Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Les Brèves – Semaine du 16 novembre 2018

Publié le 10/11/2018
par Rédaction

Un prix prestigieux pour une église non moins prestigieuse

L’église de la Visitation a reçu un prix d’excellence du Conseil du patrimoine religieux du Québec dans la catégorie « restauration » pour la restauration des finis intérieurs de l’église. (Photo : Courtoisie – Paroisse de la Visitation)


Hausse de 135% du budget pour le réaménagement des rues

Le responsable de l’urbanisme, du transport et de l’Office de consultation publique de Montréal, Éric Alan Caldwell, a dévoilé aujourd’hui d’importantes modifications apportées aux différents programmes de transports et d’infrastructures de la Ville de Montréal. Ces modifications permettront de consolider et de mettre les besoins des Montréalaises et des Montréalais au cœur des projets d’aménagement, de reconstruction et de réhabilitation des infrastructures routières et souterraines. Ainsi, un tout nouveau programme, entièrement dédié à l’aménagement des rues, est créé afin de rendre le réseau routier plus sécuritaire et convivial pour l’ensemble des usagers, sans négliger l’entretien et le maintien des infrastructures routières vieillissantes.

« Les programmes actuellement en place visant à assurer le maintien de nos infrastructures tenaient compte du déficit d’entretien de la chaussée, mais pas suffisamment des déficiences en matière d’aménagement. Cette révision en profondeur des programmes nous permettra de saisir toutes les opportunités pour bonifier les aménagements et ainsi répondre aux besoins de tous les usagers pour en assurer leur sécurité. Les besoins ne sont plus les mêmes qu’il y a un demi-siècle et la durée de vie d’une rue est de plusieurs décennies; il faut considérer ces variables dans la conception et la réalisation de tous nos projets si nous souhaitons qu’ils soient durables », a mentionné M. Caldwell.

Alors que 71 % du budget au PTI était auparavant consacré au maintien des actifs de la voirie et que 17 % étaient dédiés aux projets et programmes d’aménagement, c’est dorénavant 46 % des investissements qui seront consacrés au maintien et 40 % à l’aménagement des rues. Le volet développement de nouvelles infrastructures routières est maintenu à peu près au même niveau. Notons que les projets d’aménagement incorporent également les besoins de maintien des infrastructures. Cette révision des programmes a permis la création de quatre nouvelles composantes principales : le programme d’aménagement des rues artérielles, le programme d’aménagement des rues locales, le programme Vision zéro aux abords des écoles et le programme des vélorues  locales (à compter de 2020).

Plutôt que de poursuivre l’accélération des travaux de maintien et d’entretien de la chaussée, la Ville de Montréal maintiendra la cadence atteinte au cours des dernières années, ce qui permettra la résorption du déficit d’entretien sur dix ans, soit d’ici 2028.

« Ce virage marqué vers l’aménagement ne se fera pas au détriment du maintien des chaussées. Après quatre ans et des centaines de millions de dollars d’investissement, on perçoit une amélioration de la qualité de la chaussée et nous devons maintenir cette cadence acquise afin de résorber le déficit d’entretien qui gruge notre réseau. Mais les Montréalais ont aussi droit à une meilleure qualité de vie, et à une meilleure mobilité; cela nécessite de revoir la progression du volume de chantiers et l’horizon de réalisation initialement prévu », a complété M. Caldwell. (Source : Ville de Montréal)

Soutien Alzheimer - Des fêtes pour tous : Info ici!

Publicité


Plus de 50 nouveaux projets pour Je fais Montréal

Du camping dans les parcs, ateliers de cuisines dans les bibliothèques, contrer le fléau du vol de vélo et plusieurs autres idées sont parmi les 53 initiatives retenues visent à accélérer le développement économique, social, culturel et environnemental de Montréal. Portés par une diversité d’acteurs, allant des citoyens engagés aux entrepreneurs, en passant par des représentants d’organisations publiques, privées et communautaires, les nouveaux projets retenus visent à générer un impact positif sur la ville et ses citoyens. Parmi les enjeux dans la mire de ces projets figurent l’économie circulaire, la participation citoyenne, la rencontre interculturelle et la mobilité durable.

