Les Actualités du 24 octobre 2014

Voix quasi unanime des citoyens et des organismes 
Prolongement de la 19: audience du BAPE dans Ahuntsic


PhotoDeux représentants de la DSP (Direction de la santé publique de Montréal) à l’audience – Photo : jdv – P. Rachiele

Si la majorité des mémoires entendus à Laval par les deux commissaires lors des audiences du BAPE sur le prolongement de l’autoroute 19, depuis lundi, étaient en faveur du projet, il en a été tout autrement des mémoires exprimés mercredi soir, au Collège Regina Assumpta, alors que les deux commissaires du BAPE s’étaient déplacés pour entendre les positions de différents citoyens, groupes et partis. Certains témoignaient pour les résidants de l’arrondissement, tandis que d’autres avaient tout simplement trouvé plus pratique de faire leur présentation à Montréal, plutôt qu’à Laval.

Ainsi, dix personnes ont été entendues à Ahuntsic par les deux commissaires, dont deux résidants, Pasquale Lo Mascolo et Rénald Paquette. Au chapitre des organismes et partis représentés et qui se sont exprimés, on notait la présence, par ordre d’intervention, de: Solidarité Ahuntsic; Projet Montréal, opposition officielle; Vélo-Québec; Vrai changement pour Montréal; Vivre en ville; Conseil régional de l’environnement de Montréal; Conseil d’établissement de l’école La Visitation; et Secteur environnement urbain et santé de la Direction de la santé publique de l’Agence de santé et des services sociaux de Montréal.

Solidarité Ahuntsic

Solidarité Ahuntsic, représenté par son directeur Azzedine Achour, et un membre du conseil d’administration, Daniel Vinet, ont fait mention que, bien que l’organisme n’ait pas demandé une expertise spécialisée pour comptabiliser le nombre de véhicules arrivant par la 19 dans l’arrondissement, l’organisme ne croit pas (et beaucoup de résidants également) que les chiffres avancés par le ministère des Transports du Québec pour démontrer le petit nombre de véhicules qui arriveraient par la 19 une fois le nouveau tronçon parachevé soient réalistes. Les commissaires ont alors suggéré une contre expertise pour vérifier la véracité des chiffres du MTQ. Plusieurs autres intervenants ont également mis en doute ces chiffres, de même que les affirmations voulant qu’il n’y aurait pas d’augmentation des gaz à effet de serre dans le quartier avec le parachèvement de l’autoroute 19.

Partis politiques municipaux

De son côté. Projet Montréal, par ses représentants, notamment Émilie Thuillier, conseillère du district Ahuntsic, et Craig Sauvé, conseiller de ville pour St-Henri-Petite Bourgogne-Pointe-St-Charles, ont souligné que flot de véhicules pourrait être contrôlé par un prolongement de la 19 en boulevard urbain, notamment. Projet Montréal a également parlé d’une très mauvaise utilisation de fonds publics en faisant référence au projet. « Dans
l’état actuel des finances publiques du gouvernement du Québec , Projet Montréal
considère qu’il est tout à fait inapproprié que l’ensemble des Québécois aient
à dépenser autant d’argent, soit de 500 à 600 millions de dollars, pour
prolonger l’autoroute 19. Le projet devrait plutôt prendre la forme d’un
boulevard urbain financé par les villes de Bois-des-Filion et de Laval et non
par l’ensemble des contribuables du Québec. »
 

Lorraine Pagé, conseillère du district Sault-au-Récollet, représentant Vrai changement pour Montréal, a abondé dans le même sens que les précédents intervenants et a conclu en disant:  « Nous
ne pouvons que décrier le projet actuel de prolongement de l’autoroute A19 du
fait qu’il s’agit d’un projet qui manque de vision, en laissant une trop
grande place au schème ancien d’un aménagement urbain 
qui s’appuie d’abord et avant tout sur une mobilité individuelle motorisée. En tant qu’acteur privilégié du développement urbain et de la participation citoyenne, nous croyons que le MTQ et les autres parties concernées doivent retourner à leur planche à dessin pour réviser le projet de fond en comble afin de favoriser le développement sain et durable de la communauté métropolitaine. La vision à parachever devra laisser une plus grande place au transport en commun, à l’intégration de nouveaux critères d’évaluation et surtout à la qualité de vie des citoyens. De surcroît, cette vision d’avenir pour la route 335 doit s’inscrire au sein d’une réflexion portant sur la mobilité dans l’ensemble de la région métropolitaine selon une logique d’intégration des divers réseaux et modes de transport. »

Citoyens

Comme l’avait fait plus tôt cette semaine le Conseil régional de l’environnement de Laval, le citoyen Pasquale Lo Mascolo a fait valoir que le gouvernement n’avait pas d’argent pour rénover les infrastructures actuelles, alors où trouver les 650 M $ nécessaires à la construction d’une telle autoroute, alors que le gouvernement Couiillard s’efforce de démontrer aux Québécois la nécessité de faire des compressions majeures au sein des services et du budget québécois, a-t-il mentionné.

DSP et environnement

L’un des derniers intervenants, et non les moindres, soit le secteur environnement urbain et santé de la Direction de la santé publique de l’Agence de santé et des services sociaux de Montréal, a fait valoir qu’il était meilleur pour la santé à la fois des Montréalais de l’arrondissement et des citoyens de Laval et de Bois-des-Filions que soit érigé un boulevard urbain, entre autres à cause de l’utilisation accru des transports actifs et collectifs ce qui n’est pas le cas des gens motorisés en voiture. Des boulevards urbains existants, comme Rockland et Jean-Talon, ont été cités en exemple pour démontrer que ces artères favorisent le transport actif, en commun, et le covoiturage. Ces derniers intervenants avaient à présenter de nombreuses statistiques, contrairement aux autres, et notamment sur les gaz à effets de serre en provenance des voitures et de leur achalandage et des maladies que ces gaz peuvent causer aux résidants vivant à proximité des voies rapides. (Par Christiane Dupont) (2014-10-24)


Pour lire les mémoires présentés par les différents citoyens, groupes et partis politiques aux audiences du BAPE sur le projet de prolongement de l’autoroute 19, cliquez ici.

Pour lire le mémoire de Projet Montréal qui –au moment de mettre sous presse– semblait avoir été oublié dans la liste du BAPE, cliquez ici.


Au moment de mettre sous presse, le mémoire de la DSP ne semblait pas encore mis en ligne sur le site du BAPE.

Pour voir les photos des intervenants d’Ahuntsic lors de la soirée d’audience du BAPE, cliquez ici.

 _______________________________________________________________________


Poudre aux yeux pour justifier plus de vols internationaux?
La Commission sur le développement économique et urbain de Montréal entend les mémoires des groupes de pression
. Les Pollués de Montréal-Trudeau poursuivent leur action


PhotoLe maire Pierre Gagnier est membre de la Commissions. (Photo: Archives jdv)


Pas moins de 23 mémoires ont été présentés, cette semaine, devant les membres de la Commission sur le développement économique et urbaine de Montréal, lors des audiences de la consultation publique sur l’accroissement des vols internationaux à Montréal. 
Parmi les groupes que l’on connaît dans le quartier, mentionnons Les Pollués de Montréal-Trudeau, Citoyens pour une qualité de vie (CQV), et un résidant d’Ahuntsic, Pierre Lachapelle, ancien conseiller municipal.


