Les Actualités du 5 juin 2015

________________________________________________________________________

Vous n’êtes pas encore membre?!
Vous pouvez maintenant devenir membre avec PAYPAL!  N’attendez plus!
________________________________________________

UNE BELLE RELATION AVEC AHUNTSIC
Départ d’un géant de la politique
Jacques Parizeau a tout fait pour devenir député de la circonscription de Crémazie 


Photo

« Immense peine ce soir. L’homme de ma vie est parti. Tout en douceur, entouré de plein d’amour. Après un combat titanesque, hospitalisé durant cinq mois, traversant les épreuves, les unes après les autres, avec un courage et une détermination hors du commun, il a dû rendre les armes ce soir, 1er juin un peu avant 20 heures. Nous sommes dévastés. Nous l’aimons et l’aimerons toujours ».

Un bref message, transporté via Facebook, est diffusé tard lundi soir. Le réveil sera brutal pour ceux et celles qui apprendront le lendemain matin le décès d’un pilier du mouvement indépendantiste à l’âge de 84 ans, Jacques Parizeau.

Ahuntsicois de coeur

Quand il avait fait le saut en politique active au sein du Parti québécois, Jacques Parizeau avait été pressenti pour se porter candidat dans Ahuntsic (une configuration plus petite que Crémazie actuellement) en vue du scrutin du 29 avril 1970. Une circonscription idéale pour l’économiste, diront certains, un « comté prenable », pour reprendre une expression de l’époque; très francophone, petite bourgeoisie, et non loin de sa résidence d’Outremont.

Le PQ avait mis le paquet pour battre le candidat libéral, le docteur François Cloutier, mais Parizeau perdra par seulement 1400 voix dans le comté qui votait « rouge » depuis des décennies. À l’époque, se souvient le vétéran militant péquiste Gaston Loubier qui s’occupait d’Ahuntsic Ouest, Parizeau avait une solide organisation (de jeunes loups comme Jean-Pierre Gauvreau, Pierre Boileau, Philippe Bélec, Roger Allard, et un certain Raymond Bachand -au début des années 1970 et plus tard).

Mais M. Parizeau devait continuer à militer dans Ahuntsic par la suite. Il était membre du conseil exécutif national du PQ et il avait tissé des liens avec les militants du coin. Plusieurs se souviendront que le PQ louait à l’époque un immense local sur le boulevard Saint-Laurent près de Fleury. À l’élection du 29 octobre 1973, Jacques Parizeau récidive dans Ahuntsic qui portera le nom de Crémazie (avec une nouvelle configuration). 

C’est sous le thème « Soyons librement confortables », que M. Parizeau, souvent accompagné de son épouse Alice Parizeau (écrivaine d’origine polonaise devenue indépendantiste avant lui) fait de nouveau campagne, mais il mordra la poussière face à un nouvel adversaire, Jean Bienvenu (qui avait été chassé de Matane) alors que François Cloutier optait pour une candidature plus certaine dans l’Acadie. En 1976, craignant une défaite, il opta pour L’Assomption, mais en même temps, Guy Tardif était élu dans Crémazie. 

Une affaire de famille

M. Parizeau a toujours eu une belle relation avec Ahuntsic. Il y avait plusieurs amis et collaborateurs, dont Jean Campeau (nommé à la présidence de la Caisse de dépôt et placement du Québec, et qui deviendra plus tard député de Crémazie). De plus, la fille de M. Parizeau, est longtemps demeurée dans Ahuntsic, près du parc Nicolas-Viel.

À l’élection de 2007, la deuxième femme de Jacques Parizeau, Lisette, fait à son tour le saut en politique, dans Crémazie. Elle est élue députée péquiste, puis réélue en décembre 2008, avant de claquer la porte en juin 2011, pour dénoncer le projet de loi de son parti sur l’amphithéâtre de Québec. Le petit-fils de M. Parizeau, Hadrien, a aussi été membre de l’exécutif du PQ-Crémazie. Il a livré ce message quelques heures après avoir appris la triste nouvelle. « Mon grand-père était un homme incroyable, il m’a beaucoup apporté. Les conseils qu’il m’a donnés, lors des inoubliables moments passés avec lui, continueront à me guider à jamais. Merci Grand-papa ».

Réactions – politiques

Nos représentants politiques à Québec et à Ottawa ont aussi réagi. Marie Montpetit, la députée de Crémazie au provincial, et Maria Mourani, la députée d’Ahuntsic, au fédéral, ont toutes deux appris avec tristesse la mort de M. Parizeau. Elles ont offert leurs condoléances à la famille, dont Lisette Lapointe.

« Nous perdons un grand bâtisseur et un homme dédié au Québec, a soutenu Marie Montpetit. Le premier ministre Parizeau s’est rapidement démarqué par sa détermination, son intelligence et son franc-parler, des traits de personnalité qu’il a conservés jusque dans ses derniers moments. Économiste de formation, il ne laissait personne indifférent. C’est notamment à cet homme de conviction, doué, fier et passionné que l’on doit la maîtrise de notre économie. Le Québec vit aujourd’hui un grand deuil. Je salue la contribution de monsieur Parizeau à la construction du Québec moderne », a conclu Marie Montpetit.

Mme Mourani aussi se souviendra longtemps de l’homme et du travail qu’il a accompli. « Je conserverai toujours de Jacques Parizeau le souvenir d’un gentleman d’une grande intelligence et d’une culture peu commune, passionné du Québec et de la jeunesse, a dit Maria Mourani. À cet égard, je rappelle qu’il avait personnellement inauguré chez nous le premier Carrefour jeunesse-emploi sur le territoire de la ville de Montréal, en 1995, en compagnie de M. Jean Campeau, alors député de Crémazie et ministre des Finances du gouvernement du Québec. »

Professeur, Ministre, Premier

Économiste de formation, professeur fort apprécié à l’école des Hautes Études commerciales, Jacques Parizeau, aura été de tous les combats pour l’indépendance depuis la fin des années 1960. Une fois au pouvoir, en novembre 1976, il sera bien sûr le ministre des Finances (Revenu et Conseil du trésor en plus, au début) dans l’historique premier gouvernement du Parti québécois et par la suite. Mais il quittera le navire en 1984, ne voulant pas cautionner le « beau risque » que fût de tendre la main au gouvernement Mulroney.

Jacques Parizeau deviendra chef du Parti québécois de 1988 à 1996. Il aura notamment marqué l’histoire en passant à un cheveu de gagner le référendum sur la souveraineté le 30 octobre 1995 alors que l’option du Oui perdait par environ 50 000 voix.

Toujours au combat

Après sa vie politique, « Monsieur » est souvent intervenu sur la place publique pour donner son opinion sur divers sujets, notamment sur la performance au sein de son parti. « Il a perdu son âme », dira Parizeau au cours de sa dernière entrevue, il y a quelques mois. Il avait même qualifié son parti de « champ de ruines ». Mais l’on retiendra surtout de cet homme qu’il fut un bâtisseur du Québec moderne.    

Édifice Jacques-Parizeau

Les funérailles d’État de Jacques Parizeau se dérouleront mardi prochain à l’église Saint-Germain d’Outremont. La dépouille de l’ex-chef indépendantiste sera exposée en chapelle ardente, d’abord samedi au Parquet de la Caisse de dépôt et placement du Québec à Montréal de 10 h à 18 h. Et lendemain à la salle du Conseil législatif du Parlement à Québec, toujours aux mêmes heures.

Le gouvernement a également mis en place un registre officiel pour les personnes qui veulent offrir leurs condoléances à la famille (sur le site Web de l’Assemblée nationale). En outre, Québec gardera tous les drapeaux québécois en berne jusqu’au crépuscule du jour des obsèques.

Le premier ministre Philippe Couillard a annoncé que le siège social montréalais où est installée la Caisse de dépôt et placement du Québec deviendra l’Édifice Jacques-Parizeau. Certains ont suggéré, en outre, qu’une rue porte le nom de Jacques Parizeau, dans le centre-sud de Montréal, mais nul doute que cela conviendrait mieux dans Ahuntsic. (Par Alain Martineau) (2015-06-05)


________________________________________________________________________


________________________________________________________________

COMPRESSIONS EN ÉDUCATION
Les parents montent au front
De nombreuses écoles d’Ahuntsic-Cartierville se font entendre


Photo

Chaîne humaine autour de l’école St-André (Photo : Yannick Vennes)
Les
parents et le personnel de plusieurs écoles de la CSDM d’Ahuntsic-Cartierville
ont fait la chaîne autour de leurs établissements, lundi 1er juin, comme
plusieurs dizaines d’autres écoles de la CSDM sur le territoire montréalais
dans le but de protester contre les compressions en éducation.


Parents consternés

Déjà, début
mai, parents et enseignants s’étaient donné le mot : cette fois, encore
plus de parents ont participé, ayant constaté avec consternation que les
services d’éducation dispensés à leurs enfants seront bientôt frappés de plein
fouet par les compressions imposées par Québec, qui se défend bien toutefois de
sabrer les services aux élèves.

Services supprimés

Mais les
budgets étant réduits comme peau de chagrin, nombre de commissions scolaires et
d’écoles doivent réduire leurs dépenses, même essentielles. Ainsi, sur le
territoire d’Ahuntsic-Cartierville, le transport scolaire sera supprimé,
notamment pour les écoles à vocation particulière (École Atelier, École
Fernand-Séguin). Il y aura disparition de la tâche à plein temps d’un
conseiller pédagogique pour la remplacer par une tâche à deux jours/semaine, la
diminution du nombre de techniciens en éducation spécialisée, l’augmentation de
la tâche des enseignants, et la disparition de l’intervenante communautaire
scolaire pour certaines activités parascolaires (École Sophie-Barat); une réduction de deux jours par semaine du temps
alloué aux services en orthopédagogie, avec un effectif passant de 2 postes
à temps plein à 1,6 poste (École St-André Apôtre); l’augmentation du
nombre d’élèves par groupe, dès la 3e année, moins de temps et de
financement pour organiser les activités parascolaires et les projets à
caractère particulier (notamment, à l’École St-Paul-la-Croix et à l’école
Ahuntsic). En outre, plusieurs écoles de la CSDM vont perdre leur directeur
adjoint.

Élèves en
difficulté, et autres


Plusieurs établissements ont fait part à journaldesvoisins.com du fait que ce
seront donc les élèves qui présentent des difficultés d’apprentissage qui
seront directement affectés par les compressions budgétaires alors que les
autres subiront aussi les conséquences de toutes ces restrictions.

Disparition-
Clinique


Par ailleurs, on se souviendra également que
la Clinique jeunesse du CLSC Ahuntsic a fermé ses portes il y a quelques mois,
à la suite des compressions dans le réseau de la santé, laissant en plan les
élèves de l’École Sophie-Barat qui, pour une consultation médicale, doivent se
déplacer au CLSC de Montréal-Nord, alors que la tâche de l’infirmière de
l’école Sophie-Barat avait déjà été réduite de quatre à trois jours pour la
présente année scolaire. En outre, la disponibilité en service social pour les élèves
ayant des besoins criants en ce domaine a également été réduite, les absences
de personnel, le cas échéant, n’étant pas toujours comblées. (Par Christiane Dupont) (2015-06-05)


Photo

Chaîne humaine autour de l’école Ahuntsic (Photo : Élaine Bissonnette)

________________________________________________________________________

BRUIT DES AVIONS
Brasse-camarade, insatisfaction au menu 

ADM rencontre les résidants d’ici et d’ailleurs dans Ahuntsic-Cartierville


Picture

Ils
étaient venus d’Ahuntsic-Cartierville, bien sûr, mais également de Villeray,
St-Michel, Anjou, Rosemont, Saint-Laurent, pour déplorer auprès d’ADM la
nuisance importante que constituent pour eux les vols au-dessus de leurs
quartiers respectifs en atterrissage ou décollage de l’aéroport
Montréal-Trudeau. Environ 75 à 80 personnes étaient donc présentes à cette
rencontre convoquée à une heure incongrue, surtout pour les jeunes parents qui
auraient sans doute voulu être présents, eux aussi, mais devaient faire souper
la marmaille.


