Donnant suite aux prises de position des députés du Parti québécois qui dénoncent les aberrations du projet de REM à Montréal, explicitées dans une vidéo consultable à https://www.facebook.com/watch/?v=869956037198794 , le Conseil du PQ Acadie et Maurice-Richard propose de présenter un projet de loi retirant à la CPDQ-Infra son monopole accordé par le gouvernement libéral sur tout développement de transport dans la région de Montréal et ce, pour 198 ans !

En effet, le REM à Montréal est fondamentalement inacceptable, notamment au vu de ses coûts très élevés ($10 milliards); de l’inadéquation de ses études de rentabilité (l’actuelle pandémie démontrant que le travail à domicile va diminuer les besoins de transports collectifs); du bouleversement de notre paysage urbain (surtout par les énormes et affreuses structures de béton) et du dédoublement de portions de lignes du métro (ce qui affectera les finances du métro et celles du REM, que Québec devra compenser). Etc…

Mais que faire face au monopole de 198 ans donné à CPDQ-Infra par le gouvernement Couillard?

Premièrement, il faut arrêter illico ce projet démentiel, par une loi de l’Assemblée nationale, puisque c’est elle, mal guidée par les Libéraux du Dr Couillard, qui est à l’origine du monopole de la CPDQ-Infra.

Deuxièmement, il faut un projet de remplacement basé sur une autre technologie que des trains circulant sur d’énormes structures surélevées en béton. On peut penser aux tramways, comme l’a proposé le PQ aux dernières élections. Sauf qu’ils bouleversent le paysage au sol, nécessitent l’abattage de milliers d’arbres comme c’est prévu à Québec et coûtent quelque $80 millions du kilomètre, selon des études de la Ville de Montréal.

Regardons donc ailleurs; en Allemagne, au Japon et en Chine, par exemple. Là, on a recours à des monorails suspendus, qui coûtent entre 20 et 30 millions de $ au kilomètre. Et leurs avantages sont nombreux: ne dérangent aucunement la circulation routière et ne sont pas gênés par elle, non plus que par la pluie ou la neige; sont désormais totalement automatisés (difficile pour les tramways et le REM au sol); ne causent aucun accident, sont totalement indépendants des accidents et travaux routiers; peuvent transporter des conteneurs adaptés, dans les périodes creuses, et livrer directement à certaines entreprises; etc.

Et au Québec, nous pourrions faire mieux: des monorails à moteurs-roues, inventés par le Dr Couture*, et qui pourraient atteindre 120 km/h en ville** en 25 secondes, avec les mêmes accélérations que notre métro (1,35m/s²) et la récupération de l’énergie de freinage.
Notes: *Dr Couture est toujours à l’emploi de l’Institut de Recherche Électrique du Québec (Hydro-Québec)
**Le PQ avait la version interurbaine à 250 km/h en son programme jusqu’aux dernières élections.

Qu’attendons-nous pour nous offrir, et offrir au monde entier, une telle technologie, nettement plus intéressante que celle du REM? Et qui est aussi la meilleure sur Terre pour diminuer rapidement les gaz à effets de serre causés par les transports.

(Source: Parti québécois, Acadie & Maurice-Richard)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COMMUNIQUÉ: Le Centre d’écologie urbaine de Montréal invite les Québécois.es à se libérer de l’asphalte

      Annonce   Montréal, le lundi 2 mai 2022 –…

COMMUNIQUÉ: La Ville de Montréal amorce son grand ménage printanier

  MONTRÉAL, le 1er avril 2022 – La Ville de Montréal lance…
Logo OCQ

COMMUNIQUÉ: Intoxication au GHB : l’Ordre des chimistes du Québec appelle à la vigilance concernant les tests rapides autoadministrés

Montréal, lundi 20 juin 2022 – L’Ordre des chimistes du Québec (OCQ)…

COMMUNIQUÉ: Marché de noël et levée de fond à l’école Sophie Barat annexe

Marché de noël et levée de fond à l’école Sophie Barat annexe…