Tout en présentant leur mémoire à la Commission, le groupe Les Pollués de
Montréal-Trudeau ont poursuivi cette semaine leur action de sensibilisation à
la nuisance sonore aérienne. Plusieurs autres groupes ont fait de même, dont Projet Montréal.


À cette occasion,
l’organisme citoyen s’est dit favorable 
aux vols internationaux directs tant que ces demandes concernant la mise
en place d’un couvre-feu entre 23h et 7h et la révision à la hausse des niveaux
d’altitudes des avions, soient pris en compte. «On n’a pas d’objections à ce
qu’il y ait davantage de vols internationaux directs en autant que ça respecte
ces conditions-là», a ainsi indiqué en entrevue au jdv, Raymond Prince, l’un des porte-paroles des Pollués de
Montréal-Trudeau.

Davantage de contrôle souhaité

En outre,
le groupe Les Pollués a invité la Ville de Montréal à devenir un partenaire d’ADM en
exigeant à ce titre de siéger sur le conseil d’administration d’Aéroports de
Montréal afin d’avoir un pouvoir décisionnel. «Il y a 15 administrateurs au c.a
d’ADM et nous disons que la Ville doit demander six sièges, en réserver quatre
pour les élus de 4 arrondissements (Ahuntsic-Cartierville; Villeray-St-Michel-Parc
Extension; St Laurent; ville Mont-Royal) et deux autres pour les  élus de la Ville de Montréal. […] Parce que
la Ville a beau faire une consultation sur les vols internationaux directs, ils
n’ont aucun levier, aucun mécanisme de contrôle. Ils ne savent pas ce qui se
passe à l’aéroport. On veut qu’il y ait des gens qui représentent Ahuntsic, St
Laurent etc… pour savoir ce qui ce passe exactement et ce qui est fait
vraiment pour les stratégies d’atterrissage et de décollage» a expliqué M.
Prince.

Gestion de l’aéroport

Sur le long terme,
les Pollués — qui ne sont pas convaincus, ni par le bilan environnemental
d’ADM, ni par ses qualités de gestionnaire — estiment d’ailleurs que la Ville
de Montréal devrait songer à la remplacer. «Je pense que cette
administration-là, ce n’est pas elle qui va nous donner plus de vols
internationaux directs. […] Le milieu devrait prendre en charge
éventuellement dans un long terme la gestion de l’aéroport et à ce moment-là il
y aurait une meilleure transparence. […] On pourrait à la fois contrôler les
mécanismes de développement économique et aussi harmoniser la question
environnementale qui est très pauvre actuellement. Donc satisfaire plus les
citoyens», a soutenu M. Prince en entrevue, faisant valoir, au passage, que son
organisme avait relevé «une baisse de mouvements d’aéronefs» aux deux aéroports
montréalais sur les quatre dernières années.

Différents acteurs


Visant
à réfléchir sur «les moyens pour favoriser l’accroissement des vols directs
internationaux», cette consultation publique a vu se succéder pendant deux
jours différents acteurs politiques, économiques et citoyens venus déposer et
présenter

leurs mémoires sur
la question. Outre le groupe Les Pollués de Montréal-Trudeau et Projet
Montréal, le service du développement économique de la Ville de Montréal, ADM, la Chambre de commerce de Montréal, ou
encore Air Canada, comptaient parmi la
vingtaine d’organismes qui ont défendu leurs points de vue.


Projet Montréal

Projet Montréal s’est
ainsi dit en faveur d’un accroissement des vols directs internationaux à
Montréal «s’il ne se fait pas au détriment de la qualité de vie des résidents
montréalais». « L’augmentation du nombre de vols directs internationaux ne doit
pas se faire au détriment de la qualité de vie de la population montréalaise.
De nombreux résidants de mon quartier souffrent de nuisances liées aux
activités de l’aéroport, en particulier à cause du bruit. Nous demandons à
Aéroports de Montréal d’être à l’écoute de ces préoccupations et de travailler
à une meilleure gestion des nuisances sonores », a signalé notamment la
conseillère d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, dans un communiqué.

Mirabel et Dorval

De son côté, le citoyen Pierre Lachapelle, résidant d’Ahuntsic, a invité les élus à réfléchir sur la possibilité de considérer le site de l’aéroport Montréal-Trudeau comme un futur site résidentiel et une source de revenus importantes pour Montréal, si les vols étaient concentrés à Mirabel avec les installations adéquates et les liaisons en transport appropriées vers le centre-ville. « C’est tout à faut plausible de considérer les terrains occupés par l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau comme un territoire possédant le potentiel de devenir un nouveau quartier de Montréal, a dit M. Lachapelle. Ce qui constituerait par ailleurs une source de revenus fonciers majeurs pour notre ville. Peut-être plus importante que les revenus provenant du site aéroportuaire actuellement. »

Pas confiance à ADM

De son côté, Citoyens pour une qualité de vie s’interrogeait, notamment: « Comment faire maintenant confiance à ADM qui refuse de produire une étude justifiant sa décision de poursuivre l’expansion de l’aéroport Trudeau pour les soixante prochaines années? N’est-il pas devenu évident qu’il est complètement irresponsable de ne pas permettre que Mirabel puisse redevenir ce qu’il a toujours été: le seul aéroport international en Amérique du Nord à pouvoir offrir aux transporteurs aériens la possibilité de décoller et d’atterrir à toutes heures du jour ou de la nuit, sans nuire à qui que ce soit? »

L’adoption des recommandations de la consultation publique aura lieu le mercredi 19 novembre prochain. Un dossier à suivre donc. (Par Rabéa Kabbaj et Christiane Dupont) (2014-10-24)


Pour lire les mémoires présentés aux audiences de la Commission, cliquez ici. 

________________________________________________________________________


Répartition des 50 M $ en provenance de la Ville-centre
Plus de 4 M $ pour la réfection des rues locales


PhotoPose d’asphalte dans le quartier
(Crédit-photo: archives jdv)

Ahuntsic-Cartierville
va recevoir un montant supplémentaire évalué à environ
4 400 000 $ de la Ville de Montréal pour la réparation de ses
rues locales, selon ce qu’a indiqué cette semaine l’arrondisse-ment à
journaldesvoisins.com. Cette subvention s’inscrit dans le cadre d’un programme
de soutien à la voirie locale, comme annoncé par la Ville-centre récemment. La Ville
de Montréal investira 50 millions par an à compter de 2015 dans la réfection
des rues locales des différents arrondissements.


Pour l’heure, le
plan des rues de Ahuntsic-Cartierville qui seront concernées par ce projet n’a
pas encore été défini. « Nous
n’avons pas encore tout arrimé. Normalement, nous serons en mesure de donner
tous les détails vers la fin de l’hiver ou au printemps. À ce moment, les élus
auront approuvé le plan proposé », a expliqué Marlène Ouellet,
porte-parole de l’arrondissement.

« Pour le moment, l’équipe technique en
ingénierie travaille à vérifier si les autres compagnies telles que l’aqueduc,
Gaz Métro, Bell Canada, CSEM et Hydro Québec doivent faire des travaux de
réfection au cours des prochaines années dans les rues de l’arrondissement et
ce, dans le but d’arrimer les travaux que nous aurons à planifier. Comme ce
sont des travaux d’importance avec une durée viable d’une vingtaine d’années,
il est important de bien planifier nos actions »
a souligné Mme Ouellet.

