L’an dernier, la fermeture des piscines à la mi-mars avait forcé l’arrêt des formations de sauvetage dans tout le Québec avant qu’un arrêté gouvernemental ne change cette situation en juin. Toutefois, cette pause forcée mènera-t-elle à une pénurie de sauveteurs pour nos piscines dans Ahuntsic-Cartierville? 

Selon le régisseur à la direction des sports et loisirs de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, Pascal Pelletier, la réponse est claire… c’est non! 

« Présentement, les formations sont autorisées, dit-il. C’est encourageant pour l’été prochain. Dans l’arrondissement, bien que combler tous nos postes de sauveteurs soit une préoccupation à chaque année, nous y sommes toujours parvenus et nous sommes confiants d’y arriver encore cette année. » 

Au début du mois de janvier, le gouvernement du Québec avait autorisé la poursuite des cours menant au brevet de Sauveteur national et ce, malgré les mesures plus strictes instaurées dans le but de freiner la deuxième vague de la COVID-19. 

Des cours populaires, mais moins remplis

Comme le brevet de Sauveteur national est valide pour deux ans, l’arrondissement pourra au moins compter sur plusieurs employés qui ont travaillé comme sauveteurs l’an dernier. Pour Pascal Pelletier, il s’agit d’une nouvelle très positive étant donné les services exemplaires rendus par les sauveteurs dans des circonstances difficiles. 

« C’était un climat incertain, avec beaucoup de nouvelles mesures à mettre en place, et nos sauveteurs ont fait un excellent travail. Plus on va avoir de sauveteurs qui vont revenir, plus on va être en confiance pour l’été qui s’en vient! »

Ici: taux de rétention élevé

La Ville de Montréal est actuellement en train de rappeler ses employés des années passées et des affichages sont également en cours pour plusieurs postes. Dans Ahuntsic-Cartierville, le taux de rétention des sauveteurs était « très élevé », selon M. Pelletier. 

Du côté du Collège Regina Assumpta, il n’y aura pas non plus de pénurie de sauveteurs, d’après le directeur général du Centre culturel et sportif Regina Assumpta, Christophe Bancilhon. 

« Évidemment, on ne veut pas se retrouver avec une pénurie de sauveteurs, donc on a tout de suite embarqué dans le bateau! On offre des cours la fin de semaine, la plupart se trouvant en piscine. Le nombre de candidats est limité [en raison des mesures sanitaires], mais ces cours sont très populaires. » 

Si le recrutement se poursuit de cette façon, trouver des sauveteurs pour l’été 2021 ne devrait pas poser trop de problèmes pour les gestionnaires des piscines d’Ahuntsic-Cartierville. Cependant, il n’est pas exclu que le nombre limité de places offertes pour les formations ait un impact sur les prochaines années, étant donné que les cours s’échelonnent sur plusieurs sessions.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Deux morts suspectes rue Verville

Deux décès ont été constatés par le Service de la police de…

Le Festival Trad Montréal : Un festival traditionnel ouvert à la diversité

Du 1er au 5 septembre, le Festival Trad Montréal présentera sa 29e…

La murale du «Rocket» vandalisée

La murale de Maurice Richard, le joueur numéro 9 qui a fait…

Conseil d’arrondissement après Covid : les questions en ligne seront permises

Avec la pandémie et le confinement, plusieurs pratiques auparavant en présentiel se…