Ce fut un
succès de participation, bien que Les Pollués de Montréal-Trudeau ait émis un
communiqué en début de semaine pour faire part de leur mécontentement quant à
l’organisation de l’événement. « C’est
un simulacre de consultation, déplorait alors Antoine Bécotte, le président des
Pollués de Montréal-Trudeau. D’une part, la rencontre est tenue à une heure inhabituelle, 18 h,
et on nous annonce une présentation de 20 minutes suivie d’une période de
questions qui devra se conclure à 19 h. D’autre part, ADM ne sera pas
accompagné de porte-parole de NAV Canada et de Transport Canada qui ont aussi
des rôles majeurs à jouer dans la réglementation du climat sonore aérien et
nous aurons toujours que la seule version d’ADM, une organisation privée
opaque », ajoutait M. Bécotte dans le communiqué envoyé aux médias.

Texte complet et photos disponible ici

____________________________________________________________


________________________________________________________________________

Braves: 60 ans de hockey 
Grande fête fin septembre et pressions pour que l’aréna porte le nom du Rocket

L’Association de hockey mineur des Braves d’Ahuntsic fêtera en grand ses 60 ans d’existence en organisant une grande fête au parc Ahuntsic la fin de semaine des 26 et 27 septembre.

Le président des Braves, Martin Longchamp, et son équipe misent beaucoup sur cet événement pour rappeler l’engagement du club dans Ahuntsic-Cartierville. « Nous voulons une grande fête pour toute la communauté d’Ahuntsic-Cartierville », a-t-il souligné en entrevue au journaldesvoisins.com. Pour cette fête, le conseil d’arrondissement confirmera d’ailleurs une contribution de 10 000$ à l’organisation lors de la séance du conseil, le 8 juin.

Longue liste d’événements

Les organisateurs de ce 60e ont prévu une longue liste d’événements comme attirer des joueurs ou d’ex-joueurs de hockey célèbres pour un match amical à l’aréna Ahuntsic, faire venir les trophées du Temple de la renommée du hockey, organiser une énorme vente-débarras dans le parc, faire revivre l’esprit du parc Belmont avec des manèges, et accueillir des membres de la sécurité (police, pompiers et membres des forces armées). Ouf… Une grosse et belle commande en perspective.

Pétition Maurice

Martin Longchamp a aussi un autre objectif et il ne lâche pas le morceau même si la démarche semble fastidieuse : rebaptiser des lieux de notre arrondissement du nom de Maurice Richard, dont l’aréna, qu’il a tant fréquenté pour y voir les jeunes à l’œuvre, dont ses fils.

Le petit parc linéaire situé tout près de sa résidence (Park Stanley et Péloquin), a enfin une affiche identifiée au grand numéro « 9 ». Un lecteur du journaldesvoisins.com nous avait fait part l’an dernier de cet oubli de la ville. L’affaire est maintenant derrière nous. Mais pour un changement de nom pour l’aréna, la tâche semble plus ardue que prévu.

Par le biais de son journal aux lecteurs, la députée fédérale Maria Mourani avait invité les citoyens à appuyer la famille de Maurice Richard et l’Association des Braves d’Ahuntsic dans leur démarche auprès de la Ville de Montréal. Plus de 225 personnes ont retourné le coupon-réponse en guise d’appui. Maintenant, M. Longchamp tente de rencontrer le maire de Montréal, Denis Coderre, lui-même un grand amateur de hockey. « Ce n’est pas facile, certes, mais il faut y aller par étape. Procéder à ce changement de nom pour l’aréna, ce serait la cerise sur le sundae » a-t-il dit. Mais comme nous l’a indiqué la conseillère municipale d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, cette question se trouve maintenant devant le comité de la toponymie de la Ville de Montréal.

Longue histoire

Il ne faut pas oublier que depuis le début des années 1960, un aréna assez grand situé sur la rue Viau porte le nom de « Maurice-Richard ». Mais le patinage de vitesse a pris le relais du hockey comme activité à cet endroit. « Le Centre national courte piste, signale M. Longchamp, en toute logique, devrait porter le nom d’un grand patineur de vitesse, comme Nathalie Lambert ou Gaétan Boucher », rappelant qu’aucun aréna ne porte le nom d’un ou d’une championne olympique dans ce créneau dans l’île de Montréal. La statue du « Rocket » localisée au coin des rues Viau et Pierre-de-Coubertin et des objets ayant appartenu au célèbre numéro 9 du Canadien pourraient aussi se retrouver dans l’aréna de la rue Saint-Hubert qui sera d’ailleurs « flambant neuve » à la fin de l’été, à temps pour les cérémonies du 60e des Braves. (Par Alain Martineau) (2015-06-05)
________________________________________________________________________


________________________________________________________________________

Secteur Laurentien-Grenet
Améliorations à venir en sécurité routière


Photo

Après la sortie le mois dernier d’un rapport conjoint de la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal (TCAIM) et du Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE) exposant une série de recommandations à apporter pour améliorer la sécurité routière et favoriser l’apaisement de la circulation dans le secteur Laurentien-Grenet de Bordeaux-Cartierville, journaldesvoisins.com s’est penché sur la question cette semaine en interrogeant des acteurs locaux sur les améliorations à apporter à cette intersection et dans les environs.

S’inscrivant dans la démarche « Vieillir en santé dans des quartiers sécuritaires » qui vise à améliorer la sécurité des déplacements des piétons – et notamment des populations aînées jugées comme particulièrement vulnérables à ce sujet dans ce secteur -, ce rapport s’est basé sur diverses consultations organisées auprès d’aînés et d’organismes locaux du secteur.

Au terme de cette étude, trois grandes orientations à prioriser ont été définies, soit la nécessité « d’encourager les déplacements actifs en diminuant l’impact de la voiture sur les milieux de vie », l’importance de « favoriser le (ré) aménagement d’espaces publics accessibles, sécuritaires et de qualité » et enfin le besoin de « consolider le secteur en resserrant le tissu urbain par la réduction d’espaces minéralisés ».

Trop de véhicules

Le Comité Circulation Cartierville (CCC) est un organisme citoyen faisant partie du CLIC de Bordeaux-Cartierville. Il vise à influencer les pouvoirs publics en faveur de l’amélioration concrète de la qualité de vie des citoyens de Bordeaux-Cartierville, en matière de circulation, d’aménagement, et de transport. Président du CCC, Philippe Vallée considère que la situation du secteur Laurentien-Grenet est particulièrement problématique en termes de sécurité routière.

Pour M. Vallée, si certains efforts ont été déployés depuis un certain temps par l’arrondissement pour faire face aux problèmes de vitesse, peu de choses ont été faites, en revanche, pour s’attaquer au problème du volume de la circulation.

Pour le président du CCC, il importerait également de revoir tous les temps de passage aux feux rouges pour permettre aux piétons de traverser de façon sécuritaire ou encore de mettre à certains endroits des clôtures pour obliger les piétons à prendre les traverses piétonnières. « Il y a des choses qui ont été faites, mais il y a encore beaucoup à faire », a fait valoir M. Vallée, qui déplore que l’arrondissement, dans certains de ses aménagements, ne soit pas guidé par une « vue plus globale ».

Plan d’aménagement en préparation

« Pour ce qui est plus précisément du secteur Laurentien-Grenet, un projet d’amélioration est en voie de préparation. (…) Les rues Laurentien et Lachapelle vont être réorganisées, reverdies et j’ai vu des plans que la Ville a présentés. Cela a l’air intéressant. Il va y avoir des consultations publiques. Il y a sûrement des irritants qui vont ressortir : entre autres c’est que la route 117 est une route partout sauf quand elle arrive dans Cartierville, où là elle devient deux embranchements et elle prend énormément de place. On est un peu perplexes par rapport à cela, mais ça a l’air bien ce qu’ils vont faire » a également déclaré M. Vallée.

De son côté, le conseiller du district de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian estime que les recommandations du TCAIM et du CRE viennent confirmer les prérogatives qu’il avait établies depuis plusieurs années pour le secteur de Laurentien-Lachapelle et doivent donc être intégrées le plus possible au plan d’aménagement auquel travaille actuellement la Ville. 

La place aux piétons

« Les critères que j’ai toujours réitérés sont que, premièrement, il faut redonner la place qui leur revient aux piétons. Il faut prévoir des accès pour les piétons, des trottoirs, idéalement larges pour la densité qu’on connaît dans ce secteur-là. Deuxièmement, il faut amener du verdissement parce que c’est un îlot de chaleur incroyable dans ce secteur-là. Troisièmement, il faut amener des axes dédiés au transport collectif et au transport actif. Il faut également profiter de la situation pour structurer les entrées et les sorties du pont. Présentement, on peut autant entrer en ville par la rue Laurentien que par la rue Lachapelle. Donc, il faudra se prononcer sur la vocation de ces rues-là », a indiqué M. Chitilian en entrevue au journaldesvoisins.com.

« Ultimement, il y a toute la question des traverses. Présentement, il y a plusieurs résidences qui longent le boulevard Laurentien. Du côté de Lachapelle, c’est en grande partie des immeubles résidentiels et comme les rues sont extrêmement larges, le temps de traverse n’est pas idéal pour compléter la traversée de ces secteurs-là. Donc forcément, il faudra s’attaquer ou à la durée des traverses ou à la distance des traverses », a également fait valoir M. Chitilian, en soulignant que la Ville est présentement dans un stade assez avancé « pour développer un plan d’aménagement qui viendrait répondre en grande partie aux recommandations du Conseil régional de l’environnement ». Un plan d’aménagement devrait être bientôt présenté à la population. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-06-05)

Pour prendre connaissance du rapport, cliquez ici.

 _______________________________________________________________________


________________________________________________________________________

Assemblée d’investiture du Bloc  
Nicolas Bourdon élu par les membres

Il devra relever ses manches ; un défi de taille l’attend au cours des prochains mois


PhotoNicolas Bourdon (Photo : Philippe Rachiele)

Les membres du Bloc Québécois de la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville ont fait leur choix : c’est le jeune enseignant Nicolas Bourdon qui les représentera lors des prochaines élections fédérales, prévues le lundi 19 octobre. Son défi : garder au sein du giron bloquiste la seule circonscription fédérale de Montréal échue au Bloc Québécois aux élections de 2011.

Les militants de la formation souverainiste ont préféré M. Bourdon à William Fayad, militant actif au sein de l’organisation du Bloc, notamment au sein de l’exécutif du parti dans Saint-Laurent. Au  congrès de mise en nomination, chaque candidat avait dix minutes pour convaincre les membres du BQ qui se sont déplacés. Leur discours portait notamment sur la nécessité pour le Québec d’avoir une présence forte aux Communes en attendant la « grande décision » lors d’un éventuel référendum.

Discours de Bourdon

À l’issue de la tenue du vote, dont les résultats n’ont pas été dévoilés, M. Bourdon s’est empressé de remercier ceux et celles qui l’ont appuyé et de leur dire que la lutte ne sera pas si facile avec la configuration de la nouvelle circonscription. « C’est un grand honneur pour moi et je tiens à remercier les membres du Bloc Québécois pour la confiance qu’ils m’ont accordée. Je travaillerai sans relâche pour me montrer à la hauteur de leurs attentes, a déclaré M. Bourdon. Nous avons beaucoup à faire pour regagner l’appui des gens d’Ahuntsic-Cartierville et c’est avec conviction que je m’y appliquerai dès maintenant. »

Selon nos sources, Nicolas Bourdon aurait gagné avec une avance plus que confortable par rapport à son concurrent. M. Bourdon est titulaire d’un diplôme de maîtrise en littérature française de l’Université McGill et enseigne l’art oratoire au Collège Bois-de-Boulogne. Nul doute que son cheminement l’aidera dans le cadre de la campagne fédérale qui commencera officiellement après la Fête du travail. M. Bourdon siège au sein du comité exécutif du Bloc Québécois d’Ahuntsic-Cartierville. Il multiplie les interventions en faveur de la souveraineté dans différents journaux et revues, notamment dans la revue L’Action nationale.

