Les Actualités du 3 avril 2015

________________________________________________________________________


Photo

Joyeuses Pâques à tous nos lecteurs et lectrices!

________________________________________________________________________

De la Syrie à AhuntsicCartierville
Des enfants de la guerre à l’école Sourp Hagop
« Nous voulons que l’école soit leur deuxième maison.
»
                                                       
-Lena Kadian, directrice


Photo

Les petits de la classe de Mme Marie
Depuis novembre, l’école arménienne privée Sourp Hagop située non loin de l’autoroute 15, dans Ahuntsic-Cartierville, a ouvert deux
classes d’accueil pour 55 enfants syriens qui ont fui la
guerre civile faisant rage dans leur pays.

En quelques mois seulement, ces jeunes qui ont également des racines
arméniennes, ont fait d’énormes progrès et font des efforts colossaux pour
intégrer leur nouveau chez-soi. Alors que certains ont déjà rejoint les classes
ordinaires, une troisième classe d’accueil sera ouverte bientôt, précise la
directrice de l’école, Lena Kadian.

Neige plutôt que bombes…

Certains de ces élèves ne fréquentaient plus l’école depuis deux ou
trois ans et la plupart ont vécu des situations atroces. Après avoir fui un
pays qui s’effondre, ils ont dû s’adapter à l’hiver, à une nouvelle langue et à
une nouvelle culture. Quand elle a demandé à un élève si la neige le
dérangeait, il lui a répondu : « Madame, ici, il
tombe de la neige, en Syrie, ce sont des bombes qui tombent. »

Justement, l’insécurité et la violence ont poussé ces familles à quitter
leur pays, avec seulement quelques valises à la main. Mais, preuve que les jeunes
ont soif d’apprendre, une jeune fille a insisté pour apporter avec elle son
livre de mathématiques.

Aznif Amirkhanian, son mari et ses deux enfants sont arrivés au Canada
le 4 décembre. Il y a un an à peine, le jour de Pâques, un obus est tombé
sur leur maison. Heureusement, toute la famille dînait chez les grands-parents.
Un véritable miracle s’ils sont encore vivants, dit la mère.

Déjà, ses enfants disent qu’ils ne veulent pas retourner en Syrie. Bien
que Mme Amirkhanian soit attristée par cette pensée, elle croit que le
Canada offre un bien meilleur avenir à ses enfants. Leur famille a été
accueillie par des cousins au deuxième degré, Daniel Idinian et Salpy Stepanian.
Le mari de Mme Amirkhanian, un dentiste, espère pouvoir pratiquer de
nouveau même s’il sait que ça risque d’être difficile.

Une troisième classe d’accueil

La classe d’accueil de « Mme Marie » compte
des enfants de 5 ans à 12 ans. « Les plus grands agissent comme
mentors auprès des plus jeunes », explique l’enseignante. Les élèves
peuvent rester jusqu’à 30 mois dans cette classe où le français est
enseigné de façon intensive. Dans la classe de M. Clément, les jeunes de
plus de 12 ans apprennent déjà à maîtriser les participes passés.

Puisque chaque jeune est à un niveau différent, les enseignants doivent
adapter leur enseignement. Par exemple, lors de la dictée, M. Clément ajoute quelques phrases supplémentaires pour les élèves plus avancés,
mais prend le temps de prononcer de façon très articulée chaque mot et ajoute
beaucoup de mouvements des mains pour aider à la compréhension. « Faites
confiance en vos connaissances », leur dit-il, avant de dicter le texte,
qui fait référence à leur pays d’origine.

En plus d’un petit dictionnaire français, les jeunes ont droit à un
dictionnaire français-anglais-arménien, question de se familiariser avec un
nouvel alphabet et de nouveaux mots. Puisqu’il s’agit d’une école privée
arménienne, les élèves suivent aussi quelques heures par semaine d’arménien.
« Ils retrouvent ainsi leur langue, tout en apprenant le français », une source de réconfort dans un environnement qui peut leur sembler complètement
étranger, indique Mme Kadian.

En plus de connaissances linguistiques, on leur fournit des repères
sociaux et culturels. Un drapeau du Québec et une photo de Gilles Vigneault sont
affichés dans la classe de M. Clément, et l’enseignant leur fait
régulièrement lire le journal. « Vous devez savoir qui est Philippe Couillard! », soutient-il.

« La clé est dans la main de la prochaine génération »

La communauté arménienne, qui souligne cette année le centenaire du
génocide arménien, se désole de voir la communauté syrienne déplacée et
persécutée. L’histoire se répète, déplore la directrice. L’arrivée des élèves
syriens a permis d’expliquer aux élèves de Sourp Hagop la nature du
conflit en Syrie. Lena Kadian espère ainsi que les jeunes tireront d’importances leçons des conséquences de la guerre.

La communauté arménienne d’AhuntsicCartierville a démontré un élan de
générosité qui ne cesse d’étonner la directrice. Lorsque la maison d’une de ces
familles syriennes a passé au feu, tous les jeunes de l’école, même ceux
nouvellement arrivés, ont donné quelques dollars pour lui venir en aide.
Mme Amirkhanian se dit sidérée par
l’accueil chaleureux de la communauté et affirme que sa famille est entièrement
reconnaissante pour le coup de pouce reçu.

L’école a reçu 70 000 $ du ministère de l’Éducation, des dons de
compagnies privées, de l’église arménienne, de la Croix de secours arménienne
du Canada et de particuliers, ce qui lui permet d’offrir fournitures scolaires, uniformes et
vêtements d’hiver. « Nous voulons que l’école soit leur deuxième
maison », confie Lena Kadian. (Texte et photos : Mélanie Meloche-Holubowski) (2015-04-03)


Photo

Les plus grands de la classe de M. Clément
_____________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Une marche contre l’austérité rassemble quelques centaines de résidants et de travailleurs d’Ahuntsic et de Montréal-Nord

Le Collectif AhuntsicMontréal-Nord organisait une marche
contre l’austérité dans le nord de Montréal, le 28 mars dernier. Près de 250 personnes ont défilé depuis le métro Henri-Bourassa, sur les rue Saint-Hubert, Sauvé et Lajeunesse.

Cette marche était la deuxième organisée par le Collectif
pour dénoncer les politiques d’austérité du gouvernement du Québec. Parmi les
marcheurs, on notait la présence d’employés d’hôpitaux et d’autres établissements
publics de santé, de représentants d’écoles du quartier, de plusieurs
travailleurs du milieu communautaire ainsi que d’étudiants.

La police était au rendez-vous et précédait les marcheurs.
Le tout s’est déroulé dans le calme. Le Collectif prévoit d’autres actions
semblables au cours des prochains mois. (C. D.)
2015-04-03)


Pour voir d’autres photos de la manifestation, cliquez ici

________________________________________________________________________
________________________________________________________________________


Picture

C’est le retour du nettoyage des
rues

Automobilistes, évitez de vous faire lessiver!

Pour les automobilistes, la prudence est de mise avec l’entrée en vigueur, depuis mercredi, de la signalisation dite estivale dans les rues de Montréal, un classique à chaque printemps.

L’arrondissement d’AhuntsicCartierville nous rappelle qu’il faut prêter une attention particulière quand on stationne son véhicule, une période étant réservée au nettoyage complet des rues avec le balai mécanique.

L’interdiction de stationner pour cause de nettoyage hebdomadaire est d’une durée d’une heure, tel qu’indiqué sur le panneau de restriction. Il faut savoir par ailleurs qu’au début de la saison, la plage horaire réservée à l’entretien a été modifiée sur certaines rues. La signalisation est en vigueur jusqu’au 1er décembre.

L’arrondissement et la Ville de Montréal signalent que cette politique s’applique également aux détenteurs de vignettes. Et si vous voulez une vignette (sur certaines rues résidentielles), c’est le bureau Accès Montréal qui remet le permis de stationnement pour résidant. Il suffit de composer le 311 pour obtenir le numéro de téléphone du bureau d’arrondissement, ou de visiter le portail de la Ville de Montréal.

