Le club de bocce l’Acadie devra fermer à la fin de l’année. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

Après plus de 20 ans d’existence, le club de bocce l’Acadie devra fermer. L’arrondissement a décidé de ne pas renouveler le bail de location du local qui l’abrite au 10526, boulevard de l’Acadie.

Le bail actuel court jusqu’au 31 décembre. Dans une lettre adressée au début de septembre, les dirigeants du club ont été avisés que l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville ne renouvellera pas la location. Selon une entente, l’arrondissement loue le local et le prête gratuitement au club de bocce.

[Mise à jour : Journaldesvoisins.com a appris que dans une nouvelle lettre adressée au Conseil d’administration du club de bocce l’Acadie le 28 septembre, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a décidé d’accorder un délai supplémentaire pour l’occupation des lieux jusqu’au 31 juillet 2023.]

Pour Cecilia Fazioli, membre du comité qui gère le club, la nouvelle inattendue a eu l’effet d’une douche froide. « Présenter les choses comme cela, c’est brutal », lâche-t-elle.

Le club revendique actuellement 450 membres. La grande majorité est âgée de plus de 65 ans. Le retour progressif à l’activité a été ralentie à cause des restrictions sanitaires dues à la COVID-19. Avant la pandémie, de 600 à 700 membres y étaient inscrits.

Selon la mairesse de l’arrondissement, Emilie Thuillier, la décision de ne plus payer le loyer est motivée d’abord par son prix très élevé. On parle de plus de 200 000 $ pour un bail d’une année.

« En plus, cela prend des années à négocier avec le propriétaire à chaque renouvellement », confie l’élue.

D’après Mme Fazioli, le prix du loyer n’est pas un argument recevable alors que le bail arrive à échéance à la fin de cette année. Les membres du club n’ont que trois mois pour se trouver une solution.

« Pourquoi n’ont-ils pas dit cela il y a cinq ans? On aurait pu s’asseoir avec la mairesse et on aurait dit, on va trouver une autre place parce qu’ici c’est trop cher. Peut-être qu’on aurait fait deux champs [les couloirs de jeu] au lieu de quatre », note-t-elle.

Par ailleurs, pour la mairesse, le club de bocce se consacre à une seule activité et l’arrondissement souhaite utiliser son argent pour les loisirs afin de favoriser des activités plus diversifiées.

« On a pris la décision de se concentrer sur un des bâtiments qui nous appartiennent à partir de 2023 », précise Mme Thuillier.

Cette affirmation intervient quelques semaines avant l’inauguration du nouveau Centre communautaire et culturel de Cartierville, aménagé dans l’ancien centre d’hébergement des sœurs de la Providence. Il accueillera des organismes communautaires, notamment de loisirs.

Au-delà du sport

La conseillère de Ville de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou, élue de l’opposition, a durement commenté la décision qu’elle a découverte au moment même où les membres du club recevaient la lettre de l’arrondissement.

« Je suis probablement l’élue d’Ahuntsic-Cartierville qui vais le plus souvent à leurs activités », a-t-elle indiqué en entrevue avec journaldesvoisins.com.

Elle regrettait le fait d’avoir été écartée des discussions et des décisions prises par le Conseil d’arrondissement alors qu’elle en subissait les contrecoups.

« Pour moi, c’était une grosse surprise. Puis, j’ai passé la fin de semaine [du 12 septembre] à faire des appels et à écrire des courriels. Comme si c’était à moi de gérer le choc vécu par les gens du club », a-t-elle relevé.

L’annonce de la fermeture probable du club a fait réagir aussi le bureau de la députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville et également ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly.

Le délai supplémentaire accordé au club ne semble pas suffisant pour régler le problème.

« Notre message à l’arrondissement est clair : il est hors de question qu’on mette fin au club de bocce l’Acadie », a écrit l’attaché de presse de Mme Joly ministre, Adrien Blanchard dans un courriel adressé au JDV.

Le bocce (prononcé botché) est un jeu de boules semblable à la pétanque pratiqué dans les pays méditerranéens. Il est surtout l’apanage de la communauté italienne à Montréal.

Toutefois, au-delà du sport proprement dit, le club de bocce, situé dans un bâtiment chauffé, est ouvert toute la journée et toute l’année, et il est géré uniquement par les membres.

Mme Fazioli le décrit comme un lieu de rassemblement qui offre en plus du sport la possibilité à des personnes âgées de tisser des liens et de socialiser.

« Cela fait plus de 20 ans que ça existe au même endroit. Ça a créé des habitudes. Pour les gens qui le fréquentent, c’est quelque chose qui n’allait jamais disparaître », souligne-t-elle.

Pour maintenir la dimension sociale du club, l’arrondissement promet de fournir une salle d’activités dans l’actuel centre communautaire de Bordeaux-Cartierville situé au 1405, boulevard Henri Bourassa Ouest.

« On va continuer de louer le sous-sol du 1405. Donc pour eux, pour les loisirs de l’Acadie, peut-être pour Concertation-Femme, pour tous, il y a de l’espace qui peut servir à plein d’organismes », a mentionné Mme Thuillier.

Cette offre ne convainc personne car cela semble aller à l’encontre de l’esprit du club de bocce.

« Ils nous donnent une salle pour pouvoir jouer aux cartes dans l’ancien centre communautaire. Nous on joue au bocce au niveau international. Le club est ouvert le matin pour faire des activités de conditionnement physique. L’après-midi et le soir on joue aux cartes, au billard. C’est sûr que beaucoup de gens vont arrêter », regrette Cecilia Fazioli.

L’option qui reste serait de trouver des mécènes ou des commanditaires qui pourraient remplacer l’arrondissement pour payer le loyer. Une solution à laquelle Mme Fazioli ne croit pas beaucoup.

« Nos membres n’ont pas d’argent pour payer, et pour trouver un financement extérieur, c’est beaucoup trop cher », déplore-t-elle.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le CFSE mène 12 jours d’action contre la violence faite aux femmes

Le Centre des femmes solidaires et engagées (CFSE) organise une série d’événements…

Le 12 août, célébration des livres d’ici

Depuis quelques années, la journée du 12 août est synonyme de soutien…
Stationnement de vélos Complexe sportif Claude-Robillard 11-07-2022 - Photo JDV - Philippe Rachiele

Besoin criant de supports à vélos

Il y a quelques semaines, une mère de famille a écrit au…
Spikevax de Moderna, fiole de 10 doses

COVID-19 : une septième vague sous contrôle… pour le moment

La septième vague de COVID-19 voit le nombre de décès et d’hospitalisations…