(Photo: courtoisie)

Un panneau posé sur la grille Est du cimetière du Sault-au-Récollet rebaptise officieusement, avec quelques mois d’avance, le dit « Chemin des sauvages ».

À l’entrée du « Chemin des sauvages » entre le cimetière et le collège du Mont Saint-Louis, on peut lire depuis quelques jours sur une affiche accrochée à la clôture séparant le chemin du cimetière :

«Sentier des Amérindiens – On suppose que ce chemin est le vestige de la route qu’empruntaient les Amérindiens pour se rendre de Fort-Lorette, près de l’île de la Visitation, au centre-ville au XVIIe siècle. »

Ce chemin doit être identifié officiellement par la Ville-centre dans les prochains mois comme le « Sentier des Autochtones », mais aucune date n’a encore été fixée.

Lorraine Pagé (Photo: jdv P. Rachiele)

Comme mentionné dans un article précédent de journaldesvoisins.com, le projet fait partie de la volonté de la Ville de Montréal de faire de 2017 l’année de la réconciliation avec les peuples autochtones, mais Lorraine Pagé, conseillère du district du Sault-au-Récollet, ne peut certifier formellement que le Sentier soit inauguré avant 2018.

Un nom erroné

La pancarte affichée illégalement sur le cimetière annonce le « Sentier des Amérindiens » alors que le nom finalement choisi par le comité de Toponymie de Montréal est « Sentier des Autochtones ».

Pierre Lachapelle (Photo: courtoisie)

Le nom de « Sentier des Amérindiens » était celui proposé par Pierre E. Lachapelle, le citoyen d’Ahuntsic-Cartierville qui a lancé l’initiative d’identifier formellement ce chemin emprunté depuis des centaines d’années, lorsqu’il a contacté le comité de toponymie de la Ville-centre en octobre 2016.

Cette proposition d’identification avait été avalisée au printemps de cette année, mais après consultation avec des groupes autochtones, le nom retenu fut légèrement différent de la proposition d’origine. Le nom « Sentier des Autochtones » est celui qui a finalement été adopté.

Visiblement le citoyen inconnu, trop pressé, (probablement un riverain) n’a pas pris le temps de s’informer avant d’accrocher sa pancarte.

 

 

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Marie Surprenant
Marie Surprenant
4 Années

Oui, nous l’avons fait. Trop enthousiate d’apprendre la nature de ce sentier que nous empruntions régulièrement. Problème de vocabulaire, c’est en tout respect que nous avons inscrit le terme amérindien. Si notre intervention a aidé à accéléré le processus d’indication de cet endroit, tant mieux et merci à Mr. Pierre Lachapelle de nous avoir informé de l’existence de ce sentier.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Installations sportives : lent retour à la normale

Après presque deux ans de perturbations pandémiques, les installations sportives sont pratiquement…

Ensemble Montréal «démasqué» dans Cartierville

Sur des photos publiées sur la page Facebook d’Ensemble Montréal, on peut…

Une voiture finit sa course dans une clinique de physiothérapie sur Fleury Est

Ce lundi matin aurait pu être beaucoup plus tragique pour d’éventuels passants…

Les riverains de la ruelle et l’arrondissement contre-attaquent

Un propriétaire averti en vaut deux! C’est ce que peut se dire…