Contraventions nombreuses

Chaque jour, selon des chiffres émanant de la Cour municipale de Montréal, près de 5000 contraventions de toutes sortes sont émises sur tout le territoire. Une moyenne de 250 contraventions par arrondissement.

Récemment, la Fédération des policiers municipaux du Québec a recommandé au gouvernement québécois de voter une loi afin d’interdire  les quotas de contraventions imposés aux policiers des villes. Des États américains sont allés de l’avant avec une telle mesure. Pour plusieurs, les quotas (les villes utilisent plutôt le terme « objectifs ») sont une façon d’alimenter les coffres de la municipalité.

Signalons enfin, comme le rapportait un quotidien cette semaine, qu’un automobiliste qui immobilise son véhicule à l’intérieur d’un emplacement réservé à un autobus peut se voir servir une contravention. C’est simple. Un policier prend en note le numéro de votre plaque d’immatriculation et la contravention suit par la poste.

Renseignement pratique  On peut la payer par la poste ou en ligne sur le Web en allant à
https://servicesenligne2.ville.montreal.qc.ca/sel/constats/accueil.do?request_locale=fr
(Par Alain Martineau) (2015-04-03)

________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Championnat canadien de « cheerleading » de Niagara Falls
Première participation pour l’équipe de Sophie-Barat


Photo

Les athlètes du club de Cheerleading de Sophie-Barat à l’oeuvre. (Photo : À titre gracieux)

L’équipe de « cheerleading »
(meneuses de claque) de Sophie-Barat participera les 10 et 11 avril
prochains au prestigieux Championnat canadien de cheerleading à Niagara Falls. Une première pour cette équipe très soudée et
motivée, qui a lancé une campagne de sociofinancement pour assurer la
participation de tous ses athlètes à l’événement.

« Mon équipe
est très disparate. J’ai des gens qui viennent de tous les milieux  : certaines, de familles monoparentales de plusieurs enfants,
d’autres, qui sont de familles plutôt aisées. Je voulais faire plusieurs
campagnes de financement pour que toutes les filles soient sur un pied
d’égalité et qu’il n’y en ait pas une qui ne puisse venir ou qui ne puisse manger que pour cinq dollars par jour une fois rendue là-bas. Donc, avec cette
campagne-là, on va être capables de payer l’entièreté du projet pour tout le
monde », a expliqué en entrevue au journaldesvoisins.com,
Julie Noël, gérante de l’équipe et enseignante à l’école.

Campagne de financement

Lancée le 23 mars
dernier sur le site de financement participatif Indiegogo et prévue jusqu’au 12 avril prochain, la campagne Niagara
Falls pour nos Phénix de Sophie-Barat avait déjà permis de collecter 1420 $
ce jeudi – à l’heure où nous mettions sous presse – soit un peu plus de la
moitié des
2800 $ visés par l’équipe. Un objectif qui, s’il est atteint, devrait
permettre à cette formation de 20 athlètes de n’avoir rien à débourser une
fois à Niagara Falls ainsi que de laisser un fonds pour l’équipe de l’année
prochaine, selon Mme Noël.

Cette campagne de
sociofinancement lancée sur le Web ne constitue qu’une partie des efforts
déployés jusqu’ici par les athlètes pour amasser les fonds nécessaires au
voyage. Elles ont ainsi déjà réalisé plusieurs activités de financement parmi
lesquelles des ventes, un zumbathon et des demandes de financement. « Les filles
ont tellement hâte, c’est tellement cute de
les entendre parler. Il y en a beaucoup qui ont plus hâte à cette
compétition-là qu’à leur bal des finissants. (…) Elles sont vraiment super
motivées », a indiqué Mme Noël, en soulignant que ses athlètes s’entraînent
six heures par semaine au minimum, et sont toujours avides de plus
d’entraînement, même pendant les journées pédagogiques.

De belles valeurs

Une grande
motivation pour ce sport qui les passionne et qui leur inculque également de
belles valeurs, loin des clichés que les gens peuvent avoir parfois sur le cheerleading. « On a souvent une
image négative des cheerleaders, alors
que ce sont vraiment des filles qui travaillent hyper fort. Cela prend un
esprit d’équipe de fou, parce que quand elles font la pyramide, elles sont
toutes une par-dessus l’autre et tout le monde a sa place. Et s’il y en a une
pour qui ça ne marche pas, c’est la pyramide qui tombe », fait valoir Mme Noël.

Une discipline
rassembleuse qui permet aux athlètes de développer des habiletés sociales, tout
en favorisant en elles les qualités d’entraide, d’acceptation de l’autre et de
travail. « Les super intelligentes de cinquième secondaire avec celles qui
ont des difficultés scolaires en première secondaire. Celles qui sont toutes
minces, celles qui sont un peu plus grosses. De toutes les origines ethniques.
C’est vraiment un gros melting-pot
d’individus. Ce qui est formidable là-dedans, c’est de voir jusqu’à quel point elles
se tiennent et elles se respectent. Il n’y pas de chicanes dans l’équipe et
quand il y en a, il faut les régler, et vite. C’est presque rendue une famille,
malgré toutes les disparités qu’il peut y avoir (…) Et on partage la
responsabilité de l’échec comme on partage la responsabilité de la réussite. »

C’est la première
fois qu’une équipe de cheerleading de
Sophie-Barat participe à un championnat de cette envergure. À noter qu’elles
seront également les seules représentantes montréalaises au tournoi dans leur
catégorie. (Par Rabéa Kabbaj)
(2015-04-03)

Pour participer au
projet de sociofinancement de l’équipe de meneuses de claque de l’école
Sophie-Barat, c’est par ici.

________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________


Photo

Réorganisation du soutien à l’entrepreneuriat
dans Ahuntsic
Cartierville
Pas de changement
pour l’enveloppe du Fonds local de solidarité

Dans le contexte de la réorganisation prochaine du réseau
montréalais de soutien à l’entrepreneuriat et de la disparition subséquente de
certaines corporations de développement économique communautaire (CDEC) et de centres locaux de développement (CLD), journaldesvoisins.com a cherché à savoir cette semaine ce qu’il adviendrait du Fonds local de solidarité AhuntsicCartierville, dont le mandat consiste à venir en aide aux petites entreprises de l’arrondissement.

En entrevue, le directeur général de la CDEC
AhuntsicCartierville, Marc-André Perron, a confirmé que les montants
alloués aux entreprises du quartier par le truchement de ce fonds ne devraient pas pâtir
du nouveau redécoupage. « [Avec la nouvelle réorganisation,] il y a
un élément de proximité qui va changer. C’est sûr que les budgets sont moindres
pour couvrir un territoire plus grand. Donc, il y a aussi un enjeu quant à l’accompagnement.
Par contre, les entreprises vont avoir accès aux fonds de la même façon qu’elles
avaient accès en ce moment. Pour la disponibilité des fonds, il n’y a pas de
changement, a indiqué M. Perron, notant que, techniquement, les entreprises d’AhuntsicCartierville devraient recevoir leur part comme
avant ».

Origines du fonds

Financé par le Fonds de solidarité de la FTQ et géré jusqu’ici par
la CDEC, le Fonds local de solidarité AhuntsicCartierville a été mis en place
au milieu des années 1990, financé à l’origine, selon M. Perron, par une
participation de base de différents partenaires que sont les Caisses
Desjardins d’AhuntsicCartierville, la Ville de Montréal et le gouvernement du
Québec. La CDEC s’occupait jusqu’ici de la sélection des dossiers des
entreprises et de leur accompagnement. Les petites entreprises pouvant
prétendre à ce fonds doivent notamment avoir leur siège social dans
l’arrondissement et être rentables.

Pas d’impact sur les capitaux

En vertu de la réorganisation territoriale, les services qu’offrait
jusqu’ici la CDEC seront assumés par le nouvel organisme, le territoire
Centre-Ouest, qui couvrira un ensemble beaucoup plus vaste. Si cette situation n’a aucun effet sur les capitaux, il en va autrement de l’impact, a fait valoir M. Perron.


