Le CHSLD Laurendeau (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

La situation est devenue pour le moins «catastrophique» au centre d’hébergement Laurendeau sur le boulevard Gouin Est, qui enregistre le score le plus élevé de cas COVID-19 au Québec parmi les établissements pour aînés, à l’exception du CHSLD Herron de Dorval, sous tutelle.

Lundi, on parlait de 61 cas (20% des résidants) pour le CHSLD situé près de l’église de la Visitation et qui abrite environ 300 patients, mais au mercredi 15 avril (dernier bilan), on constate plus du double de cas (142) et 21 décès, selon le dernier bulletin émis par le  Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal (NIM)  avec Santé Québec.

« C’est tout à fait inacceptable », a commenté Kathleen Bertrand, présidente de la FIQ–Syndicat des professionnelles en soins du Nord-de-l’Île-de-Montréal, jointe par journaldesvoisisn.com. Oui, on a testé tous les patients et employés, et dans un tel cas, il est normal de voir une hausse de cas. Mais c’est pour le moins inquiétant, on se trouve avec la moitié des gens infectés », a-t-elle vivement déploré..

La porte-parole syndicale rappelle aussi qu’il y a encore des problèmes d’équipements de protection pour les membres du personnel.

Aux dires de la porte-parole de la FIQ, de plus en plus d’employés sont inquiets alors que le nombre de cas de COVID-19 confirmés parmi les membres du personnel est maintenant de 267 sur le territoire du CIUSSS du nord de Montréal.

Pas moins de 75% des CHSLD dans l’île de Montréal sont touchés par des cas de la COVID-19 ; du côté des résidences privées pour aînées, c’est près de 25%, selon ce qu’a affirmé jeudi Mylène Drouin, la responsable de la Direction de la santé publique à Montréal.

Bilan-territoire

A l’Hôpital Sacré-Cœur de Montréal, c’est plutôt stable, alors que  85 patients sont hospitalisés.

Au CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci, 82 cas ont été répertoriés mais le nombre de décès est élevé, 25. On parlait de 70 cas (21% des résidants) lundi.

Voici d’autres données confirmées: CHSLD : St-Laurent, 14 cas ; CHSLD Légaré,  4 cas; CHSLD Paul-Gouin,  4 cas ; CHSLD Paul-Lizotte, 11 cas; CHSLD Saint-Joseph-de-la-Providence, 4 cas.

Du côté privé, on signalait 36 cas à la Résidence Angelica, sur Gouin est, un peu à l’est du boulevard Saint-Michel, contre 38 au dernier bilan, selon une donnée fournie par l’institution jeudi après-midi. On compte deux décès.

Il n’y avait que quelques cas la semaine dernière, mais on a bon espoir de maintenir une situation stable.

À l’hôpital Marie-Clarac, tout près, il y a 25 cas.

Au CHSLD  Berthiaume-Du Tremblay, à côté de Laurendeau, 20% pour cent des résidants sont touchés avec 40 cas enregistrés, selon le bilan gouvernemental datant du 15 avril.

Mais du côté du CHSLD, la porte-parole Annie Poirier a livré ce bilan jeudi en fin de journée : 33 résidants atteints,  19 employés atteints et six  décès liés à la COVID-19

Par ailleurs, 143 nouveaux décès ont été enregistrés au Québec, pour un total de 630 morts depuis le début de la pandémie, et mille cas de plus.

En parlant de ce bilan jeudi, le premier ministre François Legault a précisé que cette hausse importante s’expliquait par un changement de méthodologie. Ainsi, les décès comptés dans le dernier bilan tenaient compte aussi de ceux survenus antérieurement (pas seulement sur 24 heures).  Mais on note un peu moins d’hospitalisations.

Tensions-Médecins

On attend l’arrivée de médecins spécialistes (2000 sur 9000 ont levé la main), mais des négociations tenues pour leur rémunération ont fait tiquer.

«Ils ne devront pas arriver ici en se sentant supérieurs aux autres»,  a indiqué la leader syndicale de la FIQ qui affirme que jusqu’ici, elle n’a pas vu un spécialiste envoyé en renfort. « Nos membres (infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes, perfusionnistes)  connaissent très bien leurs tâches et savent ce qu’ils ont à faire. »

Enfin, Kathleen Bertrand a relaté que les membres qu’elle a rencontrés n’ont guère digéré l’accord intervenu entre Québec et le syndicat représentant les médecins spécialistes, prévoyant une rémunération pouvant aller jusqu’à 211$ l’heure pour un travail en ces temps de COVID-19.

« Elles ont reçu ça comme une claque au visage. Elles sont très fâchées alors que les hausses temporaires annoncées par le gouvernement pour le temps de la lutte à la COVID-19 sont de l’ordre de 4 ou 8%, selon le cas », a-t-elle déploré.

Le premier ministre Legault avait lancé un appel à tous les médecins pour aller prêter main-forte aux équipes épuisées dans les CHSLD, où le nombre d’absent est important, sans compter que les établissements composent depuis longtemps avec une pénurie de personnel.

Des étudiants et étudiantes qui terminent leurs études en sciences infirmières ou encore en médecine seront aussi appelés en renfort.

Au total, plus de 40 000 personnes se sont inscrites sur le site « Je contribue », mais seulement 3000 candidatures ont été retenues.Enfin, le gouvernement fédéral pourrait aussi envoyer entre 60 et 100 employés des forces canadiennes, qualifiés en médecine.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19 : Les cas en forte hausse à l’approche des Fêtes

La transmission de la COVID-19 continue de s’accélérer dans Ahuntsic-Cartierville qui affiche…

COVID-19 : la transmission toujours à la baisse dans Ahuntsic-Cartierville

Malgré une légère remontée du nombre de nouveaux cas de COVID-19, la…

Un soupir de soulagement dans les hôpitaux

Le pire est passé dans les hôpitaux du Centre intégré universitaire de…

Une rue-école à Saint-Benoît

La cloche sonne, indiquant la fin des cours à l’école primaire Saint-Benoît.…