Dépenses assumées par la Ville-centre

Dans le sommaire
décisionnel du projet de la Ville de Montréal, on apprend que « la teneur
des interventions est de procéder uniquement à des travaux de
planage-revêtement » et qu’il vise à « rapidement améliorer l’état
général du réseau routier local montréalais, en donnant à plusieurs rues une
durée de vie additionnelle se situant entre sept et douze ans ». « Dans
la mesure où ce programme vise à apporter une aide supplémentaire aux
arrondissements, ces dépenses seront entièrement assumées par la Ville-centre »,
y apprend-on également.

Concernant la
sélection des rues à réparer, il revient aux arrondissements d’en faire le
choix. Les travaux toucheront « aux chaussées dont l’état général (ou
l’indice de performance) fluctue autour du seuil d’intervention, c’est-à-dire
pas totalement dégradées, mais suffisamment pour constituer une nuisance pour
les usagers. »

À noter que
d’après le calendrier figurant dans ce sommaire décisionnel, les appels
d’offres publics auront lieu entre décembre 2014 et février 2015. Le
début des travaux est quant à lui fixé à la période de « mai à octobre 2015 ». (Par Rabéa Kabbaj) (2014-10-24)

_________________________________________________________________


________________________________________________________________________

ÉLECTIONS SCOLAIRES
Alors que le jour
« » approche…
Plus de visibilité et d’interventions au fur et à mesure que l’on avance dans la campagne électorale scolaire montréalaise



À moins de dix jours du jour « J », les candidats de chaque équipe sont un peu plus visibles alors qu’ils tentent d’encourager plus que jamais les citoyens à se déplacer en grand nombre le dimanche 2 novembre.

Entre autres, on peut voir des affiches de candidats sur des rues  stratégiques comme Fleury et Lajeunesse. De plus, la semaine dernière, le Comité de parents de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), la plus importante au Québec, organisait le seul débat entre les candidats et candidates des diverses équipes.

Mais pour plusieurs, l’opération ressemblait davantage à un bon échange de contenu des programmes de chaque équipe, devant quand même 400 parents.

Exercice démocratique

Le Comité de parents avait organisé ce débat la semaine dernière  à l’école Marguerite-De Lajemmerais, dans l’est de la ville. Les parents ont eu droit aux interventions des candidats de chaque circonscription électorale, puis des candidats à la présidence. Pour faciliter les choses, le débat « plus local » a permis de rassembler ceux et celles qui se présentent dans Cartierville-Ahuntsic-Ouest et Ahuntsic-Est-Saint-Michel. Les candidats des trois formations en lice étaient présents.

Réactions – modératrice

Alexia Blondin, la modératrice de ce débat, était contente de sortir de l’influence « politico-médiatique » axée, ces dernières semaines, sur les hypothèses de diminution du nombre de commissions scolaires ou leur abolition pure et simple.

« Enfin, a dit Mme Blondin, maman de deux enfants (maternelle et 3e année), on a pu entendre les parents, ceux qui sont sur le terrain, interroger les candidats. Mais compte tenu du format, il y a eu  plus d’échanges qu’un véritable débat avec des répliques », a-t-elle déploré en entrevue au journaldesvoisins.com.

Avec une clientèle venant de plus en plus des communautés culturelles, un parent a soulevé le problème des enfants « sans papier ». Et un autre, inquiet de la santé des élèves et du personnel, est revenu sur les problèmes de moisissures dans de  nombreuses écoles.

Débat des chefs

Au débat des chefs, Mme Blondin a indiqué qu’elle avait senti plus de répliques bien que les candidats semblaient « pressés » de répondre lors de leurs interventions. Les candidates Catherine Harel-Bourdon (MÉMO), Jocelyne Cyr  (Priorité ÉCOLES) et Christine Fournier (Coalition du renouveau des écoles montréalaises) ont expliqué la plateforme électorale de leur équipe respective, insistant sur des thèmes récurrents comme la réussite scolaire.

Mais Martin Boyer, qui s’était présenté à l’élection municipale de 2013 dans le Plateau, a fait des références qui n’ont pas plu, notamment  au sujet des élèves turbulents qui « dérangent en classe » tout en « menaçant » de mettre un terme à son intervention, insatisfait des murmures qu’il entendait dans la salle.

Le Comité de parents avait invité tous les candidats officiels, y compris celui qui ressemblait davantage à un « électron libre », souvent hors contexte. L’homme en question a déjà été réprimandé par l’Autorité des marchés financiers pour avoir fait miroiter des rendements astronomiques à la bourse.

Interventions de la semaine

L’équipe de Jocelyne Cyr, Priorité Écoles, est intervenue dans le cadre de la Semaine québécoise des directions d’établissements. Mme Cyr estime que chaque direction aura un rôle central à jouer si elle prend le pouvoir, s’en prenant même au Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO).

Pour celle qui a été autrefois commissaire MÉMO dans Cartierville, la présidente sortante Catherine Harel-Bourdon, du MÉMO,  « ignore » le rôle majeur que jouent les directions d’écoles et leur personnel dans la réussite scolaire.

Priorité ÉCOLES promet de « libérer » les directions d’école d’un maximum de tâches administratives pour les laisser plus libres d’exercer leur fonction principale, c’est-à-dire le leadership pédagogique.

Pour sa part, Chantal Jorg, candidate MÉMO dans Cartierville-Ahuntsic-ouest, a insisté cette semaine sur l’innovation pédagogique, en milieu alternatif. A son avis, « cela permet aux élèves de favoriser une plus grande autonomie de leur apprentissage tout en respectant les aptitudes et le rythme de l’élève. C’est une façon de mettre les élèves au cœur de leur cheminement pédagogique », a dit Mme Jorg qui tient à favoriser ce concept, si elle l’emporte le 2 novembre.

CAQ : pas de vote

Un autre élément de la campagne électorale, qui n’aide pas la cause de l’élection, c’est la décision prise par des députés de la Coalition Avenir Québec (CAQ) de ne pas aller voter le dimanche 2 novembre. Un des députés, Jean-François Roberge, porte-parole de la CAQ en matière d’éducation et représentant de Chambly, estime que ne pas se rendre aux urnes devient un message en faveur d’une abolition et d’une réforme.

Toutefois, la  CAQ ne lance pas d’appel à un boycottage. La formation affirme qu’elle n’en voudra pas à ceux et celles qui exerceront leur droit de vote. M. Roberge s’est même permis de dire que « si quelqu’un trouve que les élections scolaires et les commissaires sont d’une utilité incroyable, qui justifie les vingt millions dépensés, qu’il aille voter ».

Signalons que les bureaux de vote par anticipation sont ouverts, dimanche, le 26 octobre de midi à 20 heures. (Par Alain Martineau) (2014-10-24)

__________________________________________________

Plus de sécurité pour le transport actif
Allongement des terre-pleins sur Grande-Allée et d’Auteuil


PhotoPhoto : jdv – P. Rachiele

Les résidants des environs de la rue Prieur et les piétons qui empruntent la rue soir et matin pour se rendre au métro Henri-Bourassa auront sans doute remarqué que l’arrondissement procède actuellement à l’allongement des terre-pleins au milieu des rues Grande-Allée et D’Auteuil, à l’intersection de la rue Prieur.