« L’enjeu est plus au niveau du nombre de ressources pour
lever les projets, pour les accompagner, pour faire le suivi. C’est là qu’il va
y avoir la plus grosse différence parce qu’il y a moins d’argent pour payer les
ressources. Parce que c’est beau d’avoir un fonds, mais ça prend des ressources
pour trouver les entreprises, pour analyser les demandes, pour faire les suivis
des entreprises, parce qu’elles ont besoin d’accompagnement aussi. Là il y a un
enjeu », a souligné M. Perron en indiquant que le nouveau redécoupage
impliquera « une coupure de 60 % de l’enveloppe » allouée aux
nouveaux organismes.

Transition à venir

Pour l’heure, le territoire Centre-Ouest n’est pas encore
totalement mis en œuvre et la CDEC AhuntsicCartierville continue d’assumer ses fonctions.
« Sur notre territoire, cet organisme-là n’est pas encore prêt à être
déployé. Donc, il va falloir attendre quelques mois avant de pouvoir dire quel
sera vraiment l’impact. […] La CDEC a vu son mandat prolongé par la Ville de
Montréal et on continue à offrir les mêmes services jusqu’à ce que le nouveau
modèle soit opérationnel », a déclaré M. Perron.

S’inscrivant dans le cadre du Pacte fiscal annoncé par le
gouvernement du Québec l’automne dernier, le redécoupage est le fruit
d’une entente entre le gouvernement et les municipalités. Il a pour but de
transférer à celles-ci la responsabilité du développement économique local et
du soutien à l’entrepreneuriat. Pour Montréal, la réforme prévoit ainsi le
passage de 18 structures (neuf CDEC et neuf CLD) à six nouvelles
organisations couvrant des territoires plus vastes. Le budget consacré au
soutien à l’entrepreneuriat se trouve quant à lui amputé de 40 M$, passant
de 72 M$ à 32 M$. À noter que le projet de
loi 28 qui régira le
développement économique local n’a pas encore été débattu à l’Assemblée
nationale. (Par Rabéa Kabbaj)
(2015-04-03)


______________________________________________________________________________
________________________________________________________________________
Commerces sur Fleury Est et Ouest
Aucun intérêt pour l’ouverture jusqu’à 20 heures
la fin de semaine


Ahuntsic-Cartierville
n’est pas le Plateau. Même si certains commerçants du boulevard Saint-Laurent
et de la rue Mont-Royal jubilent depuis que leurs établissements ont la chance
d’ouvrir jusqu’à 20 h les samedis et dimanches, ici, dans le nord de
Montréal, il n’y pas d’engouement pour la mesure, notamment sur Fleury, tant à
l’ouest qu’à l’est.

En décembre dernier, l’administration
Coderre-Desrochers a demandé au gouvernement du Québec la permission – pour
des commerces de quatre rues du Plateau Mont-Royal (PMR) –d’ouvrir trois heures de plus la fin de semaine dans le cadre d’un projet-pilote.

Des commerçants ont jugé l’impact
positif, les ventes ont grimpé dans le temps des Fêtes et la Ville veut aller
plus loin encore. Non seulement la municipalité a demandé à Québec de prolonger
la période de dérogation de quelques années encore, mais en plus, elle veut
aussi déterminer les secteurs où elle pourrait permettre d’étendre les heures
d’ouverture. On pense surtout à des quartiers que fréquentent les touristes, par
exemple. Le président du comité exécutif de Montréal, Pierre Desrochers, est
favorable à l’inclusion d’une telle mesure dans le statut de métropole que la
grande ville négocie présentement.

Promenade Fleury

D’entrée de jeu, la situation est fort
différente dans Ahuntsic–Cartierville alors que plusieurs commerces ferment même
à 20 heures le jeudi et le vendredi. « Déjà, on a certaines
difficultés à maintenir les heures traditionnelles des magasins, a indiqué le
directeur de la Promenade Fleury, François Morin. Nos commerçants ont tous
de bonnes raisons, on comprend leur réalité. Plusieurs font de 50 à 60 heures
par semaine, rappelons-le », a-t-il indiqué.

Il va sans dire que le Vieux-Montréal
et le Plateau reçoivent beaucoup de touristes. On estime que 30 pour
cent des clients sont des touristes dans le Plateau, qui est leur quatrième lieu de fréquentation préféré.

« Il n’y a pas autant de trafic de
piétons sur Fleury que dans le Vieux-Montréal, par exemple. Il y a aussi une
vie de soirée avec le centre-ville, qui n’est pas loin. C’est une clientèle différente
de la nôtre ici, plus familiale, où l’accent est mis sur l’ouverture et
diverses activités d’animation le samedi et le dimanche » a enchaîné M. Morin.

Mais il est sûr que
les consommateurs d’Ahuntsic se demandent souvent si tel
commerce est ouvert tel soir, par exemple. Des marchands ont fait des sondages
auprès de leur clientèle et ont conclu qu’il valait, par exemple, mieux fermer à 20 heures,
le jeudi et le vendredi.

Des gens souhaiteraient par contre une
certaine standardisation, qui ne viserait pas les commerces du secteur alimentaire ou
les restos et les cafés qui ont beaucoup de flexibilité sur les heures d’ouverture. Une suggestion consiste à faire ouvrir tous les commerces de détail à 10 heures le matin. « À
ce sujet, ce ne sera jamais parfait. On peut faire un travail de persuasion.
Des discussions sont en cours », a conclu M. Morin.

Sur FLO

Idem du côté de Fleury Ouest, qui
compte, comparativement à la Promenade, moins de commerces variés, à
l’exception du secteur de la restauration et de
l’alimentation. Un coup de sonde a permis de constater rapidement qu’il valait
mieux mettre le couvercle sur la marmite. On ne voit pas l’intérêt d’ouvrir six heures de
plus compte tenu du genre de commerces que l’on trouve présentement.

Bon
nombre d’entreprises du secteur alimentaire (épiceries, restos, bars, cafés,
boulangeries, chocolateries, pâtisseries) ainsi que les bureaux de professionnels ont déjà beaucoup de latitude sur
leurs heures d’ouverture. Bref, il n y a
vraiment pas de demande pour un ajout d’heures le week-end. « On a tous
une vie aussi », a confié un commerçant. (Par Alain Martineau)
(2015-04-03)


________________________________________________________________________

________________________________________________________________________
Entente
Montréal–Hydro-Québec

Des projets d’aménagements paysagers dans les emprises de lignes de
transport d’électricité dont l’arrondissement profitera

.Un organisme fera le lien
entre la Ville et les citoyens

Une équipe multipartite en voie d’être
constituée aménagera les bandes de terrain se trouvant sous et autour des
lignes de transport d’électricité dans deux arrondissements de la Ville, dont
Ahuntsic
Cartierville. Un accord à cet effet a été conclu récemment entre
Hydro-Québec et la Ville de Montréal.


La société d’État injectera 1,5 million de dollars afin
de soutenir des initiatives de verdissement de la municipalité d’ici 2017. Une
partie de cette somme ira au financement de projets pilotes d’aménagements dans
les emprises des lignes de transport situées au Parc-nature du Bois-de-Liesse
dans la partie ouest d’AhuntsicCartierville.

Politique de
la Ville


La Ville a comme politique de préserver la
biodiversité en milieu urbain et de favoriser la plantation d’arbres dans le
cadre de son Plan d’action
canopée. Dans le cas du Parc-nature du Bois-de-Liesse, on se
prépare à former une équipe qui assurera la planification des travaux.

« Des
discussions entre l’arrondissement, la Direction des grands parcs de la Ville centre
et Hydro-Québec doivent avoir lieu afin de déterminer les étapes à venir pour
la réalisation de ce projet pilote », a indiqué la porte-parole de l’arrondissement
d’AhuntsicCartierville, Karine Tougas.

Fait intéressant, un groupe intervenant du milieu
serait appelé à être partie prenante au projet et devra tenir compte des
doléances des citoyens du secteur, dont certains avaient critiqué les coupes de
végétation il y a deux ans dans l’emprise d’Hydro.

