Une pétition électronique intitulée «Contrôle des circulaires» a réuni plus de 15 000 signatures et obligera la Ville de Montréal à tenir une consultation publique sur le sujet.  Les résultats de la consultation publique pourraient influencer la distribution de circulaires et du publisac dans les résidences et logis des citoyens d’Ahuntsic-Cartierville et du Grand Montréal. 

Publisac recyclage Ahuntsic-Cartierville MontréalCharles Montpetit, qui est l’instigateur de la pétition, désire que les circulaires soit déposées aux logis et résidences seulement si les résidants l’acceptent en apposant un logo à cet effet.  M. Montpetit veut également faire remplacer tout sac de plastique utilisé notamment pour distribuer les publisacs «par un emballage qui n’a pas à être séparé du contenu pour être recyclé».

Nombreux sont les citoyens qui ignorent qu’il faut séparer le contenu du publisac (circulaires, d’une part; sac de plastique, d’autre part) avant de mettre le tout au recyclage, souligne Charles Montpetit. Cette ignorance occasionne des problèmes aux centres de récupération et diminue la qualité du recyclage.

Sur le territoire, ici

Publisac recyclage Ahuntsic-Cartierville
Exemple du contenu non séparé du sac de plastique qui pourrait occasionner des problèmes aux centres de tri.

Une vérification faite par journaldesvoisins.com  le jour de ramassage des bacs verts dans le district d’Ahuntsic a révélé que six résidants sur 14 –soit 43 %– ne séparaient pas le contenu du publisac, bien que les instructions soient bien en évidence sur le sac de plastique même.

La pétition, appuyée par Équiterre, Greenpeace et 11 autres groupes, vise entre autres à réduire les 500 tonnes hebdomadaires de circulaires à Montréal, et les 900 000 sacs de plastique que l’opération publisac met en circulation.

Selon le texte de la pétition de M. Montpetit, les entreprises de circulaires devraient avoir l’obligation de distribuer leur matériel seulement aux intéressés. À cet égard, le texte du document fait référence à la Loi canadienne anti-pourriel qui limite la diffusion en ligne de pourriels aux intéressés seulement.

Dans le cas des circulaires, ce sont les citoyens qui doivent eux mêmes installer sur leur devanture de maison ou de logis une affichette qu’ils auront eux-mêmes fabriquée ou se déplacer pour obtenir un logo «pas de circulaires» à l’arrondissement ou dans une quincaillerie, s’ils veulent éviter de recevoir des circulaires.

Journaux, communiqués: différent

Par ailleurs, ce logo permet tout de même de recevoir les communiqués de la ville, de l’arrondissement, ainsi que des journaux et magazines.

Notons que si un nouveau règlement anti-circulaires était implanté, cela pourrait occasionner des changements pour l’entreprise Métro Média qui distribue présentement le Courrier Ahuntsic et le Courrier Bordeaux-Cartierville à l’intérieur du Publisac (sauf pour les commercants qui recoivent un exemplaire du journal sans Publisac).

Le magazine papier bimestriel du journaldesvoisins.com qui est distribué six fois par année sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville ne serait pas affecté par une mesure anti-circulaires. En effet, le magazine du jdv est toujours distribué seul sans circulaires et sans sac de plastique. Toutefois, journaldesvoisins.com étudie la possibilité que le média migre totalement vers le Web au cours des prochaines années.

Rappelons toutefois que journaldesvoisins.com est d’abord un média Web d’actualités quotidiennes pour Ahuntsic-Cartierville qui a entrepris en janvier dernier sa huitième année d’existence.

[Mise à jour au 2019-03-29] Journaldesvoisins.com croyait que la pétition électronique anti-circulaires serait encore en ligne jusqu’au 11 juin 2019, mais l’instigateur de la pétition, Charles Montpetit, a précisé ce qui suit au jdv:

«(…) la pétition a maintenant été retirée du site de la Ville, puisqu’elle a atteint (et même excédé) le nombre requis de signatures.»

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Francine Marin
Francine Marin
11 Mois

Pourquoi il n’ a plus de distribution sur la rue Camille-Paquet, Que faut il faire pour le recevoir. Indispensable pour les aînés car évite des déplacements inutile et non peut faire notre épicerie a distance.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

La résidence Ignace-Bourget occupée par une secte religieuse?

Des citoyens du quartier Sault-au-Récollet ont contacté Journaldesvoisins.com, car ils s’inquiètent de…

Un groupe de citoyens revendique un meilleur aménagement pour les travaux autour du barrage Simon-Sicard

Depuis 2018, Hydro-Québec travaille à la réfection du mur de soutènement du…
JUIN2021_FROBERTDURAND-082482

Photos de la semaine: la plus longue journée de l’année

Nous sommes le lendemain de la Fête nationale. Le Québec se déconfine…

L’achalandage ne cesse d’augmenter dans les parcs de l’arrondissement!

Comme beaucoup de résidants d’Ahuntsic-Cartierville travaillent de la maison, il est bien…