Le prolongement de ces mails centraux ferait partie du projet de voie cyclable planifiée sur la rue Prieur. L’arrondissement désire améliorer la sécurité des piétons et des cyclistes aux deux carrefours. « Le prolongement de mail permet de créer un refuge pour les piétons et permet de réduire la vitesse de virage des automobilistes, a affirmé Geneviève Dubé, porte-parole de l’arrondissement. L’opération permet également d’augmenter l’espace vert du mail central », a ajouté Mme Dubé.

Interrogée à ce sujet, la conseillère du district d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, a déclaré qu’il s’agissait d’un projet de la Ville-centre pour favoriser le transport actif. « Cela va restreindre l’espace de chaussée très large à ces deux endroits, a souligné Mme Thuillier. Actuellement, les deux intersections donnent une impression de grandeur qui favorise la vitesse. En rétrécissant l’intersection, l’espace sera plus sécurisé pour les piétons et les cyclistes. » (Par Christiane Dupont) (2014-10-24)

______________________________________________________________________

________________________________________________________________

Le 
« cône de la honte » 
Un cône orange qui fait jaser…


PhotoPhoto : jdv – P. Rachiele

Ayant constaté que le cône orange situé depuis plusieurs semaines à l’angle des rues Gouin et Christophe Colomb suscitait de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux et chez certains de nos lecteurs, journaldesvoisins.com a enquêté cette semaine sur ce sujet, qui, loin d’être anodin, interpelle certains résidants soucieux de savoir pourquoi il n’a toujours pas été retiré, et ce depuis plusieurs semaines, alors même que son emplacement n’est pas des plus sécuritaires. En plus, un plaisantin l’aura sans doute mis à l’envers dans le trou qu’il est censé indiquer…

« Depuis sa présence, il a été baptisé par les gens du coin comme étant le “Cône de la honte d’Ahuntsic”. Nous l’avons érigé en monument à cause de son emplacement et aussi, car il est représentatif de l’état du quartier à cet endroit. C’est une solution d’urgence temporaire qui semble être devenue permanente », a déclaré David Pieropan, qui réside à proximité.

M. Pieropan estime que le cône est là depuis la mi-septembre, présence qu’il a documentée en photos sur son fil Instagram et soulignée sur Twitter avec le mot-clic #ahuntsic. « Le cône a vraisemblablement été placé à cet endroit à cause du trou dangereux dans le trottoir. Il gêne surtout les piétons. […] À défaut de réparer rapidement le trou, ils ont mis le cône à l’envers dans ledit trou », a souligné M. Pieropan.

Présence signalée au 311

Une explication qui abonde dans le sens d’un autre témoignage reçu par le jdv. « Nous demeurons juste en face. J’avais signalé la présence du trou au 311 parce que c’était super dangereux. Ils ont mis un cône. Je ne pense pas que ce soit mieux », a indiqué Mme Anne-Catherine Rioux, mentionnant par ailleurs que, le soir venu, le cône n’est pas bien visible pour les coureurs qui empruntent ce chemin.

Ahuncycle s’interroge…

« C’est une mesure qui semble assez commune à Ahuntsic de boucher des trous pendant plusieurs semaines avec des cônes. J’en ai aperçu un autre au nord d’Henri-Bourassa sur St-Charles ou Péloquin. Comme mesure temporaire pour avertir de la présence d’un trou cette façon de faire est légitime et recommandable, par contre ces trous devraient être réparés promptement, car ils peuvent être dangereux. Celui sur Gouin est situé sur le trottoir, je ne crois pas qu’il soit réellement dangereux, par contre ce n’est clairement pas une façon de faire raisonnable et ça nuit à l’esthétisme du bord de l’eau que l’on cherche justement à rendre plus agréable. Il pourrait devenir dangereux s’il y a accumulation de neige, donc il serait important de réparer ce trou d’ici peu », a estimé pour sa part Frédéric Bataille, membre du regroupement citoyen Ahuncycle.

À l’heure d’éditer cet article, l’arrondissement n’avait toujours pas répondu à la demande de renseignements du jdv, visant à savoir s’il avait reçu des plaintes au sujet de sa présence, et s’il comptait y remédier, et surtout quand. Si réponse il y a, nous vous en ferons part ultérieurement. (Par Rabéa Kabbaj) (2014-10-24)Le 


________________________________________________________________________


________________________________________________________________________

Pour cause de non-rentabilité
Les résidants du Centre Laurendeau perdent leur dépanneur

Les quelque 300 résidants du Centre d’hébergement Laurendeau, sur le boulevard Gouin Est, ont vu leur petit dépanneur du rez-de-chaussée fermer ses portes au début du mois.

La raison est fort simple. Il n’était tout simplement plus rentable. Mais on songerait à quelque chose d’autre pour occuper l’endroit, dans la partie est de l’immeuble, au rez-de-chaussée

Action bénévole

Ce sont des bénévoles qui s’occupaient de la gestion du petit commerce, une gestion lourde même s’il s’agit d’un minuscule dépanneur, offrant des billets de loterie, du café, des sandwichs et autres produits populaires mais pas toujours santé, pour un centre d’hébergement.

Il en va autrement de la petite boutique de cadeaux et des activités qui y sont liées comme la journée du biscuit ou la friperie.

Un beau travail d’équipe, des bénévoles, de moins en moins nombreux (comme c’est le cas dans la société). Ils consacrent des heures et des heures à animer une partie du rez-de-chaussée en offrant divers produits d’artisanat notamment.

Situation difficile

Selon les informations glanées à gauche et à droite au centre d’hébergement, l’association des bénévoles a tenu à bout de bras le commerce, elle qui, en tant qu’organisme sans but lucratif, a  comme mandat d’amasser des fonds pour financer des activités pour les résidants.

Les bénévoles ont tenu le fort pendant longtemps avant de finalement constater qu’il fallait se rendre à l’évidence. Les responsabilités étaient nombreuses. Il fallait rémunérer les personnes qui y travaillaient huit heures par jour, s’occuper des achats et des livraisons, de la paperasse et des finances du petit commerce.

La fréquentation avait baissé au fil des ans. On consomme différemment, tant parmi les résidants que les employés de Laurendeau.

Des gens ont protesté contre la fermeture mais il y a de l’espoir. On se pencherait, dit-on, sur diverses formules pour occuper l’espace du dépanneur, qui était situé juste à côté de la garderie. À SUIVRE… (Par Alain Martineau) (2014-10-24)

  
_______________________________________________________________________

Inauguration du terrain de soccer au parc d’Auteuil


Photo

Photo : jdv – Élaine Bissonnette
Samedi 18 octobre dernier, les élus de l’arrondissement ont procédé à l”inauguration du nouveau terrain de soccer du parc d’Auteuil. Le terrain a été réaménagé entièrement en matériau synthétique.  Une mise à niveau du système d’éclairage ainsi que l’installation de gradins, offrant aux spectateurs plus de 300 places assises a été également effectuée. Le potentiel d’utilisation du terrain a été maximisé, puisque la surface de jeu comporte aussi deux terrains de mini-soccer permettant de jouer sur le sens de la largeur.  