« À ce stade-ci, l’orientation souhaitée est
de confier à un organisme de l’arrondissement le mandat d’établir une
concertation entre les résidants et la Ville afin de mener à bien le projet
pilote d’aménagements paysagers durables et compatibles avec le réseau
d’Hydro-Québec qui traverse le parc du Bois-de-Liesse », de conclure Mme Tougas.


Chez Hydro, la sécurité prime

De son côté, Hydro-Québec rappelle son traditionnel
mandat, soit la maîtrise de la végétation en lien avec ses activités de
transport d’électricité, dont la sécurité du réseau, ce qui nécessite parfois,
selon l’entreprise, un nettoyage sous les pylônes, nettoyage qui passe par la
coupe d’arbres, de branches ou d’arbustes. Chez Hydro, on insiste beaucoup sur
la sécurité alors qu’une ligne de 315 000 volts à haute tension passe dans
le Parc-nature jusqu’au poste Saraguay d’Hydro-Québec.

Souvent, l’hiver, le poids de la neige et de la
glace sur les fils électriques peut causer des problèmes, surtout avec la cime
des arbres tout près. Un dégagement de 2,5 mètres est nécessaire.

« Il y a des dizaines d’arbres ciblés dont la
hauteur et le dégagement sont sécuritaires, a indiqué Jean-Philippe Rousseau,
le porte-parole de la société d’État dans ce dossier. Les projets peuvent
permettre la cohabitation de certains arbres (arbres fruitiers, haies ou
arbustes) avec les fils électriques », a-t-il mentionné.

Enfin, Hydro-Québec et ses partenaires vont
concocter une trousse du citoyen servant à faire la promotion des « bonnes
pratiques » à adopter à proximité des emprises. (Par Alain Martineau) (2015-04-03)
__________________________________________________________________________
 

________________________________________________________________________

Parc Nicolas-Viel
Un panneau de clôture défoncé sera réparé

Le panneau de la clôture décorative bordant le parc
Nicolas-Viel, sur le boulevard Gouin, près de la rue Saint-Urbain, qui avait sans
doute subi les outrages de la saison froide et qui était défoncé, sera réparé dans les prochaines semaines lorsque la
température sera plus favorable, a précisé Karine Tougas, porte-parole de l’arrondissement.


C’est un résidant qui avait rapporté le bris il y a deux semaines sur le
site Facebook du Bazar d’Ahuntsic. Questionné à ce sujet par journaldesvoisins.com, l’arrondissement
avait délégué un employé qui était revenu bredouille. « Pas de clôture défoncée »,
avait-il laissé savoir.

Une photo plus tard prise par journaldesvoisins.com et expédiée à l’arrondissement a révélé aux responsables qu’il y avait bel et bien un panneau qui avait besoin
de réparation. Dont acte. (C.D.)
(2015-04-03) (Photo : Philippe Rachiele)


________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________

Autobus 180
Enfin ! Le service est bonifié
durant la semaine


Photo

Aref Salem, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable du transport; Émilie Thuillier, conseillère de ville dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville; Philippe Schnobb, président du conseil d’administration de la STM; Marc Bélanger, directeur, Planification et gestion des réseaux, STM et Harout Chitilian, conseiller dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville ont souligné l’augmentation du nombre de passages sur la ligne 180. Crédit photo : Louis-Étienne Doré, photographe

La Société
de transport de Montréal (STM) a annoncé que la fréquence de la

ligne 180 – de Salaberry est maintenant accrue en
semaine. L’amélioration sera manifeste toute la journée : des passages aux
15 minutes en période de pointe, en direction est le matin et en direction
ouest en après-midi, ainsi qu’aux 20 minutes le reste de la journée. Trois intervenants se sont prononcés sur la question.

On se rappellera que l’an dernier, lors de la présentation de son budget 2014, la STM avait tenu à préciser que, à la suite de la situation difficile dubgétaire pour la société de transport, il ne lui était pas permis d’envisager à court terme d’ajouts de service sur la ligne 180 ou ailleurs sur le réseau, contrairement à ce qui avait été discuté et prévu lors de la rencontre publique de 2013.

Résidants consultés

« Cette bonification de service correspond à une hausse de 50 % du nombre de départs quotidiens en semaine de ce secteur résidentiel populeux. Cela favorisera en outre les déplacements sur le boulevard de Salaberry et la rue Fleury, deux artères commerciales importantes. Je profite également de l’occasion pour remercier les citoyens et les organismes qui ont participé au processus de consultation ayant mené à cet ajout de service. Rappelons que l’ajout d’un feu chandelle sur la rue de Salaberry en direction ouest, avant la bretelle d’entrée de l’A-15, permet d’assurer une plus grande fluidité des bus de la ligne 180 », a déclaré Philippe Schnobb, président du conseil d’administration de la STM. 

Les conseillers au front

Le maire de l’arrondissement, Pierre Gagnier, n’a pas manqué de remercier les deux conseillers, Harout Chitilian et Émilie Thuillier, qui ont poussé à la roue pour faire avancer ce dossier auprès des autorités de la STM. Le responsable du transport à la Ville de Montréal, Aref Salem, a précisé que la STM comptabilisait 78 000 déplacements en transport en commun, quotidiennement, sur le territoire de l’arrondissement. Par conséquent, il ajoutait que l’un des enjeux était d’améliorer le temps de déplacement pour la clientèle.

180, mais pas 140

Rappelons que l’amélioration du service de la 180 en semaine ne règle toutefois pas la problématique de l’autobus 140 qui circule sur une partie de la rue Fleury, à l’est de Lajeunesse. L’artère est coupée en deux, la 180 en faisant une partie vers l’ouest, et la 140 une autre partie vers l’est. De nombreux résidants ainsi que des commerçants ont déjà fait part de la nécessité de faire en sorte qu’une ligne d’autobus desserve tout l’arrondissement sur Fleury, d’est en ouest.

La conseillère Émilie Thuillier est l’une de celles qui a soulevé cette question à plusieurs reprises. Dans une entrevue à journaldesvoisins.com en décembre dernier, alors que la STM avait déjà annoncé l’augmentation du service de la 180 pour la fin mars, Mme Thuillier déclarait: « En espérant que nos autres demandes, notamment concernant la 140 et la 55, connaissent autant de succès ! ». (Par Christiane Dupont) (2015-04-03)

___________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Collecte de sang réussie à l’école Ahuntsic

Bruno Paradis, résidant de la rue Berri, était l’un des généreux donneurs de sang qui ont permis d’atteindre l’objectif de 90 dons à la collecte de sang de l’école Ahuntsic, le 1er avril. Il s’agissait du neuvième don de sang pour M. Paradis qui est aussi le parent d’un enfant qui fréquente l’établissement scolaire. Sur la photo, il était entouré de trois bénévoles,
Marie, Élaine et Sofie. Bravo à tous! (Texte et photo : Philippe Rachiele) (2015-04-03)
__________________________________________________________________________

LETTRES OUVERTES

Ahuntsic annexe – Lettre de la Présidente de la CSDM  et de la Commissaire Cartierville-Ahuntsic Ouest
Par Catherine Harel-Bourdon et Chantal Jorg

__________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…

Période pascale
Horaire des services de l’arrondissement


Bureaux
Les bureaux administratifs
ncluant le bureau Accès Montréal et le comptoir des permis situés au 555, rue Chabanel Ouest, bureau 600, seront fermés du vendredi 3 avril au lundi 6 avril inclusivement.

Collectes
L’horaire habituel des collectes des ordures ménagères, des matières recyclables et des résidus verts demeure inchangé durant le congé pascal.

Installations sportives et récréatives
Les arénas Marcelin-Wilson (11 301, boulevard de l’Acadie) et Ahuntsic (10 560, rue Saint-Hubert) seront fermés du vendredi 3 avril au lundi 6 avril inclusivement.