Réactions de Mario Beaulieu

Le chef du Bloc Québécois, Mario Beaulieu, n’était pas présent lors du congrès, l’invité ayant été l’historien Marcel Tessier. En réaction, le chef du BQ a louangé celui qui a été choisi dans la circonscription qui sera âprement disputée par les candidats qui vont s’affronter, et ce, pour diverses raisons. « Nicolas, a plaidé M. Beaulieu, incarne des valeurs chères au Bloc Québécois, telles que l’engagement et le dépassement. C’est quelqu’un qui a à cœur les intérêts de sa région et, plus largement, ceux du Québec tout entier. Son élection comme candidat est une excellente nouvelle pour le Bloc Québécois et pour les gens d’Ahuntsic-Cartierville. Bienvenue dans l’équipe, Nicolas! », a-t-il affirmé. À l’issue du vote, M. Fayad, qui ne demeure pas dans la circonscription, mais tout près, s’est rallié à M. Bourdon, qui lui habite à deux pas de la Promenade Fleury, près du parc Ahuntsic.

Défis pour octobre

D’ici l’élection, Nicolas Bourdon devra se faire connaître davantage de la communauté dans la vaste circonscription qui a perdu bon nombre d’électeurs francophones à l’Est tout en allant chercher des milliers d’autres pour la plupart des gens issus de diverses communautés culturelles, à l’Ouest. La bataille ne sera pas facile, car on va poindre une lutte à trois. L’ex-bloquiste Maria Mourani a toujours su relever de gros défis elle aussi et maintenant elle prend la défense du Nouveau parti démocratique et de la fédération. Pour les libéraux, tout porte à croire que le congrès de mise en nomination aura lieu en août, mais le parti de Justin Trudeau continue à obtenir l’adhésion de nouveaux membres avec la lutte qui s’annonce. (Par Alain Martineau) (2015-06-05)

_______________________________________________________________________


________________________________________________________________________

Vignettes SRRR, rue Fréchette, près de l’Hôpital du Sacré-Coeur, dans Cartierville
Les résidants perdent patience


Photo

Les résidants de la rue Fréchette, à proximité de l’Hôpital du Sacré-Cœur, s’impatientent de pouvoir stationner leur voiture près de leur domicile. Après plus de 10 ans de démarches auprès de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, le dossier n’est toujours pas réglé. « La rue est à tout le monde sauf aux gens qui y vivent », résume Julie Bergeron, une résidante de la rue, responsable du dossier.

En 2003, la rue Notre-Dame-des-Anges, une rue à l’est de Fréchette, devient une voie à sens unique. La circulation du quartier est perturbée, la rue Fréchette devient de plus en plus occupée, notamment par les automobilistes qui fréquentent l’Hôpital du Sacré-Cœur, un établissement voisin. Julie Bergeron rencontre la mairesse d’arrondissement de l’époque, Noushig Eloyan, et demande qu’un programme de stationnement sur rue réservé aux résidants (SRRR) soit mis en place dans le secteur. « Au lieu de nous donner des vignettes, ils ont changé les heures sur les panneaux de stationnement et ont suggéré aux gens de s’arranger avec leur entrée de cour, se rappelle Julie Bergeron. Ça ne réglait pas du tout le problème des places pour les résidants ».

Pétition égarée

« À l’arrondissement, c’est comme s’ils ne nous prennent pas au sérieux. Près de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, tout le quartier est mobilisé, il y a des vignettes partout », renchérit Marc Daigneault, un autre résidant de la rue Fréchette. En 2008, M. Daigneault revient à la charge avec une nouvelle demande d’implantation de zone de SRRR. Comme le veut la procédure, il récolte les signatures d’au moins 25 % des habitants du tronçon de rue visé par la demande – une dizaine de signatures – et achemine sa pétition à l’arrondissement. Sa pétition a été égarée; il lui faut tout recommencer à zéro.

Problème diurne…

En 2011, des fonctionnaires viennent étudier les lieux. « Ils ont tranché qu’il s’agissait d’un problème de jour et pas de soir, relate Marc Daigneault. C’est vrai que ce sont les rendez-vous de jour à l’hôpital qui causent le plus de trafic, poursuit-il, mais ce n’est pas normal qu’on ne puisse pas se stationner chez soi, même le jour. À l’époque, je revenais de ma journée de travail vers 15 heures et j’étais obligé de me stationner trois rues plus loin ».

Marc Daigneault abandonne le dossier en 2012, fatigué de toutes les démarches qui ne portent pas de fruits. C’est Julie Bergeron qui reprend le flambeau à l’été 2014. Avec quelques voisins, elle entreprend une nouvelle ronde de recueil de signatures. « Nous en avons une quinzaine en ce moment, la moitié du nombre requis pour la rue entre la rivière des Prairies et le boulevard Gouin », précise-t-elle. Elle espère acheminer sa pétition à l’arrondissement à l’été 2015.

Pile de demandes

Harout Chitilian, conseiller du district Bordeaux-Cartierville, se dit prêt à recevoir la nouvelle demande de SRRR des résidants de la rue Fréchette. « S’il y a une demande formelle qui est envoyée, elle va être traitée comme les autres », a-t-il indiqué. Selon des informations obtenues par journaldesvoisins.com, une centaine de demandes sont en attente de traitement à l’arrondissement. « Il y a beaucoup de déplacements, on est un arrondissement de destination, avec les cégeps, les hôpitaux, les gares et les stations de métro, explique M. Chitilian. On a embauché des ressources supplémentaires pour ça dans les dernières années, mais il ne faut pas se cacher qu’il y a une pile de demandes qui attendent ». À suivre, donc. (Par Raluca Tomulescu) (2015-06-05)
________________________________________________________________________ 

________________________________________________________________________

Au Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation  
Réserve-t-on un meilleur sort à

l’œuvre du sculpteur Guerino Ruba?


PhotoLimite Temps, oeuvre de Guerino Ruba (Photo : Philippe Rachiele – 2014 )

Avis aux amateurs d’art de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville : Limite Temps, l’œuvre du sculpteur Guerino Ruba située près du Barrage Simon-Sicard, dans le Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, pourrait bientôt connaître un nouveau sort. Hydro-Québec, son propriétaire, compte la déplacer dans un endroit plus sécuritaire, à l’abri des vandales et des graffiteurs.

Hydro-Québec fait face à deux possibilités, en ce qui concerne le nouvel emplacement de la sculpture de Guerino Ruba, située actuellement sur le terrain adjacent à l’église de la Visitation. Selon des informations obtenues par journaldesvoisins.com, la société d’État s’apprêtait à restaurer l’œuvre d’art afin de l’installer dans l’enceinte de la centrale Rivière-des-Prairies, à Laval, quand la Ville de Montréal s’est montrée intéressée à en faire l’acquisition. « Nous, ce qu’on veut c’est la protéger et la mettre en valeur, et l’enceinte de la centrale est entourée de clôtures », explique la conseillère en relation avec le milieu chez Hydro-Québec, Élaine Beaulieu.

Le dossier a donc été soumis au Bureau d’art public de Montréal, qui est chargé d’évaluer le don de la sculpture et d’émettre des recommandations. Le sort de l’œuvre sera connu une fois que l’organisme aura rendu sa décision et que l’artiste, Guerino Ruba, aura donné son accord au déplacement.

Un entretien défaillant


Photo

Martin Desmarais, résidant d’Ahuntsic-Cartierville et initiateur de la page Facebook Action citoyenne parc Île-de-la-Visitation (ACIV), regrette que la sculpture soit déplacée, mais admet qu’elle n’était pas bien entretenue. « Il y a des arbres qu’on n’a pas coupés autour d’elle. On ne la voit pas et elle s’est détériorée, comme le parc », déplore-t-il, une position également partagée par la conseillère du district du Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé. « Pour bon nombre de personnes, c’est une œuvre d’art méconnue. C’est déplorable que l’on ne l’ait pas mieux mise en valeur », se désole-t-elle.  

Limite Temps est une œuvre commandée par Hydro-Québec dans le cadre de la réfection du Barrage Simon-Sicard, anciennement Barrage Walker, entreprise en 1989. La sculpture, qui représente une porte, y a été installée en 1990 et constitue le cinquième arrêt d’un circuit de 16 œuvres intitulé Sculpture : Séduction 90. Le tracé, une initiative du Conseil de la Sculpture du Québec, visait à promouvoir la sculpture québécoise contemporaine par un parcours permanent d’œuvres de grand format installées dans des parcs de la Communauté urbaine de Montréal (CUM). (Par Raluca Tomulescu) (2015-06-05)


________________________________________________________________________

CAMPAGNE DU SUD-OUEST
« Tout doux dans ma rue »
Pourquoi pas « Tout doux dans Ah.-C. »?


Photo

(Photo : Courtoisie Arrondissement du Sud-Ouest)
L’arrondissement du Sud-Ouest lance une campagne originale pour promouvoir une ville plus sécuritaire pour tous. La laine est le fil conducteur de cette campagne intitulée « Tout doux dans ma rue ». On la retrouve dessinée sur les affiches publicitaires, mais aussi tressée et tricotée sur une voiture vedette qui circulera dans l’arrondissement. Le but de l’initiative est de rappeler aux automobilistes que dans l’arrondissement la vitesse est limitée à 30 km/h depuis bientôt un an.

En effet, en septembre 2014 le Sud-Ouest devenait le premier arrondissement de Montréal à abaisser à 30 km/h la vitesse permise sur les artères en zone scolaire, mais aussi sur plus de 80 % de ses voies de circulation. Le maire Benoit Dorais a à cœur de créer un arrondissement plus sécuritaire, notamment pour les enfants et les aînés. Réduire la vitesse des automobilistes permet à tous, piétons et cyclistes, de se sentir mieux sur la route, mais aussi de rendre le quartier plus convivial.

Plan d’apaisement

La campagne s’inscrit donc dans un plan plus vaste mis en place par l’équipe municipale, qui comprend notamment une série de mesures d’apaisement de la circulation. En plus de limiter la vitesse de circulation des autos, une série d’initiatives ont été prises afin de permettre la cohabitation de tous les utilisateurs du réseau routier du Sud-Ouest. Ainsi, en 2014 le budget consacré à l’apaisement de la circulation a encore été augmenté de façon à permettre, entre autres, la mise en place de nouvelles balises de priorité aux piétons, de clignotants scolaires ou encore d’afficheurs de vitesse. Autant de mesures qui devraient contribuer à créer un environnement plus sûr, mais aussi plus propice aux déplacements actifs.

Belle initiative

Relayée par les médias, l’initiative a également été saluée sur les réseaux sociaux, notamment par le collectif EcologieUrbaine ainsi que par deux élus : Craig Sauvé, conseiller de ville de St-Henri Petite Bourgogne et Erika Duchesne conseillère de la ville dans le district de Vieux-Rosemont. Une résidante d’Ahuntsic a également demandé à ce qu’une campagne similaire soit menée dans l’arrondissement.

Et Ahuntsic-Cartierville?

Cela pourrait être bénéfique au quartier où la circulation des piétons et des cyclistes n’est pas toujours aisée, comme le rappelait le 31 mai dernier le Huffington Post. Une piétonne a en effet été mortellement blessée par un autobus la semaine dernière alors qu’elle traversait le boulevard Henri-Bourrassa à l’intersection du boulevard Saint-Michel (aux portes d’Ahuntsic). (Par Gabrielle Ramain) (2015-06-05)

Si vous êtes mordus de tricot ou que l’apaisement de la circulation vous importe et que vous désirez retrouver le patron du panneau 30km/h utilisé pour la campagne sur le site de l’arrondissement du Sud-Ouest, cliquez ici.
_______________________________________________________________________

Transport scolaire à la CSDM 
L’école Atelier également touchée par la ronde des compressions


Photo

L’école Atelier, située à la limite est de l’arrondissement, sera elle aussi victime des compressions budgétaires de la CSDM et risque de ne plus bénéficier du programme de transport scolaire gratuit pour les élèves fréquentant l’établissement.

