La ruelle appartenant à Prestigium (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Une discussion a eu lieu sur les médias sociaux entre des résidants d’Ahuntsic, il y a quelques semaines, au sujet d’une ruelle située derrière la rue Clark, entre les rues Prieur et Mongeau. Le JDV a obtenu des réponses aux questions posées par les résidants, et certaines seront peut-être surprenantes. 

L’entièreté de la ruelle, qui donne derrière les bâtiments de la rue Clark et du boulevard Saint-Laurent, appartient à la compagnie Prestigium, une entreprise spécialisée en construction et en rénovation. Les locaux de Prestigium, sur le boulevard Saint-Laurent, donnent d’ailleurs sur la ruelle. 

De nombreuses ruelles, dont celle-ci, n’appartiennent plus à la Ville de Montréal. Dans le cas qui nous occupe, Prestigium a fait l’acquisition de la ruelle pour une somme de 3 000 $ en 2019. La voie appartenait auparavant à la Société immobilière Dagobert. 

Cependant, le propriétaire a stationné une imposante roulotte à l’extrémité de la ruelle qui donne sur la rue Mongeau, empêchant les gens d’y circuler. Lorsqu’un arbre est tombé à l’autre extrémité le 22 juin dernier, les résidants ne pouvaient plus sortir leur voiture de la ruelle… L’arrondissement a cependant confirmé au JDV que rien n’oblige le propriétaire à garantir un droit de circulation dans la ruelle. 

« Comme il s’agit d’un terrain privé, cette notion de droit est de nature civile et ne relève pas de la réglementation municipale », explique Michèle Blais, chargée de communication pour l’arrondissement. 

L’arbre tombé bloquait la seule sortie de la ruelle (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

L’arbre a été retiré peu de temps après, mais la roulotte continue de bloquer l’autre extrémité de la ruelle. Le propriétaire de la compagnie Prestigium, Brian Boulton, soutient qu’il a de très bonnes raisons de placer son véhicule ainsi. Il a également confirmé que la ruelle serait bloquée de cette manière en permanence. 

« Il y avait beaucoup de va-et-vient rapide dans la ruelle auparavant, dit-il. Des voitures et des remorques circulaient, notamment pour se rendre à l’Atelier Jean Guglia & Fils. L’impasse ralentit le trafic et rend la ruelle beaucoup plus sécuritaire pour les enfants. » 

La ruelle appartenant à Prestigium (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Selon M. Boulton, le principal inconvénient est le fait que les piétons doivent faire un détour par la rue Prieur s’ils veulent marcher en direction sud. 

La Ville de Montréal a aussi confirmé que le propriétaire d’une ruelle privée n’avait pas à garantir l’accès aux services d’urgence. 

« Lors de ses interventions, le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) utilise les voies publiques dont l’accès est identifié par un panneau de signalisation à l’attention des services d’urgence. Ainsi, une ruelle non identifiée à cet effet n’a pas l’obligation de répondre aux standards édictés au niveau des mesures et de l’entretien des voies devant garantir l’accès aux bâtiments », mentionne Mélanie Gagné, chargée de communication pour la Ville de Montréal. 

Une ruelle verte? 

L’an dernier, Andrew Demers-Neuwirth, un résidant du secteur, avait soulevé l’idée d’établir une ruelle verte dans cet espace. Cependant, l’arrondissement a répondu à M. Demers-Neuwirth que, la ruelle étant privée, elle n’était pas admissible au projet chapeauté par l’organisme Ville en vert. 

Le propriétaire de la compagnie qui possède la ruelle, Brian Boulton, a tout de même l’intention de contribuer à un éventuel aménagement. 

« Si des gens veulent s’impliquer et faire des projets pour la ruelle, je suis ouvert à tout cela. J’ai deux jeunes enfants… C’est important pour moi que ça soit un espace sécuritaire et, dans le futur, je vois la ruelle comme étant un très bel endroit pour tout le monde. »

Un avenir prometteur est-il en train de se dessiner pour cette ruelle? C’est à suivre!

S'abonner
me prévenir de
guest
5 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Yorrick Jansen
Yorrick Jansen
3 Mois

J’habite sur St-Laurent et ma cour donne sur cette ruelle justement, le fait est que depuis que l’accès à la ruelle est bloqué d’un coté, les gens roulent encore plus vite qu’à l’habitude car le trajet à faire pour sortir est plus long. À tel point qu’un voisin a mis en place un dos d’âne pour tenter ralentir la circulation, avec un effet mitigé. J’ai moi même un jeune enfant, et la ruelle est simplement plus dangereuse depuis.
Les piétons doivent également faire le tour du bloc pour rejoindre les commerces de la rue Fleury, qui étaient accessibles en quelques secondes auparavant.
Mr Boulton, svp cessez d’être de mauvaise foi et admettez simplement qu’une place de stationnement à 3000$ était un bon deal, même si cela se fait au détriment de vos voisins.

B. Diane
B. Diane
3 Mois
Répondre à  Yorrick Jansen

Ce monsieur Boulton n’a aucune considération pour ses voisins et la preuve est que même sur la rue Mongeau, il se permet d’y mettre en permanence une remorque Prestigium qu’il ne déplace même pas lors du nettoyage de rue. Et lorsqu’il se déplace avec son camion et sa remorque, monsieur ne se gêne pas pour mettre dans la rue des pancartes d’interdiction de stationner afin de s’assurer une place a son retour. Si je peux me permettre M. Bouton, le principal inconvénient est que vous ne pensez qu’a vos besoins et non à ceux de vos voisins. Dommage pour la communauté avoisinante.

Sabrina K.
Sabrina K.
3 Mois

Il n’est pas précisé que l’arbre a dû être enlevé par des résidents de la ruelle. Je trouve ça inquiétant que des gens ayant acheté des propriétés sur St-Laurent puissent se voir refuser leur droit d’accès à leur place de stationnement et que ça devienne un enjeu qui dépend de la bonne foi d’un propriétaire privé. Cette ruelle demande de l’entretien, j’ai été témoin de la chute de la branche d’arbre et ça aurait pu sérieusement blesser quelqu’un ou endommager un véhicule. Ce n’était pas une petite branche insignifiante.

Genevieve
Genevieve
3 Mois

Je suis très surprise de cette transaction, a ce prix incroyable
Il aurait été intéressant que la vente de cette ruelle soit ouverte pour les propriétaires avoisinants pour offrir le choix d agrandir le terrain arrière comme ça s est fait ailleurs
Ou pour en faire une ruelle verte commune 3000$/ environ 30 propriétaires ( 100$ chaque)
Elle est plutôt négligée maintenant
Comme la finition de la façade sur la rue Mongeau

B. Diane
B. Diane
2 Mois
Répondre à  Genevieve

En effet, que la vente soit ouverte me semble être une démarche plus démocratique. Et en effet le tout semble malheureusement négligé et pas agréable au coup d’oeil pour le voisinage.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’observatoire sur le bruit se fait toujours attendre

Lors de la précédente campagne électorale municipale, à peu près à la…

Plus d’espaces verts pour réduire la chaleur

Dès d’été 2021, des espaces verts viendront réduire les îlots de chaleur…

Consultation sur le pôle alimentaire Louvain Est

Les démarches relatives au redéveloppement du site Louvain Est se poursuivent. Le…
(Photo : jdv - Philippe Rachiele) Ahuntsic-Cartierville Montréal

Bassin de rétention Lavigne : il faudra encore patienter

La fin des travaux du bassin de rétention Lavigne situé sous le…