Montréal, 3 novembre 2021. À quelques jours des élections municipales, le Mouvement pour un transport public abordable (MTPA) organise aujourd’hui une action éclair visant à rappeler au candidat.es à la mairie de Montréal leurs promesses et engagements envers la mobilité des personnes en situation de pauvreté.

Le MTPA dénonce depuis plusieurs années la cherté des frais de transport en commun et les problèmes d’isolement et d’exclusion sociale vécus par les personnes à faible revenu. Méconnu, voire banalisé il y a dix ans, le problème est désormais reconnu des élu.es et décideurs. « Depuis 2013, on nous promet une tarification sociale basée sur le revenu dans le transport en commun. Valérie Plante et Denis Coderre s’étaient engagés en 2017 à sa mise place, ce qui n’a toujours pas été fait. Demander de pouvoir se payer le bus et le métro, ce n’est pas une demande exagérée, c’est tout à fait légitime. Tout le monde à droit de se déplacer » défend Julie Corbeil du MTPA.

Malgré ces engagements, rien n’a bougé à Montréal pour les personnes en situation de pauvreté pour qui le prix du transport en commun est toujours un obstacle aux déplacements et donc à la capacité de pleinement répondre à ses besoins comme se chercher de l’emploi, aller à la banque alimentaire, visiter des proches, se rendre à un rendez-vous médical, etc.

Le MTPA s’attend à ce que la future administration municipale prenne enfin compte des personnes en situation de pauvreté et mette en place une tarification sociale basée sur le revenu dans le transport en commun.  Malgré la réorganisation de la gouvernance des transports et la refonte tarifaire menée par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), la Ville de Montréal conserve la possibilité de mettre en place des mesures particulières sur son territoire comme en témoigne la gratuité pour les enfants et la bonification de la réduction accordée aux personnes aînées récemment introduites à la grille tarifaire de la STM.

« Le transport en commun est un service public essentiel qui relève de la responsabilité des municipalités. Quiconque occupera la mairie de Montréal après les élections devra se pencher sur le droit à la mobilité de tous les Montréalais et Montréalaises incluant les personnes à faible revenu qui ont été laissées de côté jusqu’ici » explique Jean Lalande du MTPA.

Le Mouvement pour un transport public abordable (MTPA) est une coalition d’organisations communautaires préoccupées par les impacts du coût du transport en commun sur les personnes en situation de pauvreté dans la région de Montréal.

(Source: MTPA)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COMMUNIQUÉ – Pour Ensemble Montréal, le bien-être des aînés est une priorité

Montréal, le 27 octobre 2021 – L’équipe Chantal Huot d’Ensemble Montréal pour…

COMMUNIQUÉ: Rues-école et rues ludiques :  les municipalités invitées à passer à l’action !

Montréal, le 24 mars 2022 – Le Centre d’écologie urbaine de Montréal…

COMMUNIQUÉ: Montréal autorise un accord de principe en vue des Championnats 2026

MONTRÉAL, 11 février 2022 – Le comité exécutif a autorisé un accord…
logo_trajectoire

COMMUNIQUÉ – Planification des transports collectifs dans la région métropolitaine: L’ARTM et Québec doivent jouer leur rôle respectif

Montréal, le 4 novembre 2021 – Alors que nous apprenions dans les médias ce…