carte-nouvelles-stations-bixi

En se fiant à la « règle du 300 mètres d’une station existante », les cinq nouvelles stations BIXI devraient être ajoutées entre les rues Laverdure et Garnier aux 10 stations existantes en 2017.

Cinq nouvelles stations BIXI viendront s’ajouter aux dix stations existantes dans Ahuntsic-Cartierville en 2017.  En plus de cet ajout, il y aura mise à niveau de stations BIXI existantes vers la technologie intelligente.

La répartition des nouvelles stations sera déterminée par BIXI mais selon les premières constatations il n’y en aurait pas encore sur Fleury Ouest, ni sur Chabanel, pas plus qu’au Marché Central ou à l’est de Papineau, non plus dans Bordeaux-Cartierville.  Il n’y en aurait pas non plus au Collège Bois-de-Boulogne même si les étudiants sont normalement de grands utilisateurs de vélo et qu’une nouvelle voie cyclable vient d’être réalisée entre le métro Henri-Bourassa et le Collège, par la rue Prieur.

Les cinq nouvelles stations représentent une augmentation de l’offre de 50%  dans Ahuntsic-Cartierville. En outre,  les 75 autres stations qui seront déployées ailleurs à Montréal pourront également bénéficier aux utilisateurs ahuntsicois qui se dirigeront au sud de l’arrondissement.

Une « roue » dans la bonne direction…

Selon Frédéric Bataille du groupe de transport actif Ahuncycle,  il s’agit là d’une bonne nouvelle, un pas dans la bonne direction.  M. Bataille espère que les emplacements qui seront privilégiés le seront sur des axes de transports comme la future voie cyclable sur la rue Prieur à l’est de Christophe-Colomb ainsi que les rues commerciales comme Fleury Ouest.  « Un plus grand nombre de stations devrait aider à accroître l’utilisation et rendre le système BIXI encore plus intéressant pour plus de citoyens », a en outre déclaré le porte-parole d’Ahuncycle.

« BIXI Montréal connaît un succès incontestable. C’est pourquoi nous annonçons un investissement majeur pour bonifier son offre de service. Nous allons ainsi optimiser le réseau, acheter des pièces et de l’équipement, mais aussi offrir une expérience renouvelée aux utilisateurs avec des stations et des modes de paiement intelligent, une première en Amérique du Nord! », a affirmé le maire de Montréal, Denis Coderre.

Règle du 300 mètres

Selon Geneviève Dubé, relationniste à la ville de Montréal les emplacements pour les nouvelles stations n’ont pas encore été déterminés mais devraient normalement tenir compte de la « règle du 300 mètres » qui est la distance maximale entre les stations.  Journaldesvoisins.com a préparé la carte ci-dessus pour indiquer la zone de 300 mètres (en orange sur la carte) autour des stations existantes qui devraient accueillir les nouvelles stations.

Les citoyens qui souscrivent un abonnement annuel de 87$ (55$ en demi-saison) peuvent utiliser les vélos BIXI gratuitement pendant toute la saison pendant des périodes de 45 minutes et laisser le vélo à une station BIXI à destination.  Plusieurs autres forfaits existent pour les utilisateurs qui en font un usage moins fréquent.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Retour des BIXI, pas pour tout le monde

Le service de vélo-partage BIXI a repris du service le 13 avril…

Débat sur la circulation : un avant-goût de la campagne électorale? (Texte 1 de 2)

Le conseil de la semaine dernière a été marqué par de vifs…

Montréal profitera de la bonification du Fonds de la taxe sur l’essence

En mars dernier, le gouvernement fédéral a annoncé une augmentation de 2,2…

Un décès tragique commémoré 40 ans plus tard

Le décès tragique de la cycliste Suzanne Chartrand a été commémoré le…