Gilles Lemay participera le 2 juillet à La Boucle du Grand défi Pierre Lavoie au profit de l’école St-André-Apôtre (Photo: courtoisie)


Il a 34 ans, mais il en laisse paraître 25. Le 2 juillet prochain, Gilles Lemay enfourchera son vélo et participera à La Boucle, l’une des épreuves phares du Grand défi Pierre Lavoie. Étonnamment, le parcours de 135 km qu’affrontera ce jour-là le résidant d’Ahuntsic-Cartierville sera le deuxième de ses soucis, le premier étant d’amasser des fonds pour l’école St-André-Apôtre.

Il y a de cela quelques semaines que Gilles Lemay a commencé à solliciter parents, amis et collègues de travail. À titre de parrain de l’école St-André-Apôtre, tous les fonds que le cycliste collectera iront dans les coffres de l’établissement scolaire, puis seront investis dans un projet faisant la promotion des saines habitudes de vie.

« Une piste de ski de fond? Un achat massif de skis? De patins? La direction y songe », se réjouit M. Lemay, optimiste.

Une chose est sûre, c’est que les élèves peuvent rêver. C’est la mission que s’est donnée Pierre Lavoie, manitou du Grand défi : encourager les jeunes Québécois à adopter de saines habitudes de vie sur une base régulière.

En fait, les cyclistes ne sont pas obligés de parrainer une école, explique Gilles Lemay. Mais, pour le résidant d’Ahuntsic-Cartierville, la décision de parrainer l’école St-André-Apôtre relevait de l’évidence même.

D’un côté, il y a sa fille, inscrite en maternelle, qui, depuis ses premiers jours, baigne dans un milieu où la pratique régulière d’activité physique est partie intégrante du quotidien.

Et de l’autre, il y a le sort de tous les élèves de Saint-André-Apôtre, qui seront un jour les modèles de leurs propres enfants.

« Je me suis inscrit à La Boucle afin de démontrer l’importance de l’activité physique à nos enfants, et pour qu’ils puissent former à leur tour une population active et en santé », souligne le pharmacien de 34 ans, en pesant ses mots.

La collecte va bon train

Homme de cœur avant tout, homme de principe, surtout, le cycliste a déjà amassé une impressionnante somme pour le futur projet de l’école St-André-Apôtre.

« Le thermomètre sur ma page de dons affiche 385 $, mais j’ai également reçu 2000 $ de la part du groupe Jean-Coutu, qui a décidé de m’appuyer », exprime fièrement M. Lemay.

Au départ, il s’était humblement fixé un objectif personnel de 2000 $.

« Mais, plus on amasse de l’argent, plus l’école pourra en profiter, lance du tac au tac le cycliste, qui est persuadé que les écoles parrainées investissent ingénieusement les fonds amassés. Je pense à l’école St-Benoît, qui a pu construire un mur d’escalade avec les dons reçus, par exemple. »

Si une équipe de Québecor parraine plusieurs écoles, dont St-André-Apôtre, les fonds qu’elle collectera seront distribués parmi toutes les écoles parrainées. Les fonds amassés par Gilles Lemay, eux, iront exclusivement aux élèves de St-André-Apôtre.

Boucler La Boucle

Gilles Lemay avant de monter en selle (Photo: courtoisie)

Le coup d’envoi de La Boucle sera donné au centre-ville de Montréal. Les cyclistes traverseront ensuite le pont Champlain et sillonneront les terres campagnardes de la Montérégie, avant de refaire leur entrée sur l’île, 135 kilomètres plus tard.

Pendant que Gilles Lemay sera sur son vélo, les enfants de l’école St-André-Apôtre, eux, poursuivront le défi Cubes énergie, une compétition amicale durant laquelle des milliers d’élèves du primaire doivent bouger et accumuler des points chaque semaine.

Le 2 juillet prochain, M. Lemay sera en mission. Une mission à la fois personnelle et collective. Il enchaînera seul les coups de pédale, mais il le fera au nom des 430 enfants de l’école St-André-Apôtre, qui, entre autres grâce à lui, pourront voir naître un projet valorisant l’activité physique et la saine alimentation dans l’enceinte de leur établissement.

« La cause de Pierre Lavoie me tient énormément à cœur », conclut l’ambassadeur de l’école St-André-Apôtre.

Pour encourager Gilles Lemay, cliquez ici.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Éditorial – Réapprendre à vivre ensemble

L’année 2022 commence à peine. Peut-on dire que le monde revient progressivement…

Les Ukrainiens qui arriveront ici seront pris en charge comme réfugiés

Les premiers Ukrainiens fuyant la guerre sont arrivés chez nous. Obtiendront-ils tous…

Ensemble Montréal «démasqué» dans Cartierville

Sur des photos publiées sur la page Facebook d’Ensemble Montréal, on peut…

Élections municipales, les districts : les jeux sont faits dans le Saut-au-Récollet (Texte 3 de 4)

Le JDV vous propose, en vue des élections municipales de novembre, un…