Les Actualités du 1er novembre 2013

__________________________________________________________________________

RÉSULTATS DES ÉLECTIONS DANS L’ARRONDISSEMENT

Photo Pierre Gagnier, maire réélu

À 15 h 21, le 4 novembre, le résultat des élections dans l’arrondissement se déclinait comme suit : au poste de maire, Pierre Gagnier (Équipe Denis Coderre) réélu par 1339 voix (335 bureaux sur 335).

Districts:

  • Bordeaux-Cartierville : Harout Chitilian (Équipe Denis Coderre) gagne par 2615 voix
  • Ahuntsic : Émilie Thuillier (Projet Montréal) gagne par 1896 voix
  • Saint-Sulpice : Pierre Desrochers (Équipe Denis Coderre) gagne par 8 voix de majorité
  • Sault-au-récollet : Lorraine Pagé (Vrai changement pour Mtl) gagne par 9 voix de majorité.

À 15 h 57, mardi, les demandes officielles de dépouillement judiciaire n’avaient pas encore été déposées par les différents partis, ces derniers attendant les fichiers officiels définitifs, après la conciliation de l’ensemble des résultats, qui vont leur être transmis par le président d’élections dans les prochaines minutes. À partir de demain, ils auront quatre (4) jours ouvrables pour déposer une demande, ce qui nous mène à lundi en fin de journée.

Journaldesvoisins.com félicite les vainqueurs et leur souhaite bonne chance dans leurs fonctions pour les quatre prochaines années!



Photo

Harout Chitilian

Photo

Émilie Thuillier

Photo

Pierre Desrochers

Photo

Lorraine Pagé
Pour relire les programmes électoraux des candidats élus, cliquez ici

_________________________________________________________________________

Halloween: activité de FLO et de la Promenade Fleury
Une communauté d’épouvantails… au parc Tolhurst!

Maisons hantées et promenade en carriole sur Fleury Est
.Un peu partout, des décorations épeurantes à souhait!

PhotoLaurent met la dernière main à son “oeuvre”, Sa maman, Katia Landucci (hors photo), est membre de journaldesvoisins.com

L’association des gens d’affaires de Fleury Ouest avait décidé qu’on se souviendrait longtemps d’Halloween 2013. Par l’entremise de ses membres, et de la jeune proprio du restaurant Le Chien Rose, ils ont organisé une chasse au trésor dans les commerces de la rue le samedi précédant la fête et une activité familiale de fabrication d’épouvantails au parc Tolhurst, activité qui avait été reportée au dimanche, à cause du mauvais temps. Ces deux activités ont eu beaucoup de succès, tout comme les épouvantails (une bonne vingtaine!) installés et montant la garde au parc!

Le soir même de l’Halloween, FLO accueillait les enfants dans le labyrinthe hanté construit l’après-midi même sous la pluie au parc, près de la rue Fleury.

Promenade Fleury

Sur la Promenade Fleury, fidèle à ses habitudes, deux maisons hantées accueillaient les enfants déguisés, malgré la pluie qui n’a cessé de tomber. Les petits et les parents pouvaient également faire une promenade en carriole, tandis que les marchands se prêtaient de bonne grâce à l’exercice et donnaient généreusement bonbons et gâteries.

Un peu partout dans le quartier, mais sous la pluie, les enfants sont passés pour ramasser des sucreries. Au “nord de la 40” le quartier Ahuntsic est reconnu par plusieurs Montréalais comme particulièrement invitant et coloré, au soir de l’Halloween.

Plusieurs maisons des rues d’Ahuntsic avaient été “agrémentées” de  décorations: voiles blancs, chaînes, tombes, squelettes, sorcières, et fausses corneilles. Ces derniers “personnages” faisaient parfois gronder Juanito, la mascotte de journaldesvoisins.com durant ses promenades quotidienne,s depuis quelques jours! (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)

Cliquez ICI pour d’autres photos d’Halloween
________________________________________


ÉLECTIONS MUNICIPALES 3 NOVEMBRE 2013    
Journaldesvoisins.com a demandé …
Aux candidats à la mairie de l’arrondissement d’ouvrir leurs livres

. Pierre Bastien et Étienne Brunet acquiescent
. Fin de non-recevoir d’Hasmig Belleli et de Pierre Gagnier

 Comme les candidats à la mairie de Montréal ont ouvert leurs livres pour les lecteurs du journal La Presse, récemment, journaldesvoisins.com a invité les candidats à la mairie de l’arrondissement à faire de même –dans un souci de transparence, compte tenu du contexte actuel. Comme La Presse, nous avons donc demandé :

  • leur adresse de résidence
  • leur revenu
  • les impôts payés au cours de la dernière année
  • le montant d’argent qu’ils ont donné à des oeuvres de bienfaisance l’année dernière
  • s’ils possèdent une propriété immobilière à Montréal.

C’est un oui…

Deux d’entre eux ont accepté de nous transmettre toutes ces informations et nous les ont fait parvenir. Ce sont M. Pierre Bastien, candidat à la mairie de l’arrondissement pour Projet Montréal-Équipe Bergeron, avec une certaine réserve; et M. Étienne Brunet, candidat à la mairie de l’arrondissement pour Coalition Montréal-Marcel Côté, qui l’a fait volontiers.

“Rien à cacher”, mais non!

Deux autres candidats à qui nous avions transmis la même demande ont opposé une fin de non-recevoir. Mme Hasmig Belleli, candidate à la mairie de l’arrondissement pour Groupe Mélanie Joly- Vrai changement pour Montréal, nous a rappelés mais a décliné l’invitation, bien qu’elle dise n’avoir “rien à cacher”. M. Pierre Gagnier, maire sortant, candidat à la mairie de l’arrondissement pour Équipe Denis Coderre pour Montréal, a également refusé de répondre, par l’entremise de son attachée de presse que nous avions dû rappeler pour obtenir une réponse.