Sur la photo, on aperôit la présidente des Braves d’Ahuntsic, Virginie Paquet, le maire de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, Pierre Gagnier, Dimitrios (Jim) Beis, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable de l’approvisionnement, des sports et loisirs, des communautés d’origines diverses et maire de l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, Lorraine Pagé, conseillère du district du Sault-au-Récollet, Émilie Thuillier, conseillère du district d’Ahuntsic, ainsi que le responsable des loisirs à l’arrondissement.

« La Ville de Montréal est fière d’investir dans des équipements sportifs et d’ainsi contribuer à contrer la sédentarité et à favoriser l’adoption par les Montréalais de saines habitudes de vie afin de concrètement faire de Montréal une ville physiquement active », a déclaré M. Beis.  « Il y a 42 000 joueurs de soccer fédérés à Montréal et 300 terrains de soccer. La demande est immense et ce nouvel équipement au parc D’Auteuil est une excellente nouvelle pour les joueurs de soccer d’Ahuntsic-Cartierville », a affirmé M. Beis.

« Ces interventions permettent de planifier une programmation soutenue d’activités sans que la surface de jeu ne se dégrade rapidement, et peu importe les conditions climatiques. De plus, les terrains synthétiques permettent de réduire la pression sur les terrains en gazon naturel qui, eux, offrent des surfaces plus fragiles et plus susceptibles de se détériorer», a tenu à ajouter le maire de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, Pierre Gagnier.

Le projet de réfection du terrain de soccer synthétique du parc D’Auteuil a été rendu possible grâce à un soutien financier de la Ville-centre. En 2013, 2,3 M$ ont été versés à l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville afin de permettre la réalisation de projets d’amélioration des infrastructures de sports, de loisirs et de développement communautaire. De ce montant, 1,5 M$ a été utilisé  afin de mettre en œuvre le présent projet.
_______________________________________________________________________

Lettre ouverte reçue cette semaine


Je vous écris depuis Paris, au sujet des avions… (Diane Éthier)


Cliquez ici pour lire les « Lettres ouvertes » 


________________________________________________________________________

Ne manquez pas…
Notre journal papier d’octobre-novembre


Picture

Du côté est d’Ahuntsic, la distribution de notre journal papier d’octobre-novembre se fait au cours du week-end des 24, 25 et 26 octobre. Si vous avez une boîte aux lettres ou une fente dans la porte de votre domicile, vous devriez recevoir votre exemplaire ce week-end. Ceux et celles qui habitent en logement auquel notre distributeur n’a pas accès, vous pouvez vous procurer un exemplaire à la Bibliothèque Ahuntsic, sur la rue Lajeunesse, dans les présentoirs à l’entrée.

Dasn cette édition, vous pourrez lire vos chroniques préférées, ainsi que des articles portant sur les logements-taudis de la rue Ranger; Maîtres et toutous; Faites connaissance avec le directeur général de l’arrondissement, Ronald Cyr; Potagers et jardins en dormance, mais toujours vivants; etc. etc. Bonne lecture!
_______________________________________________________________________


BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…


PhotoJean-François Soulières (Arrond.), Sandrine Cohen (CDEC), Marc-André Perron (CDEC)

Lancement du PALÉE (Plan local pour l’économie et l’emploi)  La CDEC a élaboré ce PALÉE en collaboration avec l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.  Il s’agit d’un plan concerté impliquant l’ensemble des acteurs engagés dans le développement de l’arrondissement. 
Le PALÉE s’articule autour de trois grands axes touchant à la fois le développement de l’entrepreneuriat et de l’emploi ainsi que la qualité  des milieux de vie et d’affaires.  
« Ces trois axes sont essentiels au développement de quartiers dynamiques, animés et de qualité » explique le directeur général de la CDEC, M. Marc-André Perron. « Les plans de travail de la CDEC pour les trois prochaines années découleront directement des pistes d’actions identifiées dans le PALÉE » poursuit M. Perron.  Le PALÉE misera sur le secteur d’emploi Acadie-Chabanel, comportant plus de 24 000 emplois, ainsi que  l’industrie de la mode et du design, le secteur de l’alimentation et ses artères commerciales animées.   Renseignements :
www.cdec.qc.ca.  (Source : CDEC)

Le Centre
des femmes solidaires et engagées
d’Ahuntsic se joindra aux centres de sept
autres régions du Québec, le 31 octobre prochain, dans les rues de Montréal,
pour proposer #10milliards de solutions fiscales contre les politiques
d’austérité du Gouvernement, dans le cadre de la grande manifestation L’austérité, une histoire d’horreur,
organisée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des
services publics. Information : 514 388-0980 (Source : CFSE)


Photo

Six élèves du 5e
secondaire
du collège Regina Assumpta sont lauréats pour le Prix d’histoire du
gouvernement du Canada.  L’une d’entre
elles, Noémie Cloutier,  a décroché tous les honneurs en devenant l’une
des deux gagnantes nationales. Son texte a en effet été considéré par les juges
comme étant le meilleur texte francophone de l’année 2014 à  l’échelle du pays. Les six  lauréats du Collège qui recevront un prix de
1000 $ sont ; Jenna Carmosino-Andrade; Ana Luiza Nicolae; Paulina Symala; Noémie
Cloutier; Adam-Joseph Ghadi-Delgado; Kim Anh La. (Source : Collège Régina Assumpta)



Picture

 « Mon CJE, j’y tiens » est
le titre de la campagne de mobilisation  pour que le service demeure
accessible pour tous les jeunes du Québec, sans égard à leur statut
socio-économique et ethnoculturel. La mission du CJE est d’accompagner et
d’outiller les jeunes adultes de 16 à 35 ans dans leur cheminement vers
l’emploi, le retour aux études ou le démarrage d’une entreprise. Depuis 18 ans,
ces CJE offrent des services qui répondent tant aux besoins des jeunes de leur
région qu’à ceux de leur communauté.  Ils
invitent toute la population (anciens participants, étudiants, parents,
employeurs, partenaires) à se mobiliser pour soutenir les carrefours
jeunesse-emploi du Québec. 
Renseignements : 514 383-1136




Photo

 « La philosophie sous toutes ses coutures » est le thème de
la Semaine de la philosophie à laquelle sont conviés les citoyens, étudiants et et employés du Collège Ahuntsic. Conférenciers
et participants pourront discuter de science, de politique, de médias,
d’économie, d’art et de culture. Assistez à l’une ou l’autre des quelque
28 activités organisées à cette occasion : conférences interactives,
tables rondes et projections de film.  En
ouverture, le 27 octobre à 8 h, Serge Mongeau, écrivain et éditeur, prononcera
une conférence intitulée « La décroissance : vivre mieux avec
moins ». Parmi les activités au programme, soulignons aussi une grande
joute oratoire organisée à la Bibliothèque du Collège, le jeudi 30 octobre, de
14 h à 15 h 30, sur le thème
« Devrait-on accepter que l’accès aux
données personnelles puisse avoir lieu sans le consentement des individus?
 »
. Cliquez ici pour le programme détaillé(Source :
Collège Ahuntsic)


«La Route du lait» s’agrandit
avec la députée de Crémazie, Marie Montpetit. 
Elle est très heureuse de se joindre au projet, en collaboration avec
l’organisme Autour du bébé, carrefour périnatal du quartier Ahuntsic.  Cette initiative montréalaise a pour but
d’offrir aux mères qui désirent allaiter leur bébé des endroits paisibles et
appropriés pour le faire. Elle vise notamment à éviter l’isolement des
nouvelles mamans qui peut être entraîné par la crainte de sortir et d’être
confronté à la faim soudaine du bébé.  «Nous
avons une pièce libre au bureau et je suis très heureuse de la mettre à la
disposition des mamans de Crémazie », a déclaré madame Montpetit.  
(Source :
Bureau de Marie Montpetit)



