Montréal, 1er novembre 2021 – À quelques jours des élections municipales, le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) interpelle les futurEs éluEs pour que le logement soit une réelle priorité de leur mandat. Le RCLALQ rappelle aux candidatEs que les municipalités détiennent les pouvoirs nécessaires pour améliorer le sort des locataires et pour protéger le droit au logement.

Alors qu’une crise du logement sévit dans la plupart des régions du Québec, il est impératif que les municipalités agissent pour protéger les locataires. Le RCLALQ demande aux futures administrations municipales d’agir sur plusieurs fronts, soit la protection du parc locatif, l’insalubrité et l’augmentation des loyers.

« Les villes doivent mettre en place des règlementations visant à protéger le parc locatif, tout particulièrement les logements qui sont abordables. Ces logements se font de plus en plus rares, il est urgent d’encadrer l’émission de permis de travaux qui mène à des évictions de locataires », réclame Maxime Roy-Allard, porte-parole du RCLALQ. Plus précisément, le RCLALQ demande qu’aucun permis de travaux ne soit délivré si des locataires doivent être évincés. Avec le phénomène des rénovictions qui prend de l’ampleur même en dehors des grands centres urbains, les municipalités doivent prendre leurs responsabilités et protéger les locataires.

Les villes doivent également agir contre l’insalubrité des logements. « De trop nombreux ménages locataires vivent dans des conditions de logement indignes. En attendant un code provincial du logement, c’est aux municipalités que revient la responsabilité d’adopter des règlementations sur la salubrité et d’en assurer l’application rigoureuse, notamment avec des mesures coercitives envers les propriétaires délinquants », affirme le porte-parole du RCLALQ. Les villes qui ont déjà des règlements sur la salubrité des logements doivent redoubler d’ardeur et augmenter leurs ressources allouées à la lutte contre l’insalubrité.

Enfin, le RCLALQ demande aux municipalités d’interpeller le gouvernement du Québec pour qu’il adopte des mesures pour contrôler le prix des logements. Les loyers explosent partout dans la province, il est urgent que le gouvernement provincial instaure un contrôle obligatoire et universel des loyers ainsi qu’un registre public des loyers.

Les membres du RCLALQ, les comités logement à travers la province, interpellent les candidatEs depuis le début des élections municipales et continueront de le faire cette semaine en tenant diverses actions (rassemblements, affichage, tractage, etc.).

(Source: RCLALQ)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COMMUNIQUÉ: Nomination de Madame Catherine Villemer à titre de présidente du conseil d’administration du Collège de Bois-de-Boulogne

Montréal, 5 avril 2022 – Le conseil d’administration du Collège de Bois-de-Boulogne…

COMMUNIQUÉ : Marie Montpetit octroie une aide sans précédent de plus de 225 500 $ aux organismes communautaires du quartier

Dans le cadre de la semaine de l’action communautaire autonome, la députée…

COMMUNIQUÉ: Mercredi Rouge au Canada: Le dôme de l’oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal s’illumine

Montréal, mardi 16 novembre 2021 – C’est confirmé : ce soir et demain (16 et…

COMMUNIQUÉ – Taxes/Dépenses/Finances de Montréal: notre Bilan et Analyse

 Bilan de l’administration Projet Montréal 2017-2021 Contexte 2021: d’entrée de jeu, saluons…