Le Devoir et journaldesvoisins.com vous en parlaient la semaine dernière : trois écoles à vocation particulière de Montréal sont menacées de perdre leur service de transport. L’une d’elles est l’école Atelier, qui accueille chaque année plus de 300 enfants, résidant sur tout le territoire de la CSDM. Cette école publique à pédagogie ouverte a choisi de mettre l’accent sur la responsabilisation des élèves et l’engagement des parents.

Impact

« Certes, envoyer ses enfants à l’école Atelier c’est un choix parental, mais il faut permettre l’accessibilité à ce beau projet éducatif », soulignait Anne Bhereur, parent d’élève et membre du conseil d’établissement. Grâce à Mme Bhereur, journaldesvoisins.com a pu apprendre que sur les 300 élèves de l’école Atelier, 86 utilisent le service de transport en continu et 120 de manière plus sporadique. Ainsi ce serait près de 30 % des élèves qui subiraient les conséquences de cette compression budgétaire. « De nombreux parents sont inquiets, car ils n’ont pas de voiture et vivent à l’extérieur du quartier », soulignait aussi Mme Bhereur.

Action?

Pour l’instant, le conseil d’établissement a reçu peu d’informations officielles de la part de la CSDM. C’est la directrice de l’école qui a informé les parents d’élèves de la situation il y a peu. Aucun mouvement d’action n’a été prévu dans l’immédiat, mais une nouvelle réunion du conseil d’établissement est prévu prochainement et la question du service de transport est à l’ordre du jour. « Ce qui est sûr, nous disait Mme Bhereur, c’est qu’on va faire une lettre et qu’il y aura des parents pour exprimer notre inquiétude lors du conseil de la CSDM, le 17 juin ».

Rappelons que l’école Atelier n’a pas de programme académique particulier, mais qu’elle accueille des familles qui croient au projet pédagogique de l’école. C’est l’unique école de ce genre au sein d’Ahuntsic, mais la diversité de son public est aujourd’hui menacée. Affaire à suivre… (Par Gabrielle Ramain) (2015-01-05)

________________________________________________________________________

Fête sur Fleury Ouest!
Des accents de Méditerranée…


PhotoFête 2014 (Photo : Philippe Rachiele)

Cette année encore, l’avenue commerçante Fleury Ouest sera fermée aux voitures le samedi 20 juin à partir de 13 h pour permettre aux résidants du quartier de célébrer tous ensemble. Ce rassemblement, sur le thème de la Méditerranée, permettra aux citoyens de rencontrer leurs voisins, leurs commerçants, peut être quelques-uns de leurs élus ou simplement passer un moment sympathique en famille.

Du côté des animations culturelles, vaste programme! À 13 h 30 c’est la fanfare portugaise de la Maison des Açores qui ouvrira la fête. Composé de près de 40 musiciens, cet ensemble musical vous fera vibrer avec ses airs portugais et brésiliens. À 15 heures, petits et grands pourront assister à une représentation de la compagnie théâtrale La Botte Trouée. Jeune troupe québécoise de talent, La Botte Trouée présentera ce jour-là sa pièce « À travers les cendres », périple initiatique d’un jeune villageois. Forte de plusieurs années d’expérience et dotée d’un univers riche et onirique, la compagnie vous enchantera sûrement. En soirée les résidants pourront assister au spectacle de Dany Placard, chanteur rock-folk québécois souvent salué par la critique, qui sera d’ailleurs aux Francofolies de Montréal le 19 juin.

Sports d’équipe

En plus de ces spectacles, vous aurez l’occasion de participer à plusieurs animations familiales : sport d’équipe et apéro animé par exemple. Des jeux d’adresse seront également mis en place, ils avaient remporté un vif succès, l’an passé. Faites sur mesure, ces installations sont réalisées par la famille Des Rosiers, propriétaire du restaurant Le Chien Rose, qui avait accueilli il y a quelques semaines le Restaurant Day dont journaldesvoisins.com vous parlait le 22 mai dernier.

À ciel ouvert

Pour vous ravitailler, les commerçants de Fleury Ouest organisent une vente trottoir afin de transformer l’artère en vaste salle à manger à ciel ouvert. Exceptionnellement, vous pourrez d’ailleurs apporter votre vin. Les commerces de services seront également présents et offriront promotions et surprises à ceux qui prendront le temps de se balader sur la rue fermée à la circulation automobile pour l’occasion.

Des suggestions

La précédente édition, qui avait pour thème le Far West, avait connu un franc succès même si elle avait dû être déplacée d’un jour afin d’éviter le mauvais temps. Près de 3000 personnes s’étaient promenées sur l’avenue commerçante pour profiter des animations culturelles et manger en famille. Jean Gauthier et Marie Bouchard, tous deux membres de l’Association des gens d’affaires de la rue Fleury Ouest, avaient dressé un bilan positif de la journée, soulignant la belle atmosphère qui avait régné sur l’artère. Les citoyens, bien que très heureux, avaient cependant fait plusieurs suggestions en vue de l’amélioration des futures éditions : une résidante avait ainsi demandé aux commerçants de mieux prendre en compte les besoins des aînés.

Pré-Festiblues à venir

Cette fête ne sera pas la seule animation de la rue Fleury Ouest cet été puisque l’artère accueillera les « Mercredis Pique-Nique » au parc Tolhurst à partir du 24 juin ainsi que le Pré-Festiblues du 5 au 8 août. (Par Gabrielle Ramain) (2015-06-05)

________________________________________________________________________

Aire d’exercice canin du parc Ahuntsic
Réouverture prévue le 15 juin


PhotoQuelques membres de l’aire d’exercice canin du parc Ahuntsic en 2014 (Photo : Philippe Rachiele)

L’aire d’exercice canin du parc Ahuntsic rouvrira le 15 juin prochain. C’est ce qu’a confirmé cette semaine l’arrondissement au journaldesvoisins.com. Une réouverture attendue avec impatience par l’association canine du parc Ahuntsic, comme nous l’a confié sa présidente par intérim du conseil d’administration, Josée Boisvert.

« L’aire d’exercice canin ouvrira le 15 juin prochain. Ce qui a nécessité plus de temps, c’est la pousse du gazon. Dans le contrat, il est indiqué que l’entrepreneur doit effectuer deux tontes de gazon avant de pouvoir ouvrir l’aire d’exercice », a expliqué Karine Tougas, porte-parole de l’arrondissement, lorsqu’interrogée sur le sujet.

Pas d’aire depuis deux mois

Une réouverture qu’attendent avec impatience les membres de l’association canine du parc Ahuntsic qui sont sans espace de jeu pour leurs chiens depuis début avril. S’ils comprennent tout à fait que les travaux commencés en novembre suivent leurs cours logiques, ils déplorent néanmoins que le besoin d’une aire provisoire pour leurs chiens pendant la durée de ceux-ci n’ait pas été mieux pris en considération.

« Ce qu’on reproche à la Ville (…) c’est qu’avant, on avait accès à un espèce d’enclos clôturé, qui était un ancien jeu de pétanque, que les propriétaires de chiens s’étaient appropriés depuis plusieurs années et que la ville tolérait là parce que quand il n’y a pas de parc à chiens, cela fait beaucoup de chiens en liberté dans le parc Ahuntsic. Donc, ils ont toléré pendant plusieurs années que cet endroit-là serve de parc à chiens, mais l’entrepreneur l’a démoli au tout début, alors qu’il aurait dû attendre que le vrai parc à chiens soit terminé avant de le déconstruire. Il n’y avait rien qui pressait pour enlever les clôtures et remettre du gazon là », a fait valoir Josée Boisvert.

Légères contrariétés


« De tout l’hiver on a eu accès qu’à un petit espace, gracieuseté de l’entrepreneur. (…) Puis en avril, comme il fallait retourber cette espace-là, alors là, le parc a fermé au complet et on attend que ça pousse » a ajouté Mme Boisvert.

En outre, si l’association est en bons termes avec la Ville, Mme Boisvert relève toutefois quelques légères contrariétés au niveau de la communication autour de la date de réouverture du parc. « L’association a été créée à la demande de la Ville. Pour ouvrir une aire d’exercice canin, la Ville exige qu’une association dûment enregistrée soit créée parce qu’ils veulent avoir un interlocuteur. Et là, dernièrement, il y a des gens qui avaient fait une plainte en appelant le 311 pour se plaindre justement du fait que le parc, c’était très long avant de l’avoir et ces gens-là se faisaient rappeler. À eux, on leur donnait une date d’ouverture du parc, alors qu’à l’association, on n’était pas contactés nous pour se faire donner une date. Donc, cela on le déplore un peu, mais sinon les gens sont gentils », a déclaré Mme Boisvert.

Objectifs et avantages

Fondée il y a un an au lendemain d’une série de consultations publiques menées par l’arrondissement en vue de la création d’une aire d’exercice canin, l’association canine du parc Ahuntsic vise à permettre aux chiens de se dépenser et dépasse même cet objectif premier de plusieurs façons.

« Avoir le parc, ça socialise notre chien, ça lui fait dépenser son énergie. On socialise aussi entre propriétaires, on peut échanger des trucs. Le parc à chiens resserre aussi beaucoup le tissu social. (…) Cela fait quelque chose de très vivant dans le quartier et en plus ça assure une présence le soir dans le parc. Le fait qu’il soit tout prêt de la station de métro, on pense que ça peut décourager certaines activités illégales près du métro aussi, puisque le parc va être très achalandé », a souligné Mme Boisvert.

Ceux qui souhaiteraient devenir membres, contribuer à l’entretien du parc, et participer aux assemblées générales peuvent acquérir une carte de membre vendue au prix de dix dollars pour l’année et par famille, quel que soit le nombre de chiens possédés. Autrement, existe également la possibilité d’une adhésion plus basique, en rejoignant simplement la page Facebook du groupe. À ce jour, près de 70 cartes de membres ont été vendues, tandis que le nombre de membres sur Facebook était de 163 à l’heure où nous allions en ligne. À noter que la première assemblée générale annuelle de l’association se tiendra le 22 juin prochain. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-06-05)

________________________________________________________________________

Une bien drôle d’histoire
Un citoyen qui a endommagé, ici, un lampadaire s’en tire sans payer la facture


Picture

Les séances du conseil de ville ou d’arrondissement permettent bien souvent de relever des « perles » que l’on s’explique mal.

Ce fut le cas lors de la dernière assemblée mensuelle du conseil d’arrondissement, le 11 mai. Il y avait, en effet, une mention surprenante au point 30.08 de l’ordre du jour. Le libellé était simple; une phrase d’une vingtaine de mots : radier la somme de 6884,74 $ et tout solde dû par Victor Nzibarega en recouvrement du dommage causé à un lampadaire dans l’arrondissement. Si l’on comprend bien, ladite personne n’a pas déboursé le montant qu’il devait à la ville.

C’est quoi, l’événement?

Si l’on décode un peu, on peut penser que le monsieur en question a été responsable d’avoir endommagé le lampadaire. Il doit payer comme c’est le cas aussi pour tout bien d’autrui endommagé. Aucune surprise. Mais ce que l’on déplore, c’est que malgré des demandes placées à l’administration, il n’y a pas moyen d’en savoir plus sur cet été événement quand même banal.

Où se trouvait le lampadaire endommagé et que s’est-il passé pour que l’arrondissement refile au citoyen une facture de plusieurs milliers de dollars? On sait que l’événement est survenu en décembre 2010;  l’homme n’a pas payé le montant dû et il y a eu quittance par le conseil, nous a dit en bout de piste Marlene Ouellet, chargée de communication à l’arrondissement.