Picture

Conférence Améliorer vos relations parent-ado avec Mme Danie
Beaulieu, offerte par l’association
des parents du collège Regina Assumpta (APCRA) le mardi 11 novembre 2014, à 19
h, au collège Regina Assumpta.  Le
s relations parent-ado sont parmi
les plus exigeantes, les plus éprouvantes, mais aussi les plus émouvantes. Cette
conférence remplie d’«énergie parentale» vous outillera de stratégies efficaces
pour affronter les situations du quotidien.
Aucune réservation n’est requise pour la conférence et l’entrée est
gratuite.  Les élèves sont les bienvenus.
(Source : Collège Régina Assumpta)



Fermeture pour l’Halloween du cul-de-sac avenue du Beau-Bois au coin de Jean-Bourdon.  Le poste de quartier 10 informe que le cul-de-sac de l’avenue du Beau-Bois sera fermé le vendredi 31 octobre dans le cadre de la fête de l’Halloween.  Des barricades seront installées à compter de 18 h, et la réouverture de la rue se fera dans les environs de 21 h. La circulation locale sera contrôlée par des bénévoles et un policier. (Source : SPVM) 

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement, le 10 novembre. La séance du conseil a lieu à 19 h, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. Pour consulter l’ordre du jour, cliquez ici. 
__________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, succès ou questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com, ou appelez-nous au 514 770-0858. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont désormais le mercredi de chaque semaine, à 17 heures.


Picture

« Réveille-toi Arthur » est une pièce de théâtre gratuite offerte par le poste de quartier 10, en collaboration avec le poste de quartier 27. Cette pièce, écrite par deux policiers de la ville de Longueuil, présentée par la troupe Poivre et Sel, s’adresse aux aînés ainsi qu’à leurs aidants naturels. Grâce à l’incursion dans le quotidien d’Arthur, aîné à la retraite et veuf, le public est sensibilisé à toutes les formes d’abus que les aînés pourraient vivre. Cette pièce a pour but d’inciter les aînés à dénoncer les abus commis à leur égard ou à l’égard d’autres aînés de leur entourage. Malheureusement, trop d’aînés hésitent encore à dénoncer ces situations et préfèrent les vivre dans le silence.  Présentée le 29 octobre 2014 à 13 h 30 à l’auditorium Notre-Dame-de-la-Merci, 555 boul. Gouin Ouest.  Réservez vos billets GRATUITS auprès de Agent Caroline Bernier ou Agent Annie Prud’homme, au 514 280-0410. (Source : PDQ 10)


Picture

Le Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville recrute!
Vous avez envie de vous investir bénévolement auprès des aînés de votre
quartier? Le Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville vous invite à
découvrir son projet de visites d’amitié qui est à la recherche de nouveaux
citoyens dynamiques qui ont le bien-être de nos aînés à coeur. Renseignements :
 514 856-3553 p.2. (Source :
CABBC)




Picture

Cafés-conversation pour les nouveaux
arrivants
du Café de Da!  Vous
connaissez un nouvel arrivant ou un immigrant non francophone? Vous aimeriez
l’aider à améliorer sa capacité de s’exprimer en français de façon agréable, en
bonne compagnie et en petit groupe? Parlez-lui de cette activité sera offerte gratuitement, tous les mercredis, de 14 h à 15 h, au
Café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic, à partir du 12 novembre
Une animatrice francophone guidera
la conversation sur des sujets variés de la vie courante. Places limitées.  Inscriptions : 514 872-0568 (Source : Arrondissement)


Les causes sociales vous tiennent à cœur?
Prenez part au comité Femmes en action du Centre des Femmes Solidaires et
engagées tous les jeudis de 18h30 à 20h30. 
 Vous pouvez également vous joindre
au groupe de discussion (en anglais) tous les mercredis de 10h à 12h. Inscriptions
par téléphone au 514 388-0980 ou sur place au 1586 Fleury E porte
100. (Source : CFSE)


Picture

Lire, c’est payant ! À l’occasion de la Semaine des bibliothèques publiques, qui se déroulera jusqu’au 25 octobre, les bibliothèques de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville proposent aux jeunes abonnés âgés de 13 ans et moins de payer leurs amendes en lisant! Pour chaque minute de lecture en bibliothèque, dix sous seront retranchés de la somme due. C’est amusant, c’est simple et… c’est payant! Il s’agit en effet d’une façon amusante d’enseigner le sens des responsabilités aux jeunes et de les encourager à la lecture. Il faudra s’inscrire et s’installer dans la zone de lecture spécialement aménagée pour l’occasion.


Picture

Session interactive sur l’hiver avec le CANA. Vous êtes nouvel arrivant et appréhendez un peu le froid ? Vous êtes Québécois et désirez faire partager votre expérience ? Tout le monde est convié à cette session interactive car plus on est nombreux plus on se réchauffe!!  Venez en apprendre plus sur l’hiver: la santé, le logement, les habits et les activités à faire!! Inscriptions : 514 382-0735.  Cours de préparation à la citoyenneté au CANA. Inscrivez vous aux cours de
préparation pour étudier en groupe et avec l’aide d’un professeur. Inscriptions :
514 382-0735 
 (Source : CANA)


Picture

L’Association des modélistes ferroviaires de Montréal est à la recherche de nouveaux membres désireux de participer à la réalisation d’une maquette imposante à l’échelle HO (1/87) en construction dans ses nouveaux locaux au 9475, rue Meilleur.  Cette maquette, d’une longueur de plus de cinq cent pieds aura une superficie supérieure à mille sept cent pieds² et sera parcourue par quelques trois mille huit cent pieds de voies ferrées. L’Association ouvrira ses portes au public les 25 et 26 octobre prochains de 10 h à 15 h.

Le Centre des femmes solidaires et engagées fête l’Halloween! Le 28 octobre prochain à 12h30, le centre des femmes vous invite au dîner communautaire de l’Halloween. On se déguise et on apporte un plat à partager! Participez au tirage. De nombreux prix à gagner au profit de Centraide. Pour confirmer votre présence, communiquez avec nous par courriel : info@cfse.ca ou par téléphone au 514 388-0980. On vous attend au 1586, rue Fleury E. porte 100. (Source : CFSE)


Picture

La vente annuelle d’agrumes de la Fondation de l’école Ahuntsic est en cours. Oranges et pamplemousses sont disponibles à partir de 25$ pour 20 lbs. Jusqu’au 31 octobre, contactez fondation.ahuntsic@gmail.com pour plus de détails ou pour commander.


Picture

Formation – Initiation aux médias sociaux
Bibliothèque Ahuntsic le 25 octobre de 11 h à 12 h 30. Inscriptions : 514 872-0568.
Formation – Clavier et souris
Bibliothèque Ahuntsic le 1er novembre de 11 h à 12. Inscriptions : 514 872-0568.


Photo

Feuilles mortes ?  Demandez aux élèves de Sophie-Barat de les ramasser pour les encourager et ramasser des fonds pour leur campagne de financement de voyage de ski dans l’ouest Canadien.  Coût 40 $ l’heure pour 3 élèves vaillants qui fournissent les râteaux et les sacs.  514 992-6389.

