Conte de Noël

Illustration: Martin P.-M.Ce conte a été écrit à plusieurs mains par des membres de l’équipe du Journaldesvoisins.com: Leïla Fayet, Éloi Fournier, François Robert-Durand, Simon Van Vliet, et Christiane Dupont. Bonne lecture! (La rédaction)

-6-

Trois semaines avant Noël, deux ans après la mise à la retraite du vieux concierge…

L’immeuble du boulevard Gouin avait toujours un nouveau propriétaire, mais finalement, ce dernier n’avait pas eu l’aval de l’arrondissement pour le faire démolir. Le travail du comité de citoyens avait porté ses fruits.

Les citoyens des environs s’y étaient objectés au référendum qui avait eu lieu, un nombre suffisant de signatures du registre à l’arrondissement ayant suffi pour convoquer l’exercice démocratique en question.

Et les citoyens avaient gagné. Pas de démolition!

Visiblement, Melchior ne lit pas les journaux chaque semaine, ni ne consulte les réseaux sociaux.

Élisabeth lui a expliqué ce qu’elle a fait, comment elle a écrit aux élus.

Melchior est ému.

— Tu es ma bonne fée, Élisabeth, dit-il, en prenant sa femme dans ses bras.

— Pas ta fée des étoiles, quand même!, plaisanta sa femme, ajoutant : « Je sais bien que La Bergerie te tient à cœur depuis tout le temps que tu y as travaillé. Et plusieurs résidants ont mis sur pied un beau projet pour faire changer d’idée le propriétaire… »

Le nouveau propriétaire est un dénommé Stefanec Egoorcs. Il a rencontré le comité de citoyens avec le conseiller municipal. Influencé par sa fille, qui elle-même habite le secteur et cherche un CPE pour sa petite quand elle terminera son congé de maternité, semble-t-il, il a décidé de modifier son permis de démolition et permis de transformation de l’édifice. Il y aura donc un nouveau CPE, notamment, dans la future Bergerie et un centre d’archives, comme souhaité par le comité de citoyens, mais le bâtiment gardera son cachet patrimonial.

Élisabeth explique tout ça à son homme.

— Comment ça?, demande Melchior, étonné.

— Si tu lisais les journaux plus souvent qu’une fois par mois, tu serais au courant. À commencer par le Journaldesvoisins.com.

— J’aime pas lire plus que ça!, rétorqua Melchior.

— Tu as tort, car c’est un très bon journal de quartier! Et d’ailleurs, un de leurs journalistes a appelé aujourd’hui pour t’interviewer, mais tu étais sorti pelleter avant que ça gèle…

— Moi, s’étonne encore Melchior. Pourquoi faire?

— Parce que tu étais le dernier employé de La Bergerie, et qu’ils veulent raconter ton histoire, et celle du bâtiment, à l’approche des Fêtes! C’est pas n’importe quoi : c’est une partie de notre patrimoine qui a été sauvé avant Noël!

— C’est leur comité qu’il faut interviewer!, rétorqua Melchior.

— D’après ce que disait le journaliste, c’est déjà fait, répliqua Élisabeth, jamais à court de mots. Ce sera un gros dossier. On peut bien faire ça pour notre patrimoine!

Un beau cadeau de Noël pour Melchior : une autre partie du patrimoine sauvé des promoteurs immobiliers! Et une nouvelle Bergerie qui abritera un nouveau CPE, alors que les jeunes parents en ont bien besoin. Tout ça se concrétisera, mais pas sans effort…

Melchior ne l’avait jamais dit, mais il en avait rêvé : que La Bergerie reste intacte, tout en étant rénovée, et qu’elle serve encore aux gens du quartier. Son rêve s’était donc réalisé.

-FIN-

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Journaldesvoisins.com sert d’outil de francisation

Votre média de quartier permet à des femmes immigrantes de parfaire leur…

Revue de l’année 2021 (1) – Un REM vaut mieux, que deux tu l’auras…

Voici notre revue de l’année. L’équipe éditoriale du JDV a ressorti quelques-unes…

Chemin Neuf se défend d’être une secte

L’organisme Chemin Neuf, qui gère la résidence Ignace-Bourget et administre désormais des…

Un conte de Noël

Ahuntsic, Noël 2018 Lors de la fête de Noël de 2018, j’étais…