Conseil d'arrondissement Ahuntsic-Cartierville
Un conseil d’arrondissement extraordinaire à Ahuntsic-Cartierville a été consacré au budget 2023. (Photo : Amine Esseghir, JDV)

Il y a eu deux conseils d’arrondissement à Ahuntsic-Cartierville le 11 octobre. Le premier, de près d’une heure, a été consacré exclusivement au budget.

D’abord l’argent

L’arrondissement Ahuntsic-Cartierville disposera de 63 313 600 $ pour l’année 2023. La somme est en hausse de presque 5 % par rapport au budget de 2022.

Les travaux publics s’emparent, comme toujours, de la part du lion avec 40 % du budget. Ils sont suivis par les services administratifs avec 20 %. La culture, les sports, les loisirs et le développement social bénéficient de 19 % des sommes allouées.

Une nouveauté introduite par ce budget : la création d’une division circulation. C’est elle qui aura la responsabilité de gérer les demandes des citoyens notamment pour les mesures d’apaisement du trafic dans les rues de l’arrondissement, telles que les dos d’âne. Pour le Programme décennal d’immobilisation, le PDI, l’argent permettant, entre autres, de réaménager des parcs ou de refaire des routes, l’arrondissement a prévu 7 113 000 $ en 2023. Cette somme provient des emprunts, des programmes et subventions, des réserves financières de l’arrondissement et d’une taxation locale. Les détails du budget seront publiés dans le mag papier du Journal des voisins d’octobre.

Le conteneur pour le recyclage du verre situé dans le stationnement de la Place Fleury (Photo : Éloi Fournier, JDV)

La récupération du verre menacée

Le programme de récupération du verre à Ahuntsic-Cartierville est garanti jusqu’en décembre. Au-delà, il faudrait que le service de l’environnement de la ville de Montréal, qui gère les matières résiduelles, signe les ententes avec les entreprises récupératrices.

La mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Emilie Thuillier, a souligné que le travail actuellement en était à rattacher les ficelles pour poursuivre l’opération.

« Au niveau financier, c’est un peu réglé. Même notre groupe d’élus, nous avons dit que l’on allait continuer ce projet-là parce qu’on y croit et c’est un des projets les plus réussis », a-t-elle indiqué à journaldesvoisins.com.

Elle demeure confiante de pouvoir convaincre l’administration centrale et poursuivre cette initiative.

Le projet a été mis en place après le premier budget participatif. Depuis l’automne 2020, les citoyens peuvent déposer leurs bouteilles et contenants en verre dans un des deux conteneurs installés dans le stationnement de la SAQ Dépôt du Marché central et à l’angle des rues Fleury Est et Garnier, sur la Place Fleury. Le système a permis de récupérer 400 tonnes de verre durant l’année 2021, dit-on.

Nouveaux arrêts pour la 180

Après la mise en sens unique de la rue Lachapelle vers le nord et le boulevard Laurentien vers le sud, entre la rue Salaberry et le boulevard Gouin Ouest à Cartierville, il devenait impératif de relocaliser certains arrêts de la ligne de bus 180 Salaberry, de la Société de transport de Montréal.

Ainsi les nouveaux arrêts sont relocalisés aux intersections des rues Lachapelle et Périnault (61864); des rues Lachapelle et Ranger (61865); du boulevard Gouin et de la rue Chevalier (61870); des rues Vanier et Lachapelle (61834).

Sur Laurentien ce sera aux intersections avec Gouin (61989); avec la rue Émile-Nelligan (61871) et avec la rue Périnault (61866).

Deux cyclistes dans le blizzard sur la piste cyclable de l’avenue Christophe-Colomb. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

Vélo d’hiver

Pour encourager les citoyens à utiliser leurs bicyclettes par temps de neige et de glace, l’arrondissement a accordé un soutien financier de 22 650 $ à l’organisme qui milite pour la transition écologique, Solon.

La subvention permettra à 50 citoyens de bénéficier de pneus d’hiver pour leurs vélos, de participer à des ateliers et à des sorties de groupe pour apprendre à se déplacer en bicycle sur un asphalte gelé.

S’initier aux mangas

Deviens apprenti Mangaka devrait être lancé dans les bibliothèques de l’arrondissement si le financement est au rendez-vous. Il s’agit de quatre ateliers d’initiation au manga Yonkoma avec un artiste professionnel, une dégustation de pâtisseries japonaises et une exposition de planches. Le projet devrait avoir lieu dans les bibliothèques d’Ahuntsic et de Cartierville.

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a demandé une subvention en réponse à un appel à projets du ministère de la Culture et des Communications (MCC) dans le cadre du Plan d’action interministériel en santé mentale 2022-2026, S’unir pour un
mieux-être collectif.

Le coût du projet est estimé à 10 000 $ et 25 % seront assumés par l’arrondissement.


Vous avez apprécié cet article? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Deux jeunes filles devant le bus de vaccination mobile

COVID-19 : l’effort de vaccination maintenu

Au moment où les grands sites de vaccination fixes ferment, à Ahuntsic-Cartierville,…

Les Ukrainiens qui arriveront ici seront pris en charge comme réfugiés

Les premiers Ukrainiens fuyant la guerre sont arrivés chez nous. Obtiendront-ils tous…

Le coin des commerçants – Semaine du 25 février 2022

La Promenade Fleury Une carte gourmande au menu pour le déconfinement! Montréal,…

L’Université du troisième âge à la recherche d’élèves

L’Université du troisième âge (UTA) est un programme qui permet aux gens…