Vélo vérouillés devant l'entrée principale de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal
En l’absence d’emplacements suffisants sur les supports à vélo placés aux entrées des différentes ailes de l’hôpital, certains cyclistes se rabattent sur les poteaux de stationnement et sur les arbres pour verrouiller leur bicyclette. (Photo : jdv – François-Alexis Favreau)

Les porte-vélos seront de nouveau accessibles aujourd’hui 14 mai à l’Hôpital du Sacré-Cœur. Au total, 18 espaces sont disponibles devant l’entrée principale de l’établissement, une annonce attendue depuis fin mars chez Ahuncycle, un groupe de bénévoles d’Ahuntsic-Cartierville qui œuvre pour la valorisation des transports actifs.

Les travaux de construction à proximité de l’entrée principale de l’hôpital ont obligé le retrait des supports à vélo pour la durée des rénovations. La conseillère aux relations médias et aux affaires publiques de l’hôpital, Séléna Champagne, indique que la fin du chantier approche, et que le service des immeubles est donc en mesure de remettre les porte-vélos à disposition des usagers.

Dans un échange de courriels dont journaldesvoisins.com a obtenu copie, Ahuncycle soulignait depuis le mois de mars l’importance de rendre disponibles des emplacements pour verrouiller des vélos à l’hôpital du Sacré-Coeur. 

Le porte-parole de l’organisme, Frédéric Bataille, met de l’avant que des supports à vélos accessibles favorisent le mode de transport actif et permettent donc de libérer des espaces de stationnement pour ceux qui doivent venir à l’hôpital en voiture. M. Bataille énonce aussi les avantages d’un moyen de se déplacer abordable, bon pour la santé et sécuritaire en temps de COVID-19.

Ahuncycle suggère à l’établissement hospitalier « d’implanter le plus tôt possible des stationnements pour les vélos, visibles, sécuritaires et facilement accessibles devant l’hôpital et ce 12 mois par année », soulignait son porte-parole dans sa missive à la direction de l’établissement.

« Les supports à vélo demeurent installés à l’année longue dans l’ensemble de nos installations au CIUSSS du Nord-de-l’Île », énonce la relationniste de l’Hôpital Séléna Champagne.

Aussi, l’hôpital du Sacré-Coeur est conscient de l’importance du transport actif pour promouvoir la santé de tous, souligne-t-elle.

Cette réponse de l’hôpital ne convainc pourtant pas Frédéric Bataille:

« L’hiver, ils tassent la neige sur les supports à vélos […], il a fallu que je creuse pour attacher mon vélo. »

Stationnement au milieu du rond-point?

Sur place, on constate que des usagers et des employés se rendent à l’hôpital en bicyclette, mais en l’absence d’emplacements suffisants sur les supports à vélo placés aux entrées des différentes ailes de l’hôpital, certains cyclistes se rabattent sur les poteaux de stationnement et sur les arbres pour verrouiller leur bicyclette.

Frédéric Bataille encourage l’établissement hospitalier à placer les supports à vélo dans un endroit visible afin d’inciter les visiteurs à penser au transport actif pour se rendre sur place. Ahuncycle suggère à l’hôpital d’aménager un stationnement pour les vélos au milieu du rond-point situé devant l’entrée principale.

Dans le même ordre d’idée, Ahuncycle avance l’idée de transformer une case de stationnement pour auto « en se rappelant qu’un support avec une dizaine de vélos va libérer neuf autres cases pour les voitures ».

« Il faut aussi penser à ne pas enlever de l’espace à ceux qui circulent à pied; souvent on pense à mettre les vélos sur les trottoirs ou sur les espaces où circulent les piétons […] on encourage à mettre les stationnements pour les vélos ailleurs », ajoute le porte-parole de l’organisme de transport actif.

Un enclos grillagé reste accessible pour le personnel de l’hôpital souhaitant stationner leur vélo de manière sécuritaire.
Un enclos grillagé reste accessible pour le personnel de l’hôpital souhaitant stationner leur vélo de manière sécuritaire. (Photo : jdv – François-Alexis Favreau)

Toutefois, un enclos grillagé reste accessible pour le personnel de l’hôpital souhaitant stationner leur vélo de manière sécuritaire. Ce stationnement spécial ainsi qu’une borne de BIXI sont accessibles par la rue Forbes à l’arrière de l’immeuble. Somme toute, l’accessibilité à des porte-vélos semble être un défi positif à relever du côté de l’établissement de santé.

Selon Ahuncycle, l’établissement de santé est le deuxième pôle de déplacements en importance sur le territoire de l’arrondissement.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Mai, mois du vélo: Yvon Dinel du CLAC livre ses souvenirs du Monde à Bicyclette

Il y a 45 ans, le Monde à bicyclette voyait le jour…
École Évangéline (1)

Un ancien des classes d’accueil de l’école Évangéline crée un guide pour les prochains élèves

Lorsqu’il est arrivé au Québec à l’âge de 13 ans, Dimitri Eni…
JUIN2021_FROBERTDURAND-082482

Photos de la semaine: la plus longue journée de l’année

Nous sommes le lendemain de la Fête nationale. Le Québec se déconfine…

Photos de la semaine: La nature au quotidien

Ahuntsic-Cartierville regorge de beautés paysagères. La mixité entre l’humain, la faune et…