La murale en l’honneur de Maurice Richard, sur la rue Fleury. (Photo: François Robert-Durand, JDV).

Après avoir été vandalisée il y a presque deux ans, la murale en hommage à Maurice Richard réalisée sur un mur du restaurant La Molisana sur la Promenade Fleury sera entièrement restaurée.

Une enveloppe de 12 000 $ a été accordée par l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville à ce projet lors du conseil d’arrondissement du 7 juin. Cette somme s’ajoute aux 8 800 $ octroyés dans le cadre du volet Murale de quartier du Programme art mural de la Ville-centre, pour un total de 20 800 $.

L’œuvre avait subi des dommages en décembre 2020 et semblait figée ainsi sans qu’aucune solution ne soit apportée. Outre des graffitis, la peinture de la murale s’était également dégradée.

«Les graffitis ne nous dérangeaient pas trop, [ils pouvaient être nettoyés], mais la peinture de la murale s’écaillait. Au début, nous avions pensé que c’était le mur qui avait un problème, mais finalement c’est un apprêt qui avait été posé antérieurement à la réalisation de l’œuvre d’art qui posait problème», explique Léo Fiore, directeur de Tandem Ahuntsic-Cartierville, l’organisme qui mène les projets de murales dans l’arrondissement.

L’ancienne murale sera grattée et le mur apprêté convenablement cette fois pour refaire l’œuvre.

«Nous avons pu retrouver les mêmes artistes et la nouvelle murale sera sensiblement la même que l’actuelle», souligne M. Fiore.

La murale du «Rocket» a été réalisée en 2015 par l’artiste Zek aidé par Dodo Ose.

«Ils pourront la mettre au goût du jour. L’ancienne murale avait tellement pogné qu’on veut la garder presque intacte», convient M. Fiore.

Une fois la peinture achevée, un vernis spécial la recouvrira pour la protéger contre les graffitis.

«Cela n’empêchera pas les graffitis, mais facilitera le nettoyage», relève M. Fiore.

Un mythe

La murale du «Rocket» était l’une des premières réalisées à Ahuntsic-Cartierville. Elle rappelait que Maurice Richard, le joueur numéro 9 qui a fait les beaux jours du Canadien de Montréal durant les années 1940 à 1960, avait longtemps vécu dans Ahuntsic-Cartierville. Il avait notamment fondé le club de hockey mineur les Braves d’Ahuntsic.

Il avait aussi ses habitudes au restaurant La Molisana. Il s’asseyait toujours près de la fenêtre et commandait une escalope de veau alla parmigiana.

Maurice Richard a joué avec les Canadiens durant 23 ans et au cours de cette période, son équipe a remporté huit fois la Coupe Stanley, dont cinq fois consécutives, entre 1956 et 1960.

Au-delà du sportif, Maurice Richard est devenu un mythe. Localement, cela s’est traduit à son décès quand des adultes et des enfants sont venus déposer des messages devant sa maison, rue Péloquin.

Pour l’histoire, son nom est associé à l’émeute du Forum en 1955, présentée comme l’événement déclencheur de la «Révolution tranquille».

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Conseil d’arrondissement : un avant-goût de Noël

Avant d’ajourner ses travaux jusqu’en janvier, le conseil d’arrondissement s’est réuni lundi…

Covid-19: De moins en moins d’hospitalisations dans le nord de Montréal

Alors que le nombre de gens atteints de la COVID-19 ne cesse…

Une voiture finit sa course dans une clinique de physiothérapie sur Fleury Est

Ce lundi matin aurait pu être beaucoup plus tragique pour d’éventuels passants…

Le Sault profite de la subvention du ministère de la Culture pour les immeubles patrimoniaux

Il y a quelques semaines, la ministre de la Culture et des…