Administrateurs bénévoles recherchés.  L’œuvre des Samaritains est un centre de distribution alimentaire pour toutes personnes à faible revenu. Nous sommes a la recherche d’administrateurs : en gestion, en comptabilité et pour les demandes d’aides financières ainsi que secrétaire/commis comptable.  Vous avez à cœur notre mission ? Appelez nous au 514-388-4095 ou 514-373-5061.  (Source : Oeuvre des Samaritains)


Picture

Les leçons : « Oui cela peut être agréable pour tous » Soirée conférence gratuite pour les parents ou accompagnateurs. Annie Lussier, orthopédagogue au Centre d’évaluation neuropsychologique et d’orientation pédagogique (CÉNOP) proposera des outils et des approches gagnantes pour accompagner les enfants du primaire dans leurs études.  Elle répondra aux questions qui touchent les devoirs et les leçons. Durée : 1 heure + période de questions de 30 minutes. Le lundi 27 octobre à 19 h 30 au restaurant Les Cavistes : 196, rue Fleury O. Organisé par FLO et le CENOP.  Inscription:  514 858-6484


Picture

Ateliers parents-adolescents offerts par la Maison des parents en collaboration avec le Forum
jeunesse.  Ces ateliers qui se
dérouleront à l’école secondaire Évangéline les jeudi soirs s’intitulent
« Se comprendre pour mieux vivre ensemble » et visent à favoriser une
relation harmonieuse et une bonne communication entre les parents et les
adolescents âgés entre 12 et 17 ans issus de l’immigration et résidents dans Bordeaux-Cartierville. Il
s’agit d’ateliers de groupe où le parcours d’immigration, les chocs entre la
culture d’accueil et la culture d’origine, les difficultés inhérentes à la
relation parents-adolescents seront notamment abordés. À travers la discussion,
la tenue d’activités et de sorties à la fois entre parents et entre adolescents
et avec les parents et les adolescents, les participants partageront de
l’information et des moyens pour favoriser la bonne communication et un climat
agréable au sein de la famille et construiront des outils visant à aider
d’autres parents dans leur parcours d’immigration. Renseignements : 514 745-1144
(Source : Maison des parents)




Picture

Les Haltes maraichères Ahuntsic se poursuivent cet automne!Sur place, découvrez des démonstrations culinaires et
dégustations de recettes faciles, originales et colorées mettant en vedette les
produits du jardin et les fruits et légumes frais à faible cout du Marché
Mobile. L’équipe d’animation de Ville en vert vous proposera également des
conseils horticoles pour vous appuyer dans vos projets d’agriculture urbaine.

Horaire d’octobre
• Les mercredis à l’école de la Visitation de 15 h à 16 h 30
• Les jeudis au Collège Ahuntsic (dans le stationnement
derrière le collège, accès par la rue Émile-Journault) de 12 h à 14 h
• Les jeudis à l’école Saint-Simon-Apôtre de 15 h à 16 h 30
• Les vendredis à l’école Saints-Martyrs-Canadiens de 15 h à
16 h 30
Information :  514 447-6229 (Source : Ville en vert)


__________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS

Fleury Ouest


Picture

Halloween sur FLO le 31 octobre
FLO invite les enfants à venir au parc Tolhurst entre 5 et 8 où il y aura un labyrinthe hanté et des surprises épouvantables…

Les travaux de réaménagement du parc Tolhurst ont démarré. Certains tracés au sol ont été commencés et on protège les arbres, avant d’amener du matériel lourd.

Une conférence ” Oui cela peut être agréable pour tous” est organisée lundi 27.  Voir annonce plus haut.

Épouvantables épouvantails! Faites le tour de la rue pour voir les différents épouvantails.  Ils sont nombreux.
,


La Promenade Fleury


Photo

On prépare les activités de l’halloween. À cette occasion, plusieurs commerçants offriront des friandises décadentes aux petits monstres, princesses, extra terrestres et autres qui auront été assez braves pour sortir sur La Promenade entre 16 h et 20 h.  Les commerçants de La Promenade Fleury défient les jeunes de venir affronter leurs peurs en visitant les deux maisons hantées: la première située au Metro Plus Fleury (1745, rue Fleury Est), la seconde au restaurant La Molisana (1014, rue Fleury Est). (Source : Promenade Fleury – Photo : Archives jdv)

Corps U Main, est une nouvelle clinique “solution douleur” au 1720, rue Fleury Est.  On y offre de la thérapie corporelle, de l’acupuncture et un Gym gratuit. (Source : Corps U Main)

Pasta Express a terminé les travaux pour sa nouvelle salle de réception.


________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


Picture

Camille Charles s’emploiera à décoder le printemps arabe dans une conférence qu’il prononcera mercredi le 29 octobre à 13 h 30, à la salle de l’église Saint-Jude (10 120, d’Auteuil). Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle, 8 $ pour les autres. Pour plus de détails, s’adresser au 514 382-5716 (Source : Alliance culturelle)

Soirées culturelles : 
Mémorables Mélodies, Par Jocelyn St-Jean, 24 octobre, 2014 à 18 h · 42,95 $ *
Hommage à Piaf, Par Angélique Duruisseau et Marc-André Cuierrier, 25 octobre, 2014 à 18 h · 44,95 $ *
* Souper spectacle.  Au Rendez-Vous du Thé, réservations : 514 384-5695


Picture

Caroline Mérola, illustratrice ahuntsicoise, va lancer un nouveau livre pour enfants «Ça commence ici », le 6
novembre à 17 h 30 à la Librairie Monet. 
RSVP 514 337-4083. (Source :
Bayard)



CONCERT DE ROBERT
LEBEL
– Pour contribuer à la levée de fonds destinée à rénover l’Église de
la Visitation, il y aura un concert du prêtre-chanteur Robert Lebel, à l’église
même, le samedi 29 novembre, à 19 h 30. Billets en vente à la Fabrique, au 388-4050, ou info@la visitation.ca 
Conférence sur les plantes d’intérieur.  Mme Hélène Baril viendra à la Société d’horticulture et d’écologie du nord de Montéal, le 5 novembre à 19 h 30 à l’école Louis-Colin, 10122, boul. Olympia (Coût de 5 $ pour un non membre).  Information : 514 384-5681.


