(Photo: François Robert-Durand, archives JDV)

Un projet d’agrandissement de l’Hôpital Fleury progresse dans les officines gouvernementales. Des expropriations seraient inévitables.

Québec étudie l’agrandissement et la modernisation des urgences de ce centre hospitalier, qui relève du CIUSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal. Le ministère de la Santé et des Services sociaux pilote le projet, qui vise à pallier le manque d’espace. L’urgence serait mal adaptée aux pratiques actuelles de prestation des soins.

Les travaux, selon le Conseil du Trésor, consisteraient à agrandir l’aile A et démolir l’aile E. La Société québécoise des infrastructures (SQI) est partie prenante au projet, dont le coût n’a pas été divulgué. Au CIUSS, on confirme qu’il suit son cours et que le chantier devrait débuter en 2023. Il est attendu depuis presque 10 ans.

Les urgences actuelles occupent un espace d’environ 1000 mètres carrés, mais les besoins seraient évalués à 3300 mètres carrés. L’agrandissement de la salle de triage et l’ajout d’une salle de réanimation de deux lits seraient envisagés. En janvier 2020, Québec avait alloué 1,5 M$ pour effectuer des études de faisabilité.

Si on se fie aux croquis disponibles sur le site web du Conseil du Trésor, l’agrandissement entraînera l’expropriation et la démolition de propriétés, essentiellement des duplex rue Parthenais, au sud de la rue Fleury. Des propriétaires auraient tenté de communiquer avec la SQI, le CIUSS, la direction de l’hôpital ou la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, sans succès.

L’hôpital Fleury et les ajouts possibles (Source : Secrétariat du conseil du trésor)

« Nous avons appris que le CIUSS organiserait prochainement une rencontre d’information avec mon voisin et moi-même », révèle un des propriétaires, Serge Pozzo.

Le CIUSS a d’ailleurs confirmé au JDV que cette rencontre était prévue au printemps.

 

« Certains de nos voisins auraient entendu parler d’expropriations prévues pour septembre, mais personne ne nous donne d’informations. On a vu des arpenteurs se promener sur les terrains et dans les environs. Je trouve que ce manque de transparence n’est pas très professionnel », dit M. Pozzo.

De son côté, le CIUSS confirme que la modernisation de l’Hôpital Fleury est toujours prévue, « afin d’offrir un milieu de soins mieux adapté aux besoins croissants de la population de notre territoire et un environnement de travail plus fonctionnel pour le personnel hospitalier », écrit au JDV la porte-parole, Séléna Champagne.

 

« Nous sommes à l’étape de préconceptualisation, comme prévu selon l’échéancier, afin de déterminer quelle sera la solution immobilière optimale tout en minimisant les impacts sur le voisinage ainsi que sur les services offerts par l’Hôpital Fleury. En d’autres mots, le concept définitif n’a pas encore été officialisé pour l’instant. Nous regrettons toutefois les désagréments et l’inquiétude que cela peut causer au voisinage de l’Hôpital Fleury », ajoute-t-elle.

Interviewée dans le cadre d’un autre dossier, Nathalie Goulet, élue qui siège depuis peu au Comité consultatif d’urbanisme (CCU) de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, mentionne qu’elle n’a pas entendu parler de ce dossier.

Le directeur de cabinet des élus de l’arrondissement, Jean-François Desgroseillers, confirme toutefois que les urbanistes de l’arrondissement ont eu des échanges, au cours des derniers mois, avec ceux de la SQI. Les échanges ont notamment porté sur la réglementation municipale (zonage et plan d’urbanisme).

« Mme Émilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement, a récemment eu une rencontre virtuelle avec le PDG du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, M. Frédéric Abergel, pendant laquelle il l’a informée que le projet chemine dans les instances provinciales, précise M. Desgroseillers. Aucune ébauche de projet n’aurait été présentée aux élus pour le moment. »

L’attachée politique de Marie Montpetit, députée de la circonscription de Maurice-Richard, n’avait aucune information sur le projet.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Guêpes : Le compte à rebours est commencé

« On habite chez les insectes, c’est normal d’en rencontrer de temps…
Vaccination COVID-19

COVID-19 : on souffle enfin… et sans masque

Il y en a qui ont hâte au 14 mai, d’autres s’en…
Les trois candidates à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, Chantal Huot (à gauche), Émilie Thuillier (au centre) et Kassandre Chéry Théodat (à droite). (photomontage JDV)

[Vidéo 2] Mairie: Les candidates se prononcent sur les enjeux prioritaires dans Ahuntsic-Cartierville

Le JDV vous présente la seconde d’une série de capsules vidéo avec…

Élections municipales, les districts : les jeux sont faits dans Saint-Sulpice (Texte 4 de 4)

En vue des élections municipales de novembre, le JDV vous propose un…