logoaiglesnoir
Le nouveau logo des équipes sportives du Collège Ahuntsic (Photo : Courtoisie du Collège Ahuntsic)
Photo: Archives JDV

Après le lancement du nouveau logo des équipes sportives du Collège Ahuntsic, qui s’appellent maintenant les Aigles, le JDV s’est entretenu avec la directrice générale de l’établissement, Nathalie Vallée. 

Nathalie Vallée (Photo : Collège Ahuntsic)

La discussion portait principalement sur les équipes sportives, connues sous le nom d’Indiens jusqu’en 2020, mais Mme Vallée tenait à préciser que ce changement n’est qu’une partie d’un ensemble. En effet, le Collège Ahuntsic est en plein dans une phase d’autochtonisation. 

Voici ce que cela comporte pour le Collège Ahuntsic, dont le nom provient d’ailleurs d’un jeune garçon qui était soit un Français huronisé ou un Huron francisé ayant vécu au 17e siècle : 

« L’autochtonisation compte plusieurs éléments, explique Nathalie Vallée. Notamment, il y a la mise en place de journées de rassemblement autochtone, à travers lesquelles on va discuter de plusieurs enjeux, dont la décolonisation de nos plans de cours. La question autochtone est très large et fait partie de nos objectifs de favoriser la diversité et l’inclusion de tous. »

L’établissement pense de plus en plus à modifier ses plans de cours pour inclure davantage de culture autochtone, que ce soit en littérature ou en sciences humaines. 

Une longue démarche

Que ce soit pour le changement de nom des Indiens du Collège Ahuntsic ou pour la démarche d’autochtonisation, la directrice générale tient à donner du crédit à une professeure en anthropologie, Julie Gauthier.

Cette dernière a eu le mandat d’organiser un processus d’autochtonisation en collaboration avec le groupe Mikana, qui est toujours engagé dans ce processus au Collège Ahuntsic actuellement. Mme Gauthier organisait notamment des déplacements vers la communauté atikamekw d’Opitciwan, à neuf heures de route de l’établissement d’enseignement. 

Le cégep compte aussi sur un facilitateur autochtone d’origine atikamekw, Gilbert Niquay, qui est présent pour aider les étudiants autochtones à s’intégrer et pour renforcer les relations entre les Autochtones et les Allochtones. 

« On veut augmenter la proportion d’étudiants autochtones dans le Collège, et on souhaite créer des partenariats, notamment avec l’Institution Kiuna, un collège qui accueille des étudiants autochtones», ajoute Nathalie Vallée. 

De plus, le Collège a fait appel à un graphiste autochtone pour la création du logo des Aigles. 

« Il est solidement ancré sur son territoire et est à la fois en position de montée et de plongée, deux mouvements importants dans le sport. Le regard de l’oiseau est porté vers l’arrière afin de se rappeler le passé des équipes sportives en tant qu’Indiens du Collège Ahuntsic depuis sa fondation en 1967. Enfin, l’aigle est placé dans un cercle, un symbole important pour les Nations autochtones, rappelant la communauté, le groupe, la force », décrivait le Collège lors du lancement du nouveau logo. 

Les étudiants en accord

Mme Vallée soutient que les commentaires de la population étudiante et du personnel sont généralement positifs. 

« On ne force rien et on avance doucement, dit-elle. Il y a un certain engouement aussi à l’extérieur de nos murs, et ce processus fait rayonner notre Collège. »

Félix Guilbault, administrateur par intérim de l’Association Générale étudiante du Collège Ahuntsic (AGÉCA), renchérit : 

« Évidemment, l’AGÉCA reconnaît et applaudit les efforts du Collège d’apporter des changements dans une perspective d’autochtonisation et de décolonisation. D’ailleurs, on a emboîté le pas dans nos propres instances », souligne-t-il. 

Soulignons au passage que l’AGÉCA est en train de modifier le nom de ses équipes d’improvisation afin de se joindre aux efforts de la direction. 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

La première foire interculturelle de Bordeaux-Cartierville, un vif succès

La Foire interculturelle de Bordeaux-Cartierville qui s’est tenue samedi dernier, 24 février,…

Nouvelle journée de grève des enseignants au Collège Regina Assumpta

Les enseignants du Collège Regina Assumpta se sont mobilisés lors d’une seconde…

L’exposition Points de suspension à découvrir à la galerie EISODE

La galerie d’art EISODE ouvre sa nouvelle programmation avec l’exposition Points de…

Événements en juin à ne pas rater à Ahuntsic-Cartierville

L’Esplanade Louvain : deux ambiances jusqu’en octobre! L’Esplanade Louvain offre, d’une part,…