Pour découvrir l’ensemble des projets, leurs publics cibles et leur territoire de déploiement, consultez la plateforme Faire Montréal. (Source : Ville de Montréal)


Le nouveau programme Aide financière aux commerces affectés par des travaux majeurs

●        Programme d’aide financière totalisant 25 M$ d’ici 2021 et basé sur la perte réelle des commerces, en comparant le bénéfice brut réalisé lors d’un exercice financier qui a cours pendant la période des travaux, avec le bénéfice brut réalisé lors des exercices financiers antérieurs;
●        Le programme d’aide financière couvre les pertes de bénéfice brut supérieur à 15%;
●        Les commerçants seront éligibles à une aide financière maximale de
30 000$ par année
●        Le dépôt des demandes se fera en se basant sur des données réelles facilement disponibles pour les commerçants ;
●        S’applique aux commerces situés dans des secteurs où des travaux de construction de conduites d’égout ou d’aqueduc sont exécutés par la Ville de façon rétroactive au 1er janvier 2016 et d’une durée minimale prévue ou réelle de six mois;
●        S’applique aux commerces situés dans des secteurs où tout autre projet majeur d’infrastructures publiques, réalisé par la Ville ou la STM, sont d’une durée minimale prévue ou réelle de 36 mois ;
●        Pour être éligible, le commerce doit avoir débuté ses activités avant le début des travaux.

Rappelons que le programme est rétroactif au 1er janvier 2016 (Source : Ville de Montréal)


Semaine québécoise des rencontres interculturelles

À l’occasion de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles, les organismes Concertation-Femme et Espace de la diversité, en collaboration avec les bibliothèques d’Ahuntsic-Cartierville, ont reçu une vingtaine d’Ahuntsicois(e)s aux parcours divers ainsi que sept écrivains. L’objectif? Échanger sur le thème de l’intégration.

Yara El-Ghadban, romancière et anthropologue, présidente d’Espace de la diversité, a animé la rencontre. Elle a vécu son adolescence dans Cartierville et vient de publier son troisième roman chez Mémoire d’encrier. Les auteurs Mélikah Abdelmoumen, Claude Beausoleil, Lula Carballo, Maya Cousineau-Mollen, Soheir Fouzat, Jean-Pierre Gorkynian et Martha Tremblay-Vilao ont nourri les échanges par lisant leurs textes et choix d’extraits littéraires.

Les discussions ont permis de poser l’intégration comme un terme mouvant qui prend son sens dans la singularité des parcours et qui se construit par l’ouverture à l’autre et la force des échanges. Le cercle de paroles a été enregistré et sera bientôt offert sur Opuscules, l’application mobile de littérature québécoise de l’Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ). Cette rencontre est un projet pilote, fondation d’autres cercles de paroles pour ouvrir un dialogue, rendre possible la compréhension mutuelle et susciter une réflexion collective autour du rapport aux autres dans nos milieux de vie. Dans l’espoir de vous y rencontrer en 2019! (Source : Arrondissement)


Réseau cyclable 4 saisons : Pas de changement pour Ahuntsic-Cartierville

La Ville de Montréal annonce qu’une série de nouvelles mesures seront mises en place afin d’encourager la pratique sécuritaire et conviviale du vélo d’hiver. Un projet pilote de séparateurs temporaires sera déployé sur la piste cyclable du parc Bellerive. Ce projet permettra à la fois d’augmenter le niveau de sécurité des cyclistes  en plus de développer de meilleures techniques de déneigement afin d’améliorer l’expérience cycliste. Trois types de délinéateurs seront testés, soit des délinéateurs/balises cyclozone, des quickurbs et des bordures de béton.

Notons que 76 % du réseau cyclable Montréalais sera déneigé cette année, ce qui représente 590 km, soit 74 km de plus qu’en 2017-2018. Plusieurs arrondissements se sont également dotés d’appareil conçus spécifiquement pour assurer un déneigement de qualité des voies cyclables (notamment des balais-brosse). Parmi les nouveaux axes accessibles 4 saisons, mentionnons, entre autres, les pistes cyclables nouvellement aménagées (par exemple, le prolongement de la piste Maisonneuve et l’aménagement temporaire sur l’avenue des Pins), de nouvelles sections sur le boulevard Gouin et la rue Saint-Zotique, ainsi que les rues Bennett, Haig et Saint-Clément. De plus, la quasi-totalité des aménagements cyclables de l’arrondissement de Lachine et de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve seront déneigés pour la première fois cette année. La carte du réseau cyclable peut être consultée en ligne, à l’adresse ville.montreal.qc.ca/velo. (Source : Ville de Montréal)

Notons que dans Ahuntsic-Cartierville, les voies cyclables qui seront entretenues cet hiver seront, la piste sur Christophe-Colomb, la piste/trottoir sur Gouin entre le parc Nicolas-Viel et Norwood, ainsi que la piste longeant le CP entre Gouin et Henri-Bourassa.  Les bandes cyclables comme celles sur Berri et Lajeunesse ne seront toujours pas accessibles entre les chutes de neiges et le ramassage de la neige, obligeant les cyclistes à emprunter les mêmes voies que les voitures. (P. R.)


