Module de jeu fermé au parc Ahuntsic pour éviter la propagation du Covid-19 (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Alors que le Québec se met en pause pour quelques semaines, certains parents peuvent se demander quoi faire avec leurs enfants. Ceux-ci peuvent-ils voir quelques amis afin de briser l’ennui? 

Malheureusement, il semble bien que ce ne soit pas une bonne idée. Le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, utilise souvent le terme « rassemblement»… pour décrire ce qu’il ne faut pas faire en cette crise de la COVID-19.

Même si le gouvernement évoque souvent le terme party et ne nomme pas directement de nombre de personnes à proscrire en public, tout indique que les rencontres entre enfants peuvent être risquées. Sur son site web, le gouvernement donne d’ailleurs les consignes suivantes: 

« Les rassemblements extérieurs sont permis lorsqu’il s’agit des occupants d’une même résidence ou de ce qui en tient lieu. […] Ils sont également permis entre d’autres personnes lorsqu’une distance minimale de deux mètres est maintenue entre l’ensemble des personnes. »

Il suffit seulement que l’un d’entre eux, ou un proche d’un des enfants, soit affecté par le virus pour contaminer tout le groupe. De plus, bien que ceux-ci soient généralement affectés de manière moins forte par les symptômes du coronavirus, les enfants peuvent transmettre la maladie à leurs proches. 

L’accès aux modules est bloqué au parc Nicolas-Viel. (Photo: Éloi Fournier – jdv)

Dimanche, la Ville de Montréal annonçait qu’elle fermait tous les modules de jeux dans ses parcs, justifiant cette action par « la décision du gouvernement du Québec d’interdire tout rassemblement intérieur et extérieur ». 

Ces modules peuvent notamment être des vecteurs de propagation important, dépendant du matériau duquel ils sont faits. Selon le site web du CHU Sainte-Justine, le virus aurait un temps de survie de 72 heures (3 jours) sur des surfaces lisses (ex. : plastique, acier inoxydable) et de 24 heures (1 journée) sur des surfaces plus poreuses (ex. : carton). 

Alors que le gouvernement du Québec et la santé publique recommandent des distances d’un à deux mètres entre tout le monde à l’extérieur de leur domicile, la prudence est de mise.

Les modules du parc Saint-André-Apôtre sont fermés jusqu’à nouvel ordre. (Photo: Éloi Fournier – jdv)

Après tout, il serait difficile de faire jouer un groupe d’enfants à plus d’un mètre de distance en tout temps! Ainsi, rassembler les enfants, même en petit nombre, ne semble pas être une bonne idée en cette crise de la COVID-19.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Soirée d’inauguration de la 3e édition de la Station Youville

L’inauguration officielle de la 3e année de la Station Youville s’est tenue…
Urgence hôpital Fleury

Dossier santé – Une urgence du 21e siècle pour l’Hôpital Fleury 

Même si le projet est attendu depuis 2013, ce n’est qu’en 2020…

Les nouvelles brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 26 février

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de  nouvelles ou de…

Coin communautaire – Semaine du 11 septembre 2023

Atelier d’information sur le logement social : Vous voulez connaître les différents types…