Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Une initiative zéro déchet à Ahuntsic-Cartierville

Publié le 02/04/2019
par Stéphanie Dupuis

(Source: Page Facebook du groupe Zéro déchet, zéro gaspi, 3RV-Ahuntsic)

Vous connaissez sans doute le groupe Facebook Zéro déchet Montréal. Mais connaissez-vous «Zéro déchet, zéro gaspi, 3rv – Ahuntsic» ? Maïra Perez-Nantais, une résidante d’Ahuntsic-Cartierville, a créé il y a six mois une communauté hyperlocale Facebook axée sur la pratique du zéro déchet dans l’arrondissement. Entretien avec l’instigatrice du projet.

Mère de deux enfants et consciencieuse quant à l’environnement, Maïra Perez-Nantais est, comme plusieurs, prise dans le tourbillon quotidien de la vie de famille. Malgré tout, elle reste à l’écoute de solutions ou d’alternatives pour économiser du temps et de l’argent sans pour autant mettre de côté ses valeurs écolos.

Comme plusieurs, elle se tourne vers des groupes Facebook pour trouver de l’inspiration ou pour répondre à des questionnements sur le sujet. Or, les espaces d’échanges préexistants ne répondaient pas nécessairement à ses besoins.

« Le groupe Zéro déchet Montréal, c’est bien, mais ça reste très global. Parfois, on va y trouver des recommandations jusqu’à Pointe-Saint-Charles. Je ne me sentais pas impliquée là-dedans », raconte celle qui œuvre dans le domaine des communications.

C’est en navigant dans un autre groupe, le Bazar d’Ahuntsic, que l’idée lui est venue de créer sa propre communauté.

« J’ai remarqué que beaucoup de questions portaient sur le zéro déchet dans le Bazar d’Ahuntsic. J’ai voulu concentrer ça au même endroit », explique-t-elle.

Maïra a donc lancé, en septembre dernier, Zéro déchet, zéro gaspi, 3rv – ahuntsic, sans trop savoir dans quoi elle s’embarquait. Maintenant, elle y voit une foule de possibilités.

Vers une plus grande participation citoyenne

Après six mois d’activités, la page compte 194 membres. Maïra espère voir croître ce nombre ainsi que les échanges.

« Je suis membre d’un groupe de couture de 3000 abonnés. Il y a environ 250 publications par jour et les gens se répondent. Je voudrais vraiment que les voisins alimentent de la même façon le groupe que j’ai créé. Qu’ils construisent ensemble un répertoire zéro déchet de l’arrondissement », souhaite-t-elle.

Selon elle, les Ahuntsicois ont le bon profil pour lancer des initiatives citoyennes. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé la semaine dernière.

« Une membre du groupe a créé un événement d’échange de vêtements dans le quartier. Je trouve ça super. Il en faut plus d’initiatives comme ça », affirme-t-elle.

Elle rêve aussi que les commerçants du quartier mettent la main à la pâte autant dans le groupe que dans le mouvement zéro déchet. Maïra est d’avis que les sections bios des épiceries avoisinantes sont trop petites et manquent de choix. Le suremballage est tout aussi déconcertant.

« Il y a un endroit à Montréal où on peut se servir dans une boîte à sacs réutilisables collectifs si on a oublié le nôtre. Pourquoi il n’y a pas ça sur la rue Fleury, par exemple? », se questionne-t-elle.

De son côté, Maïra a elle-même participé à créer un point de chute pour la livraison de paniers Équiterre près de chez elle dans le district de Saint-Sulpice. Elle souhaite faire croître davantage ce type de pratiques citoyennes qu’elle estime très motivantes pour créer un esprit de communauté à Ahuntsic-Cartierville.

Pour joindre les rangs du groupe Zéro Déchet, zéro Gaspi, 3RV – Ahuntsic, c’est ici!

Dans cet esprit, l’un des rendez-vous citoyens de l’automne prochain portera sur le zéro-déchet. À suivre!