Neuf heures après avoir été lancée, l’alerte AMBER concernant la disparition du jeune Ariel Jeffrey Kouakou a été interrompue mardi soir par le Service de Police de la Ville de Montréal. Les recherches se poursuivent malgré tout pour tenter de retrouver le garçon de 10 ans, porté disparu depuis lundi dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Cela fait maintenant plus de 54 heures que le jeune Ariel Jeffrey Kouakou manque à l’appel. Le garçon a quitté le domicile familial lundi vers 12h30 pour se rendre chez un ami. Ce dernier n’était toutefois pas à son domicile au moment du passage d’Ariel Jeffrey.

«Nous passons en mode enquête et les recherches continuent. Nous demandons aux gens de demeurer vigilants et de rapporter toute information au 911. Merci à tous de votre aide», peut-on lire sur le fil Twitter du SPVM.

Vers 20h30 mardi soir, soit près de 9 heures après le lancement de l’alerte AMBER, le Service de Police de la Ville de Montréal a décidé de suspendre l’alerte Amber. Le SPVM demande cependant à la population de maintenir sa collaboration et sa vigilance pour retrouver Ariel Jeffrey Kouakou.

«On demande toujours l’aide du public afin de nous aider dans les recherches […] pour que le jeune soit retrouvé le plus vite possible», souligne Jean-Pierre Brabant du service média du SPVM.

Toute personne ayant vu Ariel Jeffrey est priée de contacter le 911 ou INFO-CRIME MONTRÉAL au 514 393-1133. Le SPVM demande notamment aux résidants du secteur de vérifier que l’enfant n’a pas trouvé refuge dans leur jardin.

Aucune hypothèse écartée

La police rapportait dans la soirée de mardi qu’une dame avait eu un contact avec Jeffrey peu de temps après sa disparition. Mercredi dans la journée, la citoyenne en question s’est présentée aux policiers et a confirmé qu’elle avait croisé Ariel Jeffrey vers 14h dans le parc des Bateliers, non loin du croisement des rues Viel et Valmont, où il avait été vu pour la dernière fois. La police ne peut toutefois pas donner plus de détails à ce sujet.

Depuis l’alerte Amber, plus d’une centaine d’informations ont été reçues par les enquêteurs, qui les analysent afin de permettre de retrouver au plus vite le garçon. Le SPVM n’écarte pour le moment aucune hypothèse pouvant expliquer la disparition de Jeffrey, et toutes les vérifications sont entreprises pour être sûr de ne pas passer à côté d’un indice important. La police ne dispose pour le moment d’aucune piste permettant d’écarter la possibilité que le garçon ait été victime d’un enlèvement.

Bien que la recherche d’indice soit compliquée par les chutes de neige des dernières 24 heures, le SPVM souligne qu’il n’est pas question que les recherches soient interrompues.

Beaucoup de moyens

Les efforts se concentrent maintenant dans le secteur du parc des Bateliers. Contacté par Journaldesvoisins.com, le service média du SPVM a confirmé que les recherches se poursuivaient toujours dans cette zone et qu’aucun autre endroit n’était encore prévu. Toutefois, en fin de soirée, plusieurs membres de l’équipe de recherche avaient rejoint le parc de la Merci, situé à côté du parc des Bateliers.

Les enquêteurs n’excluent pas la possibilité que l’enfant se situe dans un autre secteur de la Ville de Montréal, ou même du côté de Laval (le SPVM a d’ailleurs fait appel à la police de Laval dans ses recherches). En effet, le parc des Bateliers se situe à seulement quelques minutes à pied de Laval par le pont ferroviaire qui surplombe l’île Perry. L’endroit a lui aussi été inspecté par les policiers durant la journée.

Mentionnons que le SPVM a mis en oeuvre un nombre impressionnant de moyens pour tenter de retrouver le jeune garçon. Mardi, des hélicoptères pouvaient être entendus survolant le district de Bordeaux-Cartierville et les quartiers avoisinants. Ce matin (mercredi), la police a également demandé les renforts de l’escouade canine, des pompiers de Laval et de Montréal ainsi que de la cavalerie du SPVM. Plusieurs bénévoles et volontaires, dont des maîtres-chiens, se sont aussi présentés pour venir en aide aux policiers et étaient toujours sur les lieux des recherches en début de soirée.

Le SPVM a confirmé à Journaldesvoisins.com qu’il n’envisage pas pour le moment de faire appel à des plongeurs pour draguer la rivière des Prairies, qui longe le parc des Bateliers. De plus, contrairement à ce qu’avançait TVA Nouvelles en début d’après-midi, aucune demande n’a été faite par le SPVM à Hydro-Québec pour faire baisser le débit d’eau de la rivière en ouvrant le barrage situé un peu plus à l’est.

Une alerte exceptionnelle

Rappelons que c’est la première fois que la police de Montréal déclenche une alerte AMBER sans que toutes les conditions n’aient été réunies. Le SPVM considérait toutefois la situation suffisamment importante pour lancer une telle procédure. Au moment du déclenchement de l’alerte, cela faisait plus de 24h que Ariel Jeffrey n’avait pas été aperçu. De plus, considérant son jeune âge et les conditions météorologiques peu clémentes, une alerte AMBER s’imposait selon le service de police de la ville de Montréal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Incidents de violence armée : « Il faut faire attention pour ne pas stigmatiser les jeunes »

Plusieurs incidents distincts de coups de feu sont venus troubler la quiétude…

Effie Giannou : « Le rôle de l’opposition est primordial »

La conseillère de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou, a répondu par courriel aux questions…

Retour des BIXI, pas pour tout le monde

Le service de vélo-partage BIXI a repris du service le 13 avril…

Le coin communautaire – Semaine du 19 novembre 2021

Une réouverture attendue! La boutique de l’Association des bénévoles de l’Hôpital du…