Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

BIXI: pas d’expansion cette année ici

Publié le 04/05/2018
par Stéphanie Dupuis

Étalement des stations BIXI à Montréal (Source: site Web BIXI Montréal)

Alors que BIXI Montréal a enregistré une année record de déplacements en 2017 sur l’ensemble de son réseau, la compagnie de vélo-partage ne prévoit pas implanter de nouvelles stations pour la saison 2018, ni dans Ahuntsic-Cartierville, ni ailleurs à Montréal. Les résidants des quartiers non-desservis dans l’arrondissement (Youville, Bordeaux, Cartierville, Domaine Saint-Sulpice, Marché central, secteur Chabanel) devront donc prendre leur mal en patience.

Elles étaient cinq stations supplémentaires à s’ajouter dans Ahuntsic-Cartierville et 80 sur l’ensemble de l’île, l’an dernier. À l’heure où l’autopartage fait son entrée dans l’arrondissement, le réseau BIXI, lui, ne connaîtra pas de progression en ce sens.

Les cinq nouvelles stations, portant à 15 leur nombre dans l’arrondissement, ont été fortement bénéfiques en 2017.

« L’ajout a contribué à une belle hausse », constate Bérengère Thériault, porte-parole de BIXI Montréal.

Le nombre de transactions, c’est-à-dire de départs et d’arrivées dans l’arrondissement, a connu une hausse de 63 %, soit près de 26 000 unités de plus en comparaison à l’année précédente.

Ce record a été possible notamment en raison de la gratuité d’utilisation des BIXI les derniers dimanches du mois. Les cyclistes n’ayant pas encore d’abonnement pourront réitérer l’expérience cette année, à la suite de ce grand succès.

Progression future

 Bien que la flotte de vélos BIXI n’expérimentera pas d’ajout pour son 10e anniversaire, l’arrondissement pourrait connaître, dans les prochaines années, une progression semblable à celle connue en 2016.

« Il y a des critères bien établis de succès. On va aller chercher les attraits, des endroits où il y a le plus de possibilités de déplacements », relate la porte-parole.

Le développement d’artères commerciales prévues notamment dans le secteur Youville ne peut être que bénéfique pour attirer de nouvelles stations pour les usagers d’Ahuntsic-Cartierville. Le tout doit cependant rester dans les contraintes de la « règle du 300 mètres d’une station existante », c’est-à-dire que si une nouvelle station BIXI devait s’ancrer, elle ne pourrait excéder cette distance.

Bien que Fleury Ouest ait gagné deux stations l’an dernier, les résidants et travailleurs de la Cité de la mode, du Marché Central, de l’est de Papineau et de Bordeaux-Cartierville, des quartiers qui ne comptent actuellement aucune borne, devront se montrer encore patients.

En conférence de presse le 10 avril dernier, la conseillère associée au développement durable et aux transports actifs au sein du comité exécutif, Marianne Giguère, s’est montrée optimiste :

« Nous voulons continuer à investir dans le vélo-partage afin, notamment, de le rendre accessible au plus grand nombre de citoyens et citoyennes. Ainsi, au cours des prochaines années, plus de BIXI seront offerts dans plus d’arrondissements de Montréal ».

Quelques nouveautés

L’expansion de BIXI étant au repos pour son 10e anniversaire, l’organisme a toutefois misé sur quelques nouveautés. Les utilisateurs de 65 ans et plus ainsi que les étudiants bénéficient dorénavant de tarifs réduits à 2 $ par déplacement pour les détenteurs de la carte OPUS.

Autre nouveauté, le forfait « BIXI à la 10 » permettra aux usagers plus occasionnels de se procurer 10 allers simples pour 25 $. Ils peuvent également utiliser un vélo BIXI à l’unité, moyennant un tarif de 2,95 $ pour un trajet de moins de 30 minutes, et 5 $ pour une période de 24 h.

De nouveaux BIXI-Remorques seront utilisés pour transporter les vélos, une solution «plus écologique » selon l’organisation, et qui permettra d’aborder des tournants plus difficiles pour les camions.

Le prix de l’abonnement annuel, qui permet de louer de façon illimitée les vélos, connaît quant à lui une augmentation, passant de 89 $ à 91 $.

Pour l’an prochain, BIXI compte miser à nouveau sur l’expansion de son réseau, mais pense aussi à la possibilité d’implanter des vélos électriques dans sa flotte. Les Montréalais auront plus de détails sur ce projet au cours des prochains mois.

La 10e saison de BIXI s’est amorcée le 10 avril dernier, soit cinq jours plus tôt qu’à l’habitude, et prendra fin le 15 novembre prochain.