Elle n’est pas grande, mais sait en imposer, simplement par son sourire, sa gentillesse, son approche chaleureuse. Ginette Fortin, ou « Gigi », — comme l’appellent les enfants–  sait comment les faire patienter!   Et gare aux automobilistes trop pressés qui ne tiendraient pas compte de la présence de « ses » enfants à la traverse de piétons, face à l’école Saint-André-Apôtre là où elle exerce son métier de brigadière ! Journaldesvoisins.com a rencontré Gigi.

Brigadière depuis 16 ans,  Ginette Fortin a d’abord fait ses premières armes dans le métier aux coins des rues Jarry et Bloomfield, dans le secteur de Parc Extension,. Le 10 janvier 2000, elle prenait possession de son nouveau « domaine », aux coins des rues Meunier et Prieur, face à l’école Saint-André-Apôtre et depuis 12 ans, elle est fidèle au poste.

« Auparavant, j’étais coiffeuse », nous dit-elle. Comme elle aime les enfants et le travail à l’extérieur, son métier de brigadière lui fait comme un gant! Et elle apprécie particulièrement que son travail se situe à proximité de l’endroit où elle habite.

Ginette Fortin considère que les enfants du quartier sont très bien élevés. « Ils
m’écoutent! », dit-elle. Les consignes sont donc respectées…par les enfants. Il arrive, parfois, que les gens, de façon générale, ne respectent pas la signalisation aux abords de l’école. « On reste poli, précise-t-elle, mais on le dit! » Elle fait valoir que c’est pour la sécurité des enfants et celle de tout le monde qu’elle demande aux véhicules de ne pas s’attarder face à l’école – ce qu’ils n’ont d’ailleurs pas le droit de faire. Mme Fortin
ajoute que les parents ont confiance en elle. La nouvelle balise, à côté de laquelle elle est photographiée, est efficace. « Certains parents pourraient faire plus attention, c’est certain! Mais il y a très peu de délinquants!», lance-t-elle, satisfaite.

Certains des jeunes qu’elle a aidés à traverser lorsqu’ils étaient à l’école primaire
reviennent parfois la saluer. « Il y en a qui sont à l’université! » s’enthousiasme-t-elle. Elle troque parfois son tablier de brigadière pour une tenue civile et donne un coup de main à son conjoint, René Leclair, de la boutique Chaussures Leclair. « Quand les enfants viennent au magasin, souvent ils ne me reconnaissent pas! », dit-elle en riant.

Ginette Fortin fait partie d’un groupe de sept brigadiers dans Ahunstic Ouest, sous la supervision de l’agent de police Jean-Pierre Bigras. En effet, les brigadiers font partie du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Une nouvelle année scolaire se dessine. Gigi est prête. Faites-lui plaisir : quand vous roulez aux abords de l’école, respectez la signalisation. Elle n’en sera que plus souriante!

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Bonne année!

Bonne année 2022!

Recyclage du verre: transparence des coûts au rendez-vous

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville est un pionnier en matière de recyclage du verre à…
HepatiteSanteMontreal_FR Source Santé Montréal

AVIS À LA POPULATION – RISQUE DE TRANSMISSION D’HÉPATITE A – ALIMENTS – BOULANGERIE BALADI, 2485 RUE DE SALABERRY

Montréal, le 31.08.2022 La Direction régionale de santé publique de Montréal souhaite…

COMMUNIQUÉ: L’engagement étudiant récompensé dans le cadre du projet NovaScience

Montréal, 11 mars 2022 – C’est avec grande fierté et reconnaissance que…