic-Cartierville, que ce soit pour relaxer, prendre une marche ou faire du sport. Or, si l’on passe beaucoup de temps dehors, les toilettes publiques doivent être une option. Bien que certaines d’entre elles soient déjà accessibles, ce n’est pas le cas partout dans Ahuntsic-Cartierville.

« Les toilettes accessibles de l’extérieur et où on avait déjà un employé sur place ont été ouvertes en premier », explique Mme Thuillier.

L’employé municipal en question a comme tâche de les nettoyer, ce qui ne lui incombait pas auparavant. COVID-19 oblige, les toilettes devront être nettoyées beaucoup plus souvent, ce qui explique les retards dans leur accessibilité.

Les toilettes concernées se trouvent dans ces parcs et sont déjà ouvertes: Marcelin-Wilson, Ahuntsic, Henri-Julien, des Hirondelles, Gabriel-Lalemant, St-Simon et St-Paul-de-la-Croix.

« Ensuite, les autres toilettes qui ont pu être ouvertes sont celles qui sont accessibles de l’extérieur, mais où il n’y avait pas nécessairement de gardien de parc. »

Dans ces cas, c’est une équipe volante qui s’occupera du nettoyage, passant de parc en parc à chaque jour. 

« Les autres toilettes, qui ne sont toujours pas ouvertes mais qu’on est en train d’ouvrir, sont celles qui sont intégrées à des chalets de parc et qui sont gérées par des OBNL, soit au parc Beauséjour et au chalet d’accueil du Parcours Gouin. »

Le chalet du parc Beauséjour sera bientôt ouvert par l’organisme GUEPE. (Photo: Éloi Fournier – jdv)

Les chalets demeureront fermés, seules leurs toilettes seront ouvertes; un parcours sera aménagé à l’intérieur pour assurer la distanciation sociale. C’est l’organisme GUEPE qui sera en charge d’ouvrir et de nettoyer ces toilettes.

D’autres discussions sont en cours, notamment dans le cas du parc Tolhurst, qui était l’hôte d’une toilette chimique lors des dernières années. Celle-ci était en place à cause des mercredis pique-nique, qui n’auront pas lieu en raison de la COVID-19.

« Ça prend beaucoup de discussions avec les autorités de la santé publique pour être capables d’ouvrir les toilettes. Mais pour l’instant, je pense qu’on est pas mal dans [le processus] d’ouverture de toutes les toilettes. »

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le Chevalier grivelé, petit compagnon de nos rives

(Spotted Sandpiper)  (Actitis macularius) Il vous est probablement arrivé en vous promenant…

Le Collège Bois-de-Boulogne annule la venue d’un conférencier controversé

Le commentateur et politicien Éric Duhaime avait été invité par le département…

État d’alerte COVID-19 : Ahuntsic-Cartierville en mode prévention

Le nombre de cas était déjà en nette progression à Ahuntsic-Cartierville avant…

Un dépotoir sauvage sur Fleury Ouest

Il est très agréable de se promener sur la rue Fleury Ouest…