On ne peut pas savoir si c’est un résidant du quartier, car il s’agit d’un renseignement nominatif. Mais le nom est déjà connu… L’arrondissement nous a suggérés de faire une demande par le biais de la Loi d’accès à l’information, pour en savoir plus. Il existe au moins une personne de ce rare nom dans le bottin, mais il n’y a plus de service au numéro de l’homme qui demeure ou demeurait dans Rosemont. Il a un compte Facebook, mais pour la forme. (Par Alain Martineau) (2015-06-05)

_______________________________________________________________________

JARDINS ET POTAGERS DE PATRICK
Ces plantes utiles au potager
Faites connaissance avec la capucine


Photo

Voici la première d’une nouvelle série de chroniques qui seront publiées à différents moments, tout au long de l’été, dédiées à quelques-unes des plantes les plus utiles à avoir au potager.

La définition de ce qui peut être utile est relative, j’en conviens. Mais dans le cadre de cette chronique, je traiterai de plantes qui se distinguent au potager par leurs multiples fonctions. Un plant pourra ainsi être comestible, attirer les pollinisateurs, servir de nichoir et être épandu comme paillis une fois mort, par exemple. Les plantes qui serviront de cas de figure, dans ces chroniques, auront en commun qu’elles cumuleront, au minimum, trois fonctions différentes. Des qualificatifs comme, accumulateur dynamique, fixateur d’azote, plante paillis, plante forteresse, plante piège, etc. seront employés ici et là et définis en temps et lieu.

Interactions

La pertinence de ces chroniques repose moins dans la simple énumération des rôles que peuvent jouer ces plantes au jardin, que dans une compréhension plus globale de notre aménagement comme système : où les éléments principaux, en l’occurrence, les végétaux, interagissent les uns avec les autres. Plus qu’un puzzle dont les pièces sont placées aléatoirement, on en vient à comprendre les rôles spécifiques que chaque plant peut jouer dans nos aménagements et comment ces rôles peuvent être complémentaires. Ces explications sont en quelque sorte, l’arrière-scène à la biodiversité.

Quatre-vingt-cinq espèces

Ceci dit, arrivons-en à notre sujet du jour, la capucine. Tropaeolum majus de son petit nom, cette espèce de capucine est l’une des plus fréquemment utilisées au jardin. De la famille des Tropaéolacées, elle compte parmi les 85 espèces de capucines. Originaire d’Amérique du Sud, elle fut introduite en Europe au XVIIe siècle pour ses vertus alimentaires et médicinales. Elle se retrouva incidemment dans les jardins des grands monastères européens et avec la forme de son éperon, rappelant celle du capuchon des moines capucins, elle prit le nom de capucine. Carl von Linnée, qui lui donna son nom latin, voyait plutôt dans ses feuilles peltées, la forme d’un bouclier, et la baptisa tropaelum ou « trophée », rappelant ainsi la structure romaine qui servait à accrocher les boucliers des vaincus, en signe de triomphe.

Cresson du Pérou

Cette plante herbacée, annuelle sous notre climat, tolère bien les sols pauvres. Appelée originellement « cresson du Pérou », la capucine est comestible et elle n’est pas sans rappeler la saveur relevée du cresson. Ses fleurs, ainsi que ses feuilles et ses jeunes graines sont comestibles et rehaussent n’importe quelle salade, en goût et en couleur. Jumelée à sa fonction nourricière sa forte valeur constitue un atout pour combler rapidement des manques à gagner dans n’importe quel aménagement.

Garde-manger à coccinelles

Cachant son nectar très profondément dans son éperon, elle sait attirer les pollinisateurs et, de surcroît, elle fait une excellente plante piège. Les plantes pièges attirent certains insectes, qui pourraient être nuisibles à l’ensemble du jardin, et les concentre tous au même endroit. La plante piège peut ensuite être détruite, et avec elle, tous les intrus! La capucine est une excellente plante piège à installer sous les arbres fruitiers. Elle attirera les pucerons, qui se délectent des jeunes pousses d’arbres fruitiers, et ainsi sauvegardera-t-elle ces jeunes arbres pour que nous puissions, un jour, en récolter les fruits. On peut ensuite détruire ces plants infestés ou encore les laisser, pour cette fois, attirer des alliés au potager : les coccinelles, qui elles sont friandes de pucerons! La capucine sert ainsi de garde-manger à coccinelles!

En espérant faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!
Votre fermier urbain,
Patrick De Bortoli
________________________________________________________________________



Picture

Fêtons Ahuntsic-Cartierville : le samedi 6 juin

Comme le veut la tradition, la grande fête familiale gratuite Fêtons Ahuntsic-Cartierville amorce le début des festivités dans nos parcs pour la saison estivale. Cette année, on se donne rendez-vous le samedi 6 juin, de 10h à 15h, au parc Ahuntsic

Plusieurs kiosques présentant les services de l’arrondissement ainsi que des organismes partenaires seront aménagés sur les lieux. De plus, l’on y retrouvera des structures gonflables, des spectacles, et des activités animées sous le thème des Vikings. Également, un camion de la cuisine de rue sera présent sur le site et une grande parade de clôture terminera dans la joie cette journée.

Des renseignements supplémentaires sont disponibles en composant le 3-1-1 ou sur le site web de l’arrondissement : www.ville.montreal.qc.ca/ahuntsic-cartierville.

Soirée cinéma le vendredi 5 juin

Pour vous mettre dans l’ambiance de la fête de l’arrondissement, soulignons qu’il y aura une soirée cinéma, toujours au parc Ahuntsic, le vendredi 5 juin, à 21h. Le film Dragons 2 sera présenté à la belle étoile. Apportez vos chaise, pop corn en vente sur place !.

Consultations publiques

Au cours des prochains mois, rien de moins que six consultations publiques seront organisées par l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Au cours du mois de juin, il faut noter les deux soirées suivantes :

       L’aménagement du parc Raimbault qui aura lieu le mercredi 17 juin, à 19h, au centre communautaire de Bordeaux-Cartierville, situé au 1405, boulevard Henri-Bourassa Ouest.

       Réaménagement du boulevard Laurentien et de la rue Lachapelle, le lundi 22 juin, à 19h, au YMCA  de Cartierville, 11 885, boulevard Laurentien

Après la saison estivale, quatre consultations sont prévues. Les endroits et les dates seront bientôt connus. Il suffira de surveiller vos journaux locaux, l’info lettre de l’arrondissement ou bien sûr, le site web de l’arrondissement.

Ces consultations sont les suivantes :

       L’aménagement du parc Saint-Paul-de-la-Croix dans le district du Sault-au-Récollet;

       L’aménagement d’un terrain boisé appartenant à l’arrondissement situé à l’angle de l’avenue Christophe-Colomb et du boulevard Crémazie dans le district de Saint-Sulpice.

       Deux soirées de consultation portant sur le thème de la sécurité publique. Pour avoir l’opportunité de rencontrer le plus de résidents possibles une soirée aura lieu dans le secteur est de l’arrondissement et la secondes dans le secteur ouest.

Relais rivière du Tour de la Route Bleue

La descente de la rivière des Prairies aura lieu le samedi 13 juin 2015 à compter de 11 h. Les participants quitteront le parc-nature du Cap-Saint-Jacques (Pierrefonds-Roxboro) pour arriver au parc de Beauséjour (Ahuntsic-Cartierville). L’activité se clôturera par la Fête de l’eau au parc de Beauséjour, à laquelle toute la population sera conviée à compter de 14 h. Vous y êtes attendus en grand nombre.

Rappelons que  Le Relais rivière s’insère dans le Tour de la Route Bleue, un événement régional se déroulant sur deux jours, qui en est à sa cinquième édition cette année. Cette activité incarne la  vision d’offrir aux Montréalais une série d’activités nautiques partout autour de l’Île de Montréal

Conseil d’arrondissement 

Le prochain conseil d’arrondissement aura lieu le lundi 8 juin 2015, à 19h, à la salle du conseil située au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Les personnes qui désirent poser une question aux élus doivent s’inscrire entre 18h30 et 19h au registre disponible à l’entrée.

Il est à noter que le conseil d’arrondissement est  diffusé sur le Web. Pour le visionner  en direct ou en différé, il suffit d’aller à www.ville.montreal.qc.ca/ahuntsic-cartierville et de cliquer sur l’onglet correspondant.

Finalement, veuillez prendre note que, cette année,  le conseil d’arrondissement fera relâche en juillet.



_____________________________________________________

BON À SAVOIR
Remplissage des piscines et arrosages : 

ce qui est permis et ce qui ne l’est pas


PhotoAh, l’eau bleue apaisante des piscines, l’été!

En cette veille de début de saison estivale et à l’approche des températures chaudes, voire caniculaires, nombre d’entre nous sommes tentés par un peu de rafraîchissement, que ce soit au bord de la piscine ou en usant et abusant des tuyaux d’arrosage. Ce faisant, attention toutefois de ne pas contrevenir à la politique de gestion de l’eau de la Ville qui repose sur plusieurs règles en la matière. En voici quelques-unes.

Remplissage des piscines

En vigueur depuis le 20 juin 2013 et applicable aux 19 arrondissements, le règlement de la Ville de Montréal sur l’usage de l’eau prévoit qu’il est interdit de procéder au remplissage d’une piscine entre 6 h et 20 h, à l’exception de la période du 1er avril au 15 mai où le remplissage des piscines est en revanche possible en tout temps.

Par ailleurs, il importe de noter, pour ceux qui n’auraient pas de piscine et qui souhaiteraient en avoir qu’il faut au préalable demander un permis à l’arrondissement. « Toute personne désirant construire ou installer une piscine creusée ou hors terre dans l’arrondissement doit au préalable faire une demande de permis à la Direction du développement du territoire de l’arrondissement. La construction ou l’installation de la piscine ne peut débuter avant la délivrance du permis », peut-on ainsi lire sur le portail du 311 de l’arrondissement, dans la réglementation concernant les piscines privées.

Arrosage

En matière d’arrosage, là encore, le règlement de la Ville s’applique à l’ensemble des arrondissements. Aussi prévoit-il différentes règles selon le type d’arrosage privilégié. S’il s’agit d’un arrosage « par asperseur amovible ou par boyau poreux », les adresses paires peuvent arroser les dates paires, tandis que les adresses impaires peuvent arroser les dates impaires. Dans les deux cas, ce type d’arrosage ne peut avoir lieu que le soir entre 20 h et 23 h.

Si vous souhaitez arroser au moyen d’un système automatique, « le système doit être muni d’une sonde d’humidité ». Là encore, les adresses paires peuvent arroser les dates paires et les adresses impaires peuvent arroser les dates impaires. La période où un tel arrosage est autorisé est quant à elle la nuit, entre 3 h et 6 h. Enfin, l’arrosage manuel sur les végétaux peut quant à lui être fait en tout temps, et ce seulement s’il ne pleut pas.

Par ailleurs, il importe de noter qu’il est interdit de laisser ruisseler de l’eau sur les propriétés voisines ou sur la rue, et que les appareils de climatisation utilisant de l’eau « sans boucle de recirculation » sont interdits. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-06-05)
________________________________________________________________________

LETTRES OUVERTES 

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique, ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)
Lettre des membres du Conseil d’établissement de l’école Sophie-Barat
________________________________________________________________________

TROIS ANS DÉJÀ!
Chez vous ou à la bibliothèque
Nouveau magazine estival disponible
 


Photo

Nouveau logo, nouvelle
présentation, photos de vos journalistes et chroniqueurs préférés : votre magazine papier de
l’été de journaldesvoisins.com a fait
peau neuve. 

Nous espérons qu’il saura, sinon vous plaire, du moins vous
intéresser! 

