Mélanie Joly, députée sortante d’Ahuntsic-Cartierville et ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, est la candidate du Parti libéral de Justin Trudeau dans la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville. Elle vise un deuxième mandat aux élections fédérales du 21 octobre.

Députée très présente dans l’arrondissement, même si elle n’y habite pas encore, ses offres d’achats de maison dans Ahuntsic-Cartierville n’ayant toujours pas abouti, Mélanie Joly part avec une longueur d’avance dans cette campagne.

Mélanie Joly (Photo: jdv P. Rachiele)

« Avant tout, je suis députée. Ma légitimité vient du fait que les gens d’Ahuntsic-Cartierville m’offrent leur confiance. Donc ma priorité, c’est la circonscription », dit-elle.

C’est pour cette raison qu’elle explique avoir une si grande équipe de campagne, plus de 300 bénévoles, « pour être en mesure de maintenir cette confiance que m’accordent les résidants ».

Quelques 80 000 tentatives de contacts ont été faites par Mélanie Joly et son équipe, que ce soit par téléphone ou en allant cogner aux portes des résidants directement. Mélanie Joly veut parler à tout le monde. Elle dit aimé garder contact avec les citoyens de sa circonscription. C’est pourquoi il est possible de l’apercevoir de manière impromptue dans une épicerie ou un café de l’arrondissement aller à la rencontre des résidants.

« Je vais parler aux gens pour qu’ils me disent exactement ce qu’ils pensent. Je veux connaître leur point de vue au moment de prendre des décisions au gouvernement », explique-t-elle.

Satisfaite de son mandat

Au cours du mandat qui s’achève, Mélanie Joly dit avoir beaucoup aimé travailler avec le milieu communautaire qu’elle estime très organisé dans Ahuntsic-Cartierville.

Elle est contente que son parti ait réussi à tenir certaines promesses dans l’arrondissement. Elle mentionne l’ajout de 1000 nouveaux logements sociaux et de nouveaux emplois dans Chabanel, notamment au sein de l’entreprise Canada Goose, l’intégration réussie de nouveaux arrivants et l’augmentation du nombre d’emplois d’été (ils ont doublé) qui a grandement aidé les camps de jour et les organismes communautaires du quartier.

Objectifs pour le prochain mandat

Si elle est réélue, Mme Joly a plusieurs projets pour l’arrondissement.

Une de ses priorités sera de favoriser la prolongation de la ligne orange du métro de Montréal de la station Côte-vertu à Bois-Franc.

Elle veut aussi poursuivre la relance sur Chabanel pour créer plus d’emplois. Elle rappelle que le secteur Chabanel est le plus important pôle d’emploi de l’arrondissement.

Sa troisième priorité serait l’obtention d’un soutien fédéral au développement du site Louvain Est, pour les logements abordables et les logements sociaux.

La candidate libérale veut également financer les projets de recherche et de développement en agriculture urbaine pour des raisons environnementales et scientifiques.

Elle souligne aussi l’importance de la protection du patrimoine du Sault-au-Récollet.

Enfin, en ce qui a trait à la gestion du climat sonore aérien, source de plaintes de nombreux résidants de l’arrondissement, la candidate libérale est favorable à l’implantation d’un observatoire sur le bruit des avions et de la pollution sonore.

« Ça va me faire un plaisir de travailler avec la Ville sur cette question », dit-elle.

Mélanie Joly conclut l’entretien avec journaldesvoisins.com en se disant confiante. Elle ne s’inquiète pas trop des récents déboires de son chef Justin Trudeau, car ce qui compte pour elle, rappelle-t-elle, c’est sa circonscription, Ahuntsic-Cartierville.

S'abonner
me prévenir de
guest
3 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Francine Lauzon
Francine Lauzon
2 Années

Elle ne déménagera jamais dans Ahuntsic car elle sait qu’il y a un grave problème de bruit d’avions.

Lousi Lafleur
Lousi Lafleur
2 Années

Je ne la trouve pas franche. Oui on va continuer a observer le bruits des avions, les régler ? Non,il y a trop d’argent en jeux; iil faut déménager l’aéroport et ça ne se fera pas.

MARIE GRAHAM
MARIE GRAHAM
2 Années

Madame,
J’ai longtemps hésité avant de vous fournir mon opinion concernant le fils sur l’avortement diffusé dernièrement sur certains écrans du Canada. Je m’explique mal votre intervention publique à propos de ce film. J’ose espérer que vous ne parliez pas au nom de tous vos confrères/membres du parlement des Communes. A mon avis vous n’aviez aucune raison de vous exprimer publiquement sur ce sujet. tout d’abord il me semble que nous soyons habitants d’un pays où le choix et le droit sont respectés. Habituellement lorsque quelqu’un ou quelque chose nous dérange à ce point de monter aux barricades. il faut se demander si notre conscience est tranquille et si l’on a raison. En tout cas, à la veille des bureaux de scrutins, je me pose sérieusement la question si votre parti mérite encore mon vote. Il faudra nous démontrer que vous respectez toutes les opinions de tous les électeurs parce que autrement il faudra vous qualifier d’un gouvernement qui dit une chose mais fait tout autre chose. J’ose espérer que si vous êtes réélue, vous murirai vos opinions avant de les exprimer au public. Il me semble que si je décidais d’aller voir un film je devrais être certaine que mes droits et libertés soient respectés à tout le moins par mes représentants du gouvernement. Merci de bien vouloir prendre mon opinion en considération.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Exproprier pour réaliser la future Promenade des Berges?

Pour réaliser la future Promenade des Berges, entre les parcs de l’Île-de-la-Visitation…
Les trois candidates à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, Chantal Huot (à gauche), Émilie Thuillier (au centre) et Kassandre Chéry Théodat (à droite). (photomontage JDV)

[Vidéo] Pourquoi voter pour vous et votre parti?

Les trois candidates à la maire d’arrondissement en vue des élections municipales…

Questions d’argent: le salaire variable de nos élus

En novembre dernier, la nouvelle mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, a soulevé…
Élections : débat au Collège Bois-de-Boulogne.

Les étudiants ébranlent des candidats aux élections dans l’Acadie

Premier débat politique à Ahuntsic-Cartierville, une rencontre avec les étudiants du Collège…