Décision éditoriale

Compte tenu du fait que tous les candidats ne nous ont pas communiqué leurs renseignements, nous avons pris la décision éditoriale de ne rien publier.

Lieux de résidence des candidats

Toutefois, à la lumière des données qui sont déjà publiques, nous savons au moins quelles sont les adresses de résidence des quatre candidats, ainsi que le salaire des élus actuels.  Trois d’entre eux résident dans l’arrondissement, soit MM. Bastien et Brunet, ainsi que Mme Belleli. Quant à M. Gagnier, bien qu’ayant habité de nombreuses années dans l’arrondissement, il  n’y réside plus, étant installé maintenant dans l’arrondissement de Montréal-Nord.

Toutes ces données étaient disponibles dans un avis de scrutin publié dans les certains quotidiens montréalais du 17 octobre dernier.

Salaires des élus

Pour ceux et celles que la chose intéresse, les salaires des élus ont été publiés dans le rapport du maire intérimaire, Laurent Blanchard, présenté le 23 septembre dernier et qu’on peut voir sur le portail de la Ville de Montréal en cliquant ici. En outre, dans Le Devoir du 20 octobre dernier, notamment, on pouvait également retrouver tous ces renseignements. (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)

________________________________________________

Collecte des résidus verts, ramassage des feuilles
De nombreux résidants portent plainte

  .MAIS, les sacs de plastique sont à proscrire

PhotoINTERDITS! Les sacs de plastique ne doivent pas être utilisés pour y déposer les résidus verts à être ramassés par l’arrondissement. Qu’on se le dise!

Selon les dernières statistiques de l’arrondissement, il semblerait que les résidants d’Ahuntsic-Cartierville soient férus de compostage de résidus verts par l’entremise des camions de ramassage.

Toutefois, plusieurs résidants d’Ahuntsic Ouest (rues Jeanne-Mance, Verville et Hogue, notamment)  nous ont fait part de leurs interrogations et de leur déception de voir que leurs sacs de feuilles n’étaient pas ramassés au jour prévu, le jeudi, et cela après une, deux, voire trois semaines.

Festival de plaintes

-“Je suis résidant sur la rue Jeanne-Mance, entre Fleury et Prieur, et cela fait maintenant trois semaines que la collecte de résidus verts n’est pas passée sur ma rue malgré  que je respecte toutes les exigences. La semaine dernière, j’avais appelé l’arrondissement (311) et j’ai déposé une plainte, ce qui semble n’avoir rien changé à la situation. (…) L’année dernière, j’avais eu le même problème lorsque j’habitais sur la rue Sauriol.”

-“J’habite sur la rue Verville, entre Fleury et Prieur. Des sacs papier remplis de feuilles sont devant ma porte depuis deux semaines. Or, personne n’a ramassé ces sacs ni jeudi, le 17 octobre, ni jeudi le 24. Avec la pluie qui tombe, j’ai bien peur qu’au moment du ramassage, s’il se fait un jour, les sacs tout imbibés d’eau se déchirent et libèrent leur contenu un peu partout. Y a-t-il grève des employés de la Ville préposés au ramassage des résidus de jardin?”

-“Il semble y avoir un problème avec le ramassage des résidus verts sur Hogue, mais en me promenant, j’ai constaté qu’aussi sur Prieur, près de Saint-Denis, il y avait un beau grand sac brun plein de résidus verts qui sont toujours là depuis hier.”

PAS de plastique!

Bien sûr, l’arrondissement déplore que nombreux sont les résidants qui déposent leurs résidus verts dans des sacs de plastique, ce qui n’est pas ramassé par les camions de collecte, cela retarde d’autant la suite des opérations. “Seuls les sacs en papier, boîtes de carton, récipients en métal ou en plastique rigide munis de poignées ou d’anses et n’ayant aucun couverte sont autorisés”, nous rappelle Moustapha Diop, porte-parole de l’arrondissement.

Tonnage très important

En outre, comme la collecte de résidus verts s’accompagne aussi de celle des feuilles mortes, cela ralentit les opérations, nous explique-t-on. “Cela s’explique aussi par le tonnage très important de résidus verts amassés sur l’ensemble du territoire, donc par le succès enregistré notamment les deux dernières années par l’arrondissement grâce à la collaboration de la population. À ce sujet, du personnel déjà à pied d’œuvre a été ajouté, avec des horaires de travail étirés jusqu’au soir, afin de corriger rapidement la situation au niveau des secteurs touchés”, a poursuivi M. Diop.

Premier au palmarès…

Renseignements pris, Ahuntsic-Cartierville arrive en tête de peloton des 19 arrondissements de Montréal pour la collecte des résidus verts et feuilles. En outre, 20 000 sacs en papier ont été distribués gratuitement aux résidants de l’arrondissement, ce qui peut aussi expliquer le succès d’une telle collecte.

Mais trois semaines?

“Même si l’arrondissement semble au courant de la problématique, souligne l’un des résidants qui s’est adressé à journaldesvoisins.com, c’est difficile d’accepter que cela prenne trois semaines et plus avant d’obtenir le service de collecte des résidus verts.” La conseillère du district Ahuntsic, Émilie Thuillier, répondait à ce résidant qui a également communiqué avec elle que ce n’était pas une bonne idée que les citoyens déposent leurs sacs dans la rue, car en plus de bloquer des places de stationnement et d’être plus longs à ramasser, ces amas de sacs risquaient d’augmenter le nombre de puisards bloqués.

Pas prêts après deux ans?

Toutefois, on peut se poser la question: si la collecte des résidus verts et des feuilles a été si populaire dans l’arrondissement au cours des deux dernières années, n’aurait-il pas été possible pour les services concernés de mieux s’organiser cette troisième année et de prévoir cet engouement déjà établi? (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)



Photo

Les résidus verts et les feuilles dans les bons sacs…

Photo

Et les sacs, au bon endroit: dans l’entrée ou sur sa pelouse…
___________________________________________________________________________

______________________________________________________

Propriété de Stationnement de Montréal, organisme associé
Le stationnement Chambord/Fleury pourrait être vendu sans que l’arrondissement n’ait son mot à dire!