Piscine Sophie-Barat (10 851, rue Saint-Charles) : l’horaire habituel sera respecté vendredi. La piscine sera ouverte samedi de 15 h à 18 h alors qu’elle sera fermée toute la journée du dimanche de Pâques et du lundi de Pâques.

Piscine du YMCA Cartierville : ouverte selon l’horaire habituel, y compris le dimanche de Pâques à compter de 12 h 30.

Installations culturelles
La Maison de la culture Ahuntsic
Cartierville (10 300, rue Lajeunesse) sera ouverte selon l’horaire habituel.

Les trois bibliothèques de l’arrondissement (Ahuntsic, Cartierville et Salaberry) seront fermées le vendredi 3 avril, le dimanche 5 avril et le lundi 6 avril, mais ouvertes le
samedi 4 avril selon l’horaire habituel.

Le Café de Da sera fermé le Vendredi saint, le dimanche de Pâques et le lundi de Pâques, mais ouvert le samedi selon l’horaire habituel.

Les centres de loisirs suivants seront fermés du vendredi au lundi inclusivement :
Le Centre de loisirs Saints-Martyrs-Canadiens
Les Loisirs Sainte-Odile
Les Loisirs Christ-Roi
Les Loisirs Saint-Isaac-Jogues
Les Loisirs Sophie-Barat
Le Centre de loisirs U.F.A.
Le Centre communautaire de Bordeaux
Cartierville (Loisirs de l’Acadie)

Le Centre Henri-Julien sera fermé le vendredi 3 avril et le lundi 6 avril, mais ouvert le samedi 4 avril et le dimanche 5 avril selon l’horaire habituel.

Le Club de Bocce l’Acadie sera ouvert vendredi, samedi et lundi selon l’horaire habituel. Il sera toutefois fermé le dimanche de Pâques.

Écoquartiers
Il n’y aura pas de changement d’horaire pour les points de service des écoquartiers.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec le 311. (Source : Arrondissement)

________________________________________________________________________


Picture

Le CJE accompagne toujours les jeunes, mais différemment

De nouveaux critères d’admissibilité s’appliquent à certaines activités d’intervention au Carrefour jeunesse-emploi AhuntsicBordeauxCartierville (CJE ABC). Le Carrefour accompagne toujours les jeunes de 16 à 35 ans de l’arrondissement dans leurs démarches de recherche d’emploi, de retour aux études et dans leurs projets d’avenir. Le service d’accueil, d’information, d’évaluation et de référence de première ligne est offert à tous les jeunes de 16 à 35 ans du territoire. Mais le cadre de financement des CJE a été modifié et occasionne une restructuration administrative et une réorganisation des services offerts. Tous les CJE ont perdu leur financement à la mission et sont contraints de se financer par « achat de service ». Selon les CJE, cette situation limitera leur portée d’action dans la communauté. (Source : CJE)
________________________________________________________________________



Picture

La CDEC poursuit ses activités pour l’instant

Les territoires de développement économique local montréalais ont été regroupés. La CDEC tente malgré cela de maintenir son offre d’accompagnement et de financement des projets d’affaires dans
l’arrondissement. Elle souhaite assurer la transition
d’ici à ce que la nouvelle structure soit opérationnelle. 

L
e service d’accompagnement des chercheurs d’emploi du programme Placement assisté se poursuivra jusqu’au 30 juin, et les utilisateurs pourront compter sur l’équipe de conseillers qui travaillent sur différents projets structurants sur le territoire. (Source : CDEC)



Photo

Une soirée honorifique a été organisée à l’intention des 250 nouveaux citoyens canadiens d’Ahuntsic. Le vendredi 27 mars, la députée de la circonscription, Maria Mourani, a souligné l’évènement en leur remettant un certificat honorifique. « L’obtention de la citoyenneté canadienne est un moment spécial dans une vie. Il est important de souligner cet événement. À tous les nouveaux citoyennes et citoyens d’Ahuntsic, je vous souhaite le meilleur !», a affirmé la députée.
(Source : bureau de Maria Mourani)



Picture

Béatrice Brailovsky, de l’école Fernand-Seguin, est la seule représentante de l’arrondissement parmi les 14 lauréats de la finale régionale de Montréal de la Dictée P.G.L.,
présentée par Desjardins. Elle accède donc à la grande finale internationale qui se jouera le 24 mai prochain, à Montréal. Bon succès! (Source : Fondation PGL)



Photo

Rosa Pires a été élue porte-parole femme de Québec
Solidaire
dans Crémazie. Rosa Pires s’est montrée intéressée à reprendre
le flambeau d’André Frappier, qui ne se présentera pas de nouveau aux
prochaines élections. Il était porte-parole depuis 2007 et avait participé à quatre élections. (Source : Québec Solidaire Crémazie) (Photo : Philippe Rachiele)



Photo

Maria Mourani, la députée fédérale d’Ahuntsic, lance de nouveau cette année la campagne Osez le
donner! 
de la station de radio Rouge FM dans Ahuntsic
Cartierville. Pour chaque soutien-gorge amassé, un dollar sera versé à la Fondation du cancer du sein du Québec. Depuis 2008, plus de un million de dollars ont été remis à la Fondation. Maria Mourani invite les Ahuntsicoises à lui faire parvenir leurs soutiens-gorge et ainsi lutter contre le cancer du sein. Vous pouvez les déposer au 9600, rue Meilleur, bureau 160. Si vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer, contactez le 514-383-3709.
(Source : bureau de Maria Mourani)



Photo

Dix-sept étudiants du Collège Ahuntsic ont participé à un stage à la Cour fédérale les 3, 4 et 5 mars derniers. Ces étudiants sont inscrits à la deuxième année du programme Techniques juridiques. Ces jours-là, les étudiants ont pu assister à une séance du
tribunal présidée par la juge Martine Saint-Louis, qui les a ensuite reçus dans son bureau pour discuter
de la cause. (Source : Collège Ahuntsic)



Picture

Trois jeunes étudiants ont gagné une bourse équivalant à deux ans de scolarité dans un programme pré-universitaire de leur choix au Collège André-Grasset dans le cadre du concours D’Archimède à Zola. Il s’agit de Sophy Mo, de Camille Rochon et de Charlotte Groulx. L’une des épreuves consistait à rédiger un texte d’opinion répondant à la question suivante : La culture des réseaux sociaux et du selfie amplifie-t-elle de façon malsaine le narcissisme des sociétés individualistes? (Source : Collège André-Grasset)  

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le 13 avril. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. L’ordre du jour sera disponible 48 heures à l’avance.
_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont désormais le mercredi de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier tout ce que nous recevons. Merci!


Picture

Le CANA recherche une personne ayant de l’expérience en enseignement. Un
programme de français langue seconde sera mis à sa disposition. Pour plus d’information, n’hésitez pas à joindre Matthew Lee ou à envoyer directement votre CV à francisation@cana-montreal.org. Information : 514 382-0735. (Source : CANA)


Picture

A la recherche d’un emploi? La CDEC offre un service d’accompagnement et de placement en emploi. Inscrivez-vous
à la prochaine séance d’information qui aura lieu le mardi 7 avril  et
profitez des conseils gratuits de professionnels! Cliquez ici pour vous inscrire. (Source : CDEC)



Picture

Laissez-vous tenter par la pratique de la musique et de la danse traditionnelles d’ici, que ce soit la danse, la gigue, l’harmonica, l’accordéon, le violon, la guitare ou la chanson. Offerts par la Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise, la mini-session printanière d’une durée de cinq heures commence la semaine du 13 avril. Les cours sont donnés soit au 2e étage au-dessus de la Maison de
la culture, soit dans le pavillon du parc Ahuntsic (près de Prieur). 
Embarquez, vous aussi, dans le trad! Visitez le site internet d’Espacetrad : www.espacetrad.org pour connaître l’horaire exact des cours et les tarifs.
T
éléphone : 514 273-0880. (Source : Espace Trad)


