Programme jeunes animateurs bénévoles, été 2014
Jeunes animateurs recevant leur “diplôme” du programme officiel, été 2014. (Photo: courtoisie)

Ils/elles ont entre 14 et 15 ans et sont, bon an mal an, entre 50 et 80 ados, autant de filles que de garçons, à entamer leur première expérience pour devenir animateurs de camps de jour d’été. Depuis une vingtaine d’années, le programme des jeunes animateurs bénévoles (JAB) permet à ces animateurs en devenir de vivre une première expérience d’animation auprès des enfants campeurs de jour.

«Cette première expérience permet aux jeunes intéressés d’avoir une idée sur les responsabilités d’un animateur et de ce qui fait sa  journée de travail» affirme Nathalie Plante, assistante intervention-loisirs à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

«Souvent, les jeunes intéressés ont été eux-mêmes des campeurs et savent que le programme existe, dit-elle. Certains d’entre eux attendent impatiemment d’avoir 14 ans pour devenir des aides-animateurs».

Cette responsable souligne que la promotion du programme se fait à travers les camps de jour mais également dans  les écoles secondaires et les organismes de loisirs.

Pour faire partie du programme, le jeune candidat est  invité à remplir un formulaire et surtout à rédiger une lettre de motivation où il explique pour quoi il veut devenir animateur de camps de jour.

«Ce qui nous permet d’avoir une idée sur la personne du candidat, qui doit aussi fournir une lettre de référence provenant d’une personne (professeur ou intervenant ) qui puisse confirmer certaines qualités que l’ado a en fonction des responsabilités qu’il aura à assurer durant l’été notamment comme aide-animateur dans les différentes activités du camp de jour et également dans l’encadrement d’un groupe d’enfants», précise Mme Plante.

Elle souligne les nombreux effets positifs du programme sur le renforcement de l’engagement des jeunes et l’apprentissage d’un certain nombre de responsabilités, liées au fait d’avoir à aider à l’encadrement des enfants.

«Les aides-animateurs ont à s’impliquer pour un minimum de quatre semaines sur les huit que dure un camp de jour d’été», dit-elle, mettant l’accent sur le rôle de cette première expérience dans l’apprentissage des devoirs de l’engagement dans une organisation.

Le programme permet, en effet, aux jeunes de commencer une sorte d’initiation aux principes du travail accompli comme il se doit sous la supervision d’une coordinatrice qui veille notamment à ce qu’il n’y ait pas de«comportements inadéquats» et à faire en sorte que l’encadrement des ados leur permette de fonctionner de manière responsable.

Bien entendu, il y a des jeunes qui réalisent qu’ils ne sont pas faits pour ce travail  et finissent par abandonner.

Essoufflement ?

«Depuis quelques temps, on sent un certain essoufflement», reconnait Nathalie Plante, constatant qu’il y a de moins en moins de jeunes qui veulent s’engager bénévolement. Aussi,  l’évolution du programme permet de constater une «inversion de tendance» quant à la répartition selon le sexe des aides-bénévoles.

«Auparavant, les filles formaient les trois quarts des jeunes animateurs bénévoles. Depuis deux ans environ, on remarque l’instauration d’un équilibre à 50% entre filles et garçons», signale l’intervenante.

Elle précise qu’environ 50%  des jeunes animateurs bénévoles deviennent des animateurs, après avoir suivi une formation qui leur permet, à l’age de 16 ans, de travailler dans des camps de jour ici à Ahuntsic-Cartierville ou partout ailleurs au Québec.

À noter que notre arrondissement compte sept camps de jour publics répartis en huit points de services. Ils offrent une multitude d’activités pour les enfants âgés de 6 à 13 ans. Quatre d’entre eux accueillent également les enfants âgés de 4 à 5 ans. Au programme, jeux, baignade, une grande sortie chaque semaine, pique-niques, sports collectifs, loisirs scientifiques, ateliers et événements spéciaux, etc.

À signaler également que les animateurs doivent détenir un minimum de 50 heures de formation en animation ainsi qu’une formation en premiers soins. Les règlements prévoient un ratio de 1 animateur pour 15 jeunes (6-13 ans) et de 1 animateur pour 10 jeunes (3-5 ans).

Les inscriptions pour les camps de jour d’été 2017 auront lieu les 10 et 11 avril, de 19 h à 21 h, dans chacun des points de services réguliers. Il est important de se présenter muni de la carte d’assurance maladie de l’enfant; deux photos récentes format passeport et du numéro d’assurance sociale du parent ou du tuteur, qui recevra le reçu d’impôt.

Pour plus d’informations et pour connaître les différents camps de jour d’Ahuntsic-Cartierville. Cliquez ici

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin communautaire – Semaine du 21 janvier 2022

Deux autres résidantes d’Ahuntsic célèbrent un centenaire! Fêtée via Internet Ahuntsic-Cartierville est…

Un retour triomphal à Génies en herbe pour l’école Sophie-Barat

Après plus de 15 ans d’absence, l’activité Génies en herbe a fait…
Étranges sacs noirs au Parc du Boisé Saint-Sulpice au sol bien encrés

Des sacs en plastique spéciaux cloués dans les boisés

Les promeneurs des parcs du Boisé-de-Saint-Sulpice et des Bateliers doivent laisser les…

Installations sportives : lent retour à la normale

Après presque deux ans de perturbations pandémiques, les installations sportives sont pratiquement…