.Le projet est-il en suspens à cause des élections?

Photo

Octobre 2005. Des résidants du quartier Ahuntsic, dont Daniel Gaudry, apprennent que le stationnement “municipal” situé sur la rue Fleury Est, à l’angle de la rue Chambord, serait en voie d’être vendu. Vendu pour des condos ou autre chose è être construits par un entrepreneur privé, mais presqu’en catimini.

M. Gaudry, comme plusieurs autres résidants des environs, peuvent garer leurs voitures dans ce stationnement  durant lla nuit quand l’arrondissement effectue du déneigement l’hiver.

À qui, ce stationnement?

Il faut savoir que ce stationnement est géré par Stationnement de Montréal, une société en commandite créée en 1995, et filiale de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Sur le portail de la Ville de Montréal, Stationnement de Montréal est inscrit sous “organismes associés”, et non sociétés paramunicipales. Quant à savoir qui est le propriétaire du terrain en question, de la Ville de Montréal ou de Stationnement de Montréal, rien n’est moins clair. D’un côté, le commissaire en développement économique de l’arrondissement, Jean-François Soulières, nous écrit: “Comme c’est une
propriété municipale, l’arrondissement sera nécessairement informé
préalablement à une transaction ou un projet de transaction. ”

Toutefois, ci-contre, on peut voir l’inscription du terrain au rôle foncier de la Ville de Montréal, qui indique on ne peut plus clairement que le stationnement en question est propriété de Stationnement de Montréal et non de la Ville de Montréal ou de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.  La Ville-centre ou l’arrondissement doivent-ils ou non donner leur accord si Stationnement de Montréal veut vendre le terrain?


Vente avortée

Nous sommes toujours en octobre 2005, en campagne électorale. Les résidants sont mis au courant du projet de vente par la bande et décident de s’organiser; ils feront signer une pétition de 1600 noms pour s’opposer au projet, et exerceront moult pressions sur les candidats. Résultat: le projet est abandonné en pleine campagne électorale, à l’époque.

L’histoire se répète?

Septembre 2013. La campagne électorale n’est pas encore officiellement commencée que Daniel Gaudry a l’impression que l’histoire se répète… Il vient d’apprendre, par lettre, qu’il ne pourrait pas garer sa voiture au stationnement Chambord/Fleury, durant l’hiver, à cause de travaux prévus. Inquiet, se souvenant de ce qui s’était passé il y a huit ans, il décide de communiquer avec Stationnement de Montréal. On lui dit qu’effectivement il y aura des travaux au cours de l’hiver et qu’en raison de ces travaux, le stationnement ne sera pas disponible. On lui parle de “travaux usuels de réparation, d’entretien ou d’asphaltage”, on lui dit que Stationnement Montréal n’a “qu’un mandat de gérance” et “que le terrain appartient plutôt à la Ville de Montréal.

Décontamination du sol

M. Gaudry sait bien que des travaux d’asphaltage ne durent généralement que quelques jours et, surtout, ne se font pas en hiver…  Il se demande, à juste titre, si on ne prévoit pas les travaux à d’autres fins, comme ce fut le cas en 2005. Il communique donc avec Stationnement de Montréal, avec la Ville, avec l’arrondissement, et demande également de l’aide de Solidarité Ahuntsic, dans ce dossier.

Finalement, il réussit à apprendre –de peine et de misère– qu’une décontamination du sol est envisagée sur ce terrain. “Si on prévoit une décontamination du sol, dit-il, c’est qu’on destine le terrain à une construction quelconque, et non seulement à refaire l’asphaltage du terrain de stationnement car décontaminer un terrain, ça coûte très cher”, dit-il. Le spectre des condos bâtis par un promoteur privé à qui Stationnement de Montréal ou la Ville (on ne sait plus trop, en fait!) vendrait le terrain, comme ce qui était prévu en 2005 plane toujours…

Tout est stoppé!

Mais curieusement, mi-octobre, alors que Daniel Gaudry cherche et questionne…il reçoit une communication l’informant que les travaux sont suspendus et que les voitures des résidants pourront se garer à cet endroit, cet hiver, comme à l’habitude. De là à penser que le projet est mis sous le tapis, à cause des élections en cours, il n’y a qu’un pas, pense Daniel Gaudry.

Saura, saura pas?

Le stationnement en question étant présentement en zonage de “plein droit”, cela signifie que, dans l’éventualité où le terrain serait vendu, le conseil d’arrondissement ne serait pas saisi de l’affaire. Pour que les élus aient leur mot à dire, semble-t-il, il faudrait que le zonage soit modifié. Ce projet refera-t-il surface au printemps 2014? Les citoyens concernés devraient-ils en saisir leurs élus dès après les élections, ou même maintenant?, se demande M. Gaudry.

Marché public estival

Étienne Brunet, candidat à la mairie d’arrondissement de Coalition Montréal-Marcel Côté nous assure que son parti est totalement opposé à la vente de ce stationnement pour y voir la construction de condos. “Un de nos engagements pour développer les artères commerciales, affirme M. Brunet, est l’implantation d’un projet pilote Marché public estival sur la Promenade Fleury, précisément à cet emplacement. De plus, ce stationnement est essentiel pour cette artère commerciale.” Au cours d’une rencontre organisée par Solidarité Ahuntsic, entre candidats et citoyens, M. Brunet avait d’ailleurs mentionné cette possibilité que journaldesvoisins.com avait relevée.