Picture

Les normes du travail, le jeudi 9 avril à 13 h 30 au CANA. Nous vous invitons à venir vous renseigner sur les normes du travail au Québec et à poser toutes vos questions. S’informer sur ses droits, c’est important! Au bas de l’échelle est un groupe d’éducation populaire et de défense
des droits des travailleurs et travailleuses. Venez profiter de leur
expertise. Inscription au  514 382-0735, poste 225. (Source : CANA)


Le club Toastmasters Expression Ahuntsic est un OBNL favorisant l’art oratoire chez les adultes dans une ambiance amicale. Les rencontres ont lieu les mardis soir, de 18 h 45 à 21 h 15, au Centre communautaire Ahuntsic, 10780, rue Laverdure (près du métro Henri-Bourassa). Stationnement gratuit. Les trois premières rencontres sont gratuites. Infos : 514 388-5583 – www.expressionahuntsic.org(Source : Toastmasters Ahuntsic)


Picture

Sondage sur l’aménagement urbain dans Bordeaux– Cartierville. Le Comité aménagement urbain coordonné par le CLIC de BordeauxCartierville
doit élaborer une vision de l’aménagement urbain du quartier qui aura
un impact positif sur
BC et ses habitants. Dans ce sondage,
plusieurs thèmes sont abordés : vie de quartier, déplacements,
habitation, économie locale, etc. Le CLIC a besoin de votre précieux avis. Le sondage est disponible en ligne sur la page d’accueil du site
Web de l’organisme : www.clic-bc.ca. Pour toute question technique concernant l’accès au formulaire, veuillez contacter le CLIC, au 514 332-6348.




Picture

Spectacle-bénéfice de l’humoriste Adib
Alkhalidey et encan en ligne pour l’Unité mère-enfant de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Le jeudi
9 avril, à 19 h, au Club
Soda à Montréal. La
comédienne Anick Lemay, une dame au grand cœur qui est très attachée à cette
cause, est à nouveau la marraine de cet événement et l’animatrice de la
soirée. Si vous ne pouvez prendre part à cette
activité-bénéfice, il est possible jusqu’au vendredi 10 avril, à 15 h, de miser
sur plus de 60 articles dans le cadre d’un encan en ligne, à www.fondationhscm.org. Les bénéfices de l’encan s’ajouteront à ceux du spectacle et seront versés à l’Unité mère-enfant. (Source : Fondation HSC)

Le SNAC sera fermé les
3 et 6 avril en raison de la fête de Pâques. Il n’y
aura pas de dépannage alimentaire sur la rue Parthenais le vendredi ni de repas
communautaire le lundi.
Les gens qui doivent venir
chercher leur BBBB ne peuvent prendre leurs marchandises que le jeudi 2 avril. (Source : SNAC)
 


Picture

« L’argent
ne fait pas le bonheur, sauf que
… » 
– Rencontre thématique d’information. Dans le contexte de l’austérité, votre budget a-t-il
été affecté? Comment? Venez échanger avec nous en toute confidentialité.
Pour participer à la rencontre, veuillez communiquer avec nous, au 514 388-0980. Le 7 avril,
à 13 h 30.  (Source :
CFSE)


Série
d’ateliers au mois d’avril 
 « Mieux
vivre avec les changements 
:
comment enrichir sa vie personnelle,
sociale ou professionnelle
 ». Le Centre des femmes solidaires et
engagées vous propose, 
en collaboration avec le CREP, cette série d’ateliers au
coût de 10 $ seulement pour une durée de cinq semaines, les mercredis du 8 avril au

13 mai, de 13 h à 16 h. Les places sont limitées. Inscription obligatoire au 514 388-0980. (Source :
CFSE)
 

Atelier créatif de Tricot Graffiti le 9 avril à 9 h 30 – Participez au tricot urbain pour embellir notre quartier et vous exprimer dans l’espace public. Venez partager votre savoir-faire et tisser des liens. Café et viennoiseries offerts. Les enfants sont les bienvenus. Consultez notre site Internet, au www.cfse.ca. (Source : CFSE)



Picture

Ateliers d’information sur les hausses de loyer, destiné aux
locataires d’un logement. 
Durant
cet atelier, on vous offre les informations nécessaires pour vous défendre
devant une hausse de loyer :

  • Est-ce
    que mon propriétaire respecte les délais prescrits par la loi?
  • Comment
    calculer la hausse de loyer qui serait juste?
  • Comment
    refuser mon avis de hausse de loyer?
  • Comment
    me défendre à la Régie du logement?

Horaire : le 22 avril à 13 h 30. Inscription : 514 331-1773. (Source : CLAC)

________________________________________________________________________


Les premières fleurs d’Ahuntsic-Cartierville…
Crocus croqués!

Même si la météo nous annonce (encore) de la neige au cours des prochains jours, le printemps est vraiment arrivé! Hum. Oui, oui! Il n’y a qu’à voir ses premiers crocus croqués par notre photographe, Philippe Rachiele, sur la rue Meunier. À l’arrière, les pousses d’une autre plante que notre jardinier urbain, Patrick De Bortoli, va sûrement pouvoir nous identifier! Sinon, un autre de nos lecteurs? Écrivez-nous pour nous en faire part à: journaldesvoisins@gmail.com  Et si d’aventure, vous avez des fleurs vivaces qui apparaissent sur votre terrain au cours des prochains jours ou des prochaines semaines, croquez-les en photos à votre tour et envoyez-nous vos clichés. Nous sommes preneurs! Et nous les publierons. Merci à notre lectrice, Claudie Simoneau, qui lors de sa promenade quotidienne a aperçu les petites pousses blanches de son oeil d’aigle, et nous en a fait part.(C.D.) (2015-04-03)

________________________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS

Fleury Ouest

Selon Night Life, la chocolaterie Bonneau serait parmi les cinq meilleures chocolateries  (Top5) à Montréal.  À lire ici. Bravo!

La promenade Fleury


Picture

La fameuse Chasse aux cocos de La Promenade Fleury, c’est le samedi 4 avril prochain, entre 10
h et 14 h. L’activité consiste à récolter de petits
œufs de chocolat cachés un peu partout sur La Promenade, tout au long d’un
parcours ponctué de savoureuses charades qui sauront amuser petits et grands. Les participants seront
invités à participer à un tirage dont les prix sont offerts gracieusement par les
commerçants et les professionnels de La Promenade Fleury.
(Source : Promenade Fleury)



Le Centre des femmes solidaires et engagées a célébré sa nouvelle image graphique ainsi que son nouveau site Web le
26 mars dernier.


Autres commerces

La Crémière est ouverte sur le boulevard Henri-Bourassa coin Waverly.  C’est un autre signe que le printemps est arrivé!
________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


Photo

Jusqu’au 10 avril 
L’exposition EXISTER au Café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic, du collectif Les
Bâtisseurs Unis du Centre de ressources éducatives et communautaires
pour adultes (Créca). Créée grâce à l’appui de l’organisme Engrenage
Noir et de son programme Rouage, qui soutient les projets d’art
communautaire militant, cette exposition a été imaginée par un groupe
d’apprenants en alphabétisation populaire. Ils se sont mobilisés pour nous
interpeller autour du thème : Naître, être, persister… Exister.  Nous existons à travers le regard de l’autre, mais que faire quand l’autre ne fait pas attention à nous? Il nous vient alors l’envie de crier REGARDE-MOI! PARLE-MOI! SOURIS-MOI! Mais nous restons silencieux. Alors, c’est la photographie qui parle. Information : 514 596-7629, alphapop@creca.net. (Sources : Créca et Arrondissement)


Picture

Le 3 avril  à 18 h
Les Divas du Québec. C’est sur fond d’histoire du Québec que Claire Garand nous présente son tout nouveau spectacle, Les Divas du Québec. Nos divas représentent leur époque, elles sont les figures de proue de notre histoire : Alys Robi, la Bolduc, Lucille Dumont, Monique Leyrac, Pauline Julien, Ginette Reno, Renée Claude, Renée Martel, Marjo, Francine Raymond, Jo Bocan, Laurence Jalbert, Isabelle Boulay, Lynda Lemay et Céline Dion. Autant de voix de femmes d’ici pour illustrer un aspect de notre évolution, depuis la grande crise des
années trente jusqu’à aujourd’hui. Souper-spectacle, 42,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Photo