Si la météo le permet, les 17 000 exemplaires seront distribués dans la partie est de
l’arrondissement dès ce vendredi et pour les prochains jours. 

La version Ouest
sera distribuée le prochain week-end. 

Au menu : un dossier sur
l’agriculture urbaine; une thématique omniprésente portant sur le voisinage, des rencontres avec des résidants et aînés actifs et qui
ont des choses à raconter; un article sur l’accessibilité aux commerces du territoire pour les
personnes ayant une déficience motrice (alors que se termine samedi la Semaine
des personnes handicapées
); l’histoire touchante d’une famille originaire du Liban qui a fait son
nid parmi nous; une réflexion de la professeure Diane Éthier sur les élections
fédérales prévues pour l’automne, etc. D’autres chroniques et articles concoctés pour plaire à nos lecteurs. 

Faites-nous part de vos commentaires!
(C.D.)


________________________________________________
BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…


PhotoJean Claude Vigor, conférencier; Thérèse Blais, présidente; Lorraine Pagé conseillère de l’arrondissement pour le district du Saut-au-Récollet et Émilie Thuillier, conseillière pour le district d’Ahuntsic

Célébration des 40 ans de la Société d’horticulture et d’écologie du nord de Montréal le mardi 2 juin dernier. Pour l’occasion, le sympathique conférencier et horticulteur Jean-Claude Vigor était venu donner une conférence. Les conseillères de l’arrondissement, mesdames Lorraine Pagé et Émilie Thuillier étaient également présentes. L’esprit était à la fête et tous ont voulu souligner le travail colossal et le dévouement vraiment exceptionnel de la présidente, Thérèse Blais, au sein de cette société qu’elle a fondée avec feu son mari, Jean Blais, en 1975. Mme Jocelyne Leduc Gauvin du Comité de la mise en valeur du Bois de Saraguay a également profité de l’occasion pour rappeler le rôle extrêmement déterminant, à partir des années soixante-dix, de la société d’horticulture et particulièrement de sa présidente dans la sauvegarde de ce boisé très ancien. (Source : Société d’horticulture, par Judith Duhamel)

Des bourses Schulich Leader et une bourse d’importance majeure pour des étudiantes du collège André-Grasset. Montréal, le 3 juin 2015 – Chloé Villeneuve et Kenza Rahmouni El IDrissi, toutes deux finissantes en Sciences, lettres et arts au Collège André-Grasset ont été sélectionnées pour obtenir une bourse Schulich Leader de 60 000 $. Chloé entreprendra des études en médecine à l’Université de Montréal, qui lui a offert cette bourse.  L’Université Laval et l’Université de Montréal ont toutes deux proposé cette bourse à Kenza pour l’entrée au programme en médecine, mais son choix s’est arrêté sur l’Université McGill, qui lui offrait également une bourse d’importance majeure de 48 000 $ pour ses études en médecine.  Les bourses Schulich Leader visent à appuyer et à encourager les jeunes qui s’intéressent à la recherche et à l’innovation scientifiques. Elles sont offertes à des étudiants qui s’inscrivent à un baccalauréat en sciences, en technologie, en génie ou en mathématiques dans certaines universités canadiennes. (Source : Collège André-Grasset)
“Un mercredi comme les autres – histoires et excès de table” l’aventure littéraire de l’été. Une œuvre littéraire unique proposée selon une formule singulière sera disponible pour tous les francophones d’ici et d’ailleurs. L’auteure montréalaise et résidente d’Ahuntsic, Johanne Tremblay, vous  propose une série inédite de 10 nouvelles vendues sur abonnement, jusqu’au 17 juin prochain sur la plateforme de socio-financement Indiegogo. Un peu comme ils le feraient pour une série télévisée, les lecteurs qui s’abonneront recevront une nouvelle par courriel chaque mercredi de l’été. Cette série littéraire estivale sera offerte pour une durée limitée, soit du mercredi 27 mai au mercredi 17 juin 2015. La diffusion débutera le mercredi 1er juillet. (Source : Johanne Tremblay)
Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 8 juin. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. L’ordre du jour devrait être disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement ici. 
Bourse TD de 70 000 $ pour une étudiante d’Ahuntsic. Fei Ya (Sophia) Chen, finissante du programme Sciences de la nature au Collège André-Grasset, est l’une des deux Québécoise qui ont reçu les honneurs grâce à leur dévouement et leur engagement envers leur communauté.  En reconnaissance de ses efforts, Fei Ya recevra une bourse pouvant atteindre 70 000 $ en droits de scolarité postsecondaire et en frais de subsistance. Elle fait ainsi partie des 20 récipiendaires canadiens des prestigieuses bourses d’études que remet le Groupe Banque TD. Les récipiendaires des bourses TD démontrent un leadership et une persévérance hors du commun. L’an prochain, Fei Ya Chen poursuivra ses études en médecine dentaire à l’Université McGill. Ce n’est pas la première fois que le Collège André Grasset se distingue lors de la remise des bourses TD : il y a deux ans c’est une autre élève du collège, Anne-Lou McNeil Gauthier qui recevait l’un des vingt prix offert par la banque. Elle poursuit actuellement ses études en médecine à l’Université de Sherbrooke. (Source : Collège André Grasset)


PhotoDe gauche à droite : Benoit Pagé, directeur général du Collège Ahuntsic, Nathalie Vallée, directrice des études du Collège, Jacques Veillette, directeur des ventes, est du Canada, Siemens Canada limitée, M. Silvano Ordonselli, directeur de comptes, Siemens Canada limitée, Guy Cimon, directeur national de produit – imagerie moléculaire, Siemens Canada, Chantal Asselin, coordonnatrice du Département de Technologie de médecine nucléaire, René Rebeaud, directeur général, Hermes Solutions Médicales Canada inc. et Danièle Boué, présidente de l’OTIMROEMPQ.

Le Département de Technologie de médecine nucléaire du collège Ahuntsic inaugure ses nouveaux équipements. Le Collège Ahuntsic, seul collège francophone en Amérique à offrir une formation en Technologie de médecine nucléaire, a inauguré hier après-midi de nouveaux équipements de dernière génération. Parmi les nouvelles acquisitions se trouve une caméra de tomographie par émission monophotonique (TEMP) de Siemens Canada couplée à un tomodensitomètre (TDM ou CT), parmi les plus performantes du domaine médical. D’autre part, le Collège a fait l’acquisition de douze licences d’un logiciel d’imagerie spécialisée de la société Hermès Solutions médicales pour le traitement et la lecture des images captées. Ces équipements permettront de former aux mieux les étudiants à l’usage d’appareils qui sont à l’avant-garde de la technologie médicale. (Source : Collège Ahuntsic)

Le samedi 13 juin à 18 h 30
Souper spaghetti. Candidat à l’investiture du Parti libéral du Canada dans la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville, M. Anthony Di Carlo, vous invite à un souper spaghetti à la Paroisse Saint-Simon Apôtre (145, rue de Beauharnois Ouest). Le billet de 10$ inclut l’admission au souper spaghetti ainsi que l’adhésion au Parti libéral du Canada. Les résidents d’Ahuntsic-Cartierville sont invités afin d’échanger sur les enjeux qui touchent le quartier. Les billets sont disponibles en ligne sur www.eventbrite.com ou en téléphonant au 514-816-7707, ou par courriel à info@anthonydicarlo.ca. Visitez l’évènement « Souper Spaghetti – Spaghetti Supper » sur Facebook pour plus de détails! (Source : Parti libéral du Canada) 
Mélanie Joly donnera un gros coup dans sa campagne la semaine
prochaine en organisant un rassemblement de citoyens du nord de la ville à
quelques semaines probables de la tenue de l’investiture du Parti libéral du
Canada dans Ahuntsic-Cartierville.Son organisation met les bouchées doubles autour de ce grand
ralliement qui se tiendra au Buffet Crystal au 5282, boulevard Henri-Bourassa Ouest.
Mme Joly a fait distribuer des cartes postales invitant la population (les
familles sont les bienvenues) de la circonscription à venir la rencontrer
mercredi prochain (10 juin) à compter de 19 h. Un coquetel dînatoire
(gratuit) est prévu, mais il faut réserver. Il suffit de contacter l’équipe
Joly 2015 pour réserver son billet d’entrée (http://bit.ly/1M2d0vL)  Pour l’instant, parmi les candidats à l’investiture
libérale, un seul s’est rallié à sa candidature, soit Gérard Pierre. Les
autres sur les rangs comptent continuer à mener leur campagne. Mais tous ont
hâte que les bonzes du parti à Ottawa annoncent au plus tôt la date du congrès d’investiture.
L’assemblée devrait être l’une des plus importantes à se tenir au Québec compte
tenu du nombre élevé de candidats qui doivent vendre des cartes de membre. Plusieurs
s’attendent maintenant à une date en août. L’actuelle députée Maria Mourani se représente, mais pour le
Nouveau parti démocratique alors que le Bloc québécois vient de choisir Nicolas Bourdon,
un jeune enseignant. Le Parti conservateur est représenté par Wiliam Moughrabi.
(Par Alain Martineau)
(2015-06-05)   


_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont le mercredi de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et tenter de publier le plus possible de ce que nous recevons. Merci!

La collecte de sang du club optimiste Montréal, Ahuntsic inc et la promenade Fleury, aura lieu le vendredi 12 juin de 13 h à 20 h 30 dans les locaux de PrésÂge, situé au 1474 rue fleury Est à Montréal. (Source : Club optimiste)
Invitation à l’AGA du Service de nutrition et d’action communautaire. Vous êtes tous cordialement invités à venir assister à l’assemblée générale annuelle du SNAC.  Celle-ci se tiendra à la salle Poly I du Centre communautaire, au 10 780 rue Laverdure, le lundi 15 juin à 19 h. Veuillez confirmer votre présence au (514) 385-6499 ou lesnac.com. (Source : SNAC)
Convocation à l’AGA du Centre des femmes solidaires et engagées. L’assemblée générale annuelle des membres du Centre des femmes solidaires et engagées aura lieu le mardi 23 juin à 18h30 à Présâges (1474, Fleury Est). À l’ordre du jour : présentation du rapport d’activités, adoption du plan d’action 2015-2016 et états financiers. Pour plus d’informations, contactez-nous au (514) 388-0980 (poste 201). Toute personne ayant renouvelée sa carte de membre aura droit de vote. (Source : Centre des femmes solidaires et engagées)
Venez tricoter avec le Cercle de Fermières d’Ahuntsic pour la Journée mondiale du tricot, dimanche le 14 juin de 10 h à 15 h au 2574 Fleury est. Pour plus d’informations: 514-387-1264. (Source : Cercle de Fermières Ahuntsic)
Le club Toastmasters Expression Ahuntsic est une OBNL favorisant l’art oratoire chez les adultes dans une ambiance amicale. Les rencontres ont lieu les mardis soir de 18h45 à 21h15 au Centre Communautaire Ahuntsic, au 10780 Laverdure. Les premières rencontres sont gratuites. Soirée portes ouvertes le mardi 16 juin 2015. Infos:(514) 265-5780 ; www.expressionahuntsic.org (Source : Club Toastmasters Expression Ahuntsic)


Photo

Le club de balle-molle des Retraités Sportifs En Forme a repris ses activités encore cette année au parc Martucci. Les membres sont responsables de l’organisation, de la préparation du terrain et du matériel sous la direction d’André et les conseils de Bernard et Jacques. L’important est de frapper un peu, attraper encore, mais surtout de s’amuser beaucoup! Lundi, mercredi, vendredi de 9 à 11 h au parc Martucci, coin Émile-Journault et Christophe-Colomb. (Source : CRSF) 

Conférence sur les moyens à la disposition des aînés, locataires ou en centre d’hébergement pour faire respecter leurs droits.  Avec l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR). Au café de Da le 10 juin à 10 h.  Inscriptions : 514 872-5674. (Source : Arrondissement)
Conférence sur le testament en fin de vie. Avec l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR). À la bibliothèque de Cartierville le 10 juin à 13 h.  Inscriptions : 514 872-6989. (Source : Arrondissement)