En ce qui concerne les intentions des autres candidats quant à ce terrain, journaldesvoisins.com leur a fait parvenir un courriel au cours des derniers jours mais n’a pas obtenu de réponse. À suivre. (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)

Pour en savoir plus sur Stationnement de Montréal et son rapport financier pour 2012

__________________________________________________________________________

______________________________________________________

Première lecture
Adoption du projet de loi de soins de fin de vie
Les députées de Crémazie et de L’Acadie ont consulté

PhotoLa députée Diane De Courcy et ministre de l’Immigration, et la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, Véronique Hivon.

Le dimanche 27 octobre, au sous-sol du Centre Scalabrini, une cinquantaine de citoyens ont pu échanger avec Véronique Hivon, ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse et ministre responsable de la région de Lanaudière, sur le projet de loi 52, aussi appelé projet de loi “Mourir dans la dignité”.

Mme Hivon était l’invitée de la députée de Crémazie et ministre de l’Immigration, Diane De Courcy. “Cette discussion a permis aux citoyens d’en apprendre davantage sur le projet de loi et sur les objectifs du gouvernement dans ce dossier, et elle leur a également permis d’exprimer leurs craintes ou de poser leurs questions et d’avoir une réponse de ma collègue Véronique Hivon en personne”, a souligné Mme De Courcy.

Durant la rencontre, il a été question du processus qui devra être suivi, tant par les patients que par les médecins, lorsqu’une aide médicale à mourir sera demandée. “La question de l’intensité de la douleur et celle du consentement éclairé du patient sont au cœur du projet de loi”, a rappelé Mme De Courcy.


“Un cas de conscience”, explique Christine Saint-Pierre

PhotoChristine Saint-Pierre, députée de L’Acadie

De son côté, en entrevue avec journaldesvoisins.com, le lendemain du vote pris à l’Assemblée nationale, la députée de la circonscription de L’Acadie, Christine Saint-Pierre, qui a elle-même tenu une rencontre avec les citoyens de sa circonscription désireux d’échanger sur la question il y a quelques semaines, a expliqué pourquoi elle n’était pas d’accord avec le projet de loi et les raisons qui avaient motivé qu’elle ait voté contre.

“J’étais tout à fait d’accord avec la première partie du projet de loi qui concerne l’amélioration des soins palliatifs, a-t-elle affirmé, mais la deuxième partie me posait des problèmes de conscience, en même temps que je devais être à l’écoute de mes concitoyens. J’aurais souhaité que le projet de loi soit scindé en deux.”

Consultations et lectures

Mme Saint-Pierre a consulté des experts, lu beaucoup sur la question, et échangé avec les citoyens de la circonscription, par courriel, par courrier, de vive voix au téléphone, et au cours de la journée d’échange à laquelle une quinzaine de personnes ont participé. La majorité des gens qui se sont adressés à elle, tout au cours de cette consultation dans le comté étaient contre le projet de loi 52.

Mme Saint-Pierre considère que le projet de loi 52 peut donner lieu à des dérives et qu’il est trop vague. “Le vocabulaire est aseptisé, dit-elle. Le débat devrait se faire sur les vrais mots”, insiste-t-elle. Elle a, au cours de ses consultations, rencontré un médecin qui fait des soins palliatifs à domicile qui lui a affirmé que, jamais dans toute sa pratique, un patient ne lui avait demandé une aide à mourir; que c’était parfois les enfants qui pouvaient le demander. Cette rencontre l’a fait réfléchir. “Il y a toujours une petite lueur d’espoir!”, a-t-elle dit. Ce n’est pas un sujet simple, insiste la députée de L’Acadie.

Principe adopté

Le projet de loi, maintenant adopté en première lecture, c’est à dire sur le principe. va maintenant être étudié article par article, en commission parlementaire. Elle espère qu’il sera alors bonifié.

Rappelons que le Parti libéral du Québec avait laissé ses députés libres de voter selon leur conscience et le résultat de leurs consultations. Au total, sur les 110 députés présents en Chambre au moment du vote, 84 ont voté en faveur, dont tous les députés péquistes, 25 députés libéraux sur 48 ont voté contre, et une autre députée, de la CAQ, a également voté contre. (par Christiane Dupont) (2013-11-01)


_________________________________
Contribuables, si les chiffres vous intéressent…
Résultats réels comparés de l’arrondissement depuis 2009 jusqu’à l’exercice de 2012 inclusivement

Nous avons  préparé ce tableau comparatif pour que les contribuables de l’arrondissement
voient comment l’argent de leurs taxes a été dépensé par l’arrondissement
depuis quatre ans, soit depuis 2009, première année du mandat de nos élus sortants. (Par Gilles Larocque et Christiane Dupont) (2013-11-01)

_________________________________
À la suite d’un incendie
La maison Berri doit être déconstruite

Photo

Le Plan directeur de développement des berges de la rivière des Prairies de l’arrondissement prévoyait que la Maison Berri, sise au 10905, rue Berri, serait réaménagée pour être conservée en l’état.

Toutefois, à la lumière d’un incendie qui a ravagé le bâtiment il y a quelque temps, des spécialistes ont inspecté la maison et ont constaté qu’il y avait plusieurs problèmes à la structure et une importante contamination des matériaux. Pour ces raisons, la maison Berri doit être “déconstruite”, selon l’arrondissement.  “Cette opération, écrit-on, prévoit que les matériaux soient recyclés. Si certains d’entre eux sont identifiés comme étant sains, ils seront récupérés pour réutilisation ultérieure.”

L’arrondissement conclut en disant que l’étude de faisabilité présentement en cours relativement au projet de reconstruction écologique de la Maison Berri se poursuivra selon les nouvelles conditions. (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)


_________________________________
Circulation de transit: les candidats en ont peu parlé
Pont-Papineau, un bel exemple de surcharge d’autos, ici
“L’augmentation de la circulation y est ahurissante!”

-Un résidant

PhotoCirculation de transit dans le quartier Ahuntsic: voitures qui entrent à Montréal par le pont Papineau-Leblanc, entre autres. Crédit-photo: jdv

Click here to edit.


