Le Service du développement économique de la Ville de Montréal vous informe des mesures et ressources mises en place pour soutenir les entreprises.

Compte tenu des circonstances exceptionnelles causées par la COVID-19, le bulletin Montréal économique en bref du Service du développement économique de la Ville de Montréal se transforme temporairement en une infolettre ponctuelle.

Ce nouveau bulletin vise à informer ses abonnés et la communauté économique sur les mesures et les ressources mises en place pour soutenir les entreprises, à la fois à l’échelle de Montréal, mais également au Québec, au Canada et un peu partout à travers le monde. Il vise également à mettre en lumière les impacts économiques de la COVID-19 par une revue des études sur le sujet et quelques indicateurs clés (à venir) pour donner un aperçu de l’évolution de la situation économique.

Rappelons que la Ville de Montréal a mis en place une page web COVID-19 : Mesures en soutien aux entreprises montréalaises, destinée aux PME, qui réunit les informations pertinentes quant au soutien offert aux entreprises par les partenaires de la Ville et les autres paliers gouvernementaux.

NOUVELLES MESURES ET RESSOURCES MISES EN PLACE
POUR LES ENTREPRISES

À l’échelle régionale 

  • Les responsables du développement économique des 82 municipalités de la CMM se sont réunis la semaine dernière pour partager leur évaluation de l’impact du COVID-19 sur les entreprises, les résultats des initiatives qu’elles ont prises et ainsi discuter d’un plan de relance. Une autre rencontre avec les dirigeants des 10 grappes métropolitaines a également été tenue. Celle-ci a permis de faire le point sur l’impact de la pandémie dans les principaux secteurs d’activité économiques et de coordonner les réponses sectorielles.

À l’échelle du Québec 

  • Le gouvernement du Québec a annoncé de nouvelles mesures qui permettront aux entreprises de reporter jusqu’au 30 juin leur déclaration et leurs versements de TVQ du 31 mars, du 30 avril et du 31 mai, et ce, sans intérêts ni pénalités. De plus, le traitement des demandes de crédits d’impôt destinés aux entreprises et les remboursements de taxes seront accélérés. Avec ces nouvelles mesures, ce sont près de 8 G$ que le gouvernement ajoute aux liquidités des entreprises dans les prochains mois. (27 mars)
  • Le gouvernement du Québec a également annoncé une nouvelle mesure visant à limiter la propagation de la COVID-19 : durant tout le mois d’avril, tous les commerces devront fermer leurs portes les dimanches, à l’exception des stations-service, des dépanneurs, des pharmacies et des commandes à emporter et livraisons des restaurants. (30 mars)
  • La Caisse de dépôt et placement du Québec annonce différentes initiatives qui s’inscrivent dans l’effort collectif actuel, dont la mise en place d’une enveloppe de 4 G$ destinée à appuyer les entreprises québécoises temporairement affectées par la COVID-19. De plus, la Caisse accompagnera les entreprises dans la définition de solutions financières innovantes et structurantes, dont différents types d’instruments financiers selon les besoins particuliers des entreprises.

À l’échelle du Canada

  • Le gouvernement fédéral ne fera plus payer de loyer aux aéroports du pays entre mars et décembre 2020. Ottawa contribue ainsi à hauteur de 331,4 M$ pour les aéroports durement touchés par la crise. (La Presse, 31 mars)
  • Toutes les entreprises, peu importe leur taille, auront droit à la nouvelle subvention salariale de 75 % du gouvernement fédéral si elles ont encaissé une perte de 30 % de leurs revenus à cause de la crise. (LaPresse, 30 mars)
  • Air Canada a commencé, par l’entremise de sa division Air Canada Cargo, à utiliser ses appareils pour exploiter des vols de fret uniquement à destination de l’Europe. D’autres vols sont prévus pour l’Amérique latine. Ces vols ne transporteront aucun passager, mais plutôt des expéditions urgentes, notamment des fournitures médicales visant à combattre la COVID-19 et des marchandises nécessaires à la bonne marche de l’économie mondiale. (25 mars)
  • La supergrappe canadienne NGen a mis en place un financement de 50 M$ destiné aux entreprises manufacturières qui fabriqueront des produits de première nécessité pour la lutte contre la pandémie de COVID-19 (masques, tests, protections, traitements contre les symptômes, équipements de stérilisation, etc.). (25 mars)

NOUVELLES MESURES ET RESSOURCES MISES EN PLACE
POUR LES TRAVAILLEURS ET L’ENSEMBLE DE LA POPULATION

À l’échelle régionale 

  • Les élus de l’agglomération de Montréal se sont prononcés en faveur du prolongement de l’état d’urgence à Montréal, décrété en vertu de l’article 42 de la Loi sur la sécurité civile, pour une durée de 5 jours. L’état d’urgence local accorde à l’agglomération des pouvoirs exceptionnels lui permettant de faire face à la pandémie qui sévit actuellement sur son territoire. Il favorise la mobilisation des ressources matérielles et humaines requises à la lutte à la COVID-19 et fournit à l’agglomération la latitude nécessaire pour intervenir efficacement auprès de la population. (29 mars)

À l’échelle du Québec 

À l’échelle du Canada

  • Le gouvernement du Canada investit 2 G$ pour soutenir les tests de dépistage et l’achat de respirateurs et d’équipement de protection personnelle, notamment avec des achats en vrac en collaboration avec les provinces et territoires. L’équipement de protection personnelle comprendra des masques et des écrans faciaux, des blouses et du désinfectant pour les mains. (31 mars)
  • La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) élargit son programme d’achat de prêts hypothécaires assurés à 150 G$, face à la crise de la COVID-19 et ce, pour aider au renforcement du système financier. Le programme, annoncé le 16 mars, prévoyait initialement 50 G$ d’achats. (26 mars)

QUELQUES MESURES MISES EN PLACE
À L’ÉCHELLE INTERNATIONALE ET AILLEURS DANS LE MONDE

  • Les dirigeants du G20 ont promis d’injecter 5 000 G$ pour soutenir l’économie mondiale. Politiques fiscales ciblées, mesures économiques et systèmes de garantie, les économiques et financières de la pandémie. (Radio-Canada, 26 mars).
  • L’UNICEF demande expressément 651,6 M$ US en appui à son plan mondial d’intervention humanitaire pour protéger les enfants les plus vulnérables du monde entier. (26 mars)
  • Le Fonds Monétaire International (FMI) lance un inventaire des mesures que les gouvernements prennent en réaction à la COVID-19. Il comprend, dans un premier temps, le G-20 et les institutions européennes. D’autres pays y seront bientôt ajoutés et les informations seront régulièrement actualisées. (26 mars)

DES ENTREPRISES ET DES TRAVAILLEURS D’ICI
PARTICIPENT À LA LUTTE CONTRE LA COVID-19

  • Le Québec se lance à fond de train dans la télémédecine. Le CHUM et le CUSM mènent le bal à Montréal, avec des consultations médicales vidéo avec des patients à leur domicile offertes dès cette semaine. Une entreprise québécoise vient quant à elle d’équiper de sa plateforme tous les omnipraticiens et les spécialistes. (La Presse, 26 mars)
  • L’Institut québécois d’intelligence artificielle (MILA), qui regroupe notamment les chercheurs de l’Université de Montréal dans le domaine, contribue à sa façon à la recherche de nouvelles solutions en offrant à la communauté scientifique son expertise en apprentissage automatique. Mila vient de lancer le site IA-Against-COVID-19 Canada afin de structurer la collaboration en matière des données de masse et de collecter puis d’analyser ces données. (30 mars)
  • L’entreprise montréalaise Groupe Tactio Santé, créateur de solutions digitales en santé mobile et connectée, offre gratuitement son programme de télésuivi des patients à domicile à tous les médecins et les établissements de santé du Québec. Il permettra aux médecins de télésurveiller les patients à risque modéré diagnostiqués avec le COVID-19 et qui sont renvoyés chez eux en isolement volontaire. (25 mars)
  • La compagnie montréalaise PixMob réoriente sa production de bracelets lumineux connectés pour aider à prévenir la propagation du coronavirus. La SafeWatch est une technologie de bracelets connectés qui aide les gens à adopter de saines habitudes d’hygiène des mains. L’entreprise a également développé une solution d’objets connectés qui assure un repérage rapide des personnes et de l’équipement au sein des hôpitaux et a rapidement adapté sa chaîne d’approvisionnement et sa chaîne de montage pour développer, tester et produire des équipements qui protégeront et soutiendront le personnel médical. (Radio-Canada, 26 mars)
  • L’usine montréalaise de L’Oréal Canada démarrera la fabrication de gels hydro-alcooliques et les distribuera gratuitement à des professionnels de la santé, ainsi qu’à des hôpitaux, tels que le CHUM et le CUSM. Elle gèlera également l’ensemble des créances des salons de coiffure et des spas de son réseau de distribution ayant un statut de microentreprise ou de PME, jusqu’au redémarrage de leurs activités, puis les épaulera via des programmes spécifiques. (25 mars)
  • Pour accroître la capacité des hôpitaux du Québec, des scientifiques du ministère des Ressources naturelles du Canada leur ont prêté leurs appareils de laboratoire pour aider aux analyses des prélèvements faits dans la gorge des patients soupçonnés d’être atteints par la COVID-19 et détecter le matériel génétique spécifique à cette maladie. (La Presse, 24 mars)

QUELQUES IMPACTS DE LA COVID-19

Impacts économiques de la COVID-19

  • Un quart des PME du pays ne pourront pas payer leur loyer/prêt hypothécaire en avril, selon un nouveau sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante. Dans le secteur de l’hébergement et restauration, tout particulièrement touché, 44 % des chefs d’entreprise sont dans l’incapacité de s’acquitter de leurs obligations locatives. Parmi les secteurs où la crise actuelle fait des ravages, comme celui des arts, des loisirs et de l’information, et celui des services personnels, cette proportion passe à 40 % et à 32 % respectivement.
  • Selon le Bureau du Directeur parlementaire du budget, le PIB réel devrait diminuer de 2,5 % au premier trimestre de 2020, puis de 25 % au deuxième trimestre (taux annualisés dans les deux cas). La baisse de prix des produits de base freinerait aussi l’inflation du PIB, ce qui se traduirait par une baisse du niveau général des prix dans l’économie. (27 mars)
  • Statistique Canada a créé un tableau de bord qui présente certaines données utiles pour surveiller les répercussions de la COVID-19 sur l’activité économique au Canada. Il comprend un éventail d’indicateurs mensuels (PIB réel, prix à la consommation, emploi, exportations et importations de marchandises, ventes au détail, heures travaillées, ventes des fabricants) ainsi que des données mensuelles sur les mouvements d’aéronefs, les chargements ferroviaires et les voyages entre le Canada et les autres pays.
  • Le prix du panier d’épicerie a augmenté depuis le début de la crise et les distributeurs préviennent que d’autres hausses sont à prévoir notamment pour la viande et les légumes qui subissent la chute du dollar canadien. En raison de la récente baisse du dollar canadien, les prix des légumes importés devraient bondir de 10 % à 15 %. (Journal de Québec, 27 mars)
  • L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) s’attend à ce que les arrivées de touristes internationaux baissent de 20 % à 30 % en 2020 par rapport aux chiffres de 2019, ce qui pourrait faire diminuer les recettes du tourisme international de 300 à 450 G US$, soit près d’un tiers des 1 500 G US$ de recettes générées en 2019. (27 mars)

(Source : Ville de Montréal – Service du développement économique)

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brèves – Renouvellement de l’état d’urgence sur le territoire de l’agglomération

En vertu de la Loi sur la sécurité civile, le comité exécutif a…

Brèves – Ce qui sera ouvert et fermé pour la Fête nationale du Québec et la Fête du Canada

À l’occasion de la Fête nationale du Québec et de la Fête…

Brèves – Concert à La Visitation

Tout en classique pour trompette et quatuor à cordes, dimanche 17 novembre…

Les clients des services à domicile craignent la Covid-19

Les services d’aide à domicile n’ont jamais suspendu leurs opérations. C’est plutôt…