Photo

Assemblée générale annuelle de Relax-Action le vendredi 5 juin. Relax-Action Montréal, organisme communautaire sans but lucratif venant en aide aux adultes vivant avec un problème de santé mentale vous invite à son AGA à 14 h au centre communautaire d’Ahuntsic. RSVP 514 385-4868. (Source : Relax-Action)

La fête des voisins sera soulignée au Musée des Soeurs de la Miséricorde les vendredi 5 et samedi 6 juin avec des visites gratuites. Profitez de la Fête des voisins pour vous familiariser avec le musée, sa communauté et des voisins méconnus dans l’arrondissement. Le muséen situé au 12435 av. de la Miséricorde est voué à raconter l’histoire de l’assistance aux « filles-mères » et à leurs enfants par les Soeurs de la Miséricorde. Samedi 6 juin ne ratez pas l’occasion de jaser avec une soeur de Miséricorde autour d’un verre de jus et d’un biscuit après votre visite. Départs à 10 h 30 et 14 h 30 Information : 514 332 0550 ou site. (Source : musée des Soeurs de la Miséricorde)
Aidez un chercheur universitaire!  Tu habites Ahuntsic-Cartierville, tu as plus de 20 ans et tu rêves de
marquer l’histoire? Si c’est le cas, j’aimerais te rencontrer afin de
mener une entrevue qui sera enregistrée (que la voix) pour connaître les
liens entre ton identité et ta langue maternelle, le français. Comment
ça se déroulera? Simplement : on jase pendant 45 minutes le temps que je
te pose quelques questions et après cette causette, tu devras me lire
un bref texte et une liste de mots. Pourquoi cet intérêt? Je travaille
pour le professeur Davy Bigot, sociolinguiste à l’Université Concordia,
et dans le cadre d’un projet d’envergure, un groupe de linguistes
tentent de circonscrire les particularités du français parler dans la
plus grande métropole francophone en Amérique et j’ai été mandaté pour
jaser avec les gens de Ahuntsic-Cartierville.. 
Contactez-moi loulouleblanc@outlook.fr afin que nous fixions rendez-vous. (Source : louisane LeBlanc)
Le comité circulation Cartierville invite les résidants de Bordeaux-Cartierville à un café-rencontre qui se tiendra le dimanche 7 juin 2015, de 13 h à 16 h à la bibliothèque Cartierville (5900, rue de Salaberry, coin Grenet). Le comité  citoyen vous parlera de l’apaisement de la circulation, de la sécurité des piétons et du transport en commun dans le quartier. Mais, avant tout, le comité sera là pour vous écouter. Vous voulez parler de sécurité routière dans votre quartier, alors venez nous voir. Halte garderie disponible sur réservation seulement. Pour plus d’information appelez au CLIC 514 332 6348 ou mobilisation@clic-bc.ca (Source : CLIC)


Photo

Assemblée générale annuelle du Carrefour d’aide aux nouveau immigrants le lundi 8 juin à 17 h 30 au Centre Communautaire. A l’ordre du jour pour cette AGA entre autre : présentation du plan annuel 2015-2016 et des états financiers de l’année passée et élection des membres au conseil d’administration. Une collation vous sera servie au début de l’assemblée. RSVP avant le 1er juin : 514 382 0735 ou adjointe@cana-montreal.org (Source : CANA)


Photo

« Je lis avec papa » le samedi 13 juin à partir de 10 h à la bibliothèque de Cartierville. Dans le cadre de la semaine de la paternité, l’organisme RePère et ses partenaires organisent une activité de lecture pères-enfants. Il s’agit d’une activité interactive pour découvrir des fables et des histoires d’ici et d’ailleurs. Activité gratuite, inscriptions : 514 329 2800 ou bc-ndgdelavisite@videotron.ca. (Source : RePère)

Concert de la chorale des chanteurs de l’amitié le 14 juin à l’église Christ-Roi (rue Louvain et Lajeunesse). Des places sont encore disponibles, vous êtes attendus nombreux ! Info et réservations : solangechante@videotron.ca ou 514 324 5543
Portes ouvertes et Assemblée générale annuelle de Carrefour Jeunesse Ahuntsic-Cartierville le mercredi 17 juin. Seront présentés le rapport annuel d’activité ainsi que les états financiers vérifiés 2014-2015. Info : 514 383 1136. (Source : Carrefour Jeunesse)
Tara Québec en association avec la fondation Share International organise une journée intitulée « La plus belle Histoire depuis 2000 ans. » Les Frères Aînés de l’Humanité, les Maîtres de Sagesse, sont une fois de plus parmi nous! Vous êtes invités à une porte ouverte le 7 juin, au Centre Le Point du Jour, au 9259 rue Lajeunesse à Montréal. À 13 h 30, conférence « La plus belle Histoire depuis 2000 ans » (diaporama) et à 19 h, conférence « Le grand retour et la méditation pour le nouvel âge », suivie d’une expérience de médiation. Détails du programme complet : TaraQuebec.org ou 1-888-886-8272. (Source : Tara Québec)

________________________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS 
Commerçants, vous avez jusqu’à lundi 17 h pour réserver votre espace publicitaire dans notre magazine estival distribué à l’ouest de la rue St-Hubert. Nouveau look! Nouvelle mouture! 514 770-0858

PROMENADE FLEURY

On se prépare à la traditionnelle vente trottoir de juin sur La Promenade Fleury.  Elle aura lieu du 11 au 14 juin. Pour l’occasion, c’est toute la portion de la
rue Fleury Est comprise entre l’avenue Papineau et la rue Saint-Hubert qui sera
piétonne, et ce, les vendredi, samedi et dimanche 12, 13 et 14 juin. Les
commerçants sortiront sur les trottoirs dès le mercredi ! Durant les trois jours où la rue sera
laissée aux piétons, une panoplie d’animations est prévue : jeux
gonflables, zone familiale, musique, maquillages, spectacles, la mascotte
Fleurimon et ses amis, et plus encore ! (Source Promenade Fleury) (Photo : Archives jdv)

FLEURY OUEST

FLO se refait une beauté.  Les fleurs foisonnent de plus belle, belle saison oblige, tandis que les devantures de la pharmacie Jean-Coutu et du restaurant Le Chien Rose sont remises à neuf.

En outre, les travaux du parc Tolhurst (photo ci-contre) se poursuivent avec comme objectifs de rendre le parc fin prêt pour la fête méditérranéenne qui aura lieu le 20 juin.  

Ne manquez pas notre article sur la fête plus haut dans ces Actualités.

Voici une photo du nouveau sentier en construction dans le parc Tolhurst; un avant-goût de ce que nous pourrons voir de visu dans quelques semaines.

_______________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


Photo

Les vendredi 5 et samedi 6 juin.
La chorale « Les fous de la gamme » chantera pour vous à la Maison de la Culture d’Ahuntsic. 46 voix s’unissent pour vous offrir un spectacle multimédia avec des arrangements originaux, des chansons populaires, classiques et jazz, le tout accompagné d’un band de feu! C’est avec grand plaisir que l’ensemble vocal et son chef vous attendent à ce rendez-vous à ne pas manquer! (Source : Les fous de la gamme)

Les vendredi 5 et samedi 6 juin à 10 h 30 et 14 h 30.
Visites gratuites du musée des Soeurs de la Miséricorde. Ne ratez pas cette occasion de vous familiariser avec ce beau musée d’Ahuntsic-Cartierville. Le samedi 6 juin vous aurez également l’opportunité de rencontrer une des soeurs de la miséricorde et de jaser autour d’une collation. (Source : musée des Soeurs de la Miséricorde)


Photo

Le vendredi 5 juin à 18 h 00
Létourneau Chante et Rechante. Pierre Létourneau chante et raconte sa vie d’auteur-compositeur-interprète. Les Boîtes à Chansons, «Tous les jours de la semaine» à Jeunesse d’aujourd’hui, sa collaboration avec Nicole Martin («Laisse-moi partir»), son quinzième album avec «Tout de toi» et «Les Bébé-Boomers ». Michel Robidoux, le frère qu’il aurait aimé avoir, l’accompagne à la guitare. Tout y est. «La vie de ville», « Les pissenlits», « Les Colombes», «Il faut bien rêver», «Maurice Richard», «Elle fait semblant d’être heureuse». On rit, on pleure, on écoute, on respire et on chante. Souper-Spectacle 44.95 $ (Source : Le rendez-vous du thé)

Le vendredi 5 juin à 21 h
Cinéma en plein air au parc Ahuntsic dans le cadre de la fête de l’arrondissement. Le film qui sera diffusé cette année est Les Dragons 2. Apportez vos chaises, le pop-corn sera vendu sur place. (Source : Arrondissement)


Photo

Le samedi 6 juin de 7 h 30 à 12 h
Sortie ornithologique au parc Summit. Excursion dédiée à l’observation des parulines dans ce site reconnu au sommet du Mont-Royal. Rendez-vous au chalet d’accueil du parc de l’Île-de-la-Visitation.  Gratuit pour les membres. 3 $ pour les non membres.  Covoiturage disponible 4 $. Info : coamessages@gmail.com ou 438 338 4138 (Source : COA)

Le samedi 6 juin de 10 h à 15 h 
Venez fêter au parc Ahuntsic.  C’est la fête de l’arrondissement pour les petits et les grands!

  • Reconstitution historique et animations vikings
  • Jeux gonflables et spectacles
  • Présence de l’escouade Énergi’Z toi!
  • Démonstrations sportives
  • Stands dynamiques sur l’offre de services du quartier
  • Burinage des vélos par des policiers du PDQ 27
  • Grande parade de clôture
  • Plusieurs autres surprises…
  • Découvrez la cuisine de rue avec les Camions de bouffe de rue.  (Source : Arrondissement)