Des véhicules en libre-service chez nos voisins de Saint-Laurent

En avril dernier, la Ville de Montréal a modifié le règlement relatif au stationnement des VLS (règlement 16-054) afin d’améliorer l’offre de service. Parmi les modifications apportées au règlement, l’aire de desserte des VLS a été revue de façon à assurer un meilleur accès, notamment par le biais de la délivrance de permis de stationnement universels. Le comité exécutif a adopté une nouvelle modification à cette aire afin d’y ajouter l’arrondissement de Saint-Laurent, portant à treize le nombre total d’arrondissements permettant aux usagers des VLS de se stationner dans tout espace de stationnement sur rue réservé aux résidents. La Ville de Montréal poursuit ainsi son objectif de réduire la dépendance à l’automobile en proposant une nouvelle façon d’utiliser la voiture.

« La mobilité durable est une priorité pour notre administration. Le modèle de déploiement des véhicules en libre-service est un outil incontournable de notre stratégie et je suis fier de le voir s’étendre aussi rapidement sur le territoire. La progression des VLS permet de développer une offre complémentaire au réseau de transport collectif, tout en diminuant le taux de possession automobile; c’est grâce à ce genre d’initiative que nous pouvons offrir de alternatives véritablement intéressantes à l’auto solo », a déclaré Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme, du transport, et de l’Office de consultation publique de Montréal. (Source : Ville de Montréal)

Rappelons que bien qu’autorisés à desservir Ahuntsic-Cartierville, pour l’instant, seule Communauto autorise ses utilisateurs de VLS Auto Mobile à se garer dans tout Ahuntsic mais pas à l’ouest du chemin de fer du CP.  La société car2go quant à elle autorise seulement ses usagers à se garer dans quelques stationnements dans l’arrondissement. (P. R.)


Prévention des discriminations systémiques à Montréal

Afin de prendre en compte les besoins des groupes vulnérables, sous-représentés ou pouvant faire l’objet d’exclusion, la Ville de Montréal vise à intégrer à terme une analyse différenciée visant à prévenir les discriminations systémiques dans toutes ses politiques, programmes et services. D’ici là, trois services municipaux et deux arrondissements participeront à un projet pilote visant son application dans ses processus décisionnels.

L’analyse différenciée selon les sexes et plus (ADS+) permet l’analyse de l’effet des politiques et programmes publics sur la qualité de vie et l’inclusion, selon qu’on soit un homme ou une femme, mais englobe également la notion d’intersectionnalité, en prenant en considération toutes les personnes qui peuvent subir d’autres formes de discrimination, selon leur sexe, leur âge, leur condition socioéconomique, leur origine ethnoculturelle, leur handicap ou encore leur orientation sexuelle. Cette approche vise à reconnaître et à agir sur des exclusions qui peuvent se superposer dans une situation donnée.

L’ADS+ sera ainsi expérimentée au cours des deux prochaines années dans les services de la diversité et de l’inclusion, de l’urbanisme et de la mobilité, de la gestion et la planification immobilière ainsi qu’à la direction des sports. Les arrondissements de Ville-Marie et de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce appliqueront aussi les notions de l’ADS+ afin de participer à ce projet pilote.

« Nous amorçons ce virage parce que nous visons l’équité et l’inclusion pour tous les groupes de citoyens dans tous nos projets, programmes et services municipaux. Il importe de se poser les bonnes questions dès le départ, dès que nous nous préparons à prendre une décision, et c’est ce que projet pilote nous aidera à implanter. Cette approche nous permettra de poser des gestes parfois bien simples qui rendront notre ville plus juste, plus inclusive et plus solidaire », déclare la mairesse de Montréal, Valérie Plante.   (Source : Ville de Montréal)


De nouvelles voitures de métro Azur

Les gouvernements du Canada et du Québec ont annoncé un investissement conjoint de près de 516 millions de dollars pour que la Société de transport de Montréal (STM) procède à l’achat de 153 nouvelles voitures de métro de type Azur. À ce montant s’ajoute une contribution de près de 65 millions de dollars de la STM, portant l’investissement total à plus de 580 millions de dollars. Le gouvernement du Canada investira plus de 215 millions de dollars dans ce projet dans le cadre Programme d’infrastructure Investir dans le Canada – Volet Transport en commun.

