L’une des nombreuses ruelles de l’arrondissement, dans le district d’Ahuntsic, débordant littéralement de verdure. (Photo: jdv P. Rachiele)

Au cours de l’été 2015, l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville a fait répertorier de façon très méthodique par Andréanne Leboeuf, alors étudiante à la maîtrise en architecture du paysage, toutes les ruelles de son territoire, qu’elles soient privées ou publiques. Cet important travail va permettre aux autorités de l’arrondissement, de connaître encore mieux le tissu urbain de ses quartiers et d’avoir un diagnostic assez précis des ruelles des quatre districts et, le cas échéant, de contribuer à faire naître d’autres ruelles vertes. 

Intitulé «La caractérisation des ruelles – document de travail», le portrait des ruelles du territoire compte pas moins de 405 pages de textes et photos des ruelles, privées et publiques, des quatre districts du territoire, soit Sault-au-Récollet, Ahuntsic, Bordeaux-Cartierville et Saint-Sulpice.

Contexte

Journaldesvoisins.com savait, depuis l’été 2015, que ce document était en préparation et en a récemment pris connaissance. Cet impressionnant document est en circulation depuis quelque temps au sein des directions de l’arrondissement. Journaldesvoisins.com a obtenu ledit document en faisant une demande via la loi d’accès à l’information puisque, à l’origine, le document n’était pas disponible pour consultation à l’externe.

Bien qu’il n’ait pas été encore rendu officiel par la direction de l’arrondissement, il le sera sans doute cet automne. Le volumineux document de travail a nécessité un travail de bénédictin, sous l’habile direction de Jean-François Circé, directeur, Relations avec les citoyens, Communications et Développement durable.

Après consultations, le document devrait permettre aux élus de s’appuyer sur une étude exhaustive bien menée pour établir une politique des ruelles pour l’arrondissement.

Rues et ruelles

Si le territoire des rues et artères d’Ahuntsic-Cartierville est vaste, d’est en ouest et du nord au sud, ses ruelles  sont nombreuses.  On en dénombre 174 au total, certaines ayant plus d’un statut.

Le district le plus à l’est, le Sault-au-Récollet, en compte le plus grand nombre, soit 65, suivi du district de Saint-Sulpice avec 43 ruelles, suivi de près par le district Ahuntsic avec 41, et, finalement, le district de Bordeaux-Cartierville qui en compte cinq.

Mise en garde

Le document qui pose un diagnostic exhaustif de toutes les ruelles de l’arrondissement suggère toutefois que les données doivent être seulement utilisées à titre indicatif.

«La cueillette d’information a été comptabilisée grâce à des outils cartographiques, tels que le Système d’information géographique et spatiale de la Ville de Montréal (SIGS) et le site Internet Google Maps. De plus, plusieurs informations ont été générées grâce à des inspections visuelles des ruelles et par la prise de mesures sur le terrain», peut-on lire dans l’avant-propos intitulé «Méthodologie – mise en garde».


Exemple de traitement des données pour une ruelle du district d’Ahuntsic. Des photos accompagnent également chacune des descriptions sur une page subséquente (Source: La caractérisation des ruelles – document de travail — Arrondissement Ahuntsic-Cartierville)

Pour chacune des ruelles répertoriées, on trouvera dans le document sa localisation et sa dimension; le type de recouvrement existant; le cas échéant, les mesures d’apaisement de la circulation; le service de déneigement si la ruelle en bénéficie; la présence ou non de stationnements; sa valeur paysagère; et la description des services publics présents sur les lieux.

Plus de ruelles vertes?

Ce plan de caractérisation des ruelles pourrait mener à l’établissement de mesures visant au développement de ruelles vertes dans Ahuntsic-Cartierville, une mesure qui se fait désirer depuis quelque temps.

Ahuntsic-Cartierville accuse un certain retard dans le dossier des ruelles vertes. Aucune politique de valorisation et de balise n’est encore en vigueur alors que quelques autres arrondissements se sont munis d’une telle politique. Une situation qui devrait changer sous peu selon des indications obtenues par journaldesvoisins.com.

Seules deux ruelles ont bénéficié pour le moment de ce statut, et ce, grâce au travail de différents organismes dont Ville en vert et Éco-Quartier. Ces deux ruelles se situent respectivement entre les rues de Salaberry et Michel-Sarrazin dans le district Bordeaux-Cartierville et du parcours fraîcheur du district Saint-Sulpice. Ce dernier ayant été inauguré en juin 2016.

Journaldesvoisins.com a notamment appris qu’une demande de financement faite auprès du fédéral, par Ville en vert, pour l’implantation de quatre ruelles vertes réparties dans les différents districts de l’arrondissement avait été refusée, début juillet.

Avec la collaboration de Joran Collet

À titre complémentaire, pour en savoir plus sur les ruelles de Montréal, on peut consulter cet article de Florence Sara G. Ferraris, dans Le Devoir du 1er août 2016, en cliquant ici.

[ninja_form id=5]

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’hiver en cadeau… – un conte de Noël d’Ahuntsic-Cartierville

Le coin des commerçants – Semaine du 23 octobre 2020

  MERCI À TOUS LES PARTICIPANTS! FÉLICITATIONS AUX GAGNANTS! CONCOURS AIDONS NOS…
Entrée principale de l'école Sophie-Barat (Photo : Archives jdv)

Changement de plan à Sophie-Barat

De grands travaux sont en vue à l’école secondaire Sophie-Barat. La Commission…

Vitesse automobile dans Ahuntsic-Cartierville: un problème persistant

Les quartiers proches des autoroutes ou traversés par de grandes artères sont…