(Photos: archives JDV)

Le printemps est de retour (ou presque) ! Ceux d’entre vous qui cultivent fines herbes, fruits ou légumes ont hâte de préparer le sol et de mettre les semis en terre. Même si cela peut paraître un peu loin, je vous propose dès maintenant de penser aux récoltes. En ces temps difficiles économiquement, il existe des initiatives de partage et de soutien alimentaire dont nous pourrions nous inspirer.

Cultiver pour partager

Que ce soit par un trop grand enthousiasme printanier, une mauvaise planification ou un geste volontaire, certains jardiniers se retrouveront en surplus de laitues ou de tomates au cours de l’été. Conserves, déshydratation, plats cuisinés et autres permettront à la plupart d’emmagasiner ces surplus pour les mois plus froids, mais il existe d’autres options.

Le mouvement international des Incroyables Comestibles vise à donner les surplus de potagers. On permet ainsi à la population d’avoir un meilleur accès à des aliments frais et sains, de diminuer le gaspillage alimentaire et, par le fait même, d’améliorer le tissu social.

(Archives JDV)

Pour ce faire, différents arrondissements et municipalités ont notamment mis en place des bacs où les jardiniers déposent leurs surplus d’aliments frais pour permettre à d’autres citoyens de les récupérer gratuitement. Si les aliments ne trouvent pas preneurs, ils seront envoyés aux banques de dépannage alimentaire.

Certains appellent aussi à planter un « rang solidaire » avec l’intention de donner les fruits et légumes qui seront produits afin de soutenir des personnes ou familles qui seraient dans le besoin.Plusieurs autres offres existent. Pour vous y retrouver, vous pouvez visiter site de Plant Catching, un site qui répertorie « les plantes, semences, surplus de récolte, matériaux de jardinage et bacs Incroyables Comestibles partagés par vos voisins jardiniers».

Tomber dans les pommes…

D’autres initiatives consistent à récolter, partager et récupérer des récoltes destinées à la perte dans les champs ou les arbres fruitiers.

Souvent méconnus, les arbres et arbustes fruitiers en ville sont une source nourricière de petits fruits délicieux et nutritifs, mais qui sont trop souvent méconnus et perdus. Ville en vert a donc produit un guide pour vous y retrouver et vous proposer de succulentes recettes pour les conserver et les déguster!

À Montréal, le collectif Fruit Défendus, chapeauté par le Santropol Roulant, organise des cueillettes en mettant en relation des propriétaires d’arbres fruitiers et des cueilleurs et cueilleuses bénévoles. Les fruits sont divisés entre les propriétaires de l’arbre fruitier, les bénévoles ainsi qu’un organisme en sécurité alimentaire.

Dans la Vallée-du-Richelieu, l’initiative a même rejoint les producteurs agricoles. Le projet Glanage de la Vallée met en lien des cueilleurs bénévoles et des producteurs maraîchers qui souhaitent partager leurs surplus. Les produits récoltés sont séparés également entre les producteurs, les bénévoles et le dernier tiers remis à un organisme de sécurité alimentaire.

De nombreuses initiatives dans A.-C.

Dans Ahuntsic-Cartierville, les initiatives d’agriculture urbaine pullulent. Jardins communautaires ou collectifs, potagers éducatifs, saillies de trottoir pour la pratique libre de la culture potagère, ateliers de formation et d’échange de semis, marchés locaux…

Si vous avez le pouce vert ou si le jardinage vous intéresse, il existe plusieurs façons de contribuer à permettre un meilleur accès à des aliments frais et sains, à diminuer le gaspillage alimentaire et, par le fait même, à améliorer le tissu social. Vous aussi pourriez participer à récolter, partager et valoriser. Renseignez-vous!

Pour plus d’infos:

Ville en vert 

Cultivons Ahuntsic-Cartierville (page Facebook)

Plaidoyer pour la sécurité alimentaire dans Ahuntsic 

Bien se nourrir à Ahuntsic

 

Cette chronique a été publiée dans notre mag papier d’avril 2020.

 

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Neige fraîche, blues d’hiver, et mag papier…

C’est jour de tempête, et l’hiver se poursuit! Pour mettre un peu…

Nettoyage des trottoirs: « Une logistique assez complexe »

Alors que le mois de mai a tiré sa révérence la semaine…

Le coin des commerçants – Semaine du 24 avril 2020

La Promenade Fleury Ouvert, fermé, livraisons, pour emporter ? Voici l’offre de…

Le REV se réalise sur Berri et Lajeunesse

Le Réseau Express Vélo (REV) promis lors des élections municipales de 2017…