La députée d’Ahuntsic-Cartierville Mélanie Joly souligne « Après l’annonce d’importantes sommes pour la Société de transport de Montréal en juin dernier, notre gouvernement continue de répondre présent pour le transport en commun dans la région de Montréal. L’achat de nouvelles voitures de métro de type azur permettra d’améliorer concrètement le service de transport en commun et la qualité de vie des Montréalais et Montréalaises.  Cet investissement contribuera également à assurer le maintien de plusieurs bons emplois bien rémunérés pour la classe moyenne aux usines de Bombardier de La Pocatière et d’Alstom à Sorel-Tracy. »  (Source : Bureau de Mélanie Joly)


Mélanie Joly souligne les retombées économiques de l’Accord États-Unis–Mexique–Canada

L’Accord États-Unis–Mexique–Canada (AEUMC) est un accord de libre-échange nord-américain modernisé et avantageux pour les entreprises d’ici qui sont basées à Montréal. Le résultat des négociations est le fruit de la détermination démontrée par le Gouvernement du Canada à la table de négociation. Afin de promouvoir les avantages et les possibilités qu’offre l’AEUMC à nos petites et moyennes entreprises, Mélanie Joly, était à Montréal afin d’y rencontrer l’équipe de l’entreprise lambert&fils et de discuter des retombées de la signature de ce traité de libre-échange. Pendant sa visite, la ministre a souligné l’importance de l’AEUMC pour notre économie, tout particulièrement en ce qui concerne la stabilité dans nos échanges commerciaux avec le plus grand marché du Canada, ainsi que la prospérité de l’économie québécoise.

L’annonce de l’Accord États-Unis–Mexique–Canada constituait un pas important en matière de commerce en Amérique du Nord, puisque l’Accord permet de  solidifier les liens économiques entre les trois pays, de réaffirmer la certitude dans les relations commerciales canadiennes et de favoriser la création d’emplois de qualité pour les Canadiens. (Source : Bureau de Mélanie Joly)


Lancement du programme Montréal Interculturel 2019

Les organismes communautaires montréalais œuvrant en développement social ou en relations interculturelles sont invités à soumettre un projet pour l’un des deux volets du Programme Montréal Interculturel.  Les projets recherchés visent à encourager, d’une part, les relations interculturelles entre les citoyennes et les citoyens montréalais et, d’autre part, à sensibiliser la population aux enjeux du racisme et de la discrimination sur tout le territoire de la Ville de Montréal.

La nouveauté : le programme comprend maintenant deux volets. Le premier vise à soutenir des projets permettant notamment l’émergence de projets pilotes novateurs sur une base ponctuelle. Ils pourront recevoir un soutien allant jusqu’à 5 000$. Le deuxième volet servira à appuyer des projets ayant des retombées plus importantes et permettant de rejoindre un plus grand bassin de personnes ou d’assurer un suivi à plus long terme. Ils seront éligibles à un appui financier allant jusqu’à 20 000$.

Le lancement de l’appel de projets coïncide avec la tenue de la 16e Semaine québécoise des rencontres interculturelles, qui se déroule du 5 au 11 novembre. Les organismes ont jusqu’au vendredi 14 décembre 2018 pour déposer leur proposition de projet. D’ici là, des séances d’information seront offertes dans les arrondissements de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et Verdun. La sélection des projets retenus sera rendue publique en mars 2019.  Pour connaître tous les détails entourant le Programme Montréal Interculturel, visitez ville.montreal.qc.ca/pmi.  (Source : Ville de Montréal)


 

Rappel et conditions de publication

S’il-vous-plait, prenez note que nous publierons avec plaisir vos communiqués si vous nous les faites parvenir en texte dans votre courriel  à  journaldesvoisins@gmail.com avant le mercredi, 17 h, pour publication le vendredi qui suit. Nous ferons peut-être un copier/coller pour éviter les erreurs. SVP noter le format des communiqués ci-dessus (Un titre, pas de gras, pas de majuscules, limiter les paragraphes, indiquer (Source : xxx) à la fin, etc). Par respect pour nos annonceurs qui paient pour annoncer et qui nous font vivre, nous publions affiches avec entente de paiement seulement.  Pour plus de visibilité, réservez un emplacement publicitaire.  Les tarifs Web, sont ici. Pour un tarif spécial OBNL, appelez-nous au 514 770-0858.

Compte tenu du volume élevé de communiqués que nous recevons et de notre petite équipe, nous ne publions les communiqués qu’une semaine et nous n’avons pas le temps d’envoyer d’accusé-réception. Notez également que nous ne publions pas nécessairement les photos.  Aidez-nous: relisez-vous avant d’expédier votre courriel ; n’envoyez pas plusieurs versions ! Autant que faire se peut, le texte doit être lisible, intéressant, d’une longueur raisonnable, et sans faute. Nous nous réservons le droit de raccourcir les textes trop longs. (La rédaction)

Si ce n’est pas déjà fait, pour aussi peu que 3 cents par jour (10$ par année), aidez votre journal communautaire. Devenez membre ici! 

Prenez note que cette chronique sera interrompue pour la période des Fêtes, soit du 21 décembre 2018 au 11 janvier 2019, inclusivement. La dernière chronique, en 2018, « Les Brèves », sera donc publiée le 14 décembre. Nous reprendrons sa publication le 18 janvier prochain. Merci de votre compréhension.