Photo

Les voitures à la queue-leu-leu approchent du boulevard Henri-Bourassa. Crédit-photo: jdv

Photo

Pont Papineau-Leblanc et autoroute 19: des centaines de voitures entrent chaque jour à Montréal. Crédit-photo: jdv
“Depuis 1986, le nombre de véhicules automobiles en provenance de la 19 et du Pont Papineau est passé de 40 000 à 65 000 aujourd’hui, nous a écrit un résidant, c’est ahurissant, non?”

Importante

La circulation de transit est certainement importante dans l’arrondissement. Recevant le flot de véhicules en provenance de Laval et de la Rive-Nord, Ahuntsic-Cartierville par ses quatre ponts –Lachapelle, Médéric-Martin (15), Pont-Viau, et Papineau-Leblanc (19)– voit tous les matins et tous les soirs des milliers d’automobilistes traverser son territoire, souvent à une vitesse folle… Demandez aux brigadiers scolaires postés un peu partout sur le territoire: des voitures il y en a, de la vitesse les automobilistes en font, et des feux rouges, ils en brûlent!

Rues collectrices

Les rues collectrices comme Papineau, Christophe-Colomb, Henri-Bourassa, Salaberry, Laurentien, Lajeunesse ramassent les nombreux véhicules aux heures de pointe, soirs et matins. Par ailleurs, les rues plus “locales”, Prieur, Fleury, notamment, sont elles aussi extrêmement sollicitées, de même que les rues résidentielles des différents districts que les automobilistes empruntent pour éviter la circulation des grandes rues.

Prenons l’exemple de l’autoroute 19 et du pont Papineau-Leblanc au sujet duquel nous écrivait un résidant du district Ahuntsic: les véhicules y arrivent par quatre voies et transitent par la rue Papineau vers le centre-ville.

Sujet peu discuté

Toute cette circulation de transit, on en a peu parlé au cours des rencontres entre les candidats à la mairie de l’arrondissement et les résidants, notamment celle organisée par Solidarité Ahuntsic au cégep Ahuntsic. Pierre Bastien, candidat pour Projet Montréal, a abordé rapidement la question alors qu’il concluait, se disant surpris ne pas avoir été questionné par les participants au sujet de la circulation de transit dans l’arrondissement, au cours de la rencontre.

Journaldesvoisins.com a communiqué avec lui. Les chiffres que notre résidant nous a envoyés proviennent de M. Bastien, qui l’avait rencontré en faisant du porte-à-porte. “Projet Montréal a fait des recherches pour savoir quelle avait été l’augmentation du nombre d’automobilistes depuis les années 1980 alors que j’avais été conseiller dans le district d’Ahuntsic. Sans être un chiffre franc, avec un bénévole, nous avons trouvé des données auprès de la Société d’assurance-automobile du Québec et du ministère des Transports. En 2011, il y a avait environ 62 500 véhicules qui traversaient le pont de la 19 et qui arrivaient dans Ahuntsic.” M. Bastien soutient que 90% des automobilistes restent sur cette rue collectrice, alors que d’autres empruntent des rues résidentielles, ou le boulevard Henri-Bourassa. Il y aurait augmentation d’environ 2000 véhicules qui empruntent ce pont par année.

Solutions

Plutôt que de seulement financer à hauteur de 450 millions de $ la prolongation de l’autoroute 19, tel que promis par le Gouvernement il y a quelques mois, Pierre Bastien croit qu’il faut instaurer un service rapide par bus (SRB), de Bois-des-Filions jusqu’au métro Henri-Bourassa, par la 19 et le Pont Papineau, avec une ou deux voies réservées sur le pont pour des bus et du covoiturage, soutient-il. “Et pourquoi pas une partie de SRB sur Henri-Bourassa vers le métro”, ajoute-t-il. Dans l’arrondissement, il y a toutes sortes d’entraves à notre propre circulation à cause des banlieusards, poursuit M. Bastien. Toute cette circulation des banlieues use les rues, notamment, cause des problèmes de déneigement, nous occasionne des contraventions, souvent, à nous résidants, poursuit le candidat. Le problème de circulation va de pair avec l’exode des jeunes familles vers les banlieues et à ce sujet, Pierre Bastien dit que Projet Montréal a plusieurs propositions intéressantes à leur faire.

De son côté, dans un communiqué expédié le 31 octobre, Coalition Montréal-Marcel Côté  veut poursuivre le travail amorcé par le Comité Veille Pont Papineau dans l’arrondissement. « Nous devons profiter de la
fenêtre ouverte par le gouvernement du Québec et nous assurer qu’une des voies
de circulation sera réservée au transport en commun. Pour nous, c’est clair que
le quartier ne peut pas absorber plus de circulation. Nous avons dépassé les
bornes depuis longtemps! À court terme, une administration Brunet doublera les
sommes consacrées à l’apaisement de la circulation. »

Sauf erreur, les autres partis ne nous ont pas communiqué leurs positions sur la circulation de transit et n’ont pas abordé la question lors des débats dans l’arrondissement durant la campagne électorale. Ils ont toutefois tous indiqué vouloir implanter un SRB sur le territoire montréalais, ce qui ne règlera pas les problèmes de circulation de transit en provenance de la banlieue nord. (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)

___________________________________
“De quoi le territoire québécois a-t-il besoin?
Une présentation qui réunit une vingtaine de citoyens

PhotoDe g. à dr.: René-Daniel Dubois, Gérard Beaudet, et Alexis Lancer.