Picture

Le samedi 6 juin à 18 h 00
Hommage à Piaf. La même intensité, le chagrin dans la gorge et l’amour qui déborde, la voix qui gonfle et pour frissonner avec elle les beautés de la vie! Angélique fait revivre le répertoire de la grande Édith Piaf! La foule, Padam, Je ne regrette rien… accompagnée de Marc-André Cuierrier au piano. Souper-Spectacle 44,95 $ (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le dimanche 7 juin à 18 h 00
Chansons humoristiques à saveur burlesque. Lili Patente c’est de la chanson française des années 20 à 50, avec une touche actuelle et un brin de fantaisie. Mistinguett, Josephine Baker, Bourvil, Fernandel ne sont que quelques noms parmi lesquels Lili patente puisse son répertoire. Contribution volontaire. (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Le lundi 8 juin à 18 h 00
Les lundis de Sergeï Trofanov. Le violoniste et chanteur Sergeï Trofanov vous propose une magnifique soirée dans une ambiance romantique, légère et joyeuse! Son répertoire international de chansons, de musiques de films et d’airs populaires, interprétés dans des styles musicaux variés, produit immanquablement une atmosphère des plus chaleureuse. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Le mardi 9 juin à 18 h 00
Trio de Guitare Jazz. Au cours des deux dernières année, le guitariste Mike Gauthier s’est concentré dans l’art du trio de guitare jazz (guitare, basse & batterie), il décide d’exploiter cet art lors de sa présentation au Rendez-Vous Du Thé. Afin de rendre sa soirée inoubliable, Mike sera accompagné de Jean Cyr à la basse et Maude Bastien à la batterie. Entrée libre. (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Le mercredi 10 juin à 18 h 00
Cravates Blanches. Vous aimez l’époque où les Frank Sinatra, Tony Bennett, Tom Jones et compagnie faisaient la pluie et le beau temps au palmarès Américain? Peut-être préférez-vous Elvis Presley, The Beatles ? Que dire de Charles Aznavour, Gilbert Bécaud et Sacha Distel ? Il ne faudrait surtout pas oublier nos Pierre Lalonde, Fernand Gignac et Michel Louvain. Ce ne sont que quelques-uns des chanteurs qui figurent au « Palmarès » des Cravates Blanches, une rétrospective musicale en chansons qui vous fera sourire, danser, chanter. Le groupe Les Cravates Blanches est formé de trois musiciens: Daniel Loyer au piano et voix, Denis Fortier à la contrebasse et voix et Daniel Zanella à la batterie et voix. Entrée libre, contribution volontaire. (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Le jeudi 11 juin à 18 h 00
Trio Flamenkeo. Flamenco Rosanne Dion présente le trio Flamenkeo, un spectacle composé d’un éventail de styles de danses du répertoire Flamenco, ainsi que de pièces musicales à saveur Flamenca composées par Carina Lorenzo. Le tout accompagné par l’excellent percussionniste Éric Breton. Nous vous proposons un voyage au cœur de l’Andalousie, ou intensité et passion sont au rendez-vous….OLÉ! Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Le vendredi 12 juin à 18 h 00
L’important c’est… Bécaud! S’accompagnant au piano, ou à la guitare, Jocelyn St- Jean vous fait revivre quelques-unes des mélodies les plus électrisantes de l’un des grands compositeurs- interprètes de la francophonie de son époque: Gilbert, “ Monsieur 100,000 volts “, Bécaud. « Et Maintenant », « Nathalie », « Les Cerisiers sont Blancs » et plusieurs autres seront au Rendez- Vous… du Thé! Elles vous y attendent… Souper-spectacle 42.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Les vendredi 12 et samedi 13 juin de 10 h à 17 h
« Portes ouvertes » pour le 30 e anniversaire de l’association des retraités d’Ahuntsic. Le vendredi : Exposition et vente des productions artistiques et tricots des membres les plus talentueux, photographies témoignant du dynamisme des 30 dernières années et mini concert de la chorale « Les Sons Charmants » à 14 h.  Les anciens et nouveaux membres sont également conviés à un 5 à 7 vin et fromage, agrémenté de musique d’ambiance. Le samedi : Événement « on bouge à l’ARA ». Le public est invité à assister et à participer à plusieurs activités physiques tels que: Tai Chi (10 h), étirements (11 h), danse en ligne (13 h), conditionnement physique (15 h), sous la direction des professeurs des cours d’automne. Offert par l’Association des retraités d’Ahuntsic dans les locaux de Présâges, 1474 Fleury est, coin Hamel. Informations au (514) 382-0310. (Source : Association des retraités d’Ahuntsic)

Le samedi 13 juin
Cette année encore, le Club de canotage de Cartierville, un organisme à but non lucratif voué à la promotion du canot kayak de vitesse et des relations sociales depuis plus de cent ans, organise une journée porte ouverte. Venez profiter de cette occasion pour jouir gratuitement du site au bord de la rivière, de ses installations rénovées et rencontrer notre équipe de compétition. Le Club est situé au 12530, rue Cousineau à Cartierville et sera ouvert de 10 h à 18 h. Pour plus d’informations veuillez contacter Suzanne Wattiez au (514) 335-6965. (Source : Club de canotage de Cartierville)


Picture

Le samedi 13 juin de 7 h 30 à 14 h
Sortie ornithologique à l’Arboretum Morgan. De nombreuses espèces fréquentent ce magnifique site.  La diversité des arbres et habitats favorise la multiplicité des espèces.  On peut y apercevoir le Goglu des prés avec son chant envoûtant et de nombreuses autres espèces de passereaux. Rendez-vous au chalet d’accueil du parc de l’Île-de-la-Visitation.  Gratuit pour les membres. 3 $ pour les non membres.  Frais d’accès 6 $.  Covoiturage disponible 5 $. Info : coamessages@gmail.com ou 438 338 4138 (Source : COA)


Picture

Le samedi 13 juin de 14 h à 17 h pour toute la famille
C’est la fête de l’eau au parc de Beauséjour à Cartierville.  Des activités pour toute la famille sur l’eau et dans le parc.  Venez accueillir les participants du Relais rivière qui arriveront du Cap St-Jacques et voir le nouveau quai.  Il y aura de la nourriture sur place. (Source : Arrondissement) 


Picture

Le samedi 13 juin à 18 h
Hommage à Joe Dassin par Raphael Torr. Doté d’une solide expérience de scène ainsi que d’une voix chaude et grave naturellement semblable à celle de Joe Dassin, l’interprète, Raphaël Torr, fait revivre les plus grands classiques de Dassin. De Salut les Amoureux à l’Amérique, en passant par Les Champs-Élysées et L’été indien, c’est un véritable voyage dans le temps qui vous attend. Le spectacle de celui qu’on désigne comme ”le meilleur interprète de Joe” devient vite une véritable fête à la mémoire de Dassin. Souper-Spectacle, 44.95 $ (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le lundi 15 juin à 18 h 
Rendez-Vous Poétiques par Roger Michael, Denis-Martin Chabot et leur invité. Ces soirées sont animées par le comédien Roger Michael, avec l’aide de Denis-Martin Chabot, écrivain et journaliste. Les récitants sont souvent accompagnés par des invités qui viennent lire leurs poèmes préférés. Le tout, dans l’ambiance agréable du Rendez-vous du thé. Entrée Libre (contribution volontaire) (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le mercredi 17 juin de 17 h à 19 h 
Le Centre Scalabrini pour réfugiés et immigrants organise une conférence dans le cadre des activités entourant la journée mondiale des réfugiés 2015, et vous êtes chaleureusement invité à y participer. Nos conférenciers aborderont les thèmes suivants : 1- Le parrainage des réfugiés syriens, 2- Le Canada et la protection des réfugiés. En espérant vous y voir en grand nombre. (Source : Centre Scalabrini)

Autres idées d’activités sans date précise

Un début d’été follement familial à la TOHU! À Montréal, le 21 mai 2015, La TOHU entreprend la saison chaude avec une programmation aussi débordante qu’effervescente! Au programme : un événement internationale de cerfs-volants, un grand rassemblement écologique, du cinéma en plein air, des activités d’initiation aux arts du cirque, des ateliers avec minichevaux, une tour humaine de huit étages et plusieurs autres événements gratuits qui se dérouleront en juin et en juillet. Billetterie et informations :www.tohu.ca Tél. : (514) 376-TOHU (8648) ou 1 888 376-TOHU (8648). (Source : La Tohu)


Photo

Cet été, venez découvrir le musée des sœurs de Miséricorde situé à Cartierville. Les visites du musée et de ses alentours se font sur rendez-vous, sauf aux dates suivantes : 5-6 juin, 3-4 juillet, 7-8 août, 4-5 septembre. Départs : 10 h 30 et 14 h. Les familles avec enfants et les groupes sont invités à réserver. Pour informations composez le 514-332-0550 poste 1- 393 ou visitez le museemisericorde.org. Le Musée est situé au 12435, av. de la Miséricorde. (Source : Musée des soeurs de Miséricorde)


Photo

Prêt gratuit de vélos jusqu’au 15 octobre. À L’escale verte, 10416, rue Lajeunesse. Profitez de la piste cyclable qui longe les berges et découvrez les nombreux parcs qu’elle traverse. Réservation : 514 447-6232. (Source : Ville en vert)


Picture

Marcher pour rester en santé.  Avec
le printemps, l’Association des retraités d’Ahuntsic reprend ses marches santé
au parc-nature
de l’Île-de-la-Visitation. C’est une heure
de randonnée agréable et stimulante à travers les sentiers. Chacun se balade à
son rythme, en bonne compagnie et dans la bonne humeur. 
C’est
gratuit pour les membres de l’ARA (la carte pour l’été ne coûte que $ 6). 
Rien à
réserver: il suffit de se présenter. L
es lundis matins à 9 h 30 (sauf
en cas de pluie) 
au bistro du parc de la Visitation. (10897
rue du Pont, qui se prend par le boulevard Gouin, un peu à l’ouest de De
Lorimier). (Source : ARA)



Picture

Tennis. Horaires jusqu’au 12 juin.
Parc Nicolas-Viel : Lundi au Vendredi de 16h à 20h, Samedi et Dimanche de 9h à 19h
Parc Marcelin-Wilson : Lundi au Vendredi de 16h à 20h, Samedi et Dimanche de 12h à 20h
Henri-Julien : Sans surveillance
Tennis Camille : Tous les jours de la semaine de 9h à 23h, sans réservation (Source : arrondissement)

Jusqu’au 20 juin
Exposition Tout cela n’est que cela,
une sélection de peintures de Pierre-Étienne Massé. Pierre-Étienne
Massé s’inspire de la « peinture animalière » et l’actualise, la
transformant en hybridant le médium de la peinture à travers une
approche multidisciplinaire. Il capture des empreintes d’espèces
animales en péril sur des supports comme l’argile, le sable, des
pigments naturels, et les intègre dans le corpus de l’oeuvre. Avec
une esthétique « cartoonist » et surréaliste, son travail s’oriente
vers un mélange d’hyperréalisme et d’abstraction dans une volonté de
permettre le développement d’un langage commun entre le milieu des arts
visuels et celui de l’environnement. Une approche à la fois conceptuelle
et pratique! À la maison de la culture Ahuntsic-Cartierville (Source : Arrondissement)
______________________________________________________________________
Numéros de téléphones utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section « Quoi faire » sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

En 2015…
Améliorez la qualité de l’information en joignant les rangs de
la Société des amis du journaldesvoisins.com
 

Seulement 3 cents par jour (10 $ par an, ou plus)
par chèque ou PAYPAL!


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par Paypal ou encore par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au : 10 780, rue Laverdure Montréal, QC  H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Cinq catégories de membres

  • Membre ordinaire : 10 $
  • Membre bronze : 20 $
  • Membre argent : 30 $
  • Membre or : 40 $
  • Membre bienfaiteur : 50 $ – 999 $
  • Membre bienfaiteur émérite: 1000 $ et plus

Les noms des membres de la Société des amis du journaldesvoisins.com seront publiés dans notre magazine bimestriel papier, à moins de mention contraire de votre part.

Joignez-vous aux autres membres qui ont compris que, avoir de l’information locale de qualité, c’est possible, pour peu qu’on mette la main à la pâte! (C.D.)

Pour devenir membre, cliquez ici.
VOUS POUVEZ MAINTENANT VOUS INSCRIRE ET PAYER directement avec PAYPAL.
________________________________________________________________


Pour plus de nouvelles « Aimez-nous »
sur Facebook à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours
    Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours
    québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal
    au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie
    sociale



Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com.

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.
COURRIER: 10780, rue Laverdure, Montréal H3L 2L9
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Paul Guay, FCA, président; Pierre Foisy, vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.
Éditeur : Philippe Rachiele.
Représentant publicitaire : Philippe Rachiele, 514 770-0858
Rédactrice en chef : Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Elizabeth Forget-Le François, et Raluca Tomulescu.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe,
Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj, Gabrielle Ramain.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie : Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Laurent Gariépy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Corinne Dupont-Rachiele, Gabrielle Ramain, Maximilien-Antoine Rathier-Létourneau et Daphné Dupont-Rachiele.
Photos : Philippe Rachiele.

Conception graphique originale version papier et nouveaux logos : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont, Gabrielle Ramain.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com.
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606.
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X.



________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ
________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Sœurs de la Providence : un rôle actif dans les pensionnats autochtones – Texte 2 de 3

Les Sœurs de la Providence sont généralement connues et reconnues pour leurs…
Pensionnat de Cranbrook

Écoles résidentielles autochtones : les Sœurs de la Providence face à leur passé – Premier texte de trois-

Les Soeurs de la Providence sont présentes dans Cartierville depuis 1926, où…

Sœurs de la Providence et pensionnats autochtones : une dette d’honneur à régler – Texte 3 de 3

Comme nombre de congrégations religieuses catholiques au Québec confrontées à la décroissance…