Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars dernier, les élu(e)s d’Ahuntsic-Cartierville ont souligné l’apport significatif de trois femmes de l’arrondissement à notre communauté.

Des femmes aux parcours remarquables

Faites connaissance avec trois résidentes d’Ahuntsic-Cartierville. Issues du milieu des affaires, des arts et du milieu communautaire, d’origine, d’âge et de professions différentes, chacune à leur manière, elles contribuent à l’essor de notre communauté.

Martine Audet

Elle a publié, depuis 1996, une douzaine de livres de poèmes, quelques livres d’artistes et deux albums pour enfants.

Elle a été l’invitée d’honneur au Marché de la poésie de Paris en 2018 et a participé à différents événements littéraires et artistiques au Québec et ailleurs. Certains de ses poèmes ont été traduits en allemand, anglais, catalan, espagnol, italien et tchèque. 

Martine Audet a été finaliste à de nombreux prix, dont le Grand prix du livre de Montréal et le Prix du livre jeunesse des bibliothèques. Elle a été récipiendaire des prix Estuaire, Alain-Grandbois et, pour son plus récent livre, La Société des cendres, le Grand prix Québecor du Festival international de la poésie de Trois-Rivières et le prix littéraire du Gouverneur général en 2021.

Membre du comité femmes du Centre québécois du PEN international et, depuis, 2015, de l’Académie des lettres du Québec, Martine Audet, a travaillé en parallèle de sa carrière littéraire, à titre d’aide-bibliothécaire dans le réseau des bibliothèques de Montréal de 1981 à 2017.

Félicitations et merci à Martine Audet pour son œuvre, qui met en valeur la littérature d’ici, et pour son militantisme en faveur de la liberté d’expression.

Anca Niculicioiu

Elle est arrivée il y a plus de vingt-cinq ans à Montréal en provenance de la Roumanie. Avant d’arriver à Montréal, Anca Niculicioiu a été professeure de littérature roumaine dans son pays natal. Elle vit une première expérience migratoire en Belgique, dans un village néerlandophone, où elle y habite pendant trois ans.  Durant son séjour, Anca travaille comme femme de ménage. Comme elle l’exprime elle-même, ce changement de statut social lui a permis de mieux se comprendre et de mieux écouter les autres.

Dès son arrivée à Montréal, elle s’installe à Bordeaux-Cartierville avec ses enfants et reprend ses études. Elle obtient un Baccalauréat en travail social à l’UQAM. Elle s’engage activement dans le milieu communautaire montréalais, à titre de bénévole, notamment dans le projet de réseau d’échange de services de l’organisme Projet Genèse situé à Côte-Des-Neiges.

Pendant ses études à l’UQAM, elle commence à fréquenter, à titre d’usagère, le centre d’entraide populaire Le Cartier (ancien nom de la friperie Cartier Émilie). C’est ainsi qu’elle devient bénévole pour la fête de Noël et propose ensuite de mettre sur pied un réseau d’échange de services. Anca commence à travailler pour Cartier Émilie en 2000, quand l’organisme est incorporé sous ce nouveau nom. Elle y évolue d’abord comme organisatrice communautaire, puis comme coordonnatrice, et, en 2021, elle en devient la directrice générale.

Parallèlement à son parcours professionnel à Cartier Émilie, Anca met à profit ses connaissances et son vécu au sein d’autres organismes. Elle a été présidente du conseil d’administration de Concertation Femme, trésorière de l’Association des gens d’affaires de Gouin Ouest (AgaGo) et elle a joué un rôle très actif dans le milieu communautaire de Bordeaux-Cartierville.

Grâce à son travail vigoureux et à son dévouement pour la communauté, elle a grandement contribué à la consolidation de Cartier Émilie en tant que friperie d’économie sociale dans l’ouest de l’arrondissement. Entourée de son équipe et d’un précieux réseau de bénévoles, elle permet non seulement de redonner au plus vulnérables, mais elle contribue aussi à la cause environnementale en donnant une nouvelle vie aux vêtements et objets usagés.

Félicitations à Anca Niculicioiu pour sa résilience et son travail au sein de notre communauté et merci pour sa contribution à bâtir une société plus inclusive, plus solidaire et plus verte.

Esther Youte

Elle est cofondatrice de l’OBNL Orijin Village, dont la mission est de remédier aux disparités économiques chroniques dans les communautés afro-descendantes en accompagnant les entrepreneurs issus de ces communautés vers le numérique.

L’organisme est aussi à l’origine de l’application mobile UP (s’Unir et Prospérer) qui permet de mettre en relation les consommateurs et consommatrices avec les entreprises des communautés noires.

Avant de s’investir dans le projet d’Orijin Village, Esther Youte a évolué dans le milieu de la gestion et des ressources humaines et a occupé un certain nombre de postes de haute direction en ressources humaines dans les milieux corporatifs, à but non lucratif et startup.

Elle est reconnue pour son travail en développement économique à l’Y des femmes de Montréal. En 2006, Esther a fondé le Centre d’entrepreneurship dont la mission a été de donner aux femmes entrepreneures le pouvoir de s’accomplir par l’entremise de la croissance de leur entreprise. Des services d’accompagnement et de réseautage, ainsi que des formations ont été offerts à plus 100 femmes entrepreneures par année.

Pour conclure en beauté le Mois de l’Histoire des Noirs 2022, Esther Youte et l’équipe d’Orijin Village ont reçu une importante subvention de Développement Économique Canada pour soutenir leur action auprès des entrepreneurs issus des communautés noires du Québec et du Canada.

Félicitations et merci à Esther Youte pour son travail et son implication auprès des femmes, des entrepreneurs et des communautés noires.

-30-
Source: Arrondissement Ahuntsic-Cartierville

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
logo_trajectoire

Communiqué – Élections fédérales : La coalition En mouvement pour le transport collectif fait connaître ses demandes aux partis politiques

1er septembre 2021 – Montréal – Alors que la pandémie a eu un effet…

COMMUNIQUÉ: Réouverture du café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic

Lieu d’exposition, de conférences, de travail, de consultation, aménagé à l’étage supérieur…

COMMUNIQUÉ: Le Ministère informe la population quant à la bonne façon de se débarrasser d’une carcasse d’oiseau

QUÉBEC, le 1er juin 2022 /CNW Telbec/ – Alors que plusieurs morts…

Communiqué – Les Mercredis pique-niques pour emporter sont de retour!

Montréal, le 5 juillet 2021 — Pour une 2e année consécutive, les mercredis pique-niques version…