L’urbaniste et universitaire Gérard Beaudet, ainsi que le comédien, metteur en scène et éditeur, René-Daniel Dubois, étaient les invités du journaliste Alexis Lancer, à l’occasion d’une causerie à la librairie Monet, dimanche 26 octobre. Le sujet : présentation du dernier ouvrage de la série “De quoi le territoire québécois a-t-il besoin?”. Une vingtaine de personnes étaient présentes qui ont écouté attentivement les panélistes et ont posé quelques questions par la suite. C’est l’animatrice de radio et productrice-télé bien connue, également résidante du quartier, Marie-France Bazzo, qui devait animer la rencontre mais elle n’a pu se joindre à ses invités à la dernière minute. (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)


______________________________________

Rencontre organisée par Solidarité Ahuntsic
La démocratie réunit une soixantaine de personnes

Photo

La citoyenneté en action! Les citoyens, les élus de différents paliers ainsi que les représentants d’organismes et de syndicats du domaine de la santé, s’étaient donné rendez-vous, le samedi 26 octobre, au Centre communautaire Ahuntsic, pour discuter comment s’exerce la citoyenneté dans les instances ” supposées être ouvertes” à la démocratie, et cela à l’invitation de Solidarité Ahuntsic.

Parmi les élus, on notait la présence de Maria Mourani, députée d’Ahuntsic, Étienne Brunet, conseiller sortant du district Sault-au-Récollet et candidat à la mairie pour Coalition Montréal-Marcel Côté, Pierre Bastien, candidat à la mairie pour Projet Montréal – Équipe Bergeron, Émilie Thuillier, conseillère sortante du district Ahuntsic et candidate de Projet Montréal – Équipe Bergeron, André Gravel et Linda Gamache, commissaires scolaires, ainsi que des représentants de la députée de Crémazie, Diane De Courcy. Étaient également présents des représentants du CSSS Ahuntsic-Montréal-Nord et du comité des usagers du CSSS.

Les participants se sont partagés entre trois ateliers (réseaux scolaires, arrondissement, milieux de santé) avant de se réunir de nouveau en plénière. Selon Azzedine Achour, directeur de Solidarité Ahuntsic, les échanges ont porté notamment sur les sujets suivants:

  • Est-ce que les différentes instances permettent aux citoyens de s’exprimer?
  • Quels types d’aménagement apporter pour que les instances dont on vient de parler s’ouvrent à la démocratie?
  • Certains trouvent que les citoyens sont difficiles à joindre; d’autres que les espaces qui leur sont accordés ne sont pas suffisants…

Bref, des discussions qui, sans réunir ni soulever des foules, ont permis à la démocratie de faire d’autres petits pas, dans notre milieu. (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)


Cliquez ici pour voir d’autres photos de la rencontre

___________________________________________
Charte des valeurs québécoises au cégep Ahuntsic
Le ministre Bernard Drainville rencontre les étudiants  

PhotoLe ministre Bernard Drainville

Lundi 28 octobre, le ministre responsable des institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, Bernard Drainville rencontrait les étudiants du cégep Ahuntsic, à l’heure du lunch, en compagnie de la députée du comté de Crémazie et ministre de l’Immigration, Diane De Courcy. Le sujet? La charte des valeurs québécoises.

Pilotant un sujet chaud s’il en est, le ministre Drainville a su bien tirer son épingle du jeu et ne s’est pas laissé trop démonter par les étudiants à la période de questions, qui a suivi sa présentation claire et structurée, et qui a porté sur plusieurs sous-thèmes, dont:

  • le voile des femmes musulmanes (à plusieurs reprises);
  • le fait que le Québec soit inclusif présentement avec des personnes de toutes croyances religieuses;
  • la pertinence que le gouvernement du Québec subventionne encore les écoles religieuses tout en proposant une Charte des valeurs;
  • la nécessité de faire –parallèlement à la Charte– une campagne d’information sur les normes qui régissent l’égalité hommes-femmes au Québec ;
  • et un questionnement sur les bases juridiques de la Charte.

Auditoire respectueux

D’entrée de jeu, Diane De Courcy a demandé et s’est dite assurée que les étudiants sauraient faire preuve de retenue et de respect au cours de la rencontre. “Nous devons aller à la rencontre des jeunes pour discuter de la Charte des valeurs québécoises, a précisé Mme De Courcy, par la suite. Cet enjeu les touchera directement et il est important pour nous de savoir ce qu’ils en pensent. Leur participation dans ce débat est essentielle”, a-t-elle ajouté.

Toutefois, lors des interventions de la salle, les jeunes ne se sont pas gênés pour applaudir ou siffler…

Autres questions

Parmi les autres questions abordées, on note la question du retrait du crucifix et celle du droit des élus de porter des signes religieux ostentatoires. En outre, les étudiants étaient préoccupés par l’égalité entre les femmes et les hommes, soulevant une différence entre le port de signes religieux et l’existence d’une réelle inégalité entre hommes et femmes à ce chapitre. Finalement, l’éventuelle légalité de la Charte des valeurs québécoises en vertu de la constitution a occupé une place importante dans cet échange.

Environ 200 personnes, surtout des étudiants, mais également des professeurs, membres du personnel et quelques citoyens, ont participé à la rencontre. C’est le Comité indépendantiste du Collège en collaboration avec le Parti Québécois de la circonscription de Crémazie qui avait organisé la rencontre. L’animateur était François Pellerin. (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)

Cliquez ICI pour d’autres photos de la rencontre
___________________________________________________________________________


______________________________________________________

District Sault-au-Récollet
Une citoyenne organise une rencontre avec les candidats

À l’initiative d’une résidante du district du Sault-au-Récollet, Sophie Séguin, les candidats et candidates de ce district se sont donné rendez-vous au parc de l’Île-de-la-Visitation pour rencontrer les résidants. On aperçoit quelques-uns des candidats, de gauche à droite: Lorraine Pagé, candidate de Vrai changement pour Montréal – Équipe Mélanie Joly; Louis-Gilles Molyneux, candidat de Coalition Montréal-Marcel Côté;  Nathalie Hotte, candidate de Équipe Denis Coderre pour Montréal –quatrième à partir de la gauche; Sophie-Anne Legendre, candidate de Projet Montréal-Équipe Bergeron –quatrième à partir de la droite. (Par Christiane Dupont) (2013-11-01)

___________________________________________________________________________

 

___________________________________________________________________________

Le festival des couleurs
La nature est timide; sous ses grands airs…elle rougit!
Pour encore quelques semaines, le parc Nicolas-Viel et les autres parcs du quartier nous en mettent plein la vue!


