CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci Photo Philippe Rachiele (1)
Le CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci (Photo : Philippe Rachiele)

Après les médecins spécialistes, ce sera au tour des étudiants en Santé d’être sollicités pour pousser à la roue dans le réseau des CHSLD ; mais le personnel de l’armée ne viendra pas sur le territoire du CIUSSS du Nord de Montréal.

C’est ce qu’a confirmé Frédéric Abergel, le président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal (NIM) dans son bulletin quotidien aux employés du réseau, dont journaldesvoisins.com a obtenu copie.

« Soyez assurés que nous travaillons d’arrache-pied pour amener de l’aide sur le terrain», a tenu à dire le grand patron du CIUSSS  aux médecins et autres employés alors que l’inquiétude règne, tant chez les résidants et leur famille que le personnel du réseau œuvrant surtout dans les CHSLD.

Alors que 2000 travailleurs sont activement recherchés pour pallier le manque d’effectif au Québec, le patron du CIUSSS du Nord a tenu à se faire rassurant.

« Au CIUSSS, nous avons la chance d’avoir du personnel et des médecins dévoués qui prêteront main-forte dans nos CHSLD. S’ajouteront à eux, des volontaires inscrits sur la liste «Je contribue». Nous sommes également en train d’évaluer les besoins pour faire appel à du personnel du milieu scolaire. Notre objectif est de tout faire pour ajouter ces ressources le plus rapidement possible, afin de vous seconder et de vous donner un peu de répit», a ajouté M. Abergel

Toutefois, les membres de l’armée prévus dans la région de Montréal ne viendront pas sur notre territoire.

«  Pour l’instant, le CIUSSS NIM n’est pas visé par les cinq CHSLD dans lesquels les équipes de renfort médical militaires débutaient leur contribution aujourd’hui (lundi) », a confirmé  Marie-Hélène Giguère,  conseillère-cadre au bureau des relations avec les médias.

Par ailleurs, le problème des équipements de protection n’est pas tout à fait réglé.

«  Nous avons en effet besoin d’un ravitaillement en blouses de contagion, mais nous attendons une livraison au cours des prochains jours. À noter qu’aucun compromis ne sera fait quant à la sécurité et la protection du personnel du réseau de la santé », a soutenu Marie-Hélène Giguère.

Lundi matin, un résidant de Notre-Dame-de-la-Merci a fait part du fait que les préposés aux bénéficiaires (PAB) ne voulaient pas laver les résidants s’ils n’avaient pas de blouse.

« Avec le manque de matériel que le CIUSSS du Nord de l’île de Montréal éprouve pour les jaquettes présentement, c’est ce qui arrive, a dit le résidant qui a joint journaldesvoisins.com. Je ne demande pas la fin du monde, que tous les employés, les résidants, de A à Z soient vérifiés pour cette maladie qui peut me donner la mort à tous les jours. Je suis dans mon milieu de vie et j’ai peur, dans ma propre maison », a-t-il plaidé depuis son lit d’hôpital.

On compte parmi les membres du personnel 495 employés au total ayant été testés positif au coronavirus. La direction a imploré la patience.

«  Nous appliquons les directives ministérielles, a répliqué Mme Giguère, qui mentionne qu’un dépistage systématique de la COVID-19 chez les aînés et chez le personnel des CHSLD publics et privés sera déployé graduellement, en priorisant les établissements les plus urgents. Nous avons en effet complété celui de Laurendeau et le prochain sera Petite-Patrie. Il faut noter que la situation s’est par ailleurs stabilisée depuis plusieurs jours à Notre-Dame-de-la-Merci », a-t-elle indiqué.

Notons, signe encourageant, que des blouses et des masques ont commencé à être fabriqués au Québec.

Blitz-Embauche

Ce lundi, le premier ministre François Legault a insisté sur le faut que l’urgence nationale est dans les CHSLD (dans la grande région de Montréal).

Outre des étudiants en Santé, des travailleurs du réseau demeurant en région vont venir prêter main forte aux troupes épuisées à Montréal. Des chambres d’hôtel ont été réservées pour les loger.

Parallèlement, une rencontre aura lieu avec les divers groupes syndicaux pour régler rapidement l’éternel débat sur la rémunération des PAB, les préposés aux bénéficiaires.

Alors que l’on approche du cap des mille décès au Québec, signalons que le CHSLD Laurendeau sur le boulevard Gouin Est compte à lui seul  34 morts, ce qui équivaut à plus de 3% des cas pour l’ensemble du Québec.

À cet endroit, selon diverses sources, des employés ont déploré le manque de personnel ce qui entraîne des retards dans la distribution des médicaments aux résidants sans compter qu’on a manqué de masques de protection. Des médecins ont été envoyés en renfort ces derniers jours.

Dans l’île de Montréal, près de 9000 personnes sont ou ont été infectées, mais il y a des notes encourageantes, une stabilité, en ce qui a trait au nombre d’hospitalisation, notamment aux soins intensifs.

 

Voici le tableau fourni par la direction du CIUSSS de notre territoire en ce lundi 20 avril avec des précisions sur les secteurs où il y a eu éclosion (données officielles au 19 avril).

Zones d’éclosions dans les installations du CIUSSS:

– Hôp. Sacré-Cœur : hémodialyse, 2C, 4AC, 5D, 3FD

-Hôp. Fleury : Unités 4e, 7e

– Hôp. Jean-Talon : 5DE

– CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci :

2 sud, 2 nord, 3 nord, 4

– CHSLD Cartierville : unité E1

– CHSLD Saint-Laurent : unité 4

– CHSLD Laurendeau : plusieurs unités

– CHSLD Légaré : unités 2 et 3

– CHSLD Paul-Gouin : unité 1

– CHSLD Paul-Lizotte : unité 4

– CHSLD Saint-Joseph-de-la-Providence : unité 2

– CHSLD Paul-Gouin : unité 1

Nombre de cas de COVID-19 confirmés parmi les usagers :

– Hôp. Sacré-Cœur : 118

– Hôp. Fleury : 0

– Hôp. Jean-Talon : 1

– CHSLD Notre-Dame-de-la Merci : 56 et 28 décès

– CHSLD Cartierville : 4

– CHSLD Saint-Laurent : 27 et 2 décès

– CHSLD Laurendeau : 129 et 34 décès au total

– CHSLD Légaré : 7 et 1 décès

– CHSLD Paul-Gouin : 13 et 4 décès

– CHSLD Paul-Lizotte : 13 et 3 décès

– CHSLD Saint-Joseph-de-la-Providence : 6

 

 

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
francine giroux
francine giroux
1 Année

Merci pour le suivi. C’est mon arrondissement et j’ai besoin de connaître l’évolution

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Vaccination des 5-11 ans : « C’est d’abord un choix personnel »

À peine lancée, la campagne de vaccination des 5 à 11 ans…

Pas de pause pour la progression de la COVID-19 dans Ahuntsic-Cartierville

Alors que le gouvernement du Québec a décrété cette semaine une «pause…

Ensemble Montréal «démasqué» dans Cartierville

Sur des photos publiées sur la page Facebook d’Ensemble Montréal, on peut…

Covid-19: La pandémie à la prison de Bordeaux – Les oubliés (1 de 3)

Journaldesvoisins.com publie de nouveau cette excellente série de trois articles rédigés par…