Festival sportif_1

LES BRÈVES: RAPPEL ET CONDITIONS DE PUBLICATION

S’il-vous-plait, prenez note que nous publierons avec plaisir vos communiqués si vous nous les faites parvenir en format Word et dans un fichier joint au courriel à journaldesvoisins@gmail.com avant le mercredi, 17 h, pour publication le vendredi qui suit.

Compte tenu du volume élevé de communiqués que nous recevons, nous ne publions les communiqués qu’une semaine et nous n’avons pas le temps d’envoyer d’accusé-réception. Notez également que nous ne publions pas nécessairement les photos.

Aidez-nous: relisez-vous avant d’expédier votre courriel ; n’envoyez pas plusieurs versions ! Autant que faire se peut, le texte doit être lisible, intéressant, d’une longueur raisonnable, et sans faute. Nous nous réservons le droit de raccourcir les textes trop longs.

Prenez note toutefois que les Brèves ne seront pas publiées durant la période des Fêtes, du 22 décembre au 13 janvier inclusivement. La rubrique reprendra du service le 20 janvier 2018. Merci de votre compréhension. (La rédaction)


Appel à la Vigilance

Le Poste de quartier 10 du Service de police de la Ville de Montréal a été informé par un partenaire communautaire qu’un homme disant travailler pour l’Association des Aînés de Bordeaux-Cartierville collecte des dons de 25$, 50$, 75$ ou 100$. Il demande l’adresse, le code pour la porte d’entrée et mentionne qu’il se déplace dans l’immédiat pour ramasser l’argent. Pour l’instant, 4 personnes d’une même résidence ont été sollicitées et ce, par téléphone, à 22h00. Aucun don, ni informations n’ont été remis.

Après vérifications auprès de la Table des Aînés de Bordeaux-Cartierville ainsi que du CLIC (Centre Local des Intervenants Communautaires), cet organisme n’existe pas sur le territoire de Bordeaux-Cartierville.

À l’approche des Fêtes, nous mettons en garde la population aux nombreuses campagnes de sollicitations. Vérifiez avant tout si l’organisme est existant et s’il est en campagne de financement. De plus, ne jamais donner d’informations personnelles.  Nous invitons les gens qui ont reçu un appel de ce genre de communiquer avec votre poste de quartier. (Source: SPVM)


Swingnez votre Temps des Fêtes aux….Veillées du Plateau

Comme à chaque année, la Société pour la promotion de la danse traditionnelle, un organisme qui a pignon sur rue dans Ahuntsic-Cartierville, vous propose deux belles grandes soirées de danses typiquement québécoises, pour bien vous mettre dans l’ambiance de la fête, comme on aime le faire au Québec: en swingnant son partenaire, en valsant, en dansant des sets carrés pour le plaisir de la rencontre avec les autres, nos amis, nos parents et toute la compagnie!!

Notez bien ces deux dates à mettre à votre calendrier. Vous pouvez dès maintenant acheter vos billets et en offrir en cadeau !! Visitez le site internet d’EspaceTrad…et swingnez votre Temps des Fêtes aux Veillées du Plateau.

⇒La Veillée du Plateau de Noël, le samedi 16 décembre avec Érick Tarte au câll et le groupe Swing d’la Patte: Mario Veillette à l’accordéon, Gino Matte au violon et Martine Billette au piano. Un buffet sera servi vers 23h00…apportez un plat à partager.

⇒ La Veillée du Nouvel An, le samedi 6 janvier 2018 avec Ghislain Jutras au câll, et les excellents musiciens de la région de Québec: les  violoneux Louis-Simon Lemieux et Antoine Gauthier, et le guitariste Olivier  Soucy.

Les Veillées du Plateau du Temps des Fêtes, les Samedi 16 décembre 2017 et 6 janvier 2018, au 2275, boul. St-Joseph Est, Montréal, à partir de 19h30, (Initiation aux pas de danse pour les nouveaux de 19h00 à 19h30). Entrée générale: 20$ / taxes comprises – 15$, membres SPDTQ, 13$ pour les étudiant-e-set personnes âgées(65 ans et +). 15 à 18 ans: 8$. Gratuit pour les jeunes de 14 ans et moins. Tarif de groupe disponible. Vestiaire et bar sur place et stationnement disponible!! plus d’info: www.espacetrad.org


L’honorable Mélanie Joly honore 20 citoyennes et citoyens émérites

Dans le cadre des célébrations entourant le 150e du Canada, ce samedi 25 novembre, la députée Mélanie Joly a procédé à la remise d’épinglettes honorifiques à dix personnes extraordinaires de la circonscription Ahuntsic-Cartierville.

Le conseil jeunesse de la députée avait le mandat de déterminer les récipiendaires selon ces catégories :

  • Différence dans la collectivité
  • Cause qui leur tient à cœur
  • La diversité, l’inclusion et la jeunesse
  • Excellence soit dans le domaine social, culturel et en affaire

Cette matinée de reconnaissance a eu lieu au Bureau de circonscription en présence des lauréats et de leurs familles.

Pour l’occasion, deux jeunes musiciens classiques de l’organisation Ahuntsic en fugues étaient présents afin de créer une ambiance mémorable.

«À titre de ministre du Patrimoine canadien et responsable de Canada 150, je suis particulièrement touchée d’avoir souligné le leadership exemplaire de mes citoyens. La circonscription d’Ahuntsic-Cartierville compte d’innombrables personnes engagées et talentueuses, qui ont un impact remarquable dans la vie des gens qui les entourent», a mentionné l’honorable Mélanie Joly.

Récipiendaires :

Karima Aïnenas, Dany Benoit-Lafond, Chantal Comtois, Nathalie Corbeil, Georges Cornélius Cornoyan, Line Fleurent, Véronique Janiak, Denis Lemieux, Marie-Josée Leroux, Mada Liyous, Menalos Pavlides, Marie-Louise Pepin, Varoujan Seropian, Marjolaine St-Jules, Christopher-John Thompson, Nicolas Walker, Yves Williams, Caglar Yilmaz, Zouina Zaidi, Ron Zemancik.

Chaque récipiendaire a reçu une épinglette unique fabriquée à partir du cuivre du toit du Parlement canadien ainsi qu’un certificat d’honneur signé par la députée.  Plus d’une centaine de candidatures ont été reçues au bureau de circonscription. (Source: Bureau de Mélanie Joly) 


Lancement du festival sportif

(Photo: courtoisie de l’arrondissement – crédit: Moca photo)

Le lancement du Festival sportif a été souligné samedi matin 25 novembre au Complexe sportif Sophie-Barat. C’est Émilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, et Nathalie Goulet, conseillère de ville du district d’Ahuntsic, qui ont donné le coup d’envoi à la compétition de hockey consom.

Pour voir toute la programmation, consultez le site de l’arrondissement.


De g. à dr.: la ministre et députée Marie Montpetit; Lise Beaudoin, présidente de la Table de concertation des aînés de l’Île-de-Montréal; Jovette Lacroix, et la ministre Francine Charbonneau (Photo: courtoisie)

Une citoyenne d’Ahuntsic honorée à l’Assemblée nationale

Jovette Lacroix, citoyenne d’Ahuntsic, a recu un Prix Hommage aux Ainés 2017, à l’Assemblée nationale récemment, des mains de Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, et de Marie Montpetit, députée de Crémazie, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française.

Lauréate pour la région de Montréal, Mme Lacroix s’est notamment démarquée par son engagement comme bénévole à la Résidence Berthiaume-du-Tremblay et au CHSLD Edmond-Laurendeau. À la résidence, madame Lacroix contribue à une multitude de services, qu’il s’agisse de prendre part à l’animation, de servir des repas ou d’accompagner des résidants à leurs rendez-vous médicaux. Au CHSLD Edmond-Laurendeau, elle participe notamment à la friperie et aux fêtes thématiques.

Marie Montpetit a déclaré:

« Je tiens à féliciter et remercier Mme Jovette Lacroix pour le dévouement remarquable dont elle fait preuve auprès des personnes aînées. Mme Lacroix est un vibrant exemple des nombreux bénévoles de notre quartier qui participent à améliorer la qualité de vie des aînés. Toutes mes félicitations Mme Lacroix! »

Le Prix Hommage aux Aînés vise à souligner l’apport d’une personne aînée engagée dans son milieu et qui a contribué de façon significative à l’amélioration du bien-être des aînés, de leur condition et de leur place dans la société.


Le Centre des femmes solidaires et engagées lance un nouvel outil pour mieux protéger les victimes

Plusieurs représentants d’organismes communautaires et résidants du quartier se sont réunis vendredi dernier pour le lancement d’un nouveau dépliant sur la violence entre partenaires intimes (VPI). Cet événement organisé par le Centre des femmes solidaires et engagées a eu pour objectifs de dévoiler ce nouvel outil pour mieux venir en aide aux victimes de VPI, ainsi que de sensibiliser davantage la communauté.

Pourquoi la VPI?

La violence entre partenaires intimes c’est tout type de violence (psychologique, verbale, physique, sexuelle, économique, etc.) exercée par une personne dans un contexte de relations intimes.  « La VPI peut donc être présente dans une relation exclusive ou non exclusive, amoureuse ou non-amoureuse, avec ou sans engagement, et ce, peu importe l’orientation et l’identité sexuelles des personnes impliquées dans cette relation intime. », explique Marie-France Allard, coordonnatrice du projet VPI. Pina di Pasquale, directrice du Centre des femmes solidaires et engagées, entrevoit « le changement de terminologie comme une nécessité dans le domaine du service social et dans la société en général. Ce travail nous permet d’être plus inclusives de tout type de relation et de toutes les communautés. » Cette constatation est justifiée surtout si l’on pense qu’en 2009 les gais et les lesbiennes étaient deux fois plus susceptibles que les hétérosexuels de déclarer avoir été victimes de violence physique ou sexuelle infligée par un partenaire.

Un phénomène toujours incompris

Malgré les avancées de la société, la VPI demeure toujours incomprise. Encore aujourd’hui, la victime est responsabilisée pour ses choix, sans tenir en compte du sentiment de peur infligé et de la dynamique de pouvoir qui existe entre elle et son agresseur(e). Cynthia, une survivante de violence dans son ancienne relation témoigne du soutien empreint de compassion qu’elle a reçu au Centre de solidarité lesbienne : « C’était le seul endroit où c’était correcte que je ne sois pas encore consciente que mon couple était fini. » relate-t-elle. Mais la directrice du CFSE demeure optimiste : « La société change et les besoins des femmes du quartier et du Grand Montréal changent aussi. Nous sommes attentives et voulons être prêtes à répondre aux besoins de toutes les femmes. La création de ce nouvel outil nous permet de faire un pas dans la bonne direction ». (Source: Centre des femmes solidaires et engagées)


Club de lecture indépendantiste d’Ahuntsic

Le club de lecture indépendantiste d’Ahuntsic fait le lien entre le discours de l’auteur et le point de vue des participants. Nous accueillerons Gilbert Paquette de OUI Québec et ses livres Forger notre avenir,  Bilan des États généraux sur la souveraineté et Un pays en tête. Des exemplaires sont disponibles à la Librairie Monet. Rendez-vous le 7 décembre, 18h30, au centre communautaire d’Ahuntsic 10780, rue Laverdure..

Renseignements:  lectureindependatiste@gmail.com ou https://m.facebook.com/LectureIndependantiste/


L’artiste Michel Goulet remporte le concours d’art public du Collège Ahuntsic

L’artiste Michel Goulet a remporté le concours de sculpture publique organisé par le Collège Ahuntsic pour commémorer le 50e anniversaire de sa fondation. Vingt-cinq artistes professionnels en arts visuels ont participé à ce concours lancé au printemps 2017.

Trois finalistes

Un comité de sélection a d’abord retenu trois projets, ceux des artistes Patrick Bérubé, Florent Cousineau et Michel Goulet. Par la suite, les finalistes ont soumis une maquette de leur œuvre et un jury a choisi le projet de Michel Goulet à l’automne 2017. La sculpture devait intégrer des lettres métalliques qui identifiaient le Collège sur ses façades depuis 1969.

Inauguration

L’œuvre de Michel Goulet, intitulée A.C.C.U.E.U.I.L.L.O.N.S., sera installée devant le Collège Ahuntsic, face à la rue Saint-Hubert, et sera inaugurée en mai 2018. Elle est un clin d’œil aux colonnes Morris parisiennes qui annoncent les grands événements de la ville lumière. La colonne lumineuse, embellie de motifs en filigrane rouges, est accompagnée de deux chaises placées en vis-à-vis, qui symbolisent aussi la communication. Elles sont semblables aux chaises-poèmes, nommées Les Confidents, que l’artiste a réalisées pour le jardin du Palais-Royal de Paris. La chaise est un des objets culte de l’artiste. Il l’a mise en scène dans plusieurs de ses créations de mobilier urbain.

Membres du jury et du comité de sélection

Le comité technique regroupait Virginie Legast, Architecte, Saïa Barbarese architects, François Landreville, enseignant en Génie civil au Collège Ahuntsic et Michel Poncelet, Directeur des ressources matérielles du Collège Ahuntsic.

Le jury, présidé par Michel Poncelet, était composé de cinq personnes : Francine Couture, consultante externe, Lyne Pépin, graphiste à la direction des Communications, Michel Poncelet, Véronique Rodriguez, enseignante en Histoire de l’art au Collège, et Nathalie Vallée, Directrice générale du Collège.

Félicitations à tous les participants ! (Source: Collège Ahuntsic)


Concours d’idées de projet entrepreneurial : deux étudiantes de Grasset se distinguent

Deux étudiantes du Collège André-Grasset en Sciences humaines profil « Le monde des affaires et l’administration », Andréanne Tassé et Brianna Vu, se sont emparées de la deuxième place au concours d’idées de projet entrepreneurial (pitch) de la 25e édition du colloque de l’Association des clubs entrepreneurs étudiants du Québec (ACEE) à la mi-novembre.  

Le concept d’entreprise imaginé par les représentantes grasséennes est « Salade go » , un camion-restaurant dans lequel seraient préparées des salades authentiques pour ensuite être livrées aux nombreux employés des édifices à bureaux du centre-ville.

 « Nous ne voulons rien de précuisiné, tout serait fait dans les six heures précédant la réception du produit », explique Andréanne décrivant les plats proposés comme frais et santé. Pour effectuer une commande, rien de plus simple, ajoute sa collègue Brianna. Il suffit de sélectionner le repas voulu par l’entremise d’une application.

« Notre but était aussi de proposer une entreprise écologique utilisant un véhicule électrique et de promouvoir les produits d’ici. L’été, nous retrouverions des fraises du Québec ou encore du maïs dans nos salades », s’enthousiasme Andréanne. De plus, afin de maximiser les pertes, les étudiantes prévoient congeler les fruits et les légumes non utilisés afin de leur donner une deuxième vie sous forme de smoothies.

L’expérience du colloque s’est révélée à la fois enrichissante et formatrice pour nos deux ambassadrices. Elles confient être fières d’avoir présenté leur idée devant une assistance de plus 150 personnes dont trois juges de renom, soit l’entrepreneur Serge Beauchemin, le président-directeur général d’Anges Québec, François Gilbert, et la présidente-directrice générale chez Femmessor Québec, Sévrine Labelle. « Parler devant un grand public m’a appris à m’adapter, à sortir de mon cocon et à être moins stressée en m’adressant à un auditoire », conclut Brianna, heureuse d’avoir pris part au plus gros événement d’entrepreneuriat étudiant au Québec.  


Québec Solidaire Crémazie participera activement aux commémorations du 6 décembre

À l’occasion du 6 décembre, Québec Solidaire Crémazie appelle ses membres ainsi que la population d’Ahuntsic à participer à toute activité ou manifestation contre les violences faites aux femmes.

Cette terrible injustice est une préoccupation constitutive de Québec solidaire. En particulier, le caractère systémique des agressions sexuelles doit être dénoncé en tant que tel. C’est une culture du viol qui persiste dans toutes les sphères de la société.

Ainsi Louise Sarda, porte-parole femme de QS Crémazie rappelle : « Une femme sur trois a été victime d’une agression sexuelle depuis l’âge de 16 ans et 90 % de ces agressions ne sont pas déclarées à la police. Or, depuis plusieurs mois, un mouvement de dénonciation de ces violences s’est généralisé sur les réseaux sociaux. Ces statistiques sont maintenant plus que des chiffres. Ce sont des visages. Des visages qui parlent et qui s’indignent ».

Cette mobilisation bouscule les habitudes, les institutions et les croyances, notamment celles qui consistent à penser que l’égalité des sexes est atteinte. Elle mérite de trouver quelques prolongements politiques.

À ce titre, Raphaël Rebelo, porte-parole homme de QS Crémazie affirme : «je suis fier de représenter un parti féministe qui lutte concrètement contre ces violences. Manon Massé, députée de QS, a ainsi fait un certain nombre de propositions au parlement. Par exemple, comme l’a fait la ville de Philadelphie, il est proposé de mettre en place un processus annuel de révision des plaintes d’agressions sexuelles qui n’ont pas donné lieu à des poursuites. » (Source: Association Québec solidaire Crémazie)


Patrick Caron, nouveau directeur général du Collège André-Grasset

Le président du conseil d’administration du Collège André-Grasset, M. Marc Blais est heureux d’annoncer la nomination de M. Patrick Caron au poste de directeur général pour un mandat de trois ans commençant le 8 janvier 2018. Réuni en assemblée le 28 novembre 2017, le conseil d’administration a procédé à cette nomination suivant les recommandations du comité de sélection et de la Commission des études.

M. Caron occupe depuis trois ans le poste de directeur général du Centre des technologies de l’eau qui est rattaché au Cégep de Saint-Laurent. Il cumule plus de vingt ans au sein du réseau collégial privé et public. Détenteur d’une maîtrise en technologie de l’information à l’École de technologie supérieure, M. Caron a d’abord occupé des fonctions d’enseignant et de responsable de la coordination départementale à l’Institut Teccart pendant huit ans avant d’œuvrer chez Nortel Networks à titre de coordonnateur aux opérations de déploiement des réseaux. Après un passage de quatre ans dans le secteur privé, M. Caron intégra le Cégep de Saint-Laurent et occupa les postes de conseiller pédagogique, coordonnateur et directeur de la Formation continue.

« C’est avec beaucoup de fierté que le comité de sélection a recommandé la candidature de M. Caron au conseil d’administration pour occuper le poste de directeur général du Collège André- Grasset. Nous sommes convaincus que les qualités personnelles et professionnelles de M. Caron lui permettront de relever efficacement les défis de développement de la direction générale au cours des cinq prochaines années », ont mentionné le président du conseil d’administration M. Marc Blais et le président du comité de sélection, M. Jean-Pierre Blondin.

Monsieur Caron a choisi de relever un nouveau défi professionnel, inspiré par les valeurs, la dimension humaine de l’institution et les défis liés au développement et au positionnement d’un collège privé au Québec. « Le Collège André-Grasset repose sur des valeurs fortes comme le respect, l’engagement et l’intégrité. Ces valeurs me rejoignent de même que la réputation du collège qui place l’étudiant au cœur des préoccupations de tous les membres du personnel ». (Source: Collège André-Grasset)


 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19 : de moins en moins d’actualité

Alors que la vie normale reprend ses droits pratiquement partout, la première…
Ahuntsic en fugue

Ahuntsic en fugue flirte avec le grandiose

Le festival Ahuntsic en fugue revient pour la neuvième fois animer plusieurs…

Des avions qui dérangent et nuisent à la santé

Dans les dernières semaines, il est fort probable que certains résidants de…

COMMUNIQUÉ: En route vers un programme de saine alimentation scolaire partout au Québec 

  Montréal, 29 août 2022 − En 2019, trois écoles de Montréal…