Photo

(Crédit-photo: jdv)
Encore une fois, le parc Nicolas-Viel présente ses plus beaux atours aux changements de saison. À l’approche du parc, trois arbres flamboyants attirent l’attention des promeneurs, cyclistes et randonneurs de tout acabit. De quoi emmagasiner de beaux souvenirs pour les prochaines journées de pluie!(Par Christiane Dupont) (2013-11-01)

__________________________________

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2013
Dans notre arrondissement…

Liste des candidats officiels au 1er novembre
.Où devez-vous aller voter? (voir lien Web, plus bas)

Photo

 

Afin de permettre à nos lecteurs de s’y retrouver, nous présentons cette semaine la liste qui regroupe les candidats à la mairie de l’arrondissement; et les candidats des différents partis et les candidats indépendants, pour les postes de conseillers, par district.

Candidats à la mairie d’arrondissement :
Coalition Montréal — Marcel Côté : Étienne Brunet
Équipe Denis Coderre pour Montréal : Pierre Gagnier
Vrai changement pour Montréal — Groupe Mélanie Joly : Hasmig Belleli
Intégrité Montréal : Claude Allard
Projet Montréal — Équipe Bergeron :  Pierre Bastien

Candidats aux postes de conseillers:
District Ahuntsic 
Coalition Montréal — Marcel Côté : Chantal Jorg
Équipe Denis Coderre pour Montréal: Diane Rodrigue
Vrai changement pour Montréal — Groupe Mélanie Joly: Laurette Racine
Intégrité Montréal: Julie Ducharme
Projet Montréal — Équipe Bergeron: Émilie Thuillier

District Bordeaux-Cartierville
Candidat indépendant: Ali Bel Kacem
Coalition Montréal: Jean Héon
Équipe Denis Coderre pour Montréal: Harout Chitilian
Équipe Mélanie Joly: Ibrahim Bruno El-Khoury
Intégrité Montréal: Marc Essertaize
Projet Montréal — Équipe Bergeron: Maria Ximena Flores

District Saint-Sulpice
Coalition Montréal — Marcel Côté: Jean-Jacques Lapointe
Équipe Denis Coderre pour Montréal: Pierre Desrochers
Vrai changement pour Montréal – Groupe Mélanie Joly: pas de candidat
Intégrité Montréal: Martin Félip Rainville
Projet Montréal — Équipe Bergeron: Martin Bazinet

District Sault-au-Récollet
Candidat indépendant: Dominique Grondin
Candidat indépendant: Nathalie Nyangono
Coalition Montréal — Marcel Côté: Louis-Gilles Molyneux
Équipe Denis Coderre pour Montréal: Nathalie Hotte
Vrai changement pour Montréal — Groupe Mélanie Joly: Lorraine Pagé
Intégrité Montréal: Mario Lemieux
Projet Montréal — Équipe Bergeron: Sophie-Anne Legendre

Également, plus d’infos sur les candidats à la mairie de Montréal (des partis et indépendants), et sur tous les candidats de l’arrondissement: ici

POUR SAVOIR À QUEL ENDROIT ALLER VOTER, CLIQUEZ ICI

(Par Christiane Dupont) (2013-11-01)


_________________________________
Hou…étiez-vous le 22 octobre?
Présentation de rapaces vivants au Club d’ornithologie Ahuntsic

Photo(Crédit-photo: Daniel Murphy)

Le 22 octobre dernier, le Club d’ornithologie présentait une conférence donnée par une représentante de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP), au cours de laquelle la trentaine de participants présents ont eu le privilège de voir sur place quelques oiseaux de proie, dont ce splendide Grand-Duc, emblème du club.  (Par Philippe Rachiele) (2013-11-01)

Pour visiter le site Web du COA, cliquez ici
Pour faire connaissance avec l’UQROP, cliquez ici

__________________________________________________________________________


______________________________________________________

Le lecteur anonyme…
Un p’tit nouveau qui devrait AUSSI nous suivre sur le Web…

Cliquez ici pour vous abonner gratuitement aux Actualités internet chaque semaine.

__________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES

Photo

Photo : CBRNM

 

