Feuilles mortes sous la neige
Un tas de feuilles mortes sous la neige en début de semaine, au coin des rues Garnier et Francheville. (Photo : Amine Esseghir, JDV)

Il y a encore des tas de feuilles mortes à ramasser à certains coins de rue d’Ahuntsic-Cartierville. Mais attention, cela ne signifie pas que vous avez encore le droit de mettre sur le chemin vos sacs et vos branches. Il vous faudra trouver une autre solution ou attendre le printemps si ce n’est pas encore fait. Le ramassage des résidus verts pour les citoyens se termine aujourd’hui.

La période de collecte des résidus verts commence en avril et s’intensifie au moment de l’automne alors que l’on se débarrasse des feuilles balayées, ramassées ou soufflées. Elle s’arrête le 25 novembre.

Il faut la distinguer du ramassage des feuilles sur le domaine public, prévient le service des communications de l’arrondissement.

On admet que des tas attendent encore le camion pour être enlevés dans les rues. D’ailleurs, comme pour la neige, il est interdit de jeter, répandre ou déposer sur le domaine public des feuilles mortes qui proviennent des terrains privés, même si un tas de feuilles gît encore à l’angle de votre rue.

« Les opérations se poursuivent, mais c’est presque terminé », assure-t-on.

Il est vrai que les engins étaient mobilisés cette semaine, notamment de nuit à la lueur des projecteurs, pour charger les énormes quantités de feuillage brun amoncelé à certaines intersections d’Ahuntsic-Cartierville.

Cependant, la neige est arrivée et les feuilles étaient encore en place. À l’arrondissement, on assure que la situation n’a rien d’exceptionnel. Il y a toujours des feuilles à ramasser en novembre.

Cette importante opération est mené pour éviter que ces résidus végétaux gèlent l’hiver, ce qui créerait des plaques de glace sur les voies publiques. Mais aussi pour qu’elles ne se retrouvent pas sur les bouches d’égout retenant l’eau sur au moment du gel-dégel à la fin de l’hiver.

« Les feuilles s’accumulent dans les rues jusqu’à la deuxième semaine de novembre, selon les essences d’arbres, et la plantation intensive d’arbres dans l’arrondissement depuis quelques années augmente la quantité de matière à ramasser », précise-t-on.

« La quantité à ramasser dans les 309 km de rues est énorme; c’est une opération massive qui s’exécute sur 5 à 7 semaines, chaque année », indique-t-on à l’arrondissement.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
2 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Claudette Viau
Claudette Viau
1 Année

C’est signe qu’on a une bonne canopée qui empêche la création d’îlots de chaleur en été et c’est parfait comme çà.

Rémillard Jean
Rémillard Jean
1 Année

Bonjour M. Esseghir !

À propos du ramassage des feuilles des arbres à l’automne, il faut savoir que la très grande majorité de ces feuilles proviennent des arbres de la ville. En effet, la ville est propriétaire d’une bande de 6 pieds de largeur longeant les trottoirs du côté des terrains privés. Et elle y a planté des milliers d’arbres, ce qui est, en principe, une très bonne chose.

En conséquence cependant, il reviendrait à la Ville “d’accueillir” les feuilles qui tombent de ses arbres sur les terrains privés. Et il devrait être aussi recommandé de déposer aux intersections les feuilles “folles”, c’est-à-dire non dans des sacs de papier qui coûtent quelque 50¢ chacun alors que leur contenu ne vaut rien, et d’interdire l’utilisation de sacs de plastique, qui nuisent à un éventuel “recyclage” des feuilles.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Dossier itinérance – Une présence de plus en plus marquée dans Ahuntsic-Cartierville

Le phénomène de l’itinérance frappe massivement Ahuntsic-Cartierville. Des dizaines de personnes sans-abri…
Conseil d'arrondissement du 2 juillet 2024

Cinq choses à savoir du conseil d’arrondissement du 2 juillet

Le dernier conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, avant la pause de l’été, aura été…

Bienvenue à la nouvelle Halte de la Visitation!

La Halte de la Visitation, qui a subi de lourds travaux de…

Dossier itinérance – Vieillir dans la rue

Les aînés, eux-mêmes touchés par la crise du logement et l’inflation, ne…