Le directeur artistique du festival, Marc Maziade, et le co-président du conseil d’administration d’EspaceTrad, Pierre Chartrand (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Du 1er au 5 septembre, le Festival Trad Montréal présentera sa 29e édition au parc Ahuntsic et à la Maison de la culture Ahuntsic. Malgré son côté traditionnel, de nombreux changements sont au menu. 

Tout d’abord, le festival s’est doté d’une toute nouvelle identité. Auparavant, il était connu sous le nom La Grande Rencontre, même si Festival Trad Montréal est enregistré depuis 2010. 

« Il y a eu un changement de garde assez important cette année, et on trouve que le nouveau nom nous représente mieux. C’est un nom plus évocateur que La Grande Rencontre », croit Pierre Chartrand, co-président du conseil d’administration de l’organisme sans but lucratif EspaceTrad, qui chapeaute le festival. 

EspaceTrad a également choisi un nouveau directeur artistique : Marc Maziade, un musicien fortement inspiré par la culture musicale québécoise. M. Maziade a notamment été le premier Québécois à compléter une maîtrise en musique traditionnelle, et il œuvre dans ce domaine depuis plus de 20 ans. Le directeur artistique croit que les gens ont bien hâte de se rassembler à nouveau dans un cadre artistique. 

« On veut avoir une vision sur tout ce qui s’est fait pendant la pandémie. Nous sommes chanceux : plusieurs artistes vont nous offrir du nouveau matériel et des lancements de spectacles », mentionne-t-il. 

Le Festival Trad Montréal s’est aussi doté d’une nouvelle identité graphique pour accompagner son nouveau nom. 

Traditionnel, mais innovateur

La musique folklorique québécoise est connue pour ses pièces de violon endiablées, ses gigues… Cependant, le Festival Trad Montréal cherche à évoluer en faisant appel à des artistes qui amènent des sons traditionnels venus d’ailleurs. 

Cette année, le festival présentera Daniel Bellegarde, un percussionniste d’origine haïtienne qui reprend la tradition musicale des Antilles francophones. La musique autochtone sera aussi représentée, avec la présence de la créatrice d’origine métisse Moe Clark. 

« On veut voir le trad dans un sens plus large. Les Autochtones ont leur musique traditionnelle… Toutes les civilisations en ont. Tout cela fait partie de notre culture et nous invitons tout le monde, de toutes les origines, à se rassembler avec nous », soutient le directeur artistique, Marc Maziade. 

M. Maziade, qui est d’origine syrienne ainsi que québécoise, s’est toujours questionné sur l’appartenance et il est clair que l’inclusion est très importante pour lui. 

Renouveler la « musique trad »

La musique traditionnelle est intimement liée à une autre époque, où les gens se réunissaient pour des soirées dansantes animées par un violoneux, par exemple! Mais aujourd’hui, comment peut-on attirer les jeunes vers ce style musical? 

« Il faut qu’on apprenne à se réinventer. Parfois, on a l’impression qu’on peut perdre nos acquis en faisant les choses un peu différemment, mais en fin de compte, c’est ce qui peut attirer les jeunes », souligne Marc Maziade.  

EspaceTrad organise aussi des veillées dansantes dans le Plateau-Mont-Royal, et la moyenne d’âge est d’environ 30 ans. 

Dans le cadre du Festival Trad Montréal, bien que les activités soient limitées en raison des mesures sanitaires, EspaceTrad mettra en place des jams et des ateliers visant à faire découvrir la musique traditionnelle au public. Des activités gratuites pour les enfants seront offertes au parc Ahuntsic. 

« Il y aura une petite surprise par rapport à la danse! L’idée de notre festival, c’est d’avoir une vision traditionnelle et contemporaine en même temps », explique Marc Maziade. 

L’équipe du festival cherche d’ailleurs des bénévoles sur son site Web afin d’aider à la tenue de l’événement. Environ 250 personnes pourront assister aux spectacles gratuits dans le parc Ahuntsic, tandis que 150 places seront ouvertes dans la grande salle de la Maison de la culture Ahuntsic. De plus petits spectacles auront aussi lieu à la Maison de la culture.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Kassandre Chéry Théodat
Kassandre Chéry Théodat
3 Mois

Quelle bonne nouvelle! Je vais y participer c’est certain!

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin communautaire – Semaine du 4 mars 2021

Se sucrer le bec au SNAC ! Repas de cabane à sucre…

Covid-19: La pandémie à la prison de Bordeaux – Les oubliés (1 de 3)

Journaldesvoisins.com publie de nouveau cette excellente série de trois articles rédigés par…

En direct de La Ferme de Rue : un départ canon!

Ça a été une semaine endiablée pour La Ferme de Rue! Le…

Le coin communautaire – Semaine du 19 mars 2021

Nouvelles de Solidarité Ahuntsic • Depuis le 22 mars, le Centre communautaire Ahuntsic…