Journées Portes
ouvertes
à l’école primaire alternative ATELIER de la CSDM en vue des
inscriptions pour 2014-15. Mardi 5 novembre 2013 de 9 h à 11 h
30 et de 13 h à 14 h 30 et en soirée dès 19 h, au 10 055, rue J.J.Gagnier (près St-Michel / Sauriol). Rens. : www.ahuntsic.com/ecoleatelier.  Lits, sièges d’autos et
vêtements pour bébés demandé
s pour venir en aide à des familles de notre
communauté.  Merci à l’avance de votre
générosité.  Rens. : 514 237-5107. La CDEC vous invite à prendre
part à la journée de la culture entrepreneuriale d’Ahuntsic-Cartierville le
mercredi 13 novembre prochain.  Au
programme ; 10 h 30 séance d’information pour ceux qui souhaitent démarrer leur
entreprise ; 17 h Cocktail-réseautage ; 19 h : Conférence « Oubliez vos
limites » de l’athlète paralympique Benoît Huot.  Inscription : www.cdec.qc.ca/journee-entrepreneuriale  Haltes maraichères : mercredi de 15 h à 16 h 30 devant l’école Saints-Martyrs Canadiens, le jeudi de 11 h 30 à 13 h devant le pavillon A du CEGEP Ahuntsic puis de 15 h à 16 h 30 devant l’école Saint-Simon-Apôtre Recherche d’artisans et artistes pour un marché de Noël le vendredi 6 décembre à l’école Ahuntsic.  Les profits de location des tables à 25$ iront à la fondation de l’école.  Rens. : 514 596-5167.  Inscriptions au magasin-partage du SNAC.  Permet au gens sous le seuil de pauvreté de choisir leurs provisions des fêtes en payant 10 % de leur achats.  Pour les conditions et renseignements : 514 385-6499.  Besoin de bénévoles , dons en argent, denrées ou jouets bienvenus.  Francisation : Découvrez les établissements de
francisation et toutes les possibilités pour apprendre le français.  Au CANA le 14 novembre à 13 h 30.  Inscriptions 514 382-0735 poste 225.  Le club de Badminton les Raquettes du Nord de Montréal a reçu le 26 octobre dernier, à l’école
Sophie-Barat, cent trente joueurs de 11 à 18 ans le premier tournoi de la
saison 2013-2014 de l’Association de Badminton de la Région de Montréal.  Les joueurs du club, Brendan Kang, Quoc-Quyen
Huynh-Bao, Jennifer Kang se sont mérités des médailles d’argent et Dalya Lim et
Dalita Lim des médailles de bronze.
Source : Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.  Vernissage de la vingtaine de membres en arts
visuels de l’organisme ÉCL’ART le mardi 5 novembre de 19 h à 21 h à la galerie
Kaf Art.  Rens. : 514 260-0591.  Vous croyez important d’offrir du transport à
nos aînés (es) pour le centre commercial, le resto, les cliniques médicales ou
l’hôpital ?  Rejoignez l’équipe des
chauffeurs d’Entraide Ahuntsic-Nord.
Toute offre de service sera grandement appréciée.  Info :  France Brochu : 514 382-9171

Collecte des résidus verts: la
collecte automnale des résidus verts continue jusqu’au jeudi 28 novembre. Chaque district a sa journée de collecte. Toutes les informations et les dates de passage ici.     (2013-11-01)


____________________________________________________
QUOI FAIRE DANS LE QUARTIER?

Photo

 

ENFANTS

Festival Je lis, tu lis2013, pour les enfants de 5 ans et
moins accompagnés d’un parent pour susciter l’éveil à la lecture et à l’écriture
tout en sensibilisant leurs parents à l’importance du rôle qu’ils peuvent y
jouer.  À la Maison du monde, mardis 5 et 19 novembre, de 9 h 30 à 11 h. Tél. :
514 387-1515
Les petits orteils.  Théatre pour les jeunes de 3 à 6 ans.  Mathilde attend les petits orteils qui poussent dans le ventre de sa maman.  Histoire attendrissante de Mathilde qui essaie d’apprivoiser le temps.  Le 10 novembre à 11 h et 14 h, à la maison de la culture.  Laissez-passer nécessaires.
ADULTES
Au Brûloir: Fate Hop and Glory, pop-rock acoustique, vendredi 1er novembre, 20 h ; Chems, musique orientale, chansons traditionnelles et compositions actuelles, vendredi 15 novembre 20 h ; Jesse Mac Cormack, vendredi 8 novembre, 20 h ; Julie Hamelin Trio Jazz, compositions originales,vendredi 29 novembre, 20 h;  Tremblay, chanson francophone, vendredi 18 décembre, 20 h ; 343, rue Fleury Ouest; Rens.: 514 508-2888.
Concert au bout du monde avec H’Sao, le 2 novembre.  Reconnu pour leur extraordinaire performance vocale à capella, ils s’inspirent du gospel, des musiques traditionnelles africaines et de leurs racines tchadiennes.  Avec ses paroles empreintes d’espoir, l’énergie est palpable et la joie de vivre, contagieuse.  Laissez passer nécessaires, à la maison de la culture.
Jean-Claude Vigor, horticulteur et chroniqueur bien connu, sera le prochain conférencier de la Société d’horticulture et d’écologie du nord de Montréal , mercredi 6 novembre à 19 h 30, à l’école Louis-Colin, 10122, Boul. Olympia (coût : 5$ pour un non-membre.). Par sa grande  expérience et ses judicieux conseils plein d’humour,  il démystifiera pour nous « La taille des arbres et des arbres fruitiers ».
Karim Ouellet : Fox, avec son univers pop renouvelé, le 1er novembre à 20 h.  Au chant et à la guitare, Karim sera accompagné de King Abid aux percussions et drum machine et de Guillaume Tondreau à la basse.  Laissez passer nécessaires, à la maison de la culture.
La Renarde et le mal peigné.  Lecture avec Marie Tifo et Pierre Curzi.  Spectacle littéraire ou les artistes incarnent Pauline Julien et Gérald Godin.  le 6 novembre à 20 h à la maison de la culture.  Laissez-passer nécessaires.
Michel Paradis chante héritage Trenet.  Récital piano et voix.  le 12 novembre à 20 h, à la maison de la culture.  Laissez-passer nécessaires.  (2013-11-01)
_____________________________________________


Vous avez manqué les précédentes Actualités?

Allez sur «Archives – Actualités» tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com, c’est…

  • 1 151 abonnés à nos Actualités hebdomadaires sur Internet
  • Plus de 2 500 visiteurs hebdomadaires sur notre site
  • 147 membres de l’OBNL journaldesvoisins.com
  • 360 abonnés Facebook
  • 158 abonnés Twitter
  • 9 membres au conseil d’administration
  • 11 membres au comité de rédaction
  • 4 journalistes bénévoles
  • 4 chroniqueurs invités
  • 16 bénévoles pour la distribution, lorsque nécessaire
  • 2 versions papier, pour Ahuntsic Ouest, et Ahuntsic Est
  • 6 numéros papier par année
  • 52 semaines d’Actualités par année sur Internet
  • 1 siège social dans Ahuntsic
  • 2 membres fondateurs résidants d’Ahuntsic depuis 25 ans.

Bref, toute une communauté, la vôtre!
UN VRAI JOURNAL COMMUNAUTAIRE!

___________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ
________________________________________________________________________

Photo

22 100 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires