(Photo: courtoisie)

Temple de la renommée : Grasset rend hommage à ses athlètes

Le Collège André-Grasset a inauguré son Temple de la renommée, le 21 mars dernier, à l’occasion d’une soirée riche en émotions. L’événement animé par Jean-Marie Lapointe a permis de souligner les exploits sportifs et scolaires des athlètes ayant fréquenté notre établissement d’enseignement. «Ce que je retiens de Grasset, c’est la qualité des enseignants, la rigueur et le soutien indéfectible autant de la direction que des professeurs», raconte Sylvie Bernier. La médaillée d’or en plongeon aux Jeux de Los Angeles a accepté de s’associer à une nouvelle bourse de la Fondation du Collège-André-Grasset offerte à un sportif sélectionné pour participer à des Jeux olympiques d’hiver ou d’été. Le premier récipiendaire de cette distinction est Philippe Gagné, étudiant en sciences de la nature et plongeur ayant participé à ses premiers Jeux en 2016, à Rio. La persévérance d’Andréanne Brière-Dulude lauréate de la bourse sport-études de la Fondation Desjardins a également été célébrée. La triathlonienne championne québécoise junior en 2015 a terminé 21e à sa première Coupe du monde l’an dernier en Équateur. «C’était très inspirant de voir le nombre d’athlètes accomplis qui ont fréquenté le Collège avant moi! Cela est une preuve du formidable encadrement fourni aux athlètes», écrit l’étudiante de sciences humaines à la suite de l’événement. Au terme de la soirée, une mosaïque des sportifs ayant étudié sur nos bancs d’école a été dévoilée. Elle est formée de portraits d’athlètes ayant fait vibrer le cœur des Québécois, soit Laurent Duvernay-Tardif, Marike Mousset, Annie Pelletier, Philippe Comtois, Véronique Laverdière, Roseline Filion, Gabriel Grégoire, Mikhail Davidson, Philippe Gagné, Sylvie Bernier, Julie Mahoney, Émilie Heymans, Matthieu Proulx, Jean-Philippe Darche, Jean-Frédéric Tremblay, Joannie Rochette, Phillip Gauthier, Éva Thouvenot-Hébert et Joëlle Rivard. (Source : Collège André-Grasset)


L’alphabétisation populaire, c’est quoi ça ?

L’alphabétisation populaire s’adresse à des apprenants adultes qui parlent le français, mais qui ne maîtrisent pas, de façons suffisantes, la lecture et l’écriture. Qu’est-ce qui différencie l’alphabétisation populaire du Créca de celle des commissions scolaires? La principale différence, c’est qu’elle n’est soumise à aucun un programme scolaire, elle peut donc s’ajuster au besoin de l’apprenant ; elle n’est pas régie par un emploi du temps contraignant, elle n’a donc pas besoin de bousculer l’apprenant, elle peut respecter son rythme, elle a tout le loisir de s’attarder sur une notion incomprise. Ce n’est pas tout, ses groupes sont petits, l’enseignement est très souvent individualisé grâce à l’apport de bénévoles dévoués. Elle développe l’esprit critique, elle invite ses apprenants à participer aux décisions, à faire entendre leur voix. Elle est accueillante, inclusive et bienveillante. En alphabétisation populaire, il n’y a pas un groupe, mais une famille ; il n’y a pas une classe, mais un milieu de vie ; il n’y a pas un professeur, mais une personne qui partage un savoir d’égale à égale. Du 3 au 7 avril, c’est la Semaine de l’alphabétisation populaire. Passez nous voir au Créca (10 770, rue Chambord), le seul organisme à offrir de l’alphabétisation populaire dans le quartier Ahuntsic. (Source : Créca)


 Le rideau se lève sur la 33e édition de l’Intercollégial de danse au Collège Ahuntsic

Cette année, l’Intercollégial de danse s’arrête à Montréal. En effet, le Collège Ahuntsic est fier d’accueillir la 33édition de l’Intercollégial, les 7, 8 et 9 avril prochain. Près de 400 étudiantes et étudiants, 27 troupes de danse ainsi que des professionnels du milieu, dont l’artiste invitée Alexandra « Spicey » Landé, seront au Collège Ahuntsic pendant toute la fin de semaine. Pour le Collège, il s’agit de la concrétisation du travail acharné du comité organisateur regroupant une soixantaine de bénévoles qui travaillent conjointement pour veiller à la réussite de cet événement. L’équipe de production met elle aussi tout en œuvre pour faire de cette aventure une expérience formatrice et inoubliable. L’Intercollégial de danse met en scène trois grands spectacles – le vendredi et le samedi, à 20 h, et le dimanche, à 10 h – qui présentent chacun de quatre à neuf troupes collégiales. Les spectacles offrent une très grande variété de styles, de rythmes, de musiques, de costumes et d’ambiances. La représentation de vendredi sera précédée par la présentation de l’artiste invitée Alexandra « Spicey » Landé. Le spectacle du samedi sera présenté par les finissants de l’École de danse de Québec. Pendant la fin de semaine, les danseuses et les danseurs suivront des ateliers de formation de toutes sortes, et ils auront aussi l’occasion d’échanger avec des professionnels de la danse. Thématique « Danse de rue » Selon Nathalie Vallée, directrice général du Collège Ahuntsic, l’édition 2017 de l’Intercollégial de danse se distingue des précédentes par la saveur danse de rue qui y est donnée. « Notre milieu est fier de sa diversité culturelle et la danse de rue est une formidable vitrine de ce multiculturalisme. Elle inclut et elle réunit, dans le mouvement et à travers l’interprétation, toutes les cultures ». Les ateliers qui seront offerts aux participants, de même que la thématique de cette 33e édition, seront teintés de ce style de danse. Les trois spectacles sont ouverts au grand public. Les amateurs de danse, pourront se procurer des billets, au coût de 5 $ par spectacle, à l’entrée de l’auditorium du Collège Ahuntsic. Il est aussi possible de suivre les actualités de l’Intercollégial de danse sur l’Événement Facebook ainsi que sur Twitter et Instagram au #Intercodanse. La 33e édition de l’Intercollégial de danse est une production du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ), une présentation de Desjardins, une réalisation du Collège Ahuntsic en partenariat avec la Coop Ahuntsic et l’AGECA, en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, le ministère de la Culture et des Communications, la Fédération des cégeps, la fondation evenko, COOPSCO, L’École de danse de Québec, la Fabrique Culturelle et Télé-Québec. Le Collège Ahuntsic est un cégep membre du RIASQ. (Source : Collège Ahuntsic)


 L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville se prépare à accueillir les Jeux de Montréal 2017 —  La 40e édition des Jeux de Montréal se déroule du 29 mars au 2 avril 2017, au complexe sportif Claude-Robillard (1000, avenue Émile-Journault), ainsi que dans 17 autres sites de compétition. Les amateurs de sport sont invités à encourager les 447 jeunes d’Ahuntsic-Cartierville âgés de 6 à 12 ans et leurs entraîneurs inscrits aux Jeux de Montréal dans 21 disciplines différentes. Au total, près de 6 000 jeunes sportifs montréalais se retrouveront pour partager la joie et le plaisir de se livrer à des compétitions dans une atmosphère festive. Athlétisme, badminton, basketball, escrime, gymnastique artistique, haltérophilie, handball, hockey, judo, karaté, tennis et tir à l’arc sont quelques-unes des disciplines au programme cette année. Des animations spéciales auront lieu au 2e étage du complexe sportif Claude-Robillard samedi 1er avril, de 9 h à 18 h. Tous sont invités à venir se divertir grâce à de multiples activités qui seront offertes sur cette aire d’animation avec amis et famille. C’est gratuit!

Une équipe de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville sera sur place, à la salle des athlètes, pour accueillir les visiteurs et les athlètes samedi 1er avril, de 7 h à 19 h. Au menu : jeux de poches, tables à tatouages, vélo-smoothies, projection de courts films d’animation et jeux de société à découvrir.

La cérémonie de clôture des Jeux de Montréal est le moment de célébrer les nombreux accomplissements sportifs dans une ambiance festive et familiale. Elle se tiendra dimanche  2 avril, à 14 h 30, au complexe sportif Claude-Robillard. Une grande fête qui sera animée par M. Fun. Le programme complet est une surprise. Tous sont invités à y assister gratuitement.

Pour tout savoir sur cet événement et pour connaître l’horaire des compétitions : www.jeuxdemontreal.ca

La participation de l’arrondissement et des organismes partenaires en sports et loisirs, ainsi que de leurs précieux bénévoles, permet à de nombreux jeunes de vivre des moments inoubliables lors de cette grande fête du sport.

Les Jeux de Montréal se sont tenus pour la première fois en 1978, dans l’objectif de faire vivre aux jeunes de 6 à 12 ans une première expérience de la compétition dans des installations de haut niveau, tout en les sensibilisant aux bienfaits de l’activité physique. (Source: arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville)


 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COMMUNIQUÉ: 17e ÉDITION DE LA PATROUILLE VERTE

La Patrouille verte pour une ville plus verte Montréal, le 13 juin…

COMMUNIQUÉ: La Ville de Montréal salue un budget axé sur le logement et l’abordabilité

MONTRÉAL, le 7 avril 2022 – La Ville de Montréal salue un…

COMMUNIQUÉ: Le retour de la Semaine Info-Crime Montréal

Montréal, le 2 mai 2022 Après deux ans d’absence motivée par la…

COMMUNIQUÉ: Cartes des travaux de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville

Vous voulez savoir quels sont les travaux dans votre secteur? Vous trouverez…