Le 4 avril à 18 h
Hommage à Piaf, présenté par Angélique Duruisseau et Marc-André Cuierrier. La même intensité, le chagrin dans la gorge et l’amour qui déborde, la voix qui gonfle et vous, pour frissonner avec elle les beautés de la vie. Angélique fait revivre le répertoire de la grande Édith Piaf. La Foule, Padam, Je ne regrette rien… accompagnée de Marc-André Cuierrier au piano. Souper-spectacle 44,95$. (Source : Le Rendez-vous du thé)

Le 4 avril à 10 h pour les enfants de 7 à 10 ans
Les oiseaux et leurs œufs. Dans des mains habiles, de simples œufs peuvent se transformer en de véritables œuvres d’art. Les enfants apprennent à fabriquer des merveilles avec des œufs lors d’une activité tenue à la bibliothèque de Salaberry. Inscription : appeler au 514 872-1521 ou se présenter directement à la bibliothèque, située au 4170, rue De Salaberry. (Source : Arrondissement)
Le 4 avril à 14 h pour les enfants de 6 à 12 ans
Des lapins, c’est magique! Les enfants s’émerveilleront en écoutant la légende du célèbre lapin racontée par la zoothérapeute Nathalie Racine. De vrais amis lapins seront aussi présents! L’activité aura lieu à la bibliothèque de Cartierville. Inscription : appeler au
514 872-6989 ou se présenter directement à la bibliothèque de Cartierville située au 5900, rue De Salaberry. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 5 avril  à 18 h
Soirée humoristique, réunissant Claudia Turcotte, Isaac Bélanger-Leboeuf, Alex Côté, Sarah Boulais, Stephane Castellon, Carolanne Foucher, Amélie Leclerc, Guillaume Jalbert et un artiste surprise. Le Rendez-vous du thé vous offre des dimanches à faire rire! Une soirée où de jeunes artistes, dont beaucoup sortent de l’école de l’humour et donnent un de leurs premiers spectacles. Différents artistes offrent leur prestation chaque dimanche, chacun avec son style et sa touche personnelles. Venez rencontrer ces artistes œuvrant dans l’humour, le théâtre et la musique et qui se rencontrent pour une soirée. Entrée libre. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Le 7 avril à 18 h
Mardi
Ambiance jazzy,
par Alex Desjardins et Francis Viau. Si chaque air de musique est un voyage en soi, eh bien! préparez-vous à
être transportés dans un autre univers en compagnie de ce duo de musiciens jazz
talentueux vous venant directement de l’université McGill. Intensité, émotions
et frissons seront au rendez-vous. Alex Desjardins au trombone et Francis Viau
à la contrebasse. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : La Maison du thé)


Picture

Le 7 avril à 19 h
30
Rencontre
littéraire avec Suzie Pelletier.
 
Après
une carrière en gestion et en ressources humaines, Suzie Pelletier se consacre
désormais à l’écriture.
 Elle crée un
univers singulier, celui du Pays de la Terre perdue entraînant ses lecteurs
dans un récit fantastique qui se déclinera en six tomes.
 Au Café de Da. Inscription : 514 872-5674. 
(Source : Maison de la culture)


Le 8 avril à 10 h
Hébergement des aînés ou maintien à domicile, est-ce un choix? Me Hélène Guay répondra à cette question au Café de Da. Inscription : 514 872-5674. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 8 avril, de 13 h 30
à 15 h 30
Francine Lelièvre,
directrice du musée de Pointe-à-Callière
, présentera à la salle de l’église
Saint-Jude (10 120, avenue d’Auteuil) le projet de création d’une cité d’archéologie
et d’histoire de Montréal. Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle,
8 $ pour les non-membres. Info : 514 382-5716 ou www.allianceculturelle.qc.ca.
(Source : Alliance Culturelle)


Le 8 avril à 13 h 30
Les fleurs comestibles de votre jardin. L’utilisation de fleurs comestibles est de plus en plus prisée par
les grands chefs cuisiniers, mais attention! toutes ne peuvent pas être
consommées. L’herboriste Sylviane Guye vous aidera à bien les distinguer
lors d’une conférence qui aura lieu à la bibliothèque de Cartierville. Activité destinée aux
adultes. Inscription : 514 872-6989. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 8 avril à 18 h
Néo-musette, spectacle donné par Martin Bellemare,
Christine Tassan et Greg Buckles. Hommage au plus grand accordéoniste de jazz :
Richard Galliano. Des compositions du maître, des pièces de ses collaborateurs
et des compositions de Martin composent ce spectacle haut en couleur et en
virtuosité. Entrée libre. (Source : La Maison du thé)



Picture

Le 8 avril à 19 h 30
L’ONF à la maison
Le dominion de Seth, de Luc Chamberland.  Reconnu pour ses bandes dessinées, en particulier Palookaville, le bédéiste canadien Seth figure parmi les plus grands conteurs du genre au monde. Dans ses projets personnels, Seth transforme sa vie intérieure en récits illustrés pleins d’esprit. Une discussion avec le réalisateur Luc Chamberland suivra la projection. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant.  (Source : Maison de la culture)



Picture

Le 9 avril à 18 h
Fado portugais, swing et rythmes du Cap-Vert, spectacle donné par Alix Noel Guéry, Marc Wencelius et Andrew Bruhelius. Embarquez dans le navire du groupe Iguana Caravel et voguez sur un répertoire de fado portugais
teinté de swing, de rythmes des îles, du Cap-Vert et de l’Angola. Hommage à Amalia
Rodriges et à Mariza en passant par Cesaria Evora et Waldemar Bastos. Ce voyage
musical lusophone s’aventurera sur plusieurs continents avec le piano,
l’accordéon, la guitare manouche, la basse et les percussions de
musiciens-chanteurs hautement voyageurs. Un spectacle raffiné, multiculturel et
coloré. Entrée libre. (Source : La Maison du thé)



Picture

Le 10 avril à 18 h
Entre yéyé
et chansonnier
par Suzanne Parayre accompagnée de Lucie Cauchon au piano. Cinq ans après La blonde du
poète
, cette brillante interprète nous revient dans un spectacle porteur
de sourires et d’émotions. Pour Suzanne Parayre, les années 1965 à 1972 ont vu
l’enfant devenir adolescente. Une période marquante où la radio entonnait
des airs tantôt légers et accrocheurs, tantôt mélancoliques et denses : Pétula
Clark, Françoise Hardy, Chantal Renaud, Barbara, Isabelle Pierre, Hugues
Aufray, Michel Polnareff, Alain Barrière, Michel Fuguain, Adamo… Un hommage à
cette période foisonnante aux couleurs de révolution tranquille et de
libération sexuelle. Souper-spectacle 44,95 $. (Source : La Maison du thé)
.


Picture

Le 10 avril à 20 h, pour les jeunes de 14 ans et plus
Appels entrants illimités – Théâtre. La compagnie Appels entrants illimités présente un univers d’humour et de surprises, de quiproquos et de mystères. Une comédie existentielle baroque où trois individus bizarroïdes et attachants tentent de réussir leur cours Capable-de-faire-le-tri-des-choses-101. Les artisans de la pièce remettent en cause l’influence d’un monde extérieur frénétique, bruyant et omniprésent sur l’intériorité des êtres. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 10 avril à 21 h
Les vendredis
cannibales – Pierre Kwenders.
  Révélation
Radio-Canada 2014 le Québécois d’origine congolaise Pierre Kwenders fait danser
le public sur des rythmes empruntés aux musiques traditionnelles africaines et
modernes.
  Après avoir participé à l’album
Hâvre de grâce du groupe Radio Radio, il s’affirme comme auteur-compositeur-interprète
en signant deux EP : Whisky & Tea (2013) et African Dream (2013).
  À la Maison
de la culture
.  Laissez-passer disponibles
dès maintenant.
  (Source : Maison de la culture)



Picture

Le 11 avril, de 8 h à midi
Sortie ornithologique au Parc linéaire des rapides de Lachine, avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic (COA). Ce secteur déborde d’activité au printemps. Passereaux et espèces aquatiques y sont présents. Possibilité d’observer des limicoles. Sortie gratuite pour les membres, 3 $ pour les non-membres. Covoiturage disponible 4 $.
Information : 438 338-4138. (Source : COA)


Picture

Le 11 avril à 11 h pour les 8 ans et leur famille
Conte de la neige.
Spectacle gratuit donné par le Théâtre des Confettis à la TOHU. Fort du succès du Conte de la Lune, l’auteur et metteur en scène Philippe Soldevila nous revient avec une suite inspirée de sa vie, qui raconte l’histoire du jeune Octavio, fils d’immigrants espagnols. À 10 ans, Octavio, qui est né à Québec, rêve de s’appeler Louis Gagnon et d’apprendre à patiner. Il a du mal à s’intégrer parmi les élèves de son école primaire en plus de vivre une relation père-fils très conflictuelle. Notre jeune héros en quête identitaire apprendra à apprivoiser ses racines grâce à sa grand-mère. Conte de la neige est une histoire drôle et touchante destinée aux huit ans et plus, présentée gratuitement dans la grande salle de spectacle de la TOHU. La TOHU propose à nouveau son brunch-spectacle (8 $), une occasion parfaite pour déjeuner en famille à 9 h 30 avant d’assister au Conte de la neige. Réservation : 
514 376-8648. 
La représentation sera suivie d’une rencontre avec les artistes. (Source : TOHU)

Le 11 avril à 14 h, pour les enfants
Bouffe sur mon balcon.
Cette conférence démontrera qu’on n’est jamais trop jeunes pour s’initier au plaisir du jardinage et à la culture des fruits et des légumes en bac. L’activité se tiendra à la bibliothèque d’Ahuntsic. Inscription : 514 872-0568. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 11 avril à 18 h
Hommage à
Joe Dassin
. Doté d’une solide expérience
de scène ainsi que d’une voix chaude et grave naturellement semblable à celle
de Joe Dassin, Raphaël Torr, fait revivre les plus grands
classiques de Dassin. De Salut les amoureux à L’Amérique, en passant par Les
Champs-Élysées
et L’Été indien, c’est un véritable voyage dans le temps qui
vous attend. Le spectacle de celui qu’on désigne comme
« le meilleur interprète de Joe » devient vite une véritable fête à la mémoire de Dassin. Souper-spectacle, 44.95 $. (Source : La Maison du thé)



Picture

Le 14 avril à 19 h 
Projection
du film

À jamais, pour toujours de la réalisatrice Alexandra Sicotte, au
Café de Da (545, rue Fleury Est). À jamais, pour
toujours

suit le parcours de six jeunes Soudanais et Soudanaises à l’aube de la
séparation de leur pays. Chacun à sa manière, ils attendent de reconstruire
leur pays. Pour la première fois, un film donne la parole à ces jeunes d’origines diverses, musulmans et chrétiens, et dresse
un portrait intime d’une société complexe et de sa fragmentation inévitable. Le
film sera projeté en présence du producteur Yanick Létourneau. Inscription : 514 872-0658.
(Source : Arrondissement)


Le 18 avril, de 13 h à 14 h 30
Visite guidée de la centrale de la Rivière-des-Prairies, présentée par Hydro-Québec dans le cadre de la Journée internationale des monuments et des sites. Rendez-vous à la centrale de la Rivière des Prairies, au 3400, rue du Barrage, Laval, H7E 5A2. Réservation obligatoire auprès d’Hydro-Québec, au 1 800 365-5229 ou à visites.beauharnois@hydro.qc.ca.  Activité gratuite, offerte beau temps mauvais temps. (Source : Héritage Montréal)
Le 18 avril, de 15 h à 16 h 30
Visite guidée présentée par Cité historia
Le site des moulins, 20 ans de mise en valeur? Présentée dans le cadre de la Journée internationale des monuments et des sitesEn 1998, la Ville de Montréal met en valeur e site des moulins pour faire honneur aux 300 ans d’histoire des moulins du Sault-au-Récollet. Venez découvrir le site et son histoire, les choix de mise en valeur faits à l’époque et leur évolution aujourd’huiRéservation obligatoire auprès de Cité historia, au 514 850-4222. Activité gratuite, offerte beau temps mauvais temps. www.citehistoria.qc.ca. (Source : Héritage Montréal)

______________________________________________________________________
Numéros de téléphones utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements sur ce site web sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

PAR ICI LA CULTURE…ET LA CARICATURE!
Avez-vous lu notre mag papier d’avril?


PhotoLe patrimoine à protéger, par Florence Tison, caricaturiste.

Connaissez-vous la caricaturiste du magazine papier de journaldesvoisins.com? Florence Tison, diplômée en journalisme de l’UQAM, collabore depuis quelques mois au journaldesvoisins.com, avec talent et enthousiasme. Dans notre numéro d’avril, vous verrez comment elle a imaginé l’éditorial au bout de son crayon magique sur le patrimoine bâti de l’arrondissement à protéger.

Notre magazine bimestriel papier a été distribué aux portes d’Ahuntsic depuis peu et est toujours disponible un peu partout sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville, notamment dans quelques bibliothèques et au YMCA de Cartierville, à la Corbeille Bordeaux-Cartierville et à la Librairie Monet.

Ne manquez pas ce numéro spécial portant, notamment, sur la culture. Faites par ailleurs connaissance avec les sept candidats à l’investiture libérale dans la circonscription d’AhuntsicCartierville.

Plusieurs articles intéressants sont au programme. Rencontrez les écrivains du quartier, sous la plume de Rabéa Kabbaj. Faites connaissance avec Isabelle Côté, directrice de l’école Saint-Benoît. Autre sujet d’intérêt: faut-il craindre la radicalisation chez les jeunes musulmans de l’arrondissement?.

Vos chroniques préférées sont au rendez-vous, comme à chacun des numéros du magazine journaldesvoisins.com! Le lien pdf sera mis en ligne sous peu (C.D.) (2015-03-27).

Pour télécharger le PDF de notre édition papier, cliquez ici.

___________________________________________________________________________


En 2015…
Améliorez la qualité de l’information en joignant les rangs de
la Société des amis du journaldesvoisins.com
ou
renouvelez votre adhésion pour l’A.G. de mai prochain!


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au : 10 369, rue Clark, Montréal, QC  H3L 2S3. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Cinq catégories de membres

  • Membre ordinaire : 10 $
  • Membre bronze : 20 $
  • Membre argent : 30 $
  • Membre or : 40 $
  • Membre bienfaiteur : 50 $ et plus

Les noms des membres de la Société des amis du journaldesvoisins.com seront publiés sur nos Actualités en ligne le vendredi et dans notre bimestriel papier, à moins de mention contraire de votre part.

Joignez-vous aux quelque 160 autres membres qui ont compris que, avoir de l’information locale de qualité, c’est possible, pour peu qu’on mette la main à la pâte! (C.D.)

Pour devenir membre, cliquez ici.

__________________________________________________


Pour plus de nouvelles « Aimez-nous »
sur Facebook à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Premier prix de l’AMECQ, catégorie Opinion,
    pour « Le bien des autres », éditorial du bimestriel papier de
    décembre 2013
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours
    Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention « Coup de cœur du jury » au Concours
    québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal
    au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie
    sociale



Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com.

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur désigné : Philippe Rachiele.
Représentant publicitaire : Philippe Rachiele, 514 770-0858
Rédactrice en chef : Christiane Dupont.
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Elizabeth Forget-Le François, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski et Ivana Leba.
Journalistes, version papier : Christiane Dupont, Alain Martineau, François Barbe, Elizabeth Forget-Le François, Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj, Ivana Leba.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie : Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Anne-Élyse Rocheleau.
Photos : Philippe Rachiele.
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et François Barbe.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com.
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606.
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X.

________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de :

________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires