Yves Provost, à droite, avec son employé et beau-frère Robert (Photo : Éloi Fournier, JDV)

Le Garage Jules Provost et Associés, une entreprise familiale située dans Bordeaux depuis plus de 60 ans, a réparé sa dernière voiture le 1er juillet dernier. 

Journaldesvoisins.com a rencontré Yves Provost, le fils du fondateur de l’entreprise, quelques jours avant son départ à la retraite. Le garagiste d’expérience était très serein par rapport à sa décision de fermer boutique. 

« J’ai 71 ans, ma femme est contente que je prenne ma retraite… C’était le temps! »

D’après les informations obtenues par le JDV, M. Provost a tenté de trouver un acheteur pour son commerce au cours des deux dernières années, mais sans succès. Cependant, le propriétaire de longue date garde espoir qu’un acheteur permettra éventuellement à son commerce de fleurir de nouveau. 

C’est de famille! 

Au départ, le garage situé au coin du boulevard Gouin et de la rue Letellier appartenait à la compagnie Esso. C’est en 1961 que Jules Provost s’y est installé, léguant par la suite l’entreprise à son fils, Yves. Le beau-frère d’Yves Provost, Robert, a aussi longtemps travaillé pour le Garage Jules Provost et Associés, tout comme les petits-fils du fondateur. 

« Mes deux enfants sont venus travailler ici. Mon fils, Pascal, a eu sa carte de mécanicien. Il travaille maintenant chez Bombardier », raconte M. Provost, avec une pointe de fierté dans la voix. Les conditions de travail sont bien meilleures là-bas. Ici, c’est du 12 heures par jour! »

Le métier de garagiste a beaucoup changé depuis qu’Yves Provost travaillait pour son père. L’entreprise familiale a commencé en 1958, lorsque Jules Provost a fait l’acquisition d’un garage Texaco sur le boulevard Pie-IX, et le jeune Yves a commencé à y consacrer des heures dès l’âge de 8 ans en faisant des pleins d’essence! 

« C’était une autre époque. Dans les années 1960, on travaillait sept jours par semaine. À ce rythme-là, c’est impossible d’avoir une vie à l’extérieur du travail. À un moment donné, on a eu le dimanche, puis le samedi après-midi… Les temps ont changé », se réjouit le garagiste. 

Un établissement reconnu

Douglas Long, président du conseil d’administration du JDV, tenait d’ailleurs à saluer et remercier le propriétaire avant son départ pour la retraite. 

« Ça fait très longtemps qu’ils sont ici, et la mécanique n’a aucun secret pour eux », dit-il. 

Yves Provost a souligné que ce qu’il aimait le plus de son métier était le fait d’aider les gens. Selon lui, être garagiste est un très beau métier. 

« Les gens ont toujours besoin de nous… Mon seul problème, c’est que je ne suis pas éternel! »

L’endroit où Yves Provost a passé plusieurs décennies (Photo: Éloi Fournier – JDV)


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
3 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vincent Barbeau
Vincent Barbeau
1 Année

Une institution dans Bordeaux. Bonne retraite à Yves Provost et Robert Pilon. Deux bons gars et bons mécaniciens.

Provost Yves
Provost Yves
1 Année
Répondre à  Vincent Barbeau

Merci beaucoup cher client pour votre confiance durant toutes ces années!

Danièle Hekimian Madison
Danièle Hekimian Madison
1 Année

Merci beaucoup pour toutes ces années de service fantastique et toute l’aide apportée à chaque fois que mon mari et moi avions besoin de vous tous. Bonne retraite bien méritée et surtout bon repos.Deux enseignants à la retraite, Danièle Hekimian Madison et Daniel Rheault.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le mois de février en photos

Le Journal des voisins vous présente un survol des actualités du mois…

L’organisme Moments Musicaux tire sa révérence

L’organisme Moments Musicaux a annoncé mettre fin à ses concerts de musique…

L’itinérance dans Ahuntsic-Cartierville – 3

Itinérance 101 : quelles sont les causes de l’itinérance et qu’est-ce qui…

Pistes cyclables inégales selon les quartiers

Des  citoyens, mais aussi des chercheurs constatent que les quartiers de Montréal…