Photo

Vernissage de l’exposition de Pol Turgeon Curius Vegetatus à la maison de la culture le 29 octobre à 18 h. Pénétrez dans un monde décalé, un brin tordu et assurément surréaliste, un monde proche de l’univers onirique nourri à même la source de l’inconscient. (Source : Maison de la culture)


Picture

Les jeudis jazz – Jacques Kuba Séguin : Litania Projekt & quatuor à cordes.  Alliance entre la musique néoclassique et le jazz nord-européen.  Émouvant, sensible et délicat.  Le 30 octobre à 20 h.  Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)


Picture

Concert au bout du monde – Iles La compagnie musicale la Nef propose un véritable « road trip » musical, des Iles du Pacifique, en passant par les Antilles, vers les Iles entourant l’Afrique et l’Europe.  Avec une panoplie d’instruments, Iles amène l’auditeur avec des musiques aux accents de jazz, chansons créoles et complaintes corses.  Le 1er novembre à 20 h.  Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)


Picture

Double
conférence sur le trépas à l’église de la Visitation
le 1er novembre
à 14 h. « À la recherche des cimetières disparus de Montréal » avec
Anne-Marie Balac et « Ce qu’on fait des cadavres.  Les débuts polémiques de la crémation au
Québec » avec Martin Robert.  Organisé
par Cité Historia. Réservations : 514 850-4222.  Contribution volontaire suggérée 5 $.  (Source :
Cité Historia)



Angélique Duruisseau, talentueuse chanteuse, nous donne rendez-vous au
prochain mardi de l’Association des retraités d’Ahuntsic le 28 octobre à 13 h 30
à la salle communautaire de Présâges.  Gagnante
au Festival de la chanson de Granby en 2005, elle a accompagné Yann Perreau en
tournée et elle a créé un hommage remarqué à Édith Piaf. C’est un rendez-vous à
ne pas manquer! (gratuit pour les membres; invités: 3 $) Renseignements :
514 387-3921 (Source : ARA)


Pour les jeunes et enfants

L’Halloween avec l’Union des Familles d’Ahuntsic: Dès 18h, les 12 ans et moins (et
familles)  sont invités à se maquiller, se costumer et venir  visiter
notre kiosque sur la rue Prieur à l’ouest de l’école St-André-Apôtre. Il y aura
des gâteries… (Source : UFA)



Picture

L’Agent Jean et L’ultime symbole absolu Les jeunes amateurs de BD, fans de la populaire série L’Agent Jean seront heureux de rencontrer Alex A., son créateur. Inspirée de James Bond, ces histoires humoristiques racontent les aventures de Jean, un agent gaffeur mais très doué qui travaille dans une agence qui n’a pas vraiment de nom et qui a plusieurs édifices dispersés à travers la planète. Chaque album de la série Agent Jean s’est vite fait une place au palmarès des titres les plus populaires à la Librairie Monet. Alex nous parlera de sa série et de ses projets et il se fera un plaisir de dédicacer ses albums! Entrée libre. Pour les 7 ans et +. Le 25 octobre 2014 à 14 h à la Librairie Monet.  (Source : Librairie Monet)


______________________________

Afin de souligner le mois de l’accessibilité universelle et l’Halloween, les
bibliothèques d’Ahuntsic-Cartierville vous proposent une série d’activités pour
les enfants.


Insectes en action
Zoom vers le monde grouillant des insectes! Découvre leurs fascinantes
adaptations qui épatent à tout coup. En plus de vous montrer de vrais insectes
vivants, l’équipe de GUEPE (Groupe uni des éducateurs-naturalistes et
professionnels en environnement) vous propose des jeux et une dégustation à la
bibliothèque de Cartierville, 14 h | pour toute la famille, à partir de 7 ans,
le 25 octobre.

Petites bêtes effrayantes
Les animateurs d’Éducazoo viendront vous présenter quelques spécimens de
leur grande famille d’animaux. Il s’agit d’une belle occasion de voir et de
toucher des animaux exotiques ou familiers et d’en apprendre un peu plus à leur
sujet. Mygale, scorpion et reptiles rares et impressionnants seront de la
partie. Que les plus courageux s’avancent! À la bibliothèque de Salaberry, 13 h
| pour les 5 à 12 ans, le 25 octobre.

Terribles petites bêtes
Oserez-vous approcher ces petites bêtes qui hantent vos cauchemars? Vous
pourrez manipuler un scorpion, une tarentule, un lézard, un serpent, et même un
alligator! À la bibliothèque d’Ahuntsic, 14 h | pour toute la famille, à partir
de 5 ans, le 25 octobre.

Mme Chose en raconte de belles… pour l’Halloween!
Dans sa valise, Mme Chose a des histoires pour avoir (un peu) peur. Sont au
rendez-vous : portion de sorcières, contes fantomatiques et autres ingrédients
monstrueux! À la bibliothèque de Cartierville, 14 h | pour les 4 à 7 ans, le 26
octobre.

Mira vous présente les chiens-guides
Un représentant de la Mira viendra raconter ce magnifique travail entrepris
par la fondation depuis bientôt 33 ans auprès de personnes vivant avec un
handicap. Un chien-guide professionnel permettra à des participants de faire
l’expérience d’un parcours à l’aveugle! À la bibliothèque d’Ahuntsic, 14 h |
pour toute la famille, à partir de 5 ans, le 26 octobre.

___________________________


Picture

Spectacle pour les jeunes – Là où j’habite Téqui aime la terre et ce qui y pousse, Téoù préfère l’espace et ce qui y flotte.  Dans leurs jeux, leurs pieds deviennent des voitures, leurs têtes des maisons, leurs bras des chemins et leurs voix des villes.  En toute simplicité, Là où j’habite explore avec les petits spectateurs de grandes questions sur l’état d’habiter : habiter son corps, sa maison, son village, sa planète. Places limitées. À la Maison de la culture, le 26 octobre à 11  h.  Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)

__________________________________________________

Si vous voulez contribuer à une meilleure information locale
Devenez membre!

Dix dollars, c’est peu payé pour de la bonne info!


Photo

Vous désirez devenir membre du jdv? Ou vous voulez faire un don, quel que soit le montant, car vous croyez que l’information est un enjeu majeur de notre société?

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque et vos coordonnées au : 10369, rue Clark, Montréal QC  H3L 2S3. 

Nous recevons des dons de différents montants et chacun d’entre eux est précieux! Il démontre que les résidants ont à coeur la qualité de l’information locale.

Par ailleurs, l
a carte de membre coûte 10 $ (moins de 3 cents par jour) et elle est valable pour l’année 2014.

Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une), et votre adresse postale.


Joignez-vous aux quelques 140 autres membres!
(C.D.)

__________________________________________________

Pour plus de nouvelles «Aimez-nous»
sur Facebook à journaldesvoisins.com

______________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

__________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) Ahuntsic-Cartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

  • Premier prix, catégorie Opinion, pour “Le bien des autres”, éditorial du bimestriel papier de décembre 2013, aux prix de l’AMECQ
  • Gagnant d’une bourse de 5 000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention “Coup de coeur du jury” au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie “économie sociale”


Journaldesvoisins.com
est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic-Cartierville qui se consultent sur le Web à: www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Coordonnées: journaldesvoisins@gmail.com Téléphone: 514 770-0858
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration: Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et gens d’affaires), et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur désigné : Philippe Rachiele
Représentant publicitaire
: Pierre Latreille
Rédactrice en chef: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint: Alain Martineau
Rédacteurs en chef adjoint suppléants: François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski
Journalistes, version Web: Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, et François Barbe
Journalistes, version papier: Christiane Dupont, Alain Martineau, Élizabeth Forget-Le François, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie: Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont,  Laetitia Cadusseau, Viviane Poirier, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé.
Photos: Philippe Rachiele
Mise en page: Philippe Rachiele, Christiane Dupont, et François Barbe
Illustrations originales: Claire Obscure
Caricaturiste: Denis Pépin
Correction/révision, version Web: Christiane Gervais
Correction/révision, version papier: Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien
Réseaux sociaux: Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele
Impression, version papier: Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier: journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier: BNQ – ISSN1929-6061
Dépôt légal, version Web: BNQ – ISSN1929-607X

_________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:

________________________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires