La boîte Bienvenue bébé, ici à la bibliothèque d’Ahuntsic, offre de nombreux essentiels à la venue d’un nouveau-né. (Photo: Anne Marie Parent, JDV)

La Ville de Montréal offre des boîtes Bienvenue bébé aux familles dont l’enfant est né le ou après le 1er janvier 2024. À l’intérieur, de nombreux objets pour accompagner la première année de votre bébé.

Annoncées par la mairesse Valérie Plante en août 2023, les boîtes Bienvenue bébé sont enfin là! Distribuées gratuitement dans les 45 bibliothèques de Montréal, ces boîtes évolutives sont produites 100 % localement.

Les boîtes Bienvenue bébé sont destinées aux nouveau-nés de la Ville. Elles visent à les accompagner de 0 à 12 mois. Elles contiennent plusieurs objets pratiques et ludiques tels qu’un pantalon évolutif, une doudou, un hochet ou encore un bavoir. Le contenu de chaque boîte, produit localement, s’élève à un coût total de 200 $.

Le projet Bienvenue bébé s’inscrit dans l’amélioration de la qualité de vie des familles de Montréal, au même titre que la gratuité de la Société des transports de Montréal (STM) pour les enfants et le programme de sécurisation aux abords des écoles.

«En plus d’être un symbole de fierté montréalaise, cette boîte permettra à des milliers d’enfants et de familles de bénéficier d’un départ plus facile dans la vie», souligne Despina Sourias, conseillère associée à la condition féminine, à la diversité, à la jeunesse et aux personnes aînées au comité exécutif.

Conditions d’accès

Ces boîtes sont offertes à tous les nouveau-nés de la métropole, qu’il s’agisse d’une naissance sur le territoire, d’une adoption ou encore d’un bébé de nouveaux arrivants.

Les parents ou tuteurs de bébés montréalais peuvent donc la récupérer gratuitement dans les bibliothèques de la Ville, quelle que soit leur situation financière ou leur statut d’immigration.

Les familles intéressées doivent remplir deux critères: habiter dans l’un des 19 arrondissements de Montréal et avoir un enfant de moins de 1 an, né (ou arrivé sur le sol montréalais) à partir du 1er janvier 2024.

Le parent devra donc apporter une preuve d’adresse (facture d’un service public, permis de conduire) et une preuve de naissance comportant le nom des parents ou des tuteurs légaux de l’enfant (constat ou certificat de naissance, carnet de vaccination, etc.).

Si un objet manque dans votre boîte Bienvenue bébé ou que l’un d’entre eux est défectueux, prenez note qu’il est possible d’échanger sa boîte dans un délai de 30 jours après son acquisition.

Les boîtes évolutives contiennent plusieurs objets utiles pour votre bébé, comme une couche de piscine, une doudou ou un bavoir. (Photo: Anne Marie Parent, JDV)

Où récupérer sa boîte Bienvenue bébé?

À Ahuntsic-Cartierville, les familles intéressées peuvent aller réclamer leur boîte Bienvenue bébé dans les bibliothèques publiques. La bibliothèque d’Ahuntsic en distribue, comme en font foi les photos que le Journal des voisins a prises, à l’instar de la bibliothèque de Cartierville et la bibliothèque de Salaberry.

Vous habitez hors de l’arrondissement? Vous pouvez alors récupérer votre boîte évolutive dans le reste du réseau des 45 bibliothèques de la Ville de Montréal. À noter: la Grande Bibliothèque de BAnQ et les bibliothèques situées dans les villes liées ne l’offrent pas.

Le projet Bienvenue bébé se déploie pour la première fois, et ce jusqu’à la fin de l’année 2024. En tout, la Ville estime le nombre de boîtes distribuées cette année à 6000. Toutefois, en cas de forte demande, la Ville en produira plus. Pour plus d’information sur le projet et ses conditions, consultez le site de la Ville.

NDLR: Le projet de la boîte Bienvenue bébé avait d’abord été annoncé en octobre 2021. Le contenu actuel diffère quelque peu de l’idée originale.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Carole Charbonneau
Carole Charbonneau
3 Mois

La qualité de vie des montréalais devrait viser d’abord: les survols d’avions au-dessus d’Ahuntsic-Cartierville avec des DCB au-delà de 80 totalement nuisibles pour la santé. Émilie Thuillier ne fait rien pour soutenir les plaintes des citoyens de son arrondissement qui sont les plus nombreux à se plaindre de toute l’agglomération. Les Airbus 220 qui déploient leurs volets et leurs poussées d’atterrissage jour et nuit sont néfastes pour le sommeil et la santé mentale des résidents. La seule réponse qu’elle mentionne lors des conseils d’arrondissement sont: plaignez-vous à Mélanie Joly qui ne retourne aucune réponse ni aucun accusé de réception. Pourtant celle-ci nous inonde de ses dépliants insignifiants avec des photos de personnes vulnérables pour nous faire croire qu’elle est toujours là pour vous! Vivement un parti municipal qui soutiendra la volonté des citoyens pour un mieux vivre au-delà de l’idéologie des pistes de vélo et fera opposition aux idées de grandeur de l’ADM sans égard pour les résidents abusés par les survols autorisés par le fédéral qui a le contrôle des airs.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’Ahuntsicois Quentin Miller repêché par le Canadien

Le gardien de but Quentin Miller, un jeune hockeyeur originaire d’Ahuntsic-Cartierville, fera…

Un suspect de vols de colis Amazon et… de vélos arrêté à Ahuntsic

Un homme a été arrêté le 22 novembre pour vols de colis…
Placette rue du Fort-Lorette

Inauguration de la placette de la rue du Fort-Lorette

À cet endroit se trouvait un amas de roches grises derrière une…

Les nouvelles brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 